Pédocriminalité : Une enquête sous haute surveillance des réseaux pédo-satanistes

Mise à jour : jeudi 14 mai 2020 -20:08 –

Source de l’image

Pédocriminalité : Une enquête sous haute surveillance des réseaux pédo-satanistes

Supprimée de toutes les plateformes numériques, retirée des références télévisuelles de l’INA, retrouvez ici cette enquête qui dérange dans les plus hautes sphères du pouvoir.

Merci à Elise Lucet et à tous les journalistes dignes de ce nom.

Je remercie également le réseau social VK pour son amitié et sa confiance.

Et tu peux y aller que je te balance la sauce !!!!!!!!!

Touches ne serais-ce qu’au cheveu d’un seul gosse et je peux t’assurer que tu auras “affaire” avec moi !

Le mec qui touche à un gosse, pour moi, Il est mort !

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

Vidéo :

Médias : Envoyé spécial célèbre ses 30 ans

Envoyé spécial célèbre ses 30 ans ce jeudi 23 janvier de 21h à 6h du matin sur France 2.

Charlie Hebdo, la vidéo de Penelope Fillon, quand Jacques Chirac lui a dit “abracadabrantesque”… Elise Lucet raconte 3 moments qui l’ont particulièrement touchée.

Depuis des décennies, c’est « une fenêtre sur le monde » pour les téléspectateurs français : le magazine Envoyé Spécial fête jeudi ses 30 ans, avec une soirée consacrée aux jeunes qui changent le monde, le retour d’anciens participants, et la rediffusion de reportages particulièrement marquants.

« Tout était à défricher », se souvient Bernard Benyamin, qui a lancé le magazine en janvier 1990 avec Paul Nahon, à la demande de la direction d’Antenne 2 (devenue France 2 en 1992). Car, rappelle-t-il, à l’époque, il n’existait pas de magazine de reportages diffusé en première partie de soirée, depuis la fin de l’émission mythique de l’ORTF Cinq colonnes à la une (1959-1968).

Un alignement des planètes exceptionnel

La période s’avère propice pour ce pari du service public sur l’information en prime time : en cette année 1990, le Mur de Berlin vient de tomber, le rideau de fer se fissure partout en Europe de l’Est, Ceausescu est exécuté, l’URSS vit son crépuscule et la première Guerre du Golfe éclate durant l’été… L’émission bénéficie dès ses débuts d’une très grande liberté d’action, et avec ses reportages dans le monde entier, elle s’impose comme « une fenêtre sur le monde », souligne Bernard Benyamin.

« Tout était possible, sans aucune pression », déclare le journaliste, qui rappelle qu’Envoyé Spécial a bénéficié d’un alignement des planètes exceptionnel : l’émission est née avant l’apparition des chaînes d’info ( LCI est lancée en 1994, iTélé en 1999), d’Internet et des réseaux sociaux, et alors qu’il n’existait que cinq chaînes hertziennes au sein du PAF. Elle suit dès ses débuts un grand principe : décrypter l’actualité, en allant au-delà des informations brutes diffusées dans les JT.

Elise Lucet, à la présentation depuis 2016

Si l’émission s’est allongée et a subi d’autres modifications de son format, Elise Lucet, qui la présente depuis 2016 (elle a succédé à Françoise Joly et Guilaine Chenu, qui en avaient repris les commandes en 2001), assure que la ligne éditoriale reste la même : du reportage de terrain, de l’investigation et une grande proximité avec les téléspectateurs.

Elise Lucet, qui exerce la rédaction en chef du magazine avec Sébastien Vibert et Séverine Lebrun, se dit déterminée à faire vivre « cette grande rigueur » instaurée dès 1990 par Paul Nahon et Bernard Benyamin, qui a permis selon elle à l’émission, de s’inscrire dans la tradition des magazines d’investigation de la BBC ou des grandes chaînes américaines.

Sur la forme, l’émission doit continuer de s’adapter aux attentes des téléspectateurs, dit-elle, et tenir compte d’une diffusion qui se fait de plus en plus via les plateformes numériques. « On doit garder l’ADN et entendre l’époque », en s’appuyant sur les réseaux sociaux, qui permettent d’atteindre des téléspectateurs plus jeunes.

Un dispositif exceptionnel, en trois temps

Une stratégie payante puisque le magazine a des audiences solides : 2 millions de téléspectateurs et 10 % de part d’audience (pda) en moyenne entre septembre et décembre. La précédente émission, diffusée le 16 janvier, a grimpé à 2,8 millions de téléspectateurs et 13,6 % de pda, son meilleur score depuis un an et demi. Pour ses 30 ans, le magazine bénéficiera d’un dispositif exceptionnel, en trois temps. Durant la première partie de soirée, Envoyé Spécial se tournera vers l’avenir avec des sujets consacrés à des jeunes qui changent le monde : Kylian Mbappé, Greta Thunberg et Bilal Hassani.

En deuxième partie, on retrouvera des personnes qui ont témoigné dans les émissions et dont les histoires sont des marqueurs des grandes évolutions de la société en matière d’enfance, de famille, de travail, d’environnement… Enfin, à 0h35, France 2 diffusera une Nuit Envoyé spécial, avec un florilège des plus grands reportages de l’émission, distingués par des prix prestigieux.

Crédit Vidéo : Brut

Alimentation : Un monde sans viande ?

Un geste pour la planète

Un monde sans viande ?

Et si nous nous abstenions de manger de la viande, quel serait l’impact sur notre santé et sur l’environnement ?

Envoyé spécial bande annonce :

En Côte-d’Ivoire, la forêt est passée au glyphosate, “un médicament pour faire avancer la culture du cacao

Source de l’image >>>

Dans certaines plantations de cacao en Côte d’Ivoire, des enfants manipulent du glyphosate sans protection

Dans la forêt tropicale de Côte d’Ivoire, le journaliste Paul Moreira a croisé de nombreux enfants sur le chemin des plantations de cacao. Loin de leurs parents, non scolarisés, ils manipulent sans protection des herbicides comme le glyphosate, qui accélèrent la déforestation. Extrait d'”Envoyé spécial”.

Des enfants parfois très jeunes, avec des pulvérisateurs sur le dos. Lors de son enquête en Côte d’Ivoire, le journaliste Paul Moreira en a croisé beaucoup sur le chemin des plantations de cacao. L’industrie du chocolat s’est engagée en 2001 à lutter contre le travail des enfants, et la Côte d’Ivoire a fourni de réels efforts, sans réussir à endiguer ce fléau. Un fléau qui s’accompagne d’une catastrophe écologique.

Un herbicide probablement cancérogène

Quel est ce produit que les enfants pulvérisent ? Les ouvriers l’appellent “Tête rouge”, à cause de la couleur du bouchon. Il est vendu partout en lisière de la forêt. Le nom de l’herbicide ne figure pas sur la bouteille.

C’est en poussant plus loin dans la forêt tropicale, décimée au profit de la culture du cacao, que l’équipe a pu en savoir plus. Avant de planter les cacaoyers, les ouvriers, y compris les enfants, désherbent avec du glyphosate. Un herbicide cancérogène probable selon l’Organisation mondiale de la santé, et extrêmement agressif pour la végétation.

Comment meurt la forêt tropicale

Les ouvriers sont-ils informés des dangers potentiels de ce produit ? “Que c’est dangereux, que ça peut tuer, on ne nous a jamais dit ça”, affirme l’un d’eux. Sur la bouteille, un pictogramme avertit qu’il faut porter des protections pour manipuler le produit, mais ici, personne n’en a. “On sait qu’il faut se protéger avant de pomper, mais comme on n’a pas de protections, on est obligés de pomper comme ça”, explique le même ouvrier.

C’est ainsi que le cacao avance… et que la forêt meurt. Si les arbres sont tout blancs ici, c’est qu’ils ont été incendiés pour faire de la place pour le cacao.

Extrait de “Cacao, les enfants pris au piège”, un reportage diffusé dans “Envoyé spécial” le 10 janvier 2019.

Reportage complet sur Youtube

ENVOYÉ SPÉCIAL : Frontière Mexique – USA, le mur de la honte

ENVOYÉ SPÉCIAL

Un reportage bouleversant sur ces enfants migrants qui se retrouvent seuls dans des centres de rétention aux Etats-Unis : en cage. Certains de ces enfants sont morts alors qu’ils étaient sous la responsabilité des autorités américaines. Pourquoi ? Laura Aguirre de Carcer, notre envoyée spéciale est allée sur place.

Bande annonce :

Crédit vidéo (Scène des balançoires) : Le parisien >>>

Crédit Musique : HOT R.S “House of the rising sun”

Label – Vogue – (1977)

Mise en ligne : Stéphane Guibert / Finalscape

Hygiène alimentaire : La viande des kebabs mise sur la sellette lors d’une enquête d’envoyé spécial

L’envers du décor !

Plans de travail non nettoyés, broyeuse de viande laissant des traces d’e marchandise avariée, odeur de pourrissement, des blocs de viande congelés laissés à même le sol et un endroit où les mouches s’en donnent à cœur joie.

C’est dans une fabrique Allemande qu’une équipe d’envoyé spécial c’est rendue en caméra cachée afin de filmer l’envers du décor et sans être expert en hygiène, ce qui ressort de ces laboratoires fait froid dans le dos.

Ce sont des viandes de bœuf, de veau ou encore de volaille qui sont traitées à mains nues.

Le patron du laboratoire dont il est question dans cette enquête exhibe avec fierté un document signé par l’UE certifiant la qualité et la conformité de ces produits pour une consommation sans danger ce qui lui permet de les exporter dans dans tous les pays membres.

Ces pratiques sont courantes dans le secteur car elles permettent de vendre ces viandes à des prix défiants toute concurrence.

Cette enquête remonte à 2015 et il est étonnant que depuis, peu ou pas de cas concernant des intoxications alimentaires n’aient été recensés sauf si la loi sur le secret des affaires récemment votée, notamment par le parlement français, ne permette de couvrir certaines dérives du système.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

Extrait sur VK :

Enquête complète sur Youtube

Fins de mois difficiles pour de nombreuses familles françaises

Tous les mois cette famille de français moyens arrive au 10 avec un découvert de 1’300 € 

Beaucoup de commentaires mettent en cause le train de vie de cette famille : voiture 4/4, belle maison, caravane dans le jardin etc …

La vie ne fait pas que des cadeaux et il est fort probable que les années précédentes aient été fastes pour ces gens, ce qui les aurait incité à dépenser, sachant qu’ils en avaient les moyens ; cette situation aurait plutôt tendance à démontrer la rapidité avec laquelle le tissu social s’est dégradé dans ce pays tout en reflétant les conditions désastreuses contre lesquelles se débattent de nombreuses familles qui  aujourd’hui sont devenues ce que l’on appelle des “working poor”, ces travailleurs qui n’arrivent pas à boucler leurs fins de mois.

Cela représente également la pointe de l’iceberg  concernant les revendications des Gilets jaunes.

Triste réalité pour ce qu’est devenue la France qui selon la banque mondiale et le FMI est la 7e puissance économique mondiale et la troisième puissance économique européenne.

Stéphane Guibert / Finalscape

Crédit Vidéo : Envoyé spécial

VIDEO. “Envoyé spécial”. Whirlpool : les oubliés de la campagne

Deux salariés français de Whirlpool se rendent en Pologne pour voir l’usine délocalisée qui va “prendre leur emploi”. Là bas, ils font la rencontre de Pavel, un ouvrier polonais.

Malgré 850 millions d’euros de bénéfices en 2016, Whirlpool délocalise son usine d’Amiens en Pologne, où les salaires sont plus bas. Les 300 ouvriers sont partagés entre colère et résignation.

Bande annonce :

>>>Le reportage complet<<<<

C’est pour 2018, Whirlpool l’a annoncé il y a trois mois. Malgré 850 millions d’euros de bénéfices l’an dernier, le groupe d’électroménager délocalise la fabrication de sèche-linge en Pologne, où la main-d’œuvre est moins chère.

Le lundi 24 avril, les salariés de l’usine d’Amiens sont en grève. Ils attendent de pied ferme la visite d’Emmanuel Macron, prévue pour mercredi 26. Le candidat à l’élection présidentielle qui a passé l’épreuve du premier tour est, on le sait, originaire de cette ville de la Somme… Ici, les habitants, les élus et les commerçants pleurent une nouvelle usine qui ferme. Seront-ils entendus avant le second tour, alors que le Front national est tout prêt à récupérer leurs voix ?

La colère gronde

“Envoyé spécial” a suivi le premier tour de l’élection présidentielle avec des oubliés de la campagne : 300 ouvriers qui vont perdre leur emploi, partagés entre colère et résignation. Comment rebondir dans cette région rongée par le chômage ? Il y a Corinne, une mère célibataire qui bosse de nuit à la chaîne et élève sa fille la journée, il y a Patrice et Evelyne, qui fabriquent des sèche-linge depuis vingt-cinq ans… Comme la plupart de leurs collègues, ils ont travaillé toute leur vie dans l’usine d’Amiens Nord.

Un reportage de Laure Pollez et Olivier Sibille, diffusé dans “Envoyé spécial” le 27 avril 2017.

Propagande sioniste une méthode bien rodée tout comme l’a été l’industrie de l’holocauste.

Entre 2013 et 2014, le nombre d’actes antisémites a doublé. Une vidéo est apparue sur Internet. Un journaliste Israélien filmé en caméra cachée marche dans Paris avec une kipa. cette vidéo montre sur son passage, des crachats et des injures.

Les agressions et les insultes sont-elles devenues monnaie courante ? Est-ce la réalité que vivent les juifs de France ?

J’ai voulu savoir; alors j’ai mis une kipa, j’ai marché dans les rues et les cités et voici ce que j’ai vu :

Extrait d’un reportage réalisé par le magazine “Envoyé spécial” qui tente à démontrer une réalité toute autre.

La propagande sioniste une méthode bien rodée tout comme l’a été et l’est d’ailleurs toujours l’industrie de l’holocauste dont je ressortirai l’article sous peut.

Cet article qui avait déjà été publié sur l’ancienne version du site est donc un rappel.

Stéphane Guibert / Finalscape