La débauche sexuelle au service de la débauche climatique : Stop à l’instrumentalisation de la jeunesse !

IL FAUT ARRÊTER CETTE MYSTIFICATION DU CLIMAT PRENANT EN OTAGE LA JEUNESSE !

On en est rendu bien bas ! Proposer de se faire encxxx ou de se faire sucer le Clxxx plutôt que le climat !

Laissez-moi dans un premier temps vous relayer ces quelques lignes qui à défaut de vous convaincre quand à l’imposture de cette mystification climatique instrumentalisant les jeunes de la planète entière sur le climat aura, je l’espère, l’avantage d’éveiller votre questionnement.

G.S / FINALSCAPE

Une escroquerie médiatique : « LES jeunes manifestent pour le climat »

S’il faut suivre les médias, nous sommes tenus de croire à l’existence d’une organisation internationale des « jeunes » dont personne ne soupçonnait l’existence — une organisation occulte donc —, suffisamment puissante pour commander dans « 112 pays » une révolte des intéressés. En tenant compte que l’annonce la mobilisation générale s’est faite avant la tenue du moindre attroupement, une explication plus plausible s’impose : les médias de 112 pays ont reçu la consigne de relayer un mot d’ordre pour mobiliser les jeunes les plus crédules. De fait, on a assisté toute la journée à un matraquage de la grande presse, à un rabattage gigantesque et totalement disproportionné si on observe la mobilisation réelle sur le terrain.

Cet évènement illustre parfaitement les techniques de manipulation de masse utilisées depuis l’aube de la Révolution de 1789. Par delà les prétextes invoqués (ici la protection du climat) il y toujours l’objectif occulte de réaliser l’unité d’une société sans recours à ce qui unit naturellement : l’autorité soumise la loi naturelle. Afin de créer cette unité artificielle, on recoure à deux procédés mis en évidence par le sociologue Augustin Cochin pour décrire la substitution de la société naturelle par ce qu’il appelle « les sociétés de pensée »

Il faudrait commencer à devenir adulte en se disant qu’en ne suivant pas le troupeau, on ne devient pas forcément l’idiot du village, bien au contraire ! (ndlr)

Et à présent, sans ménagement et sans détour, le véritable visage de la pauvre Greta Thunberg  instrumentalisée :

Depuis environ cinq mois, une jeune Suédoise de 16 ans, autiste Asperger, se retrouve sous les projecteurs médiatiques du monde entier. Elle fait la « grève de l’école » pour se faire entendre et son combat est juste. Il s’agit pour elle de passer un message aux milliardaires, aux décideurs politiques, que ce soit à la COP24 en Pologne ou dernièrement à Davos afin qu’ils respectent leurs engagements sur le climat. Son dernier discours a ému quasiment tous les militants écologistes de la planète :

Derrière ces moments forts, on trouve un petit génie suédois des « public-relations »,Ingmar Rentzhog. L’envers du conte de fées est moins joli, mais plus intéressant.

Le journaliste d’investigation suédois Andreas Henriksson est, d’après mes recherches, le premier à avoir enquêté sur ce sujet et son article a été publié sur le blog de Rebecca Weidmo Uvell, le 11 décembre 2018.

Lire la suite

Environnement : Mobilisation de la jeunesse en faveur du climat … Oui mais … !

Mise à jour : samedi 16 mars 2019 – 13:45 –

En 1971, ce collégien paraît bien seul à s’indigner contre la pollution. En 2019, ils sont des milliers dans les rues.

Le tout est de savoir ce que la jeunesse actuelle est prête à faire dans le concret pou le climat car manifester c’est bien, agir c’est mieux.

Crédit vidéo : Radio Télévision Suisse

Le climat qui déchaîne les passions et qui divise de plus en plus la communauté scientifique pourrait bien être un enfumage médiatico-politique à l’échelle mondiale.

Le GIEC persiste en disant que ce phénomène de réchauffement global de la planète est dû dans sa majeure partie à l’activité humaine. Or, je vous invite à suivre la conférence de Vincent Courtillot, géophysicien français qui démonte scientifiquement les analyse établies par des centaines d’experts et y dénonce notamment l’enfumage du CO2.

Lire la suite

L’état de notre monde, triste réalité … Le monde que nous leur laissons !

Mise à jour : vendredi 8 mars 2019 – 20:51 –

À RAPHAËL

Je n’ai pas d’enfant Dieu merci à part celui d’une ex compagne, Raphaël qui n’a plus de père depuis l’âge de 8 ans et que j’ai aimé comme s’il était de moi, que je salue au passage si il me lit et que j’espère avoir imprégné de ma vision des choses.

Mon cher petit bonhomme, te voilà grand à présent, et voici le monde que je te laisse !

Quel gâchis !

Je t’aime et ne cesserai de de t’aimer jusqu’à ma mort car tu fais partie de mon être. Tu me manques terriblement. À toi, et à toi seulement !

Stéphane à Raphaël

(Vidéo) Côte de la République dominicaine, le 5 mars 2019

Mise en ligne : G.S / FINALSCAPE

Environnement : Deux tornades simultanées sèment le chaos

Quand les tornades mènent le bal !

Une tornade a frappé l’Alabama dimanche, tuant de nombreuses personnes et détruisant des bâtiments.

Au moins 23 personnes ont été tuées dimanche par une tornade qui a provoqué des dégâts «catastrophiques» en Alabama, dans le sud-est des États-Unis, selon le shérif local.

«Notre bilan atteint désormais malheureusement 23 morts», a déclaré Jay Jones, le shérif du comté de Lee situé dans l’est de l’Alabama à la frontière avec la Géorgie. Il a aussi fait état de plusieurs personnes portées disparues et d’autres hospitalisées avec des «blessures très graves».

Des enfants figurent parmi les victimes, a précisé le médecin légiste du comté, Bill Harris, à la chaîne MSNBC.

Les recherches ont été stoppés dans la nuit en raison des mauvaises conditions mais doivent reprendre lundi matin.

Environnement : Le parhélie ou faux soleil

Le parhélie ou faux soleil

Un parhélie est une partie du phénomène de halo solaire, auquel il est associé, mais qui est souvent très partiellement ou pas du tout visible.

Le phénomène consiste essentiellement en l’apparition de deux images lumineuses, aux couleurs du spectre solaire, éloignées de l’astre d’une distance angulaire comprise entre 22° (petit halo) et 46° (grand halo). Elles sont placées de part et d’autre du Soleil, sur une ligne horizontale appelée « cercle parhélique », qui peut-être ou non apparent.

(Vidéo)

Lire la suite

No comment : Spectaculaires images d’une nature déchaînée

Quand mère Nature se met en colère

Un véritable feu d’artifice que dame Nature nous offre avec ce ballet d’éclairs et de phénomènes plus impressionnants les uns que les autres.

G.S / FINALSCAPE

Climat : Les années se suivent et ne se ressemblent pas

Europe :

Un anticyclone persistant provoque une mini vague de chaleur en ce mois de février 2019 battant des records jamais égalés en altitude et bien que le GIEC persiste en disant que ce phénomène est dû dans sa majeure partie à l’activité humaine, je vous invite à suivre la conférence de Vincent Courtillot, géophysicien français qui démonte scientifiquement les analyse établies par des centaines d’experts et y dénonce notamment l’enfumage du CO2.

Stéphane Guibert / Finalscape

Voir aussi : 

Cash investigation – Climat: le grand bluff des multinationales / intégrale Cash Investigation révèle les dessous d’un étrange marché, celui des «quotas carbone».

Créé par l’Union européenne il y a dix ans, il était censé inciter les industries lourdes à réduire leurs émissions de CO2, ce gaz qui dérègle le climat. Mais ce système est aujourd’hui dévoyé au profit des plus gros émetteurs de CO2, pour lesquels polluer peut même s’avérer rentable.

Total n’hésite pas à investir des milliards de dollars au Canada pour exploiter le pétrole le plus sale de la terre. Dans la région de Melbourne en Australie, Engie, qui cultive son image d’entreprise verte, exploite toujours l’une des plus vieilles centrales du monde. En février 2014, elle a provoqué un incendie qui a duré 45 jours, asphyxiant toute la région.

Elise Lucet reçoit responsables politiques, experts et grands patrons.

Environnement : En Suisse, tous les domaines de l’État de Neuchâtel devront passer au bio

Tous les domaines viticoles et agricoles appartenant à l’État de Neuchâtel devront être convertis en culture biologique. Les députés du Grand Conseil ont approuvé mercredi une motion des Vert’Libéraux, malgré l’opposition de certains producteurs.

Le canton fait de plus en plus figure de pionnier de l’agriculture biologique. L’été passé, la ville de Neuchâtel avait déjà décidé de passer tous ses domaines en bio et, en janvier dernier, le Grand Conseil avait accepté un postulat pour interdire les pesticides de synthèse.

La motion approuvée mercredi demande au Conseil d’Etat de convertir dans les meilleurs délais ses mille hectares de terres cultivées à l’agriculture biologique ou biodynamique et de proposer des mesures favorables à la biodiversité et à l’environnement aux niveaux viticole et agricole.

“Il faut que le consommateur joue le jeu”

Le texte a été âprement discuté parmi les vignerons et agriculteurs présents au Grand Conseil. Le député PLR Alain Gerber, président des vignerons neuchâtelois et vice-président de la Chambre neuchâteloise d’agriculture et de viticulture, prévoit lui-même de reconvertir son exploitation, mais il a combattu la motion.

“Si je veux continuer à cultiver ces parcelles de l’Etat, je dois transformer tout mon domaine ou arrêter de les cultiver. Pour un agriculteur qui ne vend pas lui-même ses marchandises, s’il n’y a pas de preneur bio dans le secteur, il y aura une perte financière. La meilleure solution, c’est que la chose devienne nécessaire par un manque de produits. Il faut que le consommateur soit acteur et joue le jeu”, déclare le vigneron jeudi dans le 12h30 de la RTS.

Alain Gerber regrette une tendance à pointer du doigt les producteurs et à vouloir leur dicter des règles. La reconversion ne se fera cependant pas du jour au lendemain. En effet, la motion donne deux ans au gouvernement neuchâtelois pour se prononcer sur la manière avec laquelle il entend forcer les quelque 130 fermiers de l’Etat à se reconvertir.

Source : Radio Télévision Suisse

Environnement : L’incroyable réussite de L’industrie agrochimique

L’incroyable business plan de l’industrie agrochimique

Comment cette industrie qui en l’espace d’un siècle a réussi à nous faire croire que ce que la nature et l’homme faisaient en symbiose depuis des milliers d’années devaient désormais dépendre exclusivement de produits phytosanitaires et comment cette industrie qui nous rend malade en nous empoisonnant engrange des milliards en dividendes non pas en nous guérissant, mais en nous soignant ou autrement dit, en nous maintenant en vie en tant que malades.

À noter :

Bien que l’agriculture bio et locale soit recommandée pour notre santé et pour la protection de l’environnement, nombre de fruits et légumes à l’appellation bio sont également traités avec de nombreux produits phytosanitaires.

G.S / FINALSCAPE

Un lobbyiste nous parle :

“Mon ami(e), sais-tu quelle est notre plus grande fierté ? Notre plus belle réussite ?
Les produits phytosanitaires évidemment ! On a sacrément bien bossé pour les imposer aux agriculteurs. Laisse-moi te présenter notre incroyable business-plan…”

Sources :
Fabrice Nicolino et François Veillerette, « Nous voulons des coquelicots », Editions Les liens qui libèrent, 2018.

Fabrice Nicolino et François Veillerette, « Pesticides : Révélations sur un scandale français », Editions Fayard, 2007

 

Réunion : Une apicultrice accuse les insecticides de tuer ses abeilles

Un exemple très concret de l’effet des pesticides, insecticides et fongicides sur les abeilles pour ne citer qu’elles. Désorientées, elles ne trouvent plus le chemin de leur ruche, s’épuisent et meurent. Ce qu’il faut préciser, c’est que ces produits hautement toxiques y compris pour nous s’attaquent à la vie sans distinction.

G.S / FINALSCAPE

Réunion

Cette apicultrice ne sait plus quoi faire face à une situation désastreuse. « Depuis des semaines, j’assiste à la mort lente de toutes mes colonies d’abeilles, dont je prends pourtant soin comme si c’était mon plus précieux trésor. Je suis totalement impuissante face à ce qui se passe dans nos champs et en ce moment dans nos propres cours », explique-t-elle en colère dans un post Facebook.

Pour elle, les produits utilisés dans le cadre des démoustications est responsable de la mort de ses abeilles : « Il y a quelques temps, je pensais que c’était à cause des pesticides. Et puis, j’ai pensé à la campagne effrénée de démoustication, pour lutter contre la dengue et le Chikungunya. Naïve que je suis, je pensais que c’était des produits bien gérés, connus, contrôlés. Il y a 3 ans, c’était les mêmes produits qu’aujourd’hui. Et aujourd’hui, on nous avoue que ce sont des produits dangereux pour TOUS les insectes, les animaux à sang froid, les poissons… »

Dans son post, l’apicultrice tient à informer la population : « Ce n’est pas seulement à la mort lente et certaine de nos abeilles que nous assistons, mais aussi à celle de nos papillons, caméléons, lézards, poissons, crapauds, grenouilles. La mort de tout un écosystème précieux ! »

Et pour rappel :

Les abeilles et la vie, une histoire d’amour qui remonte à plus de 100 millions d’années

« Le jour où les abeilles disparaîtront, l’homme n’aura plus que quatre ans à vivre ; plus d’abeilles, plus de plantes, plus d’animaux, plus d’humains ».

Dans cette simple phrase attribuée à tort ou à raison au physicien Albert Einstein tout est dit. Nos chères amies butineuses sont en voie d’extinction et la vitesse à laquelle se développe le phénomène est alarmante. Plusieurs facteurs sont à incriminer dans cette hécatombe et parmi eux : les pesticides, les ondes GSM et un dénominateur commun, comme toujours lorsqu’il s’agit de mettre la vie en péril : l’homme qui semble trainer les pieds avec son déni surréaliste lorsque sa propre survie est en jeux.

Apprenez à découvrir ces insectes dont l’intelligence contenue dans un cerveau de la taille d’une tête d’épingle sont capables d’apprendre en l’espace d’une demi heure et d’appliquer un concept abstrait, cela fait relativiser la notion de l’intelligence supérieure.

Retour sur l’article >>>