Environnement : L’argent doit être une résultante et non une finalité en soi

Cet article s’adresse tout particulièrement à toutes celles et ceux qui sont nés à partir du début du siècle et qui me font l’amitié de me lire, cette génération qui bon gré mal gré doit se préparer à payer le prix fort pour les erreurs cumulées par des générations asservies par le pouvoir et l’argent et ce, au détriment d’un environnement qui au fur et à mesure des coups de pieds que l’humanité lui a infligé en pleine figure a fini par s’effondrer.

Le document vidéo que je vous propose commence comme il se doit  par un cri d’alarme qui nous met le dos au mur en disant que nos enfants nous jugeront comme des criminels.

Nous verrons que l’espoir subsiste et qu’il est possible de faire pousser de la végétation dans le désert tout comme il est possible de redonner vie à un sol mort en le rendant encore plus fertile qu’un sol sain grâce entre autres à une technologie qui existe depuis plus de 20 ans et qui a été mise point par l’inventeur agronome Français : Philippe Ouaki Di Giorno. (>> Retour sur un article consulté plus de 4’500 fois <<<)

Je vous invite, vous les jeunes et les moins jeunes d’ailleurs à ouvrir les yeux sur ce qui pourrait devenir notre avenir tout en réduisant à néant ces géants de la mort dont les pieds sont faits d’argile et qui un jour, devront répondre de crime contre l’humanité.

Je dédie ce billet à quelqu’un que j’aime de tout mon cœur, né en 2000, Raphaël . (Il se reconnaîtra)

Vidéo indispensable pour ouvrir les yeux sur le futur de notre avenir.

Stéphane Guibert  / Finalscape / Tous pour la vérité / VK

Manifestations en faveur du climat : Quand on veut le beurre et l’argent du beurre

Climat : Manifester c’est bien, contribuer concrètement à une amélioration serait encore mieux !

Tout le monde n’est pas à mettre dans le même panier mais si l’environnement et le climat partent en vrille aujourd’hui, soyons réalistes, c’est parce qu’une grande majorité d’entre nous y contribuent.

Plusieurs rassemblements se sont déroulés en Suisse dans le cadre d’une manifestation générale en faveur du climat qui se tiendra sur la Place Fédérale à Berne, le 15 mars.

Cette jeunesse qui exprime son inquiétude face aux enjeux climatiques de ces prochaines décennies fait chaud au cœur bien sûr mais combien d’entre eux sont-ils vraiment les acteurs d’une révolution verte et combien sont-ils à ne se priver d’aucun des plaisirs qui mettent à contribution notre environnement ? Voyages en avion, voiture dès 18 ans, prendre des bains moussants tous les jours, avoir des fringues au top même s’ils sont fabriqués à l’autre bout de la terre etc…

Cessons l’hypocrisie et le déni.

Un exemple anodin et pourtant : Aux abords des écoles de commerce de la ville de Genève, les élèves qui prennent le bus pour rentrer chez eux ont à disposition des arrêts équipés de poubelles et de cendriers régulièrement vidés. Bien que les cendriers soient à portée de main, il est très fréquent de voir les élèves expulser leurs mégot dans la nature.

Ce sont par ces petits gestes qui peuvent faire toute la différence que l’on commence à devenir acteur de son avenir et de celui de la planète et pas forcément en faisant du bruit lors de manifestations.

Stéphane Guibert / Finalscape

Crédit vidéo : Radio Télévision Suisse

 

La vidéo du jour & Environnement : Nous y voilà !

La situation se dégrade, on doit le faire. “La Troisième Révolution”. C’est  mère Nature qui l’a décidé et nous n’avons plus le choix si non, nous disparaîtrons !

Bien que ce message remonte à 2008, rien ne change ou presque. Seules certaines initiatives marginalisées ou portées par un effet de mode semblent émerger. Dix ans après, la France interdit l’interdiction du glyphosate, on commence à exploiter les ressources énergétiques dans le grand nord, on autorise la pêche électrique en mer du nord, on réintroduit la chasse à la baleine au Japon etc …

Selon le GIEC et des experts indépendants, 2030 devrait sonner le glas de notre civilisation. Gaïa pourra enfin respirer.

Stéphane Guibert / Finalscape

Charlotte Gainsbourg nous raconte la 3ème Révolution. © 2008

Texte :  Fred Vargas, réalisé par Henri PoulainStoryCircus, graphisme : Michaël Alcaras, produit par Imagine2050

Support : Datagueule

Environnement : Des avions déclencheurs de pluies artificielles ont été déployés à Bangkok pour chasser un sévère épisode de pollution atmosphérique

Cela n’est plus une théorie du complot mais un fait bien avéré aujourd’hui et au lieu de parler de “chemtrails” (trainées chimiques), terme  affectionné par la complosphère, on parle plutôt de géoingénierie ou bio-industrie ce dernier se voulant plus rassurant, le bio étant dans l’air du temps.

Toutesfois, le bio n’a pas grand chose à voir là dedans puisque les produits largués par avions contiennent des agents chimiques et divers métaux ; quant au but, à savoir faire tomber de la pluie, il est loin d’être certain que les épandages se cantonnent à cela.

Eric Enipél, blogueur Canadien très suivi sur les réseaux sociaux nous démontre que très discrètement et en lisant entre les lignes, les médias mainstream nous en parlent.

Stéphane Guibert / Finalscape

Et pour rappel : Étrange ballet dans le ciel Allemand.

Après avoir visionné ces images, vous ne regarderez plus jamais le ciel de la même manière.

Environnement : 28 mètres cubes d’acide déversés tous les jours en pleine nature

Lanceur d’alerte : 28 mètres cubes d’acide déversés en pleine nature par la firme Arcelor à Florange

Il y a un an :

Elle n’est pas belle la vie ? Pendant que la majeure partie des Français triment pour luter contre l’impact du carburant sur le climat, voilà qu’à Florange, le groupe sidérurgique Arcelor, déverse en pleine nature et en toute impunité, 28 mètres cubes (2’800 litres) d’acide.

Cette opération s’effectue au quotidien selon le témoin qui a pris ces images.

Beaucoup de critiques sur les réseaux sociaux concernant l’employé qui a filmé :

Le chauffeur est tout aussi con, ce bouffon à un droit de retrait lorsqu’on lui demande de faire ce genre de chose, il peut très bien refuser et pourquoi pas le signaler aux autorités. C’est une honte!! Entreprise comme chauffeur sont coupables, il peut bien parler du monde qu’on laisse à nos enfants cet abruti, au lieu d’accuser l’état et sa boite et de se filmer en train de faire ça il ferait mieux de faire venir les flics direct!!

À la décharge du chauffeur qui exécute l’ordre de son patron et qui dénonce en se filmant, si comme proposé dans le commentaire ci-dessus cela avait été dénoncé aux autorités locales, il y a fort à parier que les faits auraient été étouffés comme bien d’autres affaires d’ailleurs.

Cette vidéo remonte au mois de décembre 2018 et je n’ai pas souvenir du moindre écho dans les médias. Quand à savoir si cela continue à se produire aujourd’hui, je ne saurais le dire faute de moyens.  Mais l’eau dans le gaz ayant été décelée, c’est aux médias d’investigation professionnels de prendre le relai.

Stéphane Guibert / Finalscape

Environnement : Indonésie: le volcan responsable du tsunami a perdu les deux-tiers de sa hauteur

Source de l’image

Entre 150 et 180 millions de m3 de rochers et de cendres sont tombés dans la mer lors de l’éruption volcanique.

Vidéo : Arrivée du tsunami où l’on voit les gens qui demeurent impassibles comme paralysés par la peur.

Environnement : Une seule planète

Le climat qui déchaîne les passion et divise tout autant m’intéresse depuis mon enfance. Il en sera question dans la toute nouvelle émission de la RTS : “Une seule planète

Des foyers romands acceptent le défi de diminuer de 50% leur empreinte carbone en six mois. Suivis par des incitateurs au changement, ils entreprennent des changements dans leur mode de vie, notamment en terme de mobilité, d’énergie, d’alimentation.

Merci à Yann-Olivier Wicht de la RTS pour sa collaboration

Stéphane Guibert / Finalscape

Source et crédit vidéo : Radio Télévision Suisse

Climat : L’affaire du siècle

Bien que les avis divergent en ce qui concerne les raisons du réchauffement climatique, on l’aura bien compris avec le temps, la solution ne viendra pas de la politique.

C’est par une prise de conscience globale, notre émancipation et notre volonté commune d’offrir à nos enfants et aux générations futures un monde viable que le changement s’opérera.

Le climat, c’est l’affaire du siècle et cela nous concerne tous.

Stéphane Guibert / Finalscape

Science & Vie : Protection environnementale

Genève :

Les gardes de l’environnement ont entrepris une action inédite pour assurer le sauvetage d’un jeune lynx devenu orphelin à Genève !

Chaffrou, un jeune lynx orphelin découvert à Dardagny en 2016, a survécu grâce à l’intervention des gardes de l’environnement. Il arpente désormais les Alpes occidentales.

Au début de l’automne 2016, un lynx et son petit sont signalés à Dardagny. Peu après, la mère disparaît. A huit mois, le bébé lynx est trop jeune pour survivre seul. Les gardes de l’environnement se sont alors trouvés face à un dilemme.

«Soit on le laissait, ce qui le condamnait, soit on le capturait pour le mettre dans un centre de soins avec le risque de l’habituer à l’homme», a indiqué vendredi Alain Rauss, responsable des gardes de l’environnement. Ces spécialistes ont finalement misé sur une nouvelle technique jamais encore utilisée.

Chevreuils et sangliers

Après avoir obtenu l’accord de la Confédération indispensable pour cette espèce protégée, les gardes de l’environnement ont déposé des carcasses de gibier près de l’endroit où le jeune avait été vu. «Principalement des chevreuils tués sur les routes et quelques sangliers», a précisé M.Rauss.

«Ce n’était pas gagné, car les lynx ne mangent normalement que ce qu’ils tuent», a ajouté le spécialiste. Mais la technique a fonctionné. Peu de temps après, des pièges photographiques ont enregistré le jeune lynx qui mangeait. Juste avant Noël, l’animal est vu une dernière fois. Puis plus rien pendant des semaines, laissant craindre le pire.

Animal territorial

Mais le petit orphelin est repéré et identifié juste avant l’été grâce aux tâches de son pelage au sud du Vuache et ensuite en Isère, en Chartreuse et en Savoie. En tant qu’animal territorial, le lynx peut parcourir de grandes distances pour ne pas empiéter sur la zone d’un autre lynx, a précisé M.Rauss.

La collaboration entre les spécialistes genevois et français a permis de reconstituer la belle histoire du jeune orphelin des rives de l’Allondon qui a été baptisé Chaffrou par les Français. Ce sauvetage inédit fait l’objet d’un petit film diffusé vendredi par le département du territoire sur les réseaux sociaux.

 

COP24 : CA CARBURE POUR LA FINANCE

Il y a l’endroit du décor : les objectifs de Paris, les professions de foi, voire les pétitions citoyennes. Il y a également l’envers du décor : les coulisses financières de la négociation.

L’échec de la rencontre est en trompe-l’œil. Jamais le green business ne s’est sans doute aussi bien porté pour le meilleur et le pire du nouveau monde de la géo-ingénierie comme de l’ancien du fossile.

Vers un climat artificiel (Bande annonce)

Voir aussi >>>