Visite officielle de Macron à Washington : Le baiser de l’allégeance

Ces images feront sourire dans le future pour autant que l’humanité soit encore là pour en débattre, un baiser à la française de la part d’un président de plus en plus décrié dans les médias et même au sein de la communauté européenne pour son esprit Napoléonien et liberticide.

Un baiser que l’on pourrait associer à l’allégeance d’une certaine France pour l’empire.

G.S

>>>Voir aussi<<<

Inquiétant : Le président américain a ordonné la diminution massive de deux zones naturelles protégées de l’Utah

C’est la plus importante réduction d’espaces protégés de l’Histoire des États-Unis. Donald Trump a annoncé, le 4 décembre dernier, que des aires protégées situées dans l’Utah, au sein de deux zones historiques pour les Amérindiens, seraient fortement réduites.

810 000 hectares ne sont plus sous protection fédérale

Pour le Bears Ears National Monument, instauré par Barack Obama en 2016, il prévoit une diminution de 85%. Quant au Grand Staircase-Escalante National Monument, instauré par Bill Clinton en 1996, c’est moins 50%. Au total, c’est presque 810 000 hectares qui ne sont plus sous protection fédérale.

Selon Donald Trump, il s’agit de laisser aux habitants de l’Utah la protection des ressources naturelles sur leur propre territoire, plutôt qu’elles soient « contrôlées par une petite poignée de bureaucrates localisés à Washington. »

Des tribus indiennes envisagent de saisir la justice

Cependant, cette décision permettrait également le forage ou l’exploitation minière sur ces zones, ce qui était jusqu’ici interdit sur ces zones considérées d’un intérêt historique et scientifique. 100 000 objets de valeur archéologique se trouvent en effet au Bears Ears National Monument.

Une manifestation s’est rapidement formée devant le capitole de l’Utah. Les cinq tribus indiennes de la région envisagent également saisir la justice, ils sont soutenus par les associations de protection de l’environnement. Une plainte a déjà été déposée par une ONG pour contester la décision.

Le temps n’existerait pas et ce sont les Simpson qui nous le prouveraient

Le temps n’existerait pas et ce sont les Simpsons qui nous le prouveraient.

Les physiciens quantiques nous disent que le voyage dans le temps est possible.

D’autres physiciens nous disent que le temps n’existe tout simplement pas.

Selon Bashar (canalisé par Darryl Anka), le temps n’existe pas et c’est la succession des présents (sauts dimensionnels) qui donnent l’impression du temps qui passe. Ce qui semble être le plus juste.

Quoi qu’il en soit, il faut bien se rendre à l’évidence que le temps n’est en tout cas pas linéaire comme on le croyait.

Je pense que les Simpsons nous donnent une preuve qu’effectivement il est possible d’aller interférer dans ce que nous appelons le passé mais qui ne serait en fait que des coordonnées spatio-temporelle.

Certains jouent a remonter dans le temps (ou voir dans le futur ?) et ils nous mettent des « marqueurs » dans des photos ou des films ou encore des dessins animés.

Regardez cette vidéo qui compare le dessin animé les Simpsons en 2000 qui prévoyait l’élection de Donald Trump :

Source : >>> Stop Mensonges <<<

vk

Je serais quand à moi plus rationnel.

Nous connaissons très bien la manière dont les États-Unis nous ont habitués en matière de False Flag et toutes autres manipulation.

Ma vision des choses est plus simple et me semble plus crédible aussi. Trump c’est servi de ces images afin de les reproduire 5 ans après et du même coup, se faire une pub monumentale.

>>> Voir aussi : Non cette vidéo des Simpson <<<

Stéphane Guibert / Finalscape

Politique : Elections américaines, Donald Trump Grand vainqueur.

Trump dénonce l’establishment et l’oligarchie mondiale soutenue par l’Union européenne, par nos gouvernements et par nos médias.

vk

fb