DES MONSTRES CÔTOIENT LES ANGES

Aujourd’hui, on le voit jour après jour, des scènes d’horreur se succèdent, se banalisent jusqu’à la nausée. Jusqu’au dégueulis. L’indécente prostitution policière  ̶  au service de la criminalité oligarchique  ̶  purgée de toute pensée véritablement humaine et délestée de toute loyauté éthique par la franc-maçonnerie européiste, n’est plus qu’un amas gesticulant de « Viandes » féroces, sans esprit et sans âme.

Aujourd’hui, l’immonde beaufrerie totalitaire mondialiste n’est rien de plus qu’un bafouillis de crève-cœurs mensongers, d’entreprises guerrières en tout genre, de vents putrides et de pets du diable, dont aucune anosmie hélas ne peut plus nous protéger de la pestilence des gaz morbides d’une société ploutocratique, en pleine décomposition morale.

Quant à Emmanuel Macron  ̶  un homme totalement dépourvu d’envergure étatique  ̶  plus personne n’ignore qu’il est aujourd’hui l’une des marionnettes désignée de cette monstruosité économique planétaire que l’on appelle le Nouvel Ordre Mondial.

En tout cas, à défaut du peuple de France, les Puissances d’argent en ont ainsi décidé.

Mais le temps est ce qu’il est. Il passe… Et avec lui les choses changent…

De ce point de vue, Nicolae Ceausescu, l’ex Dictateur roumain, lui, en a su quelque chose. Mais… trop tard ! Le vingt cinq décembre mille neuf cent quatre vingt neuf, après une procédure expéditive, lui et sa femme ont été passés par les armes. Sommairement abattus sur place comme des bêtes, contre le mur même du tribunal qui, à l’époque, eut l’ingrate mission de juger leurs crimes aussi crapuleux que odieux.

https://www.ina.fr/video/CAG06043891

Ainsi va la vie. Et ainsi de toute tyrannie. Et s’il est vrai que des Tyrans côtoient parfois les anges, il arrive aussi que… aussi subitement qu’ils sont venus, ils disparaissent pareillement de la surface de la terre comme de la vue de nombre de leurs martyrs méprisés. Des femmes et des hommes dont, d’une façon ou d’une autre, ces monstres d’égoïsme ont décidé d’anéantir sinon la vie, du moins jusqu’à leurs dernières espérances. Alléluia !

Moralité : Les mirages démocratiques s’envolent quand la farce démocratique a assez duré !

FRANCE : VERS UN NOUVEAU MODÈLE HITLÉRO-TOTALITAIRE

Où sont les instances internationales en capacité de faire Stopper cette Barbarie d’Aliens psychopathes qui,  issus de la cervelle bouillie d’un État-major mondialiste en surchauffe, sont aujourd’hui dégénérés jusqu’à la moelle ?

Français, nos TV ne nous seraient-elles pas devenues aujourd’hui des Cages psycho-carcérales, où l’on n’attendrait plus que des PYJAMAS RAYES nous soient livrés, pour habiller nos âmes engourdies par l’impitoyable Gourdin d’un Système aussi oppressif que dictatorial ?

Sauf que ce Système a été édifié sur la Veulerie politique, sur les Renoncements pétochards des corrompus, ainsi que sur la somme européiste de toutes les Indifférences Collectives ou Individuelles ?

Du panier de crabes diaboliques où notre égoïsme nous conduit, sommes-nous vraiment si sûrs de nous que nous pourrions parier sans trembler que les « Pêcheurs Noirs » de l’enfer mondialiste nous épargnerons au nom d’on ne sait quelle improbable grâce ?…

Question : La France serait-elle devenue un abattoir d’Humains ? Si oui, alors à la solde de quel impitoyable monstre ?…

Et construit sur quel nouveau et macabre modèle hitléro-totalitaire ?

Les puissances de l’Argent ne font pas de quartier. Jamais ! Sachons-le !
N’attendons donc pas davantage la souffrance inévitable de devoir le vérifier nous-mêmes.

Dès lors, à l’aube pointée de nos désespérances annoncées, voire de futurs et possibles massacres, il est plus que temps de fourbir les conditions de notre Délivrance.

D’autres l’ont fait avant nous. Haut les coeurs, donc !

***********

France : la palme de la violence policière

Seule de toute l’UE, la France, hissée sur ses tréteaux de hautes violences, a raflé toutes les plus grandes distinctions honorifiques.

En vrac : Couronne de lauriers de la baston populaire – Coupe du déshonneur des forces du désordre – Médaille d’or du laminage démocratique – Prix d’excellence de la déshumanisation du peuple – Palme d’or de l’innovation meurtrière institutionnalisée, etc. etc.

Ouf ! Au vu de ce tableau, les mauvaises langues ne pourront plus prétendre que sous « Macrokyste 1er » – la « France » européiste,  drapée de ses nouvelles valeurs totalitaires, ne sait pas se distinguer – en tant que pays ? – des souveraines « tiédeurs » étatiques de ses trop pacifiques voisins.

RÉSISTANCE Les forces de la liberté

La politique, c’est l’art d’empêcher les  gens  de  se  mêler de ce qui les regarde…

Paul Valéry

Face aux multiples mutilations criminelles, intentionnellement infligées aux personnes physiques des Gilets Jaunes – par un bellicisme d’État antifrançais, analogue de par sa nature mafieuse à celui que subissent les Gazaouis dans leur combat contre l’inacceptable barbarie des forces d’occupation de leur territoire, une question se pose : les Français ont-ils bien pris la mesure de l’amplitude du cauchemar totalitariste du monde de l’argent, et s’aviseront-ils à temps que l’heure de quitter le rafiot de leurs illusions a sonné ?

D’autant que, si rien ne bouge, ce cauchemar surgi d’un scénario machiavélique d’appropriation politico-économique globale risque bien, contrairement à un Cartoon de Mickey Mousse ou d’un film de fiction horrifique, de durer encore longtemps.

En revanche, l’image permanente de la chienlit ploutocratique mondialisée de ce temps, ne cesse de démontrer que ce cauchemar-là, lui, est bien réel. En tout cas, aussi réel dans la durée que les gibets mondialistes plantés sur l’ensemble de la France. Une France désormais enchaînée, que des Banquiers Internationaux, aussi manipulateurs que pétés de thunes, ont désormais prise au piège de leurs convoitises attentatoires à la liberté économique des Français. Des Français aujourd’hui socialement et financièrement dépouillés de toute prérogative souveraine.

Dès lors, du point de vue de la self-défense démocratique, il importe de se convaincre de l’impérieuse nécessité de se soustraire au cauchemar de l’actuel marteau-pilon social de doctrinaires sans scrupules et d’idéologues euro-atlantistes passés maîtres dans l’art de l’escamotage des garde- fous traditionnels de l’unité française contre les tentatives mortelles de dévastation du modèle de vie français.

C’est pourquoi, pour toute personne préoccupée de son devenir social et indemne de toute contagion maçonnique, cette nécessité doit demeurer une priorité de tous les instants.

Sauf que cette priorité ne peut se comprendre sans une véritable mise à distance d’influences européistes, aussi trompeuses que toxiques. Voire, hostiles, comme c’est le cas avec le président actuel, diamétralement opposé, lui, à l’intérêt général du Peuple de France.

Pour l’instant, l’imposture de la nouvelle donne internationaliste : relativement à une UE de façade, se contente de faire graduellement monter la pression liberticide sur la majorité de ceux qui ne peuvent accepter les dévoiements fascistes, la volonté oppressive et la mainmise infernale d’un gang de malfrats internationalistes qui, – s’agissant de populations soi-disant réputées improductives –, s’applique à réduire à la portion congrue la légitimité économique de leurs revenus, broyés chaque jour davantage par les bulldozers politiques d’une prévarication européiste, devenue aujourd’hui insupportable.

Mais quoi ! Pourquoi se gêneraient-ils ? On achève bien les chevaux !

Aujourd’hui, les maîtres de la police de la pensée ; les forts en thème de la bérézina subversive de la France et leurs copains gentlemans globe-trotters de la cambriole, les mains plongées dans le tiroir-caisse des nations, n’ont plus de mots assez saignants du type : “fainéants”, “alcooliques,” “amateurs de diesel” et autres “sans dents”, pour nous contraindre de faire silence sur l’étendue de leurs crimes idéologiques de lèse-humanité.

Lire la suite

LA CLOCHE FÊLÉE DU GLAS MONDIALISTE

À entendre les cris d’orfraie poussés par les richissimes maîtres d’œuvre de la destruction des nations, on pourrait croire que leurs coffres-forts sont déjà tous en cours d’éventration. En tout cas, partout, aux quatre coins de France, on n’entend plus qu’eux. Idem pour le son grêlé de la cloche du glas mondialiste et celui du tocsin de la médiacratie aux ordres, que ces mal lotis de l’âme n’arrêtent plus de faire sonner. À tout va !

Du coup, ces salauds de pauvres sont avertis. Ils n’ont qu’à bien se tenir. D’autant que, le cinq décembre prochain, ils vont voir ce qu’ils vont voir…

L’avertissement est sérieux ! Sauf que, relativement à ce tohu-bohu politico médiatique -d’ordre quasi paranormal, une question se pose : Ne s’agirait-il pas de la peste ploutocratique qui s’alarme de la présence du choléra populaire ? La réponse, à tous les coups, est oui ! En tout cas, ça en a tout l’air. Car c’est bien à ce petit jeu psycho-sadique que s’adonne la mafia du Nouvel Ordre cosmopolite de ce temps.

Or, au-delà du paradoxe apparent, cette manipulation n’est rien d’autre qu’une insanité. Une insanité élaborée par une poignée d’authentiques pestiférés moraux qui, eux, animés par la seule volonté d’asseoir leur pouvoir hégémonique sur l’ensemble de la planète, considèrent que la majorité des êtres humains qui peuplent le Globe sont, pour la plupart — à l’égal d’une viande d’embouche avariée — tous porteurs d’un choléra civilisationnel. Un choléra qui, évalué à l’aune de leurs instincts corrompus, n’aurait plus lieu d’exister. Et que, dès lors, il conviendrait d’éradiquer au plus tôt.

Quant au tour de passe-passe de cette méthode, il sert, évidemment et en toute hypocrisie, à justifier les abominations morbides des ingérences attentatoires et à entreprendre selon les profits escomptés, les guerres criminelles les plus abjectes. Le tout, bien sûr, sous couvert de prétendus dysfonctionnements démocratiques. Sauf que ce type de modus vivendi vise, à terme, on le sait, d’abord à dépouiller et acculer au désespoir les plus démunis d’entre-nous pour ensuite, et dans un second temps, se donner le droit de trucider sans état d’âme quelque quatre vingt pour cent pour cent du genre humain.

Ok, nous n’en sommes pas encore là. Mais quand même… En témoigne, le monument élevé à la gloire des dix commandements du Nouvel Ordre Mondial – Les Georgia Guidestones, situé aux states :

 http://www.versdemain.org/articles/gouvernement-mondial/item/limiter-la-population-mondiale-a-500-millions

En attendant, si le mois de décembre est celui des fêtes de Noël et des cadeaux et non un ersatz du culte maçonnique ; du denier de la veuve ou d’un ticket pour nulle part, alors il importe que l’appétit vorace, gargantuesque des prédateurs surnantis qui nous écrasent vivants, ainsi que l’incompétence sociopathique des ploutocrates mondialistes, soient jugulés au plus vite. Les poubelles de l’histoire feront le reste.

Pour cela, toute peur foulée aux pieds, à l’instar des Gilets Jaunes, il suffit d’un état d’esprit allié à un droit de conscience puissant, à une détermination forte : solidement ancrée dans le cœur d’un peuple aux antipodes de la faiblesse.

Vous avez dit 5 décembre ? Banco !

 

Ci-dessous, une vidéo explicite de l’acteur Vincent Lindon : 

https://twitter.com/Callystor/status/1201574876320022528

 

Manifestation du 5 décembre 2019 : Réaction de François Asselineau

https://www.youtube.com/watch?v=SfrB9cIKcPc&feature=emb_rel_pause

Les derniers sacrements géogénocidaires contre l’humanité

Et vlan ! Bonjour le respect de la vie ! D’autant que les officiants démoniaques de la future “ Messe ” noire mondialiste des puissances d’argent sont déjà aux manettes. Et les escadrons de la mort, sortis des culs de basse-fosse folamouriens, aussi !

Pour le reste, tenter de parler du sens de la vie à des monstres assoiffés de sang, équivaut à vouloir parler de bouches d’incendie à des incendiaires mentalement et manifestement dérangés.

C’est pourquoi, de ce point de vue, la tentative de mise sous tutelle des esprits restés encore libres, organisée par l’ « Aristogarchie » maçonnique : bras armé totalitaire du satanisme mondialiste, ressemble d’ores et déjà à des funérailles civilisationnelles.

Dans ces conditions, cela explique pourquoi Macron, l’homme à gages au visage trompeusement poupin, désigné par ses commanditaires esclavagistes, se complaît à faire impunément ce qu’on lui a dit de faire. Et cela, sans état d’âme, quel qu’en soit le prix à payer. Dès lors, qu’il s’agisse d’atteintes graves ; portées à l’intégrité physique de manifestants pacifiques comme les Gilets jaunes, importe peu. Les instincts meurtriers des prédateurs mondialistes et la stratégie de la terreur doivent l’emporter sur toute autre considération d’ordre trop simplement humain. Les mutilations volontaires et les énucléations en séries ne sont là, semble-t-il, que pour mieux ouvrir des autoroutes à l’infection fasciste mondialisée et ainsi asseoir une future logique de mort planétaire. En clair, une domination universelle du profit. Et celle-ci, n’en déplaise aux rêveurs impénitents, doit être maintenue. Coûte que coûte !

LE PROJET SCoPeX :

“Le projet d’extinction «SCoPEx» pour bloquer le soleil en polluant la planète entière est détaillé dans la vidéo de la conférence «Oblivion Agenda»

Posted on 20/11/2019 by Alliance

[Source : cogiito.com]

TerraForming.News, le 19 octobre 2019, par Mike Adams

Traduction pour cogiito.com : PAJ

https://terraforming.news/2019-09-19-scopex-scheme-polluting-the-entire-planet-video.html

Après les vaccins, dont la nécessité est sévèrement discutée aujourd’hui et à raison, la Fondation Bill & Melinda Gates, les premiers organisateurs et pourvoyeurs de vaccins dans le monde à travers les prises de contrôle dans des sociétés parentes et autres satellites officiels et moins officiels, s’arrangeant pour rendre la vaccination obligatoire, Bill Gates investi désormais dans un nouveau projet tout aussi criminel que le précédent.

Cet homme qui perd complètement la tête a les moyens financiers de se lancer dans des projets aussi dangereux que néfastes pour l’humanité. L’homme qui vit hyper protégé dans sa tour d’ivoire ne voit justement plus rien, et il devient l’homme le plus dangereux de la planète pour la planète.

CELUI QUI SE FAIT PASSER POUR UN BIENFAITEUR DE L’HUMANITÉ PROUVE À NOUVEAU QU’IL EST LE PLUS GRAND MALFAITEUR DU XXIE SIÈCLE.

Si vous souhaitez connaitre la vérité, lisez cet article qui vous mettra, je le suppose, très en colère, comme il m’a profondément contrarié.

Nous vivons une époque formi…diable !

cogiito.com

LE PROJET SCoPeX

Lire la suite

Démocratie Versus Etat policier : La liberté c’est bien, la sécurité c’est mieux

La liberté c’est bien, la sécurité c’est mieux

Quand la police encadre des manifestations pacifistes avec des armes de guerre

Le monde s’embrase avec des mobilisations de plus en plus importantes et une répression qui ressemble à celle de la seconde guerre mondiale.

Un Nouvel Ordre Mondial qui se met en place.

Plus il y a rébellion plus cela nourrit le système qui impose une sécurité implacable et un état d’urgence privant finalement le citoyen lambda de toutes ses libertés. (Ils finiront par tirer dans le tas !)

Manifestations et insurrections, le carburant d’un monde néolibéral qui petit à petit impose une dictature à l’échelle mondiale.

(Voir en fin d’article la législation européenne sur la peine de mort.)

Vidéo:

François Sureau, avocat au conseil d’Etat à la Cour de cassation dénonce la disparition de l’Etat de droit dans l’indifférence.

 

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

«La mort n’est pas considérée comme infligée en violation de cet article dans les cas où elle résulterait d’un recours à la force rendu absolument nécessaire:

a)  pour assurer la défense de toute personne contre la violence illégale;
b)  pour effectuer une arrestation régulière ou pour empêcher l’évasion d’une personne régulièrement détenue;
c) pour réprimer, conformément à la loi, une émeute ou une insurrection.

«Un État peut prévoir dans sa législation la peine de mort pour des actes commis en temps de guerre ou de danger imminent de guerre; une telle peine ne sera appliquée que dans les cas prévus par cette législation et conformément à ses dispositions …».

Cette surprenante autorisation , faite en violation totale de la plupart des lois des pays Européens, n’aurait-elle pas été inspirée directement de la législation américaine qui autorise encore la peine de mort dans certains Etats ,  et qui autorise une détention totalement arbitraire et illimitée en vertu du NDAA décidé en catimini , le 31 Décembre 2012 Par le Président OBAMA lui même .

Effectivement depuis 2007 , l’influence américaine s’est considérablement accrue sur les résolutions Européennes, en particulier une certaine résolution du 25 Avril 2007 , antérieure donc à la parution des modifications ci-dessus rétablissant la peine capitale.

Journal officiel de l’Union européenne: Texte officiel >>>

Témoignage choc !!

« Ils ont jetés une grenade sur une medic qui était au sol…quel sera votre limite morale, quand Castaner vous demandera d’utiliser des balles réelles…c’est les smicards en bleu qui tapent les smicards en jaune »

«Cette dictature génère ses morts à bas bruit» Michel Onfray chez Natacha Polony

Une dictature qui génère ses morts à bas bruit ?

Michel Onfray qui était invité chez Natacha Polony ne mâche pas ses mots lorsqu’il dresse le bilan du quinquennat de l’actuel locataire de l’Elysée.

Qu’a fait Macron de ses pleins pouvoirs ? C’est un personnage qui attaque les journalistes sur la question des sources, il s’en prend aux médecins en leur demandant, concernant les Gilets jaunes, de faire des fiches pour la police, les fake news qui sont élargies du fait que l’on ne pense pas comme lui etc … La France, pays des droits de l’homme serait-elle devenue une dictature ?

G.S / FINALSCAPE

Crédit vidéo : Polony TV

Gilets jaunes : La France et l’Union européenne en résumé

Au fur et à mesure que le mouvement des Gilets jaunes progresse, les consciences se réveillent et les infos, (les vraies) font surface et circulent.

Pourquoi tant d’impunité vis à vis de la répression et des violences commises par les forces de l’ordre ?

Parce que depuis le 1er janvier 2017, le pouvoir judiciaire, l’un des trois pouvoirs est passé sous le contrôle du pouvoir exécutif, ce qui donne à ce dernier une totale impunité. Ce décret porte le numéro : 2016-1675.

Pourquoi les forces de l’ordre tuant des manifestants ne sont-elles pas inquiétées, jugés et condamnés par un tribunal ?

Parce que la peine de mort a été réinstaurée partout en Europe en cas d’émeutes ou d’insurrections.

Texte du journal européen disponible ici >>>

Téléchargeable ici >>>

La France est-elle une démocratie ?

Non ! Parce selon l’article 16 de la charte des droits de l’homme, un pays qui n’assure pas la séparation des trois pouvoirs n’a point de constitution et par définition, un pays n’ayant pas de constitution n’est pas une démocratie.

En France, nous parlons de monarchie ou de dictature “molle” mais pas de démocratie.

Stéphane Guibert  / Finalscape / Tous pour la vérité / VK

Gilets jaunes : Union européenne, la dictature en marche !

Le 5 décembre 2016, Manuel Valls alors Premier ministre sous François Hollande a décrété placer l’autorité judiciaire (l’un des trois pouvoirs), sous le contrôle direct du pouvoir exécutif.

Il s’agit du décret portant le numéro : 2016-1675 qui a été appliqué à partir du 1 er janvier 2017.

L’article 16 de la charte des droits de l’homme stipule :

“Toute Société dans laquelle la garantie des Droits n’est pas assurée, ni la séparation des Pouvoirs déterminée, n’a point de Constitution.”

Pour qu’une constitution soit légitime, il est indispensable que les trois pouvoirs soient séparés :

Le pouvoir exécutif
Le pouvoir législatif
Le pouvoir judiciaire

En plaçant le pouvoir judiciaire sous le contrôle du pouvoir exécutif, ce dernier jouit d’une totale impunité ; sans constitution, aucune élection ne peut être légitimée ni reconnue par la charte des droits de l’homme.

Par définition :

Un pays ne possédant pas de constitution n’a point le statut de démocratie.

Stéphane Guibert  / Finalscape / Tous pour la vérité / VK

Gilets jaunes : Affaire Dettinger et affaire Benalla, le deux poids et deux mesures de la justice Française

Mise à jour : jeudi 17 janvier 2019 – 18:10 –

La garde à vue de l’ancien boxeur professionnel Christophe Dettinger, a été prolongée mardi par le parquet de Paris. Il est soupçonné d’avoir agressé deux gendarmes samedi à Paris lors de «l’acte VIII» des «gilets jaunes».

À la décharge de l’inculpé, une manifestante témoigne que sans l’intervention de Christophe Dettinger au moment des faits elle serait probablement morte aujourd’hui.

C’est pendant le matraquage du témoin par un CRS lors de l’acte 8 des Gilets jaunes à Paris que l’ancien boxeur français serait intervenu d’où l’incident qui devait mener à son arrestation.

Si la justice suit son cours, une enquête devrait permettre de faire la lumière sur cette affaire et statuer à charge ou à décharge ; toutefois, rappelons que lors de la manifestation du premier mai 2018, il avait été reproché à Benalla de s’être substitué à la police en s’équipant du matériel des forces de l’ordre puis en matraquant violemment des manifestants.  Bien qu’une enquête ait été diligentée, Benalla est toujours libre de ses mouvements et est même en possession de deux passeports diplomatiques.

La justice perd-elle la tête en cinquième république, ferait-elle deux poids et deux mesures ?

Faut-il rappeler que :

Le 5 décembre 2016, Manuel Valls alors Premier ministre sous François Hollande a décrété placer l’autorité judiciaire (l’un des trois pouvoirs), sous le contrôle direct du pouvoir exécutif.

Il s’agit du décret portant le numéro : 2016-1675 qui a été appliqué à partir du 1 er janvier 2017.

L’article 16 de la charte des droits de l’homme stipule :

Toute Société dans laquelle la garantie des Droits n’est pas assurée, ni la séparation des Pouvoirs déterminée, n’a point de Constitution.

Pour qu’une constitution soit légitime, il est indispensable que les trois pouvoirs nécessaires à la démocratie soient séparés : l’exécutif, le législatif et le judiciaire.

Le pouvoir judiciaire ne perd pas la tête, il est tout simplement sous la coupe du pouvoir exécutif ce qui lui permet de jouir d’une totale impunité.

Par définition, un pays n’ayant pas de constitution est une dictature.

Rappelons également que la France a renoncé à la convention Européenne des droits de l’homme >>>

Stéphane Guibert  / Finalscape / Tous pour la vérité / VK

Contrevérité !

Une vidéo vient entacher la version du Gilet jaune qui témoigne en faveur de Christophe Dettinger. Du coup, il devient difficile de se faire une opinion objective.