Etoiles en herbe / budding stars

Source de l’image

Etoiles en herbe

*****

budding stars

Pratiquer des Soukous avec mon petit frère

Practicing some Soukous with my Lil brother

Dominic Mcnabb drums

HI I AM 13 AND AN AMBASSADOR @yamahamusicsa

DRUMMER @SIXCONTINENTS & @942BAND

A suivre ! / To be followed closely !

Stéphane Guibert

Rares Mihai Florescu

 Finalscape / VK MondiAspora

 

Culture & Cinéma : Tony Carey “Room with a view” / Culture & Cinema : Tony Carey “Room with a view

Culture & Cinéma : Tony Carey “Room with a view”

*****

Culture & Cinema : Tony Carey “Room with a view

Anthony Lawrence Carey (né le 16 octobre 1953 à Watsonville, Californie) est un musicien, compositeur, producteur et auteur-compositeur-interprète américain d’origine européenne. L’une de ses premières expériences musicales a été en tant que claviériste pour Rainbow. Après son départ en 1977, il a commencé une carrière solo, sortant des albums sous son propre nom également sous le pseudonyme de Planet P Project, et produisant et jouant avec d’autres artistes.

Carey jouait sur le piano de son église pendant les heures creuses depuis qu’il était très jeune et il était également autorisé à jouer de l’orgue à tuyaux. Il était fasciné par le son. Sa famille a acquis un piano quand il avait sept ans  jusqu’à ce que, à onze ans, il obtienne sa première guitare acoustique et forme son premier groupe, qui jouait de la musique des “Mamas and the Papas” et bien d’autres. Son père lui a offert un orgue Lowrey pour son 14e anniversaire, et il fonda un groupe de rock avec d’autres enfants du quartier, jouant de la musique des Doors. Il a également joué de la contrebasse dans l’orchestre de son école.

À 17 ans, Carey  déménage à New Hampshire pour démarrer un nouveau groupe baptisé “Blessings” avec un chanteur qu’il connaissait, et très vite, le groupe signe un contrat avec le label ABC Dunhill. Après deux ans de travail sur le projet, le groupe n’a pas réussi à terminer son premier album. Dans une interview qu’il accorda en 2013, Carey évoqua son goût prononcé pour les filles, la consommation de drogue du producteur et «trop de conneries»; ce sont les raisons pour lesquelles l’album n’a jamais pu être terminé.

Nous l’écoutons ici avec un de ses plus beaux titres : “Room with a view”

  • Merci au label Metronome Music GMBH pour son aimable autorisation.

Anthony Lawrence Carey (born October 16, 1953, Watsonville, California) is an American-born, European-based musician, composer, producer, and singer/songwriter. One of his earliest musical experiences was as a keyboardist for Rainbow. After his departure 1977, he began a solo career, releasing albums under his own name as well under the pseudonym Planet P Project, and producing for and performing with other artists.

Carey had been playing his church’s piano during off hours since he was very young, and he was permitted to play the pipe organ as well. He was fascinated by the sound. His family acquired a piano when he was seven, and he “lived at that piano” until, at age eleven, he got his first acoustic guitar and formed his first group, which played music by The Mamas and the Papas and others. His father gave him a Lowrey organ for his 14th birthday, and he started a rock band with other neighborhood kids, playing music by The Doors. He also played contrabass in his school’s orchestra.

At age 17, Carey moved to New Hampshire to start a new band called Blessings with a singer he knew, and soon the band had a major recording contract with ABC Dunhill.  After two years of working on the project, the band was unable to complete its first album. In a 2013 interview, Carey listed his own involvement with girls, the producer’s drug use, and “too much bullshit” from Dunhill as the reasons the album was never completed.

We listen to him in one of his most beautiful songs: “Room with a view”

  • Many thanks to Metronome Music GMBH  for the kind permission.

Stéphane Guibert / Rares Mihai Florescu / Finalscape / VK / MondiAspora

Coronavirus, petits commerce auteurs et acteurs : tous la clef sous le paillasson ! Allons-y de bon cœur !

Coronavirus, petits commerce auteurs et acteurs : tous la clef sous le paillasson! Allons-y de bon cœur !

Parce que vous y croyez encore à cette crise ou faut-il vous ouvrir les yeux à coups d’évidences ?

Et vous continuez à y croire bande de Nazes !?

Crédit vidéo Radio Télévision Suisse

Stéphane Guibert / Rares Mihai Florescu / Finalscape / VK

 

Une larme, un sourire : Les dernières neiges de printemps / A tear, a smile : The last snows of spring

Une larme, un sourire : Les dernières neiges de printemps

*****

A tear, a smile : The last snows of spring

Les dernières neiges de printemps : Magnifique chef d’oeuvre

The last spring snows: Magnificent masterpiece

Quand la maladie fait des ravages et qu’elle nous prive de notre droit d’aimer.

Vous voulez pleurer ? Alors sortez vous mouchoirs.

Synopsis :

Roberto, un père veuf, qui avait depuis longtemps abandonné ses obligations parentales pour une vie de playboy et jet-setteur, apprend lors d’un banal accident, que son fils de 10 ans, Luca, est atteint d’une forme grave de leucémie. Avant sa mort, Luca parle à son père de son rêve: passer une journée au parc d’attractions avec lui. Roberto accepte…

When disease takes its toll and denies us our right to love.

Do you want to cry? So get out your handkerchiefs.

Synopsis :

Roberto, a widowed father, who had long given up his parental obligations for a life of playboy and jet-setter, learns in a trivial accident that his 10-year-old son Luca has a severe form of leukemia . Before his death, Luca tells his father about his dream: to spend a day at the amusement park with him. Roberto accepts …

Infos © Copyright

Réalisé par / Realized by : Raimondo Del Balzo
Produit par / Produced by : Ovidio Assonitis  Giorgio Rossi  Enzo Doria  A-Erre Cinematografica
Genre / Style : Drame sentimental / Sentimental Drama
Durée / Duration : 01:29:00
Année / Year : 1973
Date de sortie en salle / Theatrical release date : 06/08/1975
Pays / Contry : Italie / Italia

Avec / With :

Bekim Fehmiu (Le père de Lucas / Lucas’s father)

Renato Cestiè (Lucas)

 Stéphane Guibert / Finalscape / VK / MondiAspor

 

Culture & Cinéma : La neuvième porte / Culture & Cinema : The Ninth Gate

Culture & Cinéma : La neuvième porte

*****

Culture & Cinema : The Ninth Gate

Synopsis :

Dean Corso est un marchand de livres rares de New York qui est embauché par le riche collectionneur Boris Balkan. Balkan a acquis un exemplaire des Neuf Portes du Royaume des Ombres, un livre de l’auteur du XVIIe siècle Aristide Torchia, censé pouvoir invoquer le Diable. Torchia aurait écrit le livre en collaboration avec le diable, et seuls trois exemplaires ont survécu lorsque lui et ses œuvres ont été brûlés pour hérésie. Balkan pense qu’un seul des trois est authentique et souhaite que Corso inspecte les deux autres pour déterminer lequel est authentique. Au cours de ses voyages, Corso entre en contact avec une femme mystérieuse (identifiée comme “The Girl” au générique du film) qui semble le suivre.

Corso interviewe Liana Telfer, la veuve d’Andrew Telfer qui a vendu le livre à Balkan  peu de temps avant de se suicider. Telfer tente de convaincre Corso de lui vendre le livre mais il refuse. Corso se rend chez un libraire auquel il a confié le livre et le trouve pendu dans son magasin comme sur une des gravure dans Les Neuf Portes. Corso récupère le livre et se rend à Tolède, en Espagne, pour parler aux frères Ceniza, restaurateurs de livres qui possédaient l’exemplaire de Balkan avant les Telfers. Les trois livres lui montrent que sur les neuf gravures du livre, six seulement sont signées “A.T.”, les trois autres sont signées “L.C.F.” pour Lucifer.

Synopsis :

Dean Corso is a New York City rare book dealer who is hired by wealthy collector Boris Balkan. Balkan has acquired a copy of The Nine Gates of the Kingdom of Shadows, a book by 17th-century author Aristide Torchia said to be able to summon the Devil. Torchia is alleged to have written the book in collaboration with the Devil, and only three copies survived when he and his works were burned for heresy. Balkan believes only one of the three is authentic and wants Corso to inspect the other two to determine which one. During his travels Corso comes into contact with a mysterious woman (identified as “The Girl” in the film’s credits) who appears to be following him.

Corso interviews Liana Telfer, the widow of Andrew Telfer who sold Balkan The Nine Gates shortly before killing himself. Telfer tries to seduce Corso into selling her the book but he refuses. Corso goes to a bookseller he had entrusted the book to and finds him hanged in his store like an engraving in The Nine Gates. Corso retrieves the book and travels to Toledo, Spain, to speak to the Ceniza Brothers, book restorers who owned Balkan’s copy before the Telfers. The three show him that of the book’s nine engravings, only six are signed “A.T.”, the other three are signed “L.C.F.” for Lucifer.

 Stéphane Guibert / Finalscape / VK / MondiAspor

Le VACCIN va changer l’ADN de nos enfants et petits enfants et personne ne s’en inquiète

2021 “Le VACCIN va changer l’ADN de nos enfants et petits enfants et personne ne s’en inquiète”

Vidéos :

  • Conférence d’Emmanuelle Marie Charpentier prix Nobel de chimie.
  • Johnny Mnemonic le film avec Keanu Reeves.

Conférence d’Emmanuelle Marie Charpentier, Microbiologiste, généticienne et biochimiste Française prix Nobel de chimie en 2020.

Le film de science fiction Johnny Mnemonic avec Keanu Reeves l’avait vu venir

En 2021, la société est profondément transformée par un Internet virtuel qui contribue à sa dégénération. Un autre problème est la prise de contrôle de la société par de grandes entreprises, dont beaucoup sont basées en Asie. Leurs tactiques brutales font de la transmission de données une activité dangereuse. Johnny (Keanu Reeves) est un « messager mnémotechnique » avec un dispositif de stockage de données implanté dans son cerveau lui permettant de transporter discrètement de l’information confidentielle. Basée sur une nouvelle de William Gibson, cette coproduction canado-américaine emblématique a été tournée à Toronto et à Montréal.

In 2021, society is deeply engaged in a virtual Internet, which has a degenerative effect. Another issue is the takeover of society by large corporations, many of which are based in Asia. Their brutal tactics make the transmission of data to be a dangerous business. Johnny (Keanu Reeves) is a “”mnemonic courier”” with a data storage device implanted in his brain, allowing him to discreetly carry sensitive information. Based on a short story by William Gibson, this iconic Canada-US co-production was filmed in Toronto and Montreal.

 Stéphane Guibert / Finalscape / VK / MondiAspora

Culture & Cinéma : « Dans l’Ombre » : ce court-métrage puissant gifle l’occident en pleine face / Culture & Cinema: “In Shadow”: this powerful short film slaps the West in the face

Culture & Cinéma : « Dans l’Ombre » : ce court-métrage puissant gifle l’occident en pleine face

*****

Culture & Cinema: “In Shadow”: this powerful short film slaps the West in the face

Peut-être la vidéo engagée la plus bouleversante que nous ayons traité jusqu’ici. Difficile de la décrire tellement elle nous laisse sans voix. À la fois œuvre artistique à part entière, constituée de dizaines de tableaux animés, et critique acerbe de la société marchande, elle nous plonge brutalement dans les névroses de l’occident.

Embarquez pour un voyage visionnaire à travers l’inconscient fragmenté de l’Occident et, avec courage, affrontez l’Ombre. De l’ombre à la lumière.

Perhaps the most heartbreaking engaged video we’ve dealt with so far. Difficult to describe it so much it leaves us speechless. Both a full-fledged artistic work, made up of dozens of animated paintings, and a sharp critic of commercial society, it plunges us brutally into the neuroses of the West.

Embark on a visionary journey through the fragmented unconscious of the West and courageously face the Shadow. From the shadow to the light.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK / MondiAspora

CULTURE & CINEMA : Imaginaerum

CULTURE & CINEMA : Imaginaerum

Culture & Cinéma : Imaginaerum : Entre Enya et l’au delà. Ecoutez-voir, vous allez adorer

Culture & Cinema: Imaginaerum: Between Enya and the beyond. Listen, you will love

Les druides, les lutins et les farfadets ont conspiré pour produire ces notes et elles nous plongent dans la magie la plus profonde

The druids, goblins and leprechauns conspired to produce these notes and they immerse us in the deepest magic

Personnellement, j’ai adoré. / Personally, I loved it.

Rappel : / Reminder :

En voila de la belle musique …

Imaginaerum est le septième album studio du groupe finlandais Nightwish, sorti le  en France. C’est un album-concept racontant l’histoire d’un homme âgé qui croit qu’il est encore un jeune garçon. Dans son sommeil, il voyage dans son passé lointain où ses rêves d’antan se confondent avec le monde fantastique et musical d’un jeune garçon.

Un film, Imaginaerum, qui porte le même nom que l’album et réalisé par Stobe Harju, est sorti fin 2012. Il a été développé en même temps que l’album d’après le scénario du leader de Nightwish, Tuomas Holopainen.

Je vous propose un extrait de ce magnifique album sur des images du film “L’autre monde” dont il est la bande originale.

Here is beautiful music …

Imaginaerum is the seventh studio album by the Finnish group Nightwish, released on December 5, 2011 in France. It is a concept album telling the story of an elderly man who believes he is still a young boy. In his sleep, he travels to his distant past where his dreams of yesteryear merge with the fantastic and musical world of a young boy.

A film, Imaginaerum, who wears the same name as the album and was directed by Stobe Harju, was released in late 2012. It was developed in conjunction with the album based on the script by Nightwish leader of Nightwish, Tuomas Holopainen.

Here is an excerpt from this magnificent album with some images from the film “The Other World”.

Lire la suite

Culture & Cinema : Donna Summer

Culture & Cinema : Donna Summer

Donna Adrian Gaines

(31 décembre 1948 – 17 mai 2012), connue sous son nom de scène Donna Summer, était une chanteuse-compositrice américaine. Elle était une chrétienne afro-américaine qui est née et a grandi à Boston, Massachusetts. Elle est devenue célèbre à l’époque du disco dans les années 1970 et est devenue une icône de la pop. Elle est décédée d’un cancer du poumon à Englewood, en Floride. En 1982, elle sort un single avec Michael Jackson, Lionel Richie et Stevie Wonder intitulé “State of Independence”. Elle est devenue connue pour des chansons comme “Hot Stuff”, “Last Dance” et “She Works Hard for the Money”.

En 1974, Summer a épousé Helmuth Sommer (qui a conduit à son nom de scène Summer) mais a divorcé deux ans plus tard. Elle a épousé Bruce Sudano en 1990 et a eu deux enfants avec lui.

Donna Adrian Gaines

(December 31, 1948 – May 17, 2012), known by her stage name Donna Summer, was an American singer-songwriter. She was an African American Christian who was born and raised in Boston, Massachusetts. She became famous during the disco era in the 1970s and became a pop icon. She died of lung cancer in Englewood, Florida. In 1982 she released a single with Michael Jackson, Lionel Richie, and Stevie Wonder called “State of Independence”. She became known for songs like “Hot Stuff”, “Last Dance”, and “She Works Hard for the Money”.

In 1974, Summer married Helmuth Sommer (which led to her stage name Summer) but divorced him two years later. She married Bruce Sudano in 1990 and had two children with him.

Donna Summer : “Could be magic”

Donna Summer :”Now I Need You & Working The Midnight Shift”

Donna Summer “Working the midnight shift” (Instrumental)

Donna Summer ” The woman in me”

Donna Summer ” State of independence”

Stéphane Guibert / Finalscape / VK / MondiAspora

Culture & Cinéma : Le grand blond avec une chaussure noire / The Tall Blond Man with One Black Shoe

Culture & Cinéma : Le grand blond avec une chaussure noire

*****

Culture & Cinema : The Tall Blond Man with One Black Shoe

Bernard Milan, commandant en second du département français de contre-espionnage, cherche à discréditer son chef Louis Toulouse pour qu’il puisse le supplanter. Lorsqu’un trafiquant d’héroïne français arrêté à New York prétend que le trafic de drogue était une mission secrète sur ordre du contre-espionnage français (en fait sur ordre de Milan), la mauvaise presse qui en résulte se reflète sur Toulouse, qui ne peut pas prouver que Milan était responsable. En représailles, Toulouse élabore un complot pour faire face à son ambitieux subordonné: dans une salle qu’il sait remplie de microphones cachés, il envoie son assistant Perrache à l’aéroport d’Orly à 9h30 le lendemain matin, faisant Milan (qui l’écoutait) pense que Perrache est allé à la rencontre d’un maître espion qui dénoncera la trahison de Milan. Cependant, Toulouse ordonne secrètement à Perrache de choisir quelqu’un au hasard parmi la foule de voyageurs arrivant à ce moment-là.

Bernard Milan, the second-in-command of France’s Counter-Espionage department, is out to discredit his chief Louis Toulouse so that he can supplant him. When a French heroin smuggler who has been arrested in New York claims that the drug smuggling was a secret mission on the orders of French Counter-Espionage (actually on Milan’s orders), the resulting bad press reflects on Toulouse, who cannot prove that Milan was responsible. In retaliation, Toulouse hatches a plot to deal with his ambitious subordinate: in a room which he knows is filled with hidden microphones, he sends his assistant Perrache to Orly airport at 9:30AM the next morning, making Milan (who has been listening) believe that Perrache has gone to meet a master spy who will expose Milan’s treachery. However, Toulouse secretly instructs Perrache to choose someone at random from the crowd of travelers arriving at that time.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK / MondiAspora