Coup de gueule au Venezuela : Une vidéo qui fait polémique tourne depuis quelques jours sur les réseaux sociaux

Un français qui vit au Venezuela depuis 6 mois raconte ce que les médias mainstream nous cachent sur ce pays.

Bien que tout ce qui est dit dans la vidéo ne soit pas forcément sourcé, le fond n’en demeure pas moins réel.

Le Venezuela qui est sous régime socialiste est également un très grand producteur de pétrole. La population bénéficie de nombreux services gratuitement ce qui n’est pas forcément du goût de certains pays capitalistes. Attaquer directement le pays comme cela est régulièrement le cas au Moyen Orient sous couvert de manipulations médiatiques n’étant pas possible, une autre stratégie est alors mise en place : C’est par le financement de partis politiques opposés au régime actuel que l’attaque du pays se fait de l’intérieur.

Mais pourquoi ?

Le Venezuela est donc la première réserve de pétrole déclarée dans le monde. la constitution vénézuélienne est inchangée depuis le président Chavez qui l’avait rédigé pour une justice égale et équitable.

Les grandes puissances ont fait baisser le cours du pétrole afin d’affaiblir les pays producteurs et de cause à effet des tentions se créent dans ces pays là. Il en résulte une perte de confiance de la population envers ses élites, une instabilité grandissante et avec un petit coup de pouce de certaines sources bien intentionnées, un renversement du gouvernement.

Certains commentaires décrivent l’auteur de la vidéo comme étant un “Junkie” sous amphétamine ou, je cite : “Une racaille totalement défoncée à la coke qui donne des leçons de politique sur un gouvernement de narcos. Quelle merde !”  Mais si l’on y réfléchi un peu, ce jeune homme exilé est certainement moins loin de la vérité que celles et ceux qui le lynchent sur la place publique.

Stéphane Guibert  / Finalscape / Tous pour la vérité / VK /

Coup de gueule : Le RAZ de la matrice est la seule solution

Un coup de gueule personnel qui peut faire froid dans le dos et même si cela peut vous sembler exagéré, reconnaissez tout de même que je ne suis pas loin de la vérité.

A mon avis, et cela n’engage que moi, un gros krach qui va se traduire par une convergence de toutes les crises en une crise systémique pointe son nez et ce n’est qu’après que les survivants pourront réorganiser notre mode de vie.

Je ne pense pas qu’en l’état une solution soit viable, que ce soit sur les plans démographiques, économiques, géopolitiques, climatiques et encore moins politiques.
Nous attendons donc passivement notre mise à mort. Mais cela est tellement encré dans l’inconscient collectif que personne ne réagit et malgré tout, on continue à aimer et  protéger nos enfants, ces enfants que nous empoisonnons sciemment au quotidien avec des pesticides, des nanoparticules, des micro ondes, des additifs et j’en passe et des meilleurs.

Cessez d’être hypocrites car vous le savez aussi bien que moi, nous en sommes réduits au rang de consommateurs et esclaves volontaires. Nous avons succombé aux charmes de nos bourreaux, aux manipulations de nos geôliers.
 
Elle est belle notre société. On se voile la face et inlassablement, les uns derrière les autres inspirés par un déni hors norme et commun, nous marchons en direction de l’abattoir vers lequel nous entrainons nos enfants et petits enfants si toutefois, nous leur laissons la possibilité de naître, ce qui est loin d’être sûr, vu notre taux d’ignorance, de peur, d’irresponsabilité et surtout de connerie.
 

Voilà où on en est rendu !

Les morts vivants, les zombies, on les coutoie tous les jours, ce sont nos voisins, nos amis, nos collègues et les passants dans la rue.
Les miettes et les illusions que veulent bien nous laisser les élites mondialistes nous ont réduits en esclavage et seule une remise à zéro de la matrice dont nous sommes les prisonniers sera salvatrice.

La science fiction a désormais rejoint la réalité.

À celles et ceux qui me diront que je suis  négatif, trop pessimiste je leur répondrai simplement qu’ils devraient redescendre de leur petit nuage rose, en effet :

Un simple exemple, dans une société qui en l’espace de 50 ans a su détruire 85% de sa biodiversité, combien de temps ces mêmes personnes estiment-elles qu’il nous reste pour le 15% de la biodiversité restante ?

Stéphane Guibert  / Finalscape / Tous pour la vérité / VK /

La vidéo du jour : Quand le veau d’or s’illumine

Ceci est un coup de gueule personnel.

Au delà des guerres, des famines, de la destruction massive de tout ce qui vit su terre, quand le veau d’or s’illumine, on oublie tout.

Ces images qui ont été tournées à Monaco, exhibent un prince Saoudien chevauchant fièrement sa belle monture dorée. La réaction des badauds faisant des selfies reflète bien la société dans laquelle nous vivons et ne fait que me conforter lorsque je dis que l’effondrement est proche.

Et dire que dans ce monde de folie, toutes les 10 secondes, un enfant meurt de faim !

Stéphane Guibert

Vidéo : “Bling Bling” et extrait du film “Les 10 commandements” (Le veau d’or)

Coup de gueule : Un coup de gueule qui dit tout sur tout et qui n’épargne personne !

Et si pour une fois on osait se regarder en face !

Une vidéo, un coup de gueule qui dénonce notre insupportable déni.

G.S

Science & vie : Ainsi soit la vie, coup de gueule d’un youtubeur

Coup de gueule du Youtubeur Antoine BM qui remet en question notre mode de vie

Ce jeune youtubeur d’une vingtaine d’années remet en question le conditionnement dans lequel nous sommes englués depuis notre plus tendre enfance.

“Quand est-ce qu’on arrête d’avoir une vie de merde, quand est-ce qu’on arrête d’accepter de sacrifier 5 jours par semaine pour deux jours de “repos”, quand est-ce qu’on arrête d’accepter de sacrifier 11 mois par an pour 1 mois de vacances, quand est-ce qu’on arrête de vivre la vie que d’autres ont choisi pour nous, quand est-ce qu’on arrête de vivre selon les préceptes d’un patron, selon les préceptes d’une pression sociale, quand est-ce qu’on arrête tout ça ?”

G.S

Tout fou le camp et nous continuons à y croire !

Pendant que les palestiniens, les syriens, les yéménites et tous les peuples ignorés du monde se font assassiner, pendant que la nature se fait la malle en nous signifiant notre propre arrêt de mort, sur les réseaux sociaux on continue à se déchirer et à s’insulter comme si de rien n’était.

Je me sens très seul en rédigeant ces lignes mais pour moi, le constat est sans équivoque et ne vais très certainement  pas me faire des amis dans ce qui va suivre :

Les gens, pour la plupart sont tombés dans le piège magnifique que leur a dressé le système, celui où le paraitre prime sur l’être, ce piège savamment orchestré où la réussite sociale, les biens matériels et l’argent sont synonyme de réussite et de bonheur.

Alors que le commun des mortels recherche à s’identifier ou s’immortaliser au travers de selfies futiles, des dizaines de milliers de vies se font éteindre dans une injustice, une ignorance et un déni planétaire.

Alors que des discours politiques qui ne sont fait que pour embrouiller nos esprits déjà bien formatés par les médias corrompus, on continue à y croire sans même y croire et c’est bien là le problème.

Nous nous dirigeons vers une catastrophe que nous, les humains qualifions de catastrophe planétaire, à savoir, notre propre extinction mais que je qualifierais pour ma part d’extinction salvatrice, une apocalypse nécessaire afin de remettre les compteurs à zéro. Oui, nous nous dirigeons vers une extinction que nous auront cherché à force de tirer sur la corde et c’est après et après seulement et si nous nous survivons qu’une nouvelle ère, peut-être, verra le jour.

L’être humain à en lui les capacités du meilleur comme du pire et dans ce message qui pourra paraître funeste, je préfère miser sur notre potentiel à faire le bien.

Alors, à demain …

Stéphane Guibert

Les “Bla,bla” de la politique, les messages de ces ONG qui nous culpabilisent, allez vous croire encore longtemps à ces mensonges ?

Le contrôle technique, une nouvelle manne financière pour l’État, une nouvelle épine dans le pied pour les plus démunis

Le contrôle technique, une nouvelle manne financière pour l’État, une nouvelle épine dans le pied pour les plus démunis et ils sont de plus en plus nombreux.

Un pas de plus vers le totalitarisme. Le nouveau contrôle technique, une nouvelle arme de rentrée de TVA en réparation ou achat d’un nouveau véhicule, mais aussi une incitation à prendre des voitures en location. Vous êtes en plein cœur de la dictature des lobbies.

Le coup de gueule de Youtubeurs

Coup de gueule : Les milliardaires sont des terroristes

Le fait de luter contre les milliardaires n’est pas à considérer comme de la jalousie mais comme de la légitime défense.

Préambule avec ce chiffre incroyable :

En 2017, les entreprises du CAC 40 ont réalisé 93 milliards d’euros de profits alors que les entreprises licencient à tour de bras, licenciements  justifiés par le pacte de compétitivité. Parallèlement, l’état va renforcer les contrôles lors de la recherche d’emplois des chômeurs.

en 20 ans, les milliardaires ont multiplié leur fortune par 20 alors que le PIB n’a été multiplié que par 2. Un homme comme Bernard Arnault qui pèse à lui-seul 72 milliards d’euros, un simple calcul nous permet de nous rendre compte qu’en admettant qu’il place son argent à 2% d’intérêts, cela signifie que si il se mettait au coin d’une rue et qu’il distribue 400  euros, toutes les 10 secondes à tous les inconnus qui passent sans ne jamais s’arrêter, à la fin de l’année il n’aura pas perdu d’argent ; il n’en aura pas gagné mais il aura toujours ces 72 milliards d’euros en banque.

Alors que des gens meurent dans la rue, rien que 2% d’intérêts sur 72 milliards d’euros pourraient sortir des milliers de personnes de la misère. Mais à la place, il lance la fondation Louis Vuitton, financée à 80% par  l’État, grâce aux avantages fiscaux.

G.S

Coup de gueule : UNE VACHE, PLUS ELLE A DE LAIT, MOINS IL EST BON !

Coup de gueule de Lucien Puthod, paysan de Nangy (Haute Savoie-France) !

D’aucuns me diront que ce billet est nostalgique et qu’il faut vivre avec son temps, je répondrai à ceux-là que c’est notre fuite en avant qui est en train de réduire le temps qui nous reste et que le progrès n’est utilisé que dans un but lucratif immédiat dont une infime partie de la population profite tout en nous faisant croire en ne nous laissant que des miettes, que nous en sommes les premiers bénéficiaires.

Joli coup de gueule de cet agriculteur qui nous parle des belles vaches, les noires du pays d’en temps.

En fin d’article, une très belle chanson de Jean-Pierre Huser : “La rivière”

Stéphane Guibert / Finalscape / VK / MondiAspora

Jean-Pierre Huser : La rivière”

Vive le progrès ? Pas si sûr ! Une très belle mélodie sur un constat du progrès qui nous mène à l’opposé de la logique de la vie. Voilà pour les anti nostalgiques.

Jean-Pierre Huser “La rivière du temps d’hier”

Coup de gueule : On consomme, on meurt et basta !

On consomme, on ferme les yeux, on empoisonne nos chères têtes blondes mais qu’importe il faut bien mourir un jour n’est-ce pas ?

Je ne sais pas moi, mais plus ça va en avant, plus je trouve que les gens qui adhèrent à ce système, ces parents et grands-parents qui savent que l’on mène leurs enfants droit à l’abattoir sans broncher, font preuve d’une santé mentale inquiétante. Ce système est malade, il n’y a qu’à observer et constater. Un enfant de 5 ans encore “vierge” (n’ayant pas encore été touché par le virus de l’argent) le comprendrait.

J’ai un message, un coup de gueule à transmettre à tous ces gens :

Qu’ils ne viennent pas me dire : “Je ne savais pas

Car cela n’aura pas été faute que de les avertir.

Qu’ils ne viennent pas me dire : “Mais que puis-je faire tout seul de mon côté ?

Car pour moi ces gens sont des défaitistes, des irresponsables, des collabos du système qui se dédouanent de leurs responsabilités en mettant en cause justement ce système qu’ils plébiscitent eux-même, tout en encourageant leurs progénitures à faire de même en les corrompant dès leur plus jeune âge et en leur faisant miroiter des cadeaux qu’elle ne recevront que si elles font exactement ce que le système attend d’elles.

Voilà en ultra concentré ce qu’est notre société aujourd’hui ; c’est du moins mon avis.

A cela s’ajoute :

On mise sur les générations futures pour notre pérennité alors que le système avec la complicité des parents (même involontaire), est en train de lobotomiser ne serais-ce qu’avec les nouvelles technologies (tablettes et smartphones que l’on met entre les mains d’enfants qui n’ont pas deux ans), la malbouffe (25% des adolescents en surpoids), les séries TV, jeux vidéos et réality shows obscènes, les vaccinations massives avec une concentration de métaux lourds ayant pour conséquence de diminuer drastiquement le quotient intellectuel etc …

De la part d’un peuple qui ne cesse de se regarder le nombril comme la cigale de la fable la cigale et la fourmi, je pense que lorsque l’hiver arrivera, les cigales que nous sommes auront un lourd tribu à payer.

L’humain doit se réveiller mais cela ne se fera pas sans une imminence claque qu’il recevra en pleine face !

Ce jour est proche et c’est ce qu’un textes anciens nome : l’apocalypse.

Stéphane Guibert