Climat : La vérité sort de la bouche des enfants – ANITA – (Vidéo)

Voici ANITA.

L’histoire d’une jeune fille qui nous permet d’intégrer nos propres questions, réflexions et craintes sur les grands enjeux de notre époque. Sur les luttes actuelles. Nous espérons que ce film apportera une base de réflexion à partager tous ensemble.

Here’s ANITA. The story of a girl, which brings us to question our own fears about today’s great issues and fights. We hope this short film brings us food for thoughts that we all can share.

Disclaimer: viewer discretion advised.

Avertissement : ne convient pas à un très jeune public.

“Je suis venu ici il y a un an et si je reviens aujourd’hui, c’est que rien a changé aujourd’hui. Avec des millions de jeunes du monde entier, nous avons lancé le plus grand mouvement de la jeunesse pour le climat. Nous assistons impuissants à la sixième extinction de masse qui entraînerait une partie de l’humanité avec elle. Demain il n’y aura presque plus de vie sur terre.

Pendant ce temps, vous restez entre vous à vous venter du succès de vos entreprises, de vos parcours, vos réussites économiques mais que vous le vouliez ou non, vous n’avez pas d’autre choix que d’agir; car vous aussi, vos familles, vos enfants allez vivre dans cette maison qui brûle, sauf que vous dormez.

Vous continuez de financer les énergies fossiles. Chaque année, on extrait 15 milliards de tonnes de sable pour construire des routes, des gratciels et des îles artificielles. Les espèces disparaisses dix mil fois plus vite que la normale, les sols sont de plus en plus infertiles. Mais où comptez-vous nous emmener ?

Je voulais vous faire prendre conscience, je voulais que vous paniquiez. J’aimerais maintenant que vous pensiez …

À l’enfant que j’étais, celui dont vous vous servez depuis deux ans pour protéger votre cirque sans avenir. Je ne suis pas un pantin, je suis une vraie petite fille !

Qu’est-ce que je suis pour vous à part un coup de com’, une décoration pour vous prendre en photo ? Depuis le début vous ne faites que mentir à moi et à la terre entière ? Votre inconscience n’a d’égal que votre inhumanité. Vous dites que vous écoutez, que vous avez des solutions mais la seule chose que vous faites c’est de repousser l’apocalypse. Vous allez nous tuer, vous n’avez rien changé et en réalité je sais que vous ne changerez rien. Vous n’êtes capables d’efforts que pour satisfaire vos intérêts.

Lire la suite

No comment : Violents orages en Algérie

Ces images auraient été tournées ces dernières 48 heures en Algérie. Doit être confirmé !

(G.S / FINALSCAPE)

Environnement : Le plastique à la française Merci Elise Lucet !

Elle ne vous plait pas ma tenue ?

En fait c’est le volume de plastique que chaque Français utilise en un mois .Peut-on s’en passer complètement ?

Ma vie sans plastique » c’est jeudi 5 septembre dans Envoyé spécial sur France 2.

Et pour rappel :

Chaque seconde, 10 tonnes de plastique sont produites dans le monde et une tonne fini dans les océans toutes les deux secondes !

Les marques se défausses en rendant responsables les consommateurs de cette pollution. Des multinationales comme Cocacola affirment aussi luter contre cette invasion mais les belles promesses ne sont pas toujours tenues et ces entreprises jouent parfois double jeu.

Pour ne pas être tenus responsables de la pollution, certains industriels ont trouvé la parade : désigner un autre responsable. Et ce coupable, c’est vous ! Sandrine Rigaud a enquêté sur les stratégies secrètes d’un des géants mondiaux des sodas et que ses promesses de recyclage de ses emballages.

Extraits ciblés de l’émission Cach investigation Plastique, la grande intox“, une enquête de Sandrine Rigaud diffusée mardi 11 septembre 2018 sur France 2.

Extraits sur VK :

Visionner l’intégralité de l’émission sur Youtube :

Climat : GRETA THUNBERG: MICHEL ONFRAY RÉPOND AUX CRITIQUES DANS “DIE WELT”

Mise à jour : samedi 24 août 2019 – 16:24 –

Le réchauffement climatique devenu religion, et Gretta Thunberg  ainsi que son staff ajoutent un chapitre au 1984 d’Orwell.

Michel Onfray vient de répondre au journal berlinois Die Welt au sujet de son récent texte polémique sur Greta Thunberg. Nous reproduisons la version française de l’interview éditée originalement en langue allemande.

Die Welt: Pourquoi Greta Thunberg vous agace-t-elle tellement?

Michel Onfray: Elle ne m’agace pas du tout: les bêtises des enfants sont toujours la faute des parents ou des adultes qui les entourent. A seize ans, personne ne dispose d’une pensée propre. A cet âge, on régurgite de la nourriture avec laquelle les adultes nous ont gavés. Personne n’échappe à cette loi. Dès lors, se pâmer devant la ventriloquie d’une jeune fille qui débite les discours que des adultes lui écrivent est un signe de nihilisme! J’en veux moins à cette jeune fille qu’à ceux qui l’instrumentalisent. Les adultes aiment l’entendre dire ce qu’ils lui ont appris depuis que le capitalisme a compris l’opportunité de l’écologie comme argument publicitaire pour faire ses bénéfices considérables. Qui ne souhaite aujourd’hui consommer et acheter propre, écoresponsable, bio, traçable, free carbone, etc?

DW: Elle pourrait très probablement être candidate au prix Nobel de la Paix. Serait-elle une bonne candidate?

MO: Elle est au lycée, n’a pas encore le bac, fait la grève de l’école, et va bientôt être nommée docteur honoris causa d’une université belge… Je propose qu’on la nomme tout de suite présidente d’un gouvernement mondial selon le souhait de Jacques Attali et que, dans la foulée on lui décerne le prix Nobel de médecine, avant la médaille Fields, le premier prix du Concours Chopin et la Palme d’or à Cannes. Soyons sérieux…

DW: Fait-elle des dégâts? Si oui, lesquels à vos yeux?

MO:Oui, elle fait des dégâts à la Raison en incarnant cette mauvaise idée du philosophe Hans Jonas selon laquelle il faudrait renoncer à la raison, à la réflexion, à l’argumentation, à la démonstration, autrement dit au débat philosophique, pour lui préférer une “heuristique de la peur”, autrement dit: qu’il faudrait urgemment faire peur pour convertir. Elle tue une seconde fois Socrate et remet en selle les sophistes.

DW: D’autres de vos collègues français, comme Pascal Bruckner et Raphaël Enthoven, l’ont également attaquée. Puis-je me permettre la question: Et si elle était un jeune homme? Provoquerait-elle les mêmes réactions chez vous (et chez vos confrères)?

MO: Vous n’êtes pas bien loin de l’insulte… Je vois sous votre question pointer l’accusation de misogynie ou de phallocratie. Mais le féministe que je suis ne sépare pas les hommes des femmes. Si une femme dit des sottises, je dit qu’elle dit des sottises, non pas parce quelle est une femme -précisions: une jeune fille…-, ce qui serait être vraiment misogyne, mais tout bêtement parce qu’elle dit des sottises. L’égalité oblige à un traitement égal: une bêtise est une bêtise, peu importe qu’elle soit proférée par un homme ou par une femme. Si une femme dit que la terre est plate et que je dis qu’elle se trompe, serais-je misogyne? Ou faudrait-il, au nom d’un féminisme dévoyé, dire qu’elle a raison, tant pis pour la vérité?

DW: Vous la décrivez comme un cyborg, un être neutre, qui ne sourit jamais, qui ne montre pas d’émotion, ni peine, ni joie, “une poupée en silicone” écrivez-vous. Vous l’attaquez donc tout d’abord pour son physique, en deuxième lieu pour son message (la peur). Pourquoi prêtez-vous attentions à son apparence extérieure, pourquoi ce “non-physique” est-il si crucial dans le rôle que vous l’attribuez?

MO: Est-ce que décrire un physique c’est attaquer le physique? Y a t-il dans ma description un jugement de valeur négatif, dépréciatif, insultant? Dire d’un visage inexpressif qu’il est inexpressif, dire qu’on ne remarque aucune émotion sur son visage, dire que son visage est lisse comme celui d’un cyborg: est-ce une vérité constatable ou une méchanceté? Pourquoi m’interrogez vous sur son physique et pas sur ce problème que je signale bien plutôt en affirmant qu’elle est le navire amiral du capitalisme vert? Ces questions sont autant de diversions politiques…

DW: Avez-vous pensé que son autisme puisse être un atout?

Lire la suite

Le réchauffement climatique est un mensonge capitaliste

Le réchauffement climatique est un mensonge capitaliste

Aujourd’hui, l’écologie, comme toute forme d’expression du spectacle de la marchandise, est une mystification destinée à permettre la reproduction matérielle et symbolique du mode de production de la liberté despotique du profit. Ainsi, quasiment muette sur l’ampleur réelle du désastre des pesticides et de la chimie médicamenteuse qui tue progressivement la totalité de l’humus de l’être, l’idéologie écologiste, à la remorque trompeuse du gouvernement du spectacle mondial des angoisses universelles, a-t-elle fait des mythes du réchauffement climatique et du CO2 un vecteur cardinal de l’accumulation symbolique des nécessités de la valorisation de la servitude volontaire.

Partout où règne le spectacle du fétichisme marchand, les seules paroles autorisées sont celles qui veulent confirmer et conforter le fétichisme de la marchandise spectaculaire. Aucune ne peut donc être contradictoire à ce qui existe par la volonté tyrannique de la liberté capitaliste, ni contre-venir à la censure qui concerne le Tout de l’essentiel… On reconnaît le faux tout simplement à ce qu’il fuit et interdit, par principe,tout débat… Marx avait compris dès 1843, dans son fameux texte sur la Censure, que toute interdiction de discussion cache fondamentalement le faux triomphant du despotisme de l’argent, qui – dans l’impuissance qu’il a à pouvoir tolérer la véridique réalité explosive de l’ex-ister – est nécessairement inapte à accepter la plus petite confrontation au moindre contradictoire…

Commentaires sur l’extrême radicalité des temps derniers…
Critique de la dictature démocratique du spectacle de la marchandise terminale…
Éditions le Retour aux sources
Internationale Incontrôlable,
Mars 2019.

Climat : En Alaska l’été particulièrement chaud solde la vie de centaines de milliers de saumons

L’été incroyablement chaud en Alaska a malheureusement un impact sombre :  La mort de centaines de milliers saumons.

Climat : Une tornade dans le ciel de la Lorraine

Mise à jour : samedi 10 août 2019 – 13:50 –

Vendredi en fin d’après-midi, une tornade a touché le nord de la Meurthe-et-Moselle et le sud du Luxembourg.

Alors que la Lorraine est placée en vigilance orange aux orages ce vendredi soir, une tornade a touché le nord de la Meurthe-et-Moselle et le sud du Luxembourg. Selon certains témoins, la tornade et l’orage ont duré une demi-heure.

Une soixantaine d’interventions en une heure

Juste en dessous, le témoignage d’Alexandre, restaurateur à Herserange au micro de nos confrères de France Info. Il était dans sa voiture quand la tornade est arrivée.

A 19 heures, les pompiers étaient déjà mobilisés sur une soixantaine d’interventions pour des arbres tombés sur la route ou des toitures abîmées notamment. Des interventions à hauteur de Longwy, Pompey ou encore Hussigny.

La préfecture de Meurthe-et-Moselle précise, elle, qu’une toiture de 200 mètres carrés est endommagée à Longwy. Selon le journal Luxembourgeois L’essentiel, les dégâts sont importants à Pétange et ses environs.

Toujours à cause de la météo, des trains étaient supprimés ou à l’arrêt vendredi soir en Lorraine.

 

 

Le même jour, tornade à Linger en France

No Comment & Climat : Mère Nature dans toute sa Violence et sa Grandeur

Dans cet article, je ne reviendrai pas sur mon scepticisme quand à l’implication de l’homme concernant le réchauffement climatique bien qu’un lien soit disponible sous la vidéo et sur lequel je vous invite à cliquer afin d’avoir les deux sons de cloche.

Je vous propose de superbes images qui recensent les événements climatiques et environnementaux extrêmes à travers le monde pour ce seul mois de juillet 2019.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

La supercherie du climat avant l’arrivée de Greta Thunberg (Vidéos) >>>

 

Climat : Message envoyé à une chaîne de télévision locale à Genève qui débattait sur le réchauffement climatique calqué sur la logique des médias mainstream

Réchauffement climatique :

Tous coupables, les médias mainstream nous accusent sans concession

Pour la chaîne locale “Léman bleu” le moindre de nos faits et gestes à une incidence sur le réchauffement climatique et le cas présent : les feux d’artifice. Cette chaîne n’est pas à blâmer elle ne fait que suivre une mouvance, un effet de mode propagé par le GIEC qui n’a de cesse de promulguer des rumeurs de fin du monde !

Petite analyse :

Le réchauffement climatique est un fait avéré mais il fait partie d’un cycle de convergences entre le soleil et la terre et cela depuis que le monde est monde. Pour se réchauffer ou se refroidir, notre belle planète n’a jamais eu besoin de l’homme. Nous sommes moins qu’un grain de poussière dans la création et notre arrogance face à tout cela n’a d’égal que notre bêtise et notre ignorance.

Le CO2 qu’envoient les humains dans l’atmosphère aujourd’hui représente 0.05% en comparaison de ce que les océans émettent depuis la nuit des temps. De plus, le CO2 est un aliment essentiel pour la faune végétale et plus il y en a, plus les forêts se développent

Le GIEC a été fondé à la demande de Margaret Thatcher qui à l’époque promouvait les centrales nucléaires soit disant écologiques en pointant du doigt le CO2. (Le Giec qui est béni par les Mass-Media dans l’ensemble n’est en fait qu’une escroquerie monumentale.. Lien en fin de message)

Aujourd’hui, si on émet le moindre doute concernant l’implication de l’humain dans le réchauffement climatique, on passe pour un hérétique et on se retrouve automatiquement catapulté dans la case de la complosphère. Tu penses différemment, tu émets un doute et te voilà banni !

On taxe les petits consommateurs, les automobilistes alors que des industries telles que le fret maritime ou les aéroports en sont exempts. Cherchez l’erreur et le pire dans tout cela, c’est que ça marche !

Cela me fait bien sourire et de voir cette pensée unique se développer sous l’ériger d’une ado handicapée et instrumentalisée par l’industrie du Greenwashing ne me donnent que peu d’espoir quand à la clairvoyance des moutons que nous sommes.

La peur climatique aujourd’hui peut se comparer à la peur de l’an 1’000 et de la fin du monde où l’on disait aux gens qu’il fallait payer pour survivre.

La science évolue mais les mentalités stagnent ou régressent.

Le message que je laisse à cette antenne Genevoise que j’apprécie :

“Mes amis de Léman Bleu, si je publie ce commentaire sur votre page c’est parce que je vous aime bien justement.

Ne faites pas l’erreur de suivre la locomotive folle de l’industrie capitaliste, je vous invite à faire quelques détours dans des petites gares de campagne tout en vous posant les bonnes questions.

Bien à vous.”

J’attends la réponse …

Stéphane Guibert /Finalscape

Retour sur l’article >>>

La supercherie du climat avant l’arrivée de Greta Thunberg (Vidéos)

Mise à jour : jeudi 25 juillet – 13:57 –

Un peu décevante cette image pour l’icône climatique de la jeunesse !

Greta Thunberg : manipulation et instrumentalisation médiatique pour une pensée unique et quelques milliards au passage pour le Greenwashing

Al Gore nous prédisait le même scénario catastrophe voir même pire pour 2016 avec des villes englouties, la fin des glaciers etc…

Le réchauffement climatique est bien réel mais il fait partie des cycles naturels de la terre en convergence avec ceux du soleil (voir la vidéo en fin d’article). Depuis un demi siècle la courbe des températures c’est stabilisée avec quelques variations. Nous avons atteint un pic climatique et cette courbe va d’ailleurs aller en s’inversant ces prochaines décennies.

Le Giec a été créé  à la demande de Margaret Thatcher pour justifier la nécessité des centrales nucléaires soit disant plus écologiques tout en pointant le doigt sur le dioxyde de carbone et c’est aujourd’hui un excellent moyen pour faire peur aux masses populaires, un peu comme la peur de l’an 1000 afin  que les états ramassent au passage de nouveaux impôts (taxes) sur de pauvres automobilistes qui ont déjà de la peine à joindre les deux bouts, alors que les avions et les bateaux qui eux polluent bien d’avantage en sont exempts.

Il faut voir la réalité en face, faire preuve d’esprit d’analyse, peser le pour et le contre et surtout, cesser de prendre comme du pain bénit tout ce que nous disent certains médias et leurs marionnettes.

Lire la suite