La débauche sexuelle au service de la débauche climatique : Stop à l’instrumentalisation de la jeunesse !

IL FAUT ARRÊTER CETTE MYSTIFICATION DU CLIMAT PRENANT EN OTAGE LA JEUNESSE !

On en est rendu bien bas ! Proposer de se faire encxxx ou de se faire sucer le Clxxx plutôt que le climat !

Laissez-moi dans un premier temps vous relayer ces quelques lignes qui à défaut de vous convaincre quand à l’imposture de cette mystification climatique instrumentalisant les jeunes de la planète entière sur le climat aura, je l’espère, l’avantage d’éveiller votre questionnement.

G.S / FINALSCAPE

Une escroquerie médiatique : « LES jeunes manifestent pour le climat »

S’il faut suivre les médias, nous sommes tenus de croire à l’existence d’une organisation internationale des « jeunes » dont personne ne soupçonnait l’existence — une organisation occulte donc —, suffisamment puissante pour commander dans « 112 pays » une révolte des intéressés. En tenant compte que l’annonce la mobilisation générale s’est faite avant la tenue du moindre attroupement, une explication plus plausible s’impose : les médias de 112 pays ont reçu la consigne de relayer un mot d’ordre pour mobiliser les jeunes les plus crédules. De fait, on a assisté toute la journée à un matraquage de la grande presse, à un rabattage gigantesque et totalement disproportionné si on observe la mobilisation réelle sur le terrain.

Cet évènement illustre parfaitement les techniques de manipulation de masse utilisées depuis l’aube de la Révolution de 1789. Par delà les prétextes invoqués (ici la protection du climat) il y toujours l’objectif occulte de réaliser l’unité d’une société sans recours à ce qui unit naturellement : l’autorité soumise la loi naturelle. Afin de créer cette unité artificielle, on recoure à deux procédés mis en évidence par le sociologue Augustin Cochin pour décrire la substitution de la société naturelle par ce qu’il appelle « les sociétés de pensée »

Il faudrait commencer à devenir adulte en se disant qu’en ne suivant pas le troupeau, on ne devient pas forcément l’idiot du village, bien au contraire ! (ndlr)

Et à présent, sans ménagement et sans détour, le véritable visage de la pauvre Greta Thunberg  instrumentalisée :

Depuis environ cinq mois, une jeune Suédoise de 16 ans, autiste Asperger, se retrouve sous les projecteurs médiatiques du monde entier. Elle fait la « grève de l’école » pour se faire entendre et son combat est juste. Il s’agit pour elle de passer un message aux milliardaires, aux décideurs politiques, que ce soit à la COP24 en Pologne ou dernièrement à Davos afin qu’ils respectent leurs engagements sur le climat. Son dernier discours a ému quasiment tous les militants écologistes de la planète :

Derrière ces moments forts, on trouve un petit génie suédois des « public-relations »,Ingmar Rentzhog. L’envers du conte de fées est moins joli, mais plus intéressant.

Le journaliste d’investigation suédois Andreas Henriksson est, d’après mes recherches, le premier à avoir enquêté sur ce sujet et son article a été publié sur le blog de Rebecca Weidmo Uvell, le 11 décembre 2018.

Lire la suite

Environnement : Mobilisation de la jeunesse en faveur du climat … Oui mais … !

Mise à jour : samedi 16 mars 2019 – 13:45 –

En 1971, ce collégien paraît bien seul à s’indigner contre la pollution. En 2019, ils sont des milliers dans les rues.

Le tout est de savoir ce que la jeunesse actuelle est prête à faire dans le concret pou le climat car manifester c’est bien, agir c’est mieux.

Crédit vidéo : Radio Télévision Suisse

Le climat qui déchaîne les passions et qui divise de plus en plus la communauté scientifique pourrait bien être un enfumage médiatico-politique à l’échelle mondiale.

Le GIEC persiste en disant que ce phénomène de réchauffement global de la planète est dû dans sa majeure partie à l’activité humaine. Or, je vous invite à suivre la conférence de Vincent Courtillot, géophysicien français qui démonte scientifiquement les analyse établies par des centaines d’experts et y dénonce notamment l’enfumage du CO2.

Lire la suite

Environnement : Deux tornades simultanées sèment le chaos

Quand les tornades mènent le bal !

Une tornade a frappé l’Alabama dimanche, tuant de nombreuses personnes et détruisant des bâtiments.

Au moins 23 personnes ont été tuées dimanche par une tornade qui a provoqué des dégâts «catastrophiques» en Alabama, dans le sud-est des États-Unis, selon le shérif local.

«Notre bilan atteint désormais malheureusement 23 morts», a déclaré Jay Jones, le shérif du comté de Lee situé dans l’est de l’Alabama à la frontière avec la Géorgie. Il a aussi fait état de plusieurs personnes portées disparues et d’autres hospitalisées avec des «blessures très graves».

Des enfants figurent parmi les victimes, a précisé le médecin légiste du comté, Bill Harris, à la chaîne MSNBC.

Les recherches ont été stoppés dans la nuit en raison des mauvaises conditions mais doivent reprendre lundi matin.

No comment : Spectaculaires images d’une nature déchaînée

Quand mère Nature se met en colère

Un véritable feu d’artifice que dame Nature nous offre avec ce ballet d’éclairs et de phénomènes plus impressionnants les uns que les autres.

G.S / FINALSCAPE

Climat : Les années se suivent et ne se ressemblent pas

Europe :

Un anticyclone persistant provoque une mini vague de chaleur en ce mois de février 2019 battant des records jamais égalés en altitude et bien que le GIEC persiste en disant que ce phénomène est dû dans sa majeure partie à l’activité humaine, je vous invite à suivre la conférence de Vincent Courtillot, géophysicien français qui démonte scientifiquement les analyse établies par des centaines d’experts et y dénonce notamment l’enfumage du CO2.

Stéphane Guibert / Finalscape

Voir aussi : 

Cash investigation – Climat: le grand bluff des multinationales / intégrale Cash Investigation révèle les dessous d’un étrange marché, celui des «quotas carbone».

Créé par l’Union européenne il y a dix ans, il était censé inciter les industries lourdes à réduire leurs émissions de CO2, ce gaz qui dérègle le climat. Mais ce système est aujourd’hui dévoyé au profit des plus gros émetteurs de CO2, pour lesquels polluer peut même s’avérer rentable.

Total n’hésite pas à investir des milliards de dollars au Canada pour exploiter le pétrole le plus sale de la terre. Dans la région de Melbourne en Australie, Engie, qui cultive son image d’entreprise verte, exploite toujours l’une des plus vieilles centrales du monde. En février 2014, elle a provoqué un incendie qui a duré 45 jours, asphyxiant toute la région.

Elise Lucet reçoit responsables politiques, experts et grands patrons.

Environnement : Vers un climat artificiel …

Source de l’image

Avant nous avions 4 saisons, printemps, été, automne, hiver. Le printemps et l’automne étaient des étapes intermédiaires nécessaires à la végétation et au vivant en général. Aujourd’hui nous passons de l’été à l’hiver, du chaud sec au froid gelé. Plus de périodes intermédiaires  qui créent l’humus ou les bourgeons. Éléments de rebondissement de la vie. Espace de transformation du vivant. D’ailleurs étymologiquement, humus, humanité, humidité, c’est la même chose …

En mai, nous avons chanté “Il est ou le printemps ?” Nos récoltes cette année nous le rappellent cruellement … L’automne aurait-il disparu également ?

Toute la biosphère souffre illégitimement. 

On nous impose des technologies industrielles en solutions miracles contre un présumé réchauffement. Du retrait du CO2 à la pulvérisation d’aérosols dans l’atmosphère avec pour objectif de décarboner ou de filtrer le rayonnement solaire. Diminution de la lumière solaire donc de la photosynthèse. Les apprentis sorciers du climat auraient-ils oublié qu’en captant le gaz carbonique durant des centaines de millions d’années, les arbres ont préparé le terrain pour l’humanité.

Cette zone intermédiaire entre ciel et terre se dessèche et meurt sous nos yeux. Alors que des expériences clandestines se pratiquent en silence dans une évolution hors contrôle.

Climat : Le capitalisme vert utilise Greta Thunberg

Depuis environ cinq mois, une jeune Suédoise de 16 ans, autiste Asperger, se retrouve sous les projecteurs médiatiques du monde entier. Elle fait la « grève de l’école » pour se faire entendre et son combat est juste. Il s’agit pour elle de passer un message aux milliardaires, aux décideurs politiques, que ce soit à la COP24 en Pologne ou dernièrement à Davos afin qu’ils respectent leurs engagements sur le climat. Son dernier discours a ému quasiment tous les militants écologistes de la planète :

“Je ne veux pas que vous soyez désespérés, je veux que vous paniquiez. Je veux que vous ressentiez la peur qui m’habite chaque jour et que vous agissiez, comme s’il y avait le feu, parce que c’est le cas. […] Il y a encore une petite chance de stopper les émissions de gaz à effet de serre afin d’éviter des souffrances pour une grande partie de la population de la planète.”

Derrière ces moments forts, on trouve un petit génie suédois des « public-relations »,Ingmar Rentzhog. L’envers du conte de fées est moins joli, mais plus intéressant.

Lire la suite

Climat & Environnement : Le grand déni politique

Source de l’image

Bien que le climat divise et déchaîne les passions, il est toutefois intéressant de constater la passivité politique autour de cette problématique et il en va de même pour l’environnement ainsi que l’extinction de l’écosystème. Seuls les intérêts à très court terme prévalent. Très court terme, c’est également le temps qui nous reste.

Stéphane Guibert / Finalscape

Climat : C’était il y a une semaine, à la Chambre des Députés du Luxembourg. Brice Montagne, c’est son nom, a posé une toute petite question de bon sens aux élus qu’il avait en face de lui : « Qui a lu ce rapport ? » Et la réponse fut… un silence aussi coupable qu’édifiant.

Extrait du film d’animation de Osamu Tezuka “Nucléa 3000” sorti en 1980.

Synopsis :

Le Docteur Yamadano, un scientifique, découvre une nouvelle forme de vie intelligente sur Terre : les Fumoon. Celle-ci réside sur l’île de Batei, complètement dévastée et polluée à cause des guerres entre les hommes. Le docteur fait appel à un ami scientifique qui par malchance se fait enlever avec la créature par un mystérieux engin spatial. Ken et sa petite sœur Pêche partent à sa recherche de leur oncle disparu en se rendant sur l’île pour commencer les fouilles. Ils y découvriront que les créatures souhaitent partir de la Terre car un gaz noir venu de l’espace menace de détruire la vie sur Terre. Ces créatures seraient-elles une nouvelle race humaine engendrée par la pollution d’origine humaine ? La Terre et ses habitants survivront-ils ?

No comment : Spectaculaire avalanche dans les Alpes suisses

Une avalanche spectaculaire est survenue  mardi 15 janvier, à Vinadi dans les Alpes (Suisse).

Cette gigantesque avalanche n’est pas la première de la saison dans les Alpes à la suite de fortes intempéries qui touchent aussi l’Allemagne et l’Autriche.

MÉTÉO – Un skieur suisse a partagé sur ses réseaux sociaux les images d’une gigantesque avalanche s’abattant sur le flanc d’une montagne à Vinadi, dans les Alpes suisses. La vidéo en tête d’article montre ce spectacle surprenant.

Cette avalanche n’est cependant pas la première de la saison. De grandes intempéries touchent la Suisse depuis une semaine, mais également le sud de l’Allemagne et les Alpes autrichiennes qui ont aussi observé de nombreuses avalanches dont certaines ont fait plusieurs victimes.

Ces intempéries ont nécessité des opérations de déneigement afin de sécuriser les routes et bâtiments. L’armée a aussi procédé à des évacuations d’urgence dans des villages montagnards.

Une série d’évacuations face aux intempéries

Un groupe de collégiens allemands en séjour au ski dans les Alpes autrichiennes a par ailleurs été évacué par hélicoptère militaire vendredi 11 janvier dernier. Les collégiens avaient passé une semaine confinés dans leur auberge en raison des chutes de neige record sur le pays.

Manifestations en faveur du climat : Quand on veut le beurre et l’argent du beurre

Climat : Manifester c’est bien, contribuer concrètement à une amélioration serait encore mieux !

Tout le monde n’est pas à mettre dans le même panier mais si l’environnement et le climat partent en vrille aujourd’hui, soyons réalistes, c’est parce qu’une grande majorité d’entre nous y contribuent.

Plusieurs rassemblements se sont déroulés en Suisse dans le cadre d’une manifestation générale en faveur du climat qui se tiendra sur la Place Fédérale à Berne, le 15 mars.

Cette jeunesse qui exprime son inquiétude face aux enjeux climatiques de ces prochaines décennies fait chaud au cœur bien sûr mais combien d’entre eux sont-ils vraiment les acteurs d’une révolution verte et combien sont-ils à ne se priver d’aucun des plaisirs qui mettent à contribution notre environnement ? Voyages en avion, voiture dès 18 ans, prendre des bains moussants tous les jours, avoir des fringues au top même s’ils sont fabriqués à l’autre bout de la terre etc…

Cessons l’hypocrisie et le déni.

Un exemple anodin et pourtant : Aux abords des écoles de commerce de la ville de Genève, les élèves qui prennent le bus pour rentrer chez eux ont à disposition des arrêts équipés de poubelles et de cendriers régulièrement vidés. Bien que les cendriers soient à portée de main, il est très fréquent de voir les élèves expulser leurs mégot dans la nature.

Ce sont par ces petits gestes qui peuvent faire toute la différence que l’on commence à devenir acteur de son avenir et de celui de la planète et pas forcément en faisant du bruit lors de manifestations.

Stéphane Guibert / Finalscape

Crédit vidéo : Radio Télévision Suisse