No comment : Quand l’océan se déchaîne

Images prises dans le nord de l’île de Tenerife (Espagne)

G.S / FINALSCAPE

No comment & Climat : Civilisation Shut Down !

Climat :Tout va très bien sur la banquise madame la marquise !

G.S / FINALSCAPE

No comment : L’Arabie Saoudite frappée par des pluies torrentielles (14 morts)

Après le Qatar,  c’est au tour de l’Arabie Saoudite d’être touchée par des épisodes de fortes pluies orageuses. Quatorze personnes ont été tuées dans les conditions climatiques extrêmes au cours des deux dernières semaines.

G.S / FINALSCAPE

Climat : Tout va très bien Madame la Marquise

Quelques images prises sur le vif lors des dernières intempéries en Corse et d’autres, de la crue de la Nartuby à Trans-en-Provence dans le Var ; mais ce qui est frappant dans cette vidéo, ce sont celles qui ont été tournées dans une pizzeria de Venise (Italie) où l’on voit les serveurs et les clients se comporter comme si de rien n’était tout en pataugeant dans 20 centimètres d’eau.

Stéphane Guibert / Finalscape

Crédit vidéo : Matin Draguignan, Jean Michel Raggioli

Coup de gueule : Réchauffement climatique, on n’en sait rien et tout le monde s’en b…

“Réchauffement climatique, un coup de gueule qui mettra tout le monde d’accord sauf bien sûr, les résignés du déni”

Cette guéguerre qui fait rage entre les climatosceptiques et les alarmistes ne cesse d’alimenter les débats et pendant ce temps, le climat change, la biodiversité s’effondre et bien que tout le monde le sache, cela ne nous empêche pas de commander sur des plateformes électroniques, accentuant les traversées transcontinentales d’énormes paquebots tout en accélérant la destruction de l’écosystème sous marin, cela ne nous empêche pas d’acheter des pâtes à tartiner dont la production induit la déforestation du poumon de la terre et j’en passe et des meilleurs.

Je l’ai déjà dit et le redis ici :

“L’effondrement de l’écosystème et le changement climatique global de notre climat sont deux crises distinctes qui évoluent parallèlement et qui en se conjuguant, en convergeant vont mettre en place une crise systémique dont les conséquences ne sont pas encore mesurables mais ce qui est certain, c’est que leurs répercutions sur notre société seront plus que catastrophiques, elles seront dévastatrices.” (Voir l’article)

Retour sur un coup de gueule, celui de Nina Narre qui devrait mettre tout le monde d’accord.

(Vidéo en fin d’article)

Stéphane Guibert  / Finalscape / Tous pour la vérité / VK /

Climat : La météo dans tous ses états

Inondations en Espagne, en France, en Corse et à présent dans l’état du Texas aux États-Unis

INONDATIONS HISTORIQUES AU TEXAS !!

Des pluies diluviennes touchent actuellement l’État du Texas aux États-Unis provoquant de fortes inondations ! Le niveau du cours d’eau ci-dessous a augmenté de plus de 12 mètres !

Crédit vidéo : Rodrigo Contreras Lopez.

La tempête Harvey a provoqué des inondations d’une ampleur historique dans cette partie des États-Unis.

Corse :

En raison des fortes pluies qui ont touché la région bastiaises ce mardi matin, la circulation des trains est perturbé sur le réseau CFC.

En effet, les cumuls de précipitation ont été tellement important que l’eau a du mal à s’évacuer correctement. Les voies sont submergées du côté de Borgo et Casamozza.

G.S / FINALSCAPE

Climat : Des catastrophes toujours plus fréquentes et plus impressionnantes

Source de l’image

Mise à jour : lundi 15 octobre 2018 – 23:15 –

C’est presque quotidiennement que les médias relatent des catastrophes naturelles à travers la planète et dont les conséquences sont de plus en plus marquées en pertes humaines et en dégâts matériels.

Les climatosceptiques diront que ces changements font partie d’un cycle naturel et que l’activité humaine n’en n’est responsable que dans une infime partie.  Ils diront également que ces changements font partie d’une stratégie pour faire de l’argent comme c’est le cas entre autres avec la taxe carbone.

Je rejoins toutes ces personnes et partage leur opinion quand ils disent notamment que cette situation de réchauffement climatique est exploitée afin d’en tirer des profits ; ce qui à mes yeux est une manière comme une autre de monétiser notre propre extinction. En revanche, Il est certain que les changements climatiques qui font partie des cycles naturels de notre environnement ne ce sont jamais produits dans un laps de temps aussi court que ce que nous connaissons aujourd’hui.

La dernière glaciation de notre globe c’est déroulée sur plusieurs milliers d’années ce qui a permis à de nombreuses espèces dont l’homme, de s’y adapter.

Aux conditions climatiques chaotiques dont nous sommes témoins aujourd’hui, il faut ajouter l’effondrement de notre écosystème et personne ne me contredira lorsque je dis que nous en sommes les seuls responsables.

L’effondrement de l’écosystème et le changement climatique global de notre climat sont deux crises distinctes qui évoluent parallèlement et qui en se conjuguant, en convergeant vont mettre en place une crise systémique dont les conséquences ne sont pas encore mesurables mais ce qui est certain, c’est que leurs répercutions sur notre société seront plus que catastrophiques, elles seront dévastatrices. On parle ici de l’effondrement de notre civilisation.

Ce qui est également certain c’est que cet emballement de notre environnement évolue à une vitesse exponentielle et que c’est sur quelques années seulement que l’on devrait assister au basculement.

Note personnelle :

“L’être humain qui de par son arrogance face à notre Mère nature pense qu’il est le seul maître à bord.

Il ne se rend pas compte et ce malgré le magnifique cadeau que Gaïa lui ait fait en le dotant de cette capacités d’intelligence, que sur des millions d’années d’évolution, il ne représente qu’une goute d’eau dans l’océan. L’humain est si petit …”

Stéphane Guibert  / Finalscape / Tous pour la vérité / VK /

Crédit vidéo : Brut Nature & RTL

Climat : Les pays membres du “GIEC” préconisent 0% d’ émission de CO2 d’ici 2050

Bienvenue au pays des Bisounours. Les pays membres du GIEC préconisent 0% d’émission de gaz à effet de serre d’ici 2050.

Si rien n’est fait, si le réchauffement climatique atteint la côte d’alerte d’un réchauffement global de 2 degrés Celsius, nous seront alors confrontés à ce que l’on appelle “le point de non retour”. (Voilà le cri d’alarme lancé par le GIEC)

Alors qu’au GIEC on se félicite au fil des réunions et des conférences de presse qui se veulent rassurantes, alors que la monétisation de notre extinction se fait par le biais de mesures telles que la taxe carbone, alors qu’entre copains, les pays industrialisés, on pense avoir enfin trouvé une solution pour endormir l’opinion, est-ce qu’au sein de cette institution on prend compte des pays en voie de développement comme l’inde ou la chine ?

Ces deux pays, pour ne citer qu’eux on un retard économique et un pouvoir d’achat que des dizaines d’années de disette ont laissé sur la paille.

En l’état, si nous voulions atteindre les objectifs du GIEC dans les délais suggérés, à défaut d’une découverte salvatrice et révolutionnaire, il faudrait que nous nous rangions, nous, pays industrialisés et ce, sans délai, au rythme de vie des pays du tiers monde. Ce qui nous amènerait à renoncer catégoriquement à notre confort. Sur le plan politique, seriez-vous prêt à suivre un leader qui vous propose encore plus de sacrifices et ce, même au nom de notre environnement ?

D’autre part, comment demander à des pays qui sont en pleine expansion économique de faire marche arrière alors que durant des décennies ils ont été exploités par l’occident ?

Je pense que ces mesures on ne peut plus utopistes diffusées en grande pompe par le GIEC et les médias ne sont que de l’esbroufe afin de gagner du temps.

Des solutions existent probablement mais elles ne découleront certainement pas de décisions politiques et encore moins économiques.

Stéphane Guibert  / Finalscape / Tous pour la vérité / VK /

Crédit vidéo : Radio Télévision Suisse

Géo-ingénierie : Quand les apprentis sorciers s’appliquent à faire la pluie et le beau temps

Source de l’image

Cela n’est pas nouveau et n’est pas non plus tiré d’une quelconque théorie dite du complot ; des techniques existent bel et bien pour faire tomber de la pluie artificiellement comme cela était notamment le cas  en Thaïlande en 2013.  Afin de luter contre la sécheresse, le pays utilisait du sel broyé et pulvérisé par avion dans les nuages. Le sel qui en s’agglomérant aux goutes d’eau déjà présentes naturellement à l’intérieur des nuages devait provoquer des averses.

Un  peu partout sur le globe ces méthodes pour faire tomber la pluie moyennant des techniques différentes existent et sont utilisés avec plus ou moins de succès.

En Chine, une technique d’épandage aérien avait permis de provoquer artificiellement des chutes de neige peu avant Noël et ce, toujours dans le but préventif de luter contre la sécheresse. Cette expérience qui dans un premier temps avait été un succès devait se solder par un chaos monumental dans les rues de la capitale, Pékin.

Coïncidence ou ironie du sort, peu après cette expérience, la région devait être frappée par toute une série d’inondations catastrophiques.

Chine : Chaos dans les rues de Pékin après des chutes de neige artificielle

Stéphane Guibert

Environnement : Le permafrost, une bombe à retardement qui est en train d’exploser

Déjà évoqué sur ces pages, le permafrost est la glace faisant office de ciment en soudant entre elles les roches en haute montagne . Avec des étés de plus en plus chauds, le permafrost fond rendant ainsi les sols et les parois instables. On assiste de plus en plus souvent à des éboulements spectaculaires. Ce phénomène qui redessine  la cime des montagnes met en danger les alpinistes, les promeneurs et les populations vivant dans les vallées.

Là ou le problème est plus inquiétant se trouve dans le grand nord, en Russie plus exactement où en fondant, le permafrost libère des quantités phénoménales de méthane, un gaz qui est piégé sous terre depuis des millénaires et qui en se mélangeant avec avec un gaz à effet de serre déjà existant va créer un emballement du réchauffement climatique.

Il y a encore 10 ans, cette donne ne faisait peu ou pas partie des scénarios les plus pessimistes mais il est aujourd’hui avéré et ce dans les scénarios les plus optimistes cette fois-ci, que cette bombe va nous éclater en pleine figure et l’intensification de la violence des ouragans et autres phénomènes climatiques que nous connaissons depuis quelques années ne va cesser d’augmenter.

Une crise parmi tant d’autres et qui sont toutes en train de converger, nous amenant vers un bouleversement fondamental de notre civilisation, bouleversement auquel la plupart d’entre nous ne sommes pas préparés.

Il n’y a pas de solution à court terme et hormis les catastrophes naturelles dont les médias se font l’écho presque au quotidien dans les pays asiatiques, ce sont des pays montagnards comme la Suisse, la France, l’Italie ou encore l’Autriche qui feront partie des premières victimes significatives de ces bouleversements.

Stéphane Guibert  / Finalscape / Tous pour la vérité / VK /