POURQUOI MACRON NE CÉDERA PAS !

RAPACES EN MACRONIE

Par Ian Manook, écrivain

Macron ne cédera rien parce qu’il n’est pas là pour gouverner. Il n’est même pas là pour être réélu et encore moins pour faire une carrière politique. Il se fout de tout ça, et donc il se fout de ce qu’on pense ou dit de lui, de sa cote de popularité, de son avenir politique, il se fout de tout ça.

Macron est un condottiere mandaté par des commanditaires pour détricoter et privatiser tout ce qui est collectif et solidaire en France. Et sa récompense ne sera pas d’être réélu ou de prendre place dans le paysage politique français, sa récompense sera d’aller siéger dans tous les conseils d’administration des sociétés qu’il aura privatisées pour ses commanditaires.

Ce n’est rien d’autre qu’un homme de main qui obéit à des ordres et qui a agi en deux temps : en pourrissant l’État français de l’intérieur sous un Hollande complètement manipulé, et en prenant ensuite prétexte de ce pourrissement pour mener à bien son pillage en règle de l’état.

Voilà pourquoi il se moque de tous ces scandales à répétition le concernant et concernant son gouvernement.

Voilà pourquoi nous avons un gouvernement « de crise » composé sans vergogne à moitié de millionnaires, voilà pourquoi il garde un Président de l’Assemblée mis en examen, pourquoi sa ministre de la justice peut dire en rigolant qu’elle a juste oublié de déclarer trois appartements au fisc.

Voilà pourquoi il met sans honte un voyou à la tête de la police et autorise à cette police des comportements de voyous. Voilà surtout pourquoi il ne cède et ne cédera devant aucune grève. Parce qu’il s’en fout. Il se fout de vous, il se fout du pays, il se fout de la misère et de la pauvreté, il se fout des éborgnés et des amputés par sa police. Il s’en fout.

Il détricotera tout jusqu’au bout sans écouter personne, sans état d’âme, et ne pense qu’à la fortune personnelle que chaque action contre le bien public lui garantit.

Et il partira en laissant un pays épuisé et exsangue, trop sonné pour se défendre contre le plus violent des systèmes de finance ultralibérale qu’on puisse imaginer. Il laissera tomber tout le monde. Le pays comme ceux qu’il aura manipulés pour en faire ses pires factotums et qui, seuls, devront affronter la vengeance populaire.

Lire la suite

DES MONSTRES CÔTOIENT LES ANGES

Aujourd’hui, on le voit jour après jour, des scènes d’horreur se succèdent, se banalisent jusqu’à la nausée. Jusqu’au dégueulis. L’indécente prostitution policière  ̶  au service de la criminalité oligarchique  ̶  purgée de toute pensée véritablement humaine et délestée de toute loyauté éthique par la franc-maçonnerie européiste, n’est plus qu’un amas gesticulant de « Viandes » féroces, sans esprit et sans âme.

Aujourd’hui, l’immonde beaufrerie totalitaire mondialiste n’est rien de plus qu’un bafouillis de crève-cœurs mensongers, d’entreprises guerrières en tout genre, de vents putrides et de pets du diable, dont aucune anosmie hélas ne peut plus nous protéger de la pestilence des gaz morbides d’une société ploutocratique, en pleine décomposition morale.

Quant à Emmanuel Macron  ̶  un homme totalement dépourvu d’envergure étatique  ̶  plus personne n’ignore qu’il est aujourd’hui l’une des marionnettes désignée de cette monstruosité économique planétaire que l’on appelle le Nouvel Ordre Mondial.

En tout cas, à défaut du peuple de France, les Puissances d’argent en ont ainsi décidé.

Mais le temps est ce qu’il est. Il passe… Et avec lui les choses changent…

De ce point de vue, Nicolae Ceausescu, l’ex Dictateur roumain, lui, en a su quelque chose. Mais… trop tard ! Le vingt cinq décembre mille neuf cent quatre vingt neuf, après une procédure expéditive, lui et sa femme ont été passés par les armes. Sommairement abattus sur place comme des bêtes, contre le mur même du tribunal qui, à l’époque, eut l’ingrate mission de juger leurs crimes aussi crapuleux que odieux.

https://www.ina.fr/video/CAG06043891

Ainsi va la vie. Et ainsi de toute tyrannie. Et s’il est vrai que des Tyrans côtoient parfois les anges, il arrive aussi que… aussi subitement qu’ils sont venus, ils disparaissent pareillement de la surface de la terre comme de la vue de nombre de leurs martyrs méprisés. Des femmes et des hommes dont, d’une façon ou d’une autre, ces monstres d’égoïsme ont décidé d’anéantir sinon la vie, du moins jusqu’à leurs dernières espérances. Alléluia !

Moralité : Les mirages démocratiques s’envolent quand la farce démocratique a assez duré !

FRANCE : VERS UN NOUVEAU MODÈLE HITLÉRO-TOTALITAIRE

Où sont les instances internationales en capacité de faire Stopper cette Barbarie d’Aliens psychopathes qui,  issus de la cervelle bouillie d’un État-major mondialiste en surchauffe, sont aujourd’hui dégénérés jusqu’à la moelle ?

Français, nos TV ne nous seraient-elles pas devenues aujourd’hui des Cages psycho-carcérales, où l’on n’attendrait plus que des PYJAMAS RAYES nous soient livrés, pour habiller nos âmes engourdies par l’impitoyable Gourdin d’un Système aussi oppressif que dictatorial ?

Sauf que ce Système a été édifié sur la Veulerie politique, sur les Renoncements pétochards des corrompus, ainsi que sur la somme européiste de toutes les Indifférences Collectives ou Individuelles ?

Du panier de crabes diaboliques où notre égoïsme nous conduit, sommes-nous vraiment si sûrs de nous que nous pourrions parier sans trembler que les « Pêcheurs Noirs » de l’enfer mondialiste nous épargnerons au nom d’on ne sait quelle improbable grâce ?…

Question : La France serait-elle devenue un abattoir d’Humains ? Si oui, alors à la solde de quel impitoyable monstre ?…

Et construit sur quel nouveau et macabre modèle hitléro-totalitaire ?

Les puissances de l’Argent ne font pas de quartier. Jamais ! Sachons-le !
N’attendons donc pas davantage la souffrance inévitable de devoir le vérifier nous-mêmes.

Dès lors, à l’aube pointée de nos désespérances annoncées, voire de futurs et possibles massacres, il est plus que temps de fourbir les conditions de notre Délivrance.

D’autres l’ont fait avant nous. Haut les coeurs, donc !

***********

France : la palme de la violence policière

Seule de toute l’UE, la France, hissée sur ses tréteaux de hautes violences, a raflé toutes les plus grandes distinctions honorifiques.

En vrac : Couronne de lauriers de la baston populaire – Coupe du déshonneur des forces du désordre – Médaille d’or du laminage démocratique – Prix d’excellence de la déshumanisation du peuple – Palme d’or de l’innovation meurtrière institutionnalisée, etc. etc.

Ouf ! Au vu de ce tableau, les mauvaises langues ne pourront plus prétendre que sous « Macrokyste 1er » – la « France » européiste,  drapée de ses nouvelles valeurs totalitaires, ne sait pas se distinguer – en tant que pays ? – des souveraines « tiédeurs » étatiques de ses trop pacifiques voisins.

RÉSISTANCE Les forces de la liberté

La politique, c’est l’art d’empêcher les  gens  de  se  mêler de ce qui les regarde…

Paul Valéry

Face aux multiples mutilations criminelles, intentionnellement infligées aux personnes physiques des Gilets Jaunes – par un bellicisme d’État antifrançais, analogue de par sa nature mafieuse à celui que subissent les Gazaouis dans leur combat contre l’inacceptable barbarie des forces d’occupation de leur territoire, une question se pose : les Français ont-ils bien pris la mesure de l’amplitude du cauchemar totalitariste du monde de l’argent, et s’aviseront-ils à temps que l’heure de quitter le rafiot de leurs illusions a sonné ?

D’autant que, si rien ne bouge, ce cauchemar surgi d’un scénario machiavélique d’appropriation politico-économique globale risque bien, contrairement à un Cartoon de Mickey Mousse ou d’un film de fiction horrifique, de durer encore longtemps.

En revanche, l’image permanente de la chienlit ploutocratique mondialisée de ce temps, ne cesse de démontrer que ce cauchemar-là, lui, est bien réel. En tout cas, aussi réel dans la durée que les gibets mondialistes plantés sur l’ensemble de la France. Une France désormais enchaînée, que des Banquiers Internationaux, aussi manipulateurs que pétés de thunes, ont désormais prise au piège de leurs convoitises attentatoires à la liberté économique des Français. Des Français aujourd’hui socialement et financièrement dépouillés de toute prérogative souveraine.

Dès lors, du point de vue de la self-défense démocratique, il importe de se convaincre de l’impérieuse nécessité de se soustraire au cauchemar de l’actuel marteau-pilon social de doctrinaires sans scrupules et d’idéologues euro-atlantistes passés maîtres dans l’art de l’escamotage des garde- fous traditionnels de l’unité française contre les tentatives mortelles de dévastation du modèle de vie français.

C’est pourquoi, pour toute personne préoccupée de son devenir social et indemne de toute contagion maçonnique, cette nécessité doit demeurer une priorité de tous les instants.

Sauf que cette priorité ne peut se comprendre sans une véritable mise à distance d’influences européistes, aussi trompeuses que toxiques. Voire, hostiles, comme c’est le cas avec le président actuel, diamétralement opposé, lui, à l’intérêt général du Peuple de France.

Pour l’instant, l’imposture de la nouvelle donne internationaliste : relativement à une UE de façade, se contente de faire graduellement monter la pression liberticide sur la majorité de ceux qui ne peuvent accepter les dévoiements fascistes, la volonté oppressive et la mainmise infernale d’un gang de malfrats internationalistes qui, – s’agissant de populations soi-disant réputées improductives –, s’applique à réduire à la portion congrue la légitimité économique de leurs revenus, broyés chaque jour davantage par les bulldozers politiques d’une prévarication européiste, devenue aujourd’hui insupportable.

Mais quoi ! Pourquoi se gêneraient-ils ? On achève bien les chevaux !

Aujourd’hui, les maîtres de la police de la pensée ; les forts en thème de la bérézina subversive de la France et leurs copains gentlemans globe-trotters de la cambriole, les mains plongées dans le tiroir-caisse des nations, n’ont plus de mots assez saignants du type : “fainéants”, “alcooliques,” “amateurs de diesel” et autres “sans dents”, pour nous contraindre de faire silence sur l’étendue de leurs crimes idéologiques de lèse-humanité.

Lire la suite

Mali :13 Soldats français Tués , une analyse qui ne sera probablement jamais diffusée en occident

Mali :13 Soldats français tués, une analyse qui ne sera probablement jamais diffusée dans les médias occidentaux.

“Propagande occidentale”

Cette vidéo à de fortes chances d’être censurée assez rapidement. Téléchargée et re-postée sur le réseau social russe VK, je vous laisse la visionner et vous faire votre propre opinion.

Une nappe phréatique en dessous du Niger vient d’être découverte. Elle serait à même de suffire à la population mondiale durant deux siècles ! L’eau est un élément géostratégique majeur et les convoitises se profilent à l’horizon.

Jean-Luc Michel, géopoliticien depuis Bruxelles nous donne son point de vue sur les crises humanitaires en centre Afrique.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

LA CLOCHE FÊLÉE DU GLAS MONDIALISTE

À entendre les cris d’orfraie poussés par les richissimes maîtres d’œuvre de la destruction des nations, on pourrait croire que leurs coffres-forts sont déjà tous en cours d’éventration. En tout cas, partout, aux quatre coins de France, on n’entend plus qu’eux. Idem pour le son grêlé de la cloche du glas mondialiste et celui du tocsin de la médiacratie aux ordres, que ces mal lotis de l’âme n’arrêtent plus de faire sonner. À tout va !

Du coup, ces salauds de pauvres sont avertis. Ils n’ont qu’à bien se tenir. D’autant que, le cinq décembre prochain, ils vont voir ce qu’ils vont voir…

L’avertissement est sérieux ! Sauf que, relativement à ce tohu-bohu politico médiatique -d’ordre quasi paranormal, une question se pose : Ne s’agirait-il pas de la peste ploutocratique qui s’alarme de la présence du choléra populaire ? La réponse, à tous les coups, est oui ! En tout cas, ça en a tout l’air. Car c’est bien à ce petit jeu psycho-sadique que s’adonne la mafia du Nouvel Ordre cosmopolite de ce temps.

Or, au-delà du paradoxe apparent, cette manipulation n’est rien d’autre qu’une insanité. Une insanité élaborée par une poignée d’authentiques pestiférés moraux qui, eux, animés par la seule volonté d’asseoir leur pouvoir hégémonique sur l’ensemble de la planète, considèrent que la majorité des êtres humains qui peuplent le Globe sont, pour la plupart — à l’égal d’une viande d’embouche avariée — tous porteurs d’un choléra civilisationnel. Un choléra qui, évalué à l’aune de leurs instincts corrompus, n’aurait plus lieu d’exister. Et que, dès lors, il conviendrait d’éradiquer au plus tôt.

Quant au tour de passe-passe de cette méthode, il sert, évidemment et en toute hypocrisie, à justifier les abominations morbides des ingérences attentatoires et à entreprendre selon les profits escomptés, les guerres criminelles les plus abjectes. Le tout, bien sûr, sous couvert de prétendus dysfonctionnements démocratiques. Sauf que ce type de modus vivendi vise, à terme, on le sait, d’abord à dépouiller et acculer au désespoir les plus démunis d’entre-nous pour ensuite, et dans un second temps, se donner le droit de trucider sans état d’âme quelque quatre vingt pour cent pour cent du genre humain.

Ok, nous n’en sommes pas encore là. Mais quand même… En témoigne, le monument élevé à la gloire des dix commandements du Nouvel Ordre Mondial – Les Georgia Guidestones, situé aux states :

 http://www.versdemain.org/articles/gouvernement-mondial/item/limiter-la-population-mondiale-a-500-millions

En attendant, si le mois de décembre est celui des fêtes de Noël et des cadeaux et non un ersatz du culte maçonnique ; du denier de la veuve ou d’un ticket pour nulle part, alors il importe que l’appétit vorace, gargantuesque des prédateurs surnantis qui nous écrasent vivants, ainsi que l’incompétence sociopathique des ploutocrates mondialistes, soient jugulés au plus vite. Les poubelles de l’histoire feront le reste.

Pour cela, toute peur foulée aux pieds, à l’instar des Gilets Jaunes, il suffit d’un état d’esprit allié à un droit de conscience puissant, à une détermination forte : solidement ancrée dans le cœur d’un peuple aux antipodes de la faiblesse.

Vous avez dit 5 décembre ? Banco !

 

Ci-dessous, une vidéo explicite de l’acteur Vincent Lindon : 

https://twitter.com/Callystor/status/1201574876320022528

 

Manifestation du 5 décembre 2019 : Réaction de François Asselineau

https://www.youtube.com/watch?v=SfrB9cIKcPc&feature=emb_rel_pause

Vaccins : Le jogging de la mort

Le hic, dans ce type de sport, englobant la prévention des maladies, c’est que les véritables bénéficiaires de cette saga médicale à haut rendement financier, ne sont sûrement pas ceux que l’on croit.  D’ailleurs, on les connait. Peu ou prou, mais on les connait. Ce sont toujours les mêmes. De plus, discrets, ils cultivent le secret jusqu’à l’inconcevable. Même que de ce point de vue, le gang des “Bilderberg” n’a rien à leur envier. Leurs signes distinctifs ? Ils sont quasiment tous membres du gotha pharmaceutique mondial : aujourd’hui plus communément connu sous le nom de “Big Pharma ”.

À ce propos, loin d’être préventive, comme ils tentent de nous le faire accroire,  l’efficacité handicapante ou létale de cette industrie de la pseudo santé, tend de plus en plus, à mesure que le temps passe, à être scientifiquement démontrée.  
S’agissant de leurs colossaux profits, générés par leurs coupables alliances avec un banditisme politicien de haut vol, un mercantilisme véreux et une cupidité sans bornes, on peut comprendre pourquoi ces “innovateurs” mortifères d’une expérimentation médicale à outrance (onze doses presque simultanément) : sur des poupons cobayes âgés de moins de deux ans, dans un monde médical en constant délabrement moral, ne font pas dans la dentelle. Et pour cause. Etant donné que, pour ce qui est des tristes joggeurs des manipulation biomédicales aux petits pieds et de mauvaise augure démocratique, c’est plutôt dans le crêpe noir du deuil qu’ils se réalisent le mieux. Nécessité lucrative oblige.

Le petit d’homme, excepté son existence, vue sous l’angle de la seule rentabilité, et en dépit de sa vulnérabilité, reste, lui, considéré comme quantité négligeable. Les deux comptes rendus ci-dessous, en font foi.

“Vaccins : le combat d’une mère”

 « Cela fait presque sept ans que l’on se bat, on est épuisés, c’est tellement injuste. » “La vie de la famille Valla a basculé le 15 mars 2013Ce jour-là, leur fils Solal est vacciné pour la première fois. Dans la seringue, Infarix Hexa qui comprend six valences (DTPolio, hépatite B, coqueluche et Haemophilus influenze), Prévenar contre les infections à pneumocoques et Rotateq en prévention des gastro-entérites liées au rotavirus. Né le 6 janvier 2013, Solal a alors un peu plus de deux mois. C’est un bébé en parfaite santé« Ma grossesse a été normale, j’ai accouché à terme de mon petit garçon qui pesait 3,049 kg et que j’ai allaité, raconte Jihan, sa maman. Il a babillé à trois semaines, à deux mois, il commençait à redresser sa tête tout seul, il était tonique, souriant, éveillé. »

Le soir de la vaccination, Solal a 39° de fièvre. La température descend avec du paracétamol mais remonte trois jours plus tard accompagnée de diarrhées. Rien d’inquiétant selon le médecin de la PMI qui a fait l’injection : « Il m’a dit que c’était un effet secondaire banal et fréquent des vaccins », se souvient la maman. Mais les troubles continuent : l’enfant se crispe, hurle, régurgite, se constipe… Les parents consultent cinq pédiatres, la réponse est toujours la même : tout est normal. Le 26 avril, le nourrisson reçoit une deuxième vaccination avec le Pentavac (DTPolio, coqueluche et Haemophilus influenze). À nouveau, il est fiévreux mais, cette fois, il semble absent et peine à mobiliser son côté droit. « Les médecins ont tout mis sur le compte de ses coliques et m’ont dit que j’étais trop stressée », affirme sa mère.

Pire : un mois plus tard, le 27 mai, un rappel d’Infanrix Hexa et de Prévenar est administré à Solal sans crier gare : « Je ne voulais pas qu’on lui fasse ce troisième vaccin. J’ai fait part de mes craintes au pédiatre sur l’hypotonie de mon fils. Il l’a pris, la remué pour évaluer la tenue de sa tête et m’a dit que c’était un “gros paresseux”. Je n’ai pas eu le temps de réagir qu’il lui avait déjà fait la piqûre », dénonce Jihan.

Les jours suivants, l’état de santé de son bébé s’aggrave tellement qu’elle exige la prescription d’un électroencéphalogramme qui s’avérera anormal. Hospitalisé à l’hôpital de Valence, l’enfant est transféré dans un état critique à l’hôpital Femme-Mère-Enfant de Bron. Les parents signalent la corrélation entre les vaccinations et l’apparition des symptômes. En vain : les médecins suspectent un facteur génétique, neurologique puis métabolique mais les examens ne confirment pas ces hypothèses. Finalement, un diagnostic tombe : encéphalite d’origine inconnue. Jihan Valla n’y croit pas. Pour elle, c’est sûr, l’origine est vaccinale. Cette inflammation du cerveau figure d’ailleurs dans la liste des effets indésirables « très rares » de certains vaccins.

Solal aura 7 ans en janvier prochain. Il ne parle pas, ne marche pas. Depuis cette année, quatre bénévoles de l’association « Ensemble vers l’école » viennent chaque jour, sauf le dimanche, le faire travailler selon la méthode des 3 I (Interactif, Individuel, Intensif) afin de favoriser sa plasticité cérébrale et son développement psychomoteur. Un kinésithérapeute vient aussi lui faire pratiquer des exercices trois fois par semaine. « Solal fait des progrès. Il se met à quatre pattes et à genoux tout seul et commence à jouer avec des objets », se réjouit Jihan qui lui fait suivre un traitement de soutien du système immunitaire par la méthode NAET-TRM. Néanmoins, l’enfant souffre encore de violentes douleurs abdominales, digestives et urinaires, ainsi que de céphalées.

Lire la suite

Les derniers sacrements géogénocidaires contre l’humanité

Et vlan ! Bonjour le respect de la vie ! D’autant que les officiants démoniaques de la future “ Messe ” noire mondialiste des puissances d’argent sont déjà aux manettes. Et les escadrons de la mort, sortis des culs de basse-fosse folamouriens, aussi !

Pour le reste, tenter de parler du sens de la vie à des monstres assoiffés de sang, équivaut à vouloir parler de bouches d’incendie à des incendiaires mentalement et manifestement dérangés.

C’est pourquoi, de ce point de vue, la tentative de mise sous tutelle des esprits restés encore libres, organisée par l’ « Aristogarchie » maçonnique : bras armé totalitaire du satanisme mondialiste, ressemble d’ores et déjà à des funérailles civilisationnelles.

Dans ces conditions, cela explique pourquoi Macron, l’homme à gages au visage trompeusement poupin, désigné par ses commanditaires esclavagistes, se complaît à faire impunément ce qu’on lui a dit de faire. Et cela, sans état d’âme, quel qu’en soit le prix à payer. Dès lors, qu’il s’agisse d’atteintes graves ; portées à l’intégrité physique de manifestants pacifiques comme les Gilets jaunes, importe peu. Les instincts meurtriers des prédateurs mondialistes et la stratégie de la terreur doivent l’emporter sur toute autre considération d’ordre trop simplement humain. Les mutilations volontaires et les énucléations en séries ne sont là, semble-t-il, que pour mieux ouvrir des autoroutes à l’infection fasciste mondialisée et ainsi asseoir une future logique de mort planétaire. En clair, une domination universelle du profit. Et celle-ci, n’en déplaise aux rêveurs impénitents, doit être maintenue. Coûte que coûte !

LE PROJET SCoPeX :

“Le projet d’extinction «SCoPEx» pour bloquer le soleil en polluant la planète entière est détaillé dans la vidéo de la conférence «Oblivion Agenda»

Posted on 20/11/2019 by Alliance

[Source : cogiito.com]

TerraForming.News, le 19 octobre 2019, par Mike Adams

Traduction pour cogiito.com : PAJ

https://terraforming.news/2019-09-19-scopex-scheme-polluting-the-entire-planet-video.html

Après les vaccins, dont la nécessité est sévèrement discutée aujourd’hui et à raison, la Fondation Bill & Melinda Gates, les premiers organisateurs et pourvoyeurs de vaccins dans le monde à travers les prises de contrôle dans des sociétés parentes et autres satellites officiels et moins officiels, s’arrangeant pour rendre la vaccination obligatoire, Bill Gates investi désormais dans un nouveau projet tout aussi criminel que le précédent.

Cet homme qui perd complètement la tête a les moyens financiers de se lancer dans des projets aussi dangereux que néfastes pour l’humanité. L’homme qui vit hyper protégé dans sa tour d’ivoire ne voit justement plus rien, et il devient l’homme le plus dangereux de la planète pour la planète.

CELUI QUI SE FAIT PASSER POUR UN BIENFAITEUR DE L’HUMANITÉ PROUVE À NOUVEAU QU’IL EST LE PLUS GRAND MALFAITEUR DU XXIE SIÈCLE.

Si vous souhaitez connaitre la vérité, lisez cet article qui vous mettra, je le suppose, très en colère, comme il m’a profondément contrarié.

Nous vivons une époque formi…diable !

cogiito.com

LE PROJET SCoPeX

Lire la suite

Étrange phénomène : Une voiture transpercée de part en part par un arbre

Une voiture transpercée de part en part par un arbre

Le druide Panoramix a du passer par là !

A Nantes, des bandeaux stupéfaits ont filmé une voiture qui avait été transpercée de part en part par un arbre. Après vérification, l’arbre avait sa souche bien implantée dans le sol. (ndlr.)

Plusieurs personnes ont eu la drôle de surprise de découvrir un véhicule transpercé par un arbre, ce lundi matin, au quartier Bellevue à Nantes en France. Une Renault Scénic blanche semble s’y être enracinée au sens propre. Dans l’habitacle, un tronc traverse en effet le siège conducteur et perfore le toit. Comme si l’arbre avait poussé dans la nuit, traversant la tôle de part en part.

Autour, la communauté congolaise et de nombreux passants ont du mal à en croire leurs yeux.

Beaucoup s’allongent d’ailleurs sur le sol, pour vérifier que l’arbre est réellement planté. Comment ils ont fait ?

Sur les pourtours de la place, certains gardent leur distance avec cette effervescence inattendue. Au milieu de l’esplanade, les tramways charrient leur flot de passagers, dont beaucoup marquent un arrêt autour du véhicule.

En fait, il n’y a eu ni miracle ni magie et voilà ce qui c’est passé :

Nantes : La Compagnie Royal De Luxe de retour à Bellevue ?

Une voiture Scenic blanche transpercée par un arbre ! Difficile d’imaginer la scène crédible et pourtant tout est vrai… ou presque ! Les habitants du quartier Bellevue se sont réveillés avec un drôle de spectacle ce lundi 18 novembre. Sur la Place Mendès-France, à deux pas du tramway, la célèbre compagnie de théâtre a frappé une fois de plus ! Et pour le coup, le conducteur a vraiment été très très fort.

Si vous suivez de près les actus nantaises sur Big City Life, vous avez déjà entendu parler des actions menées par la Compagnie Royal de Luxe dans le quartier Bellevue. Après une voiture garée sur un immeuble ou encore une tente sur la façade d’un immeuble voici une nouvelle voiture transpercée par un arbre…

VIDEO. Après ses « paroles répugnantes » sur LCI, Julie Graziani est virée de la revue « L’Incorrect »

Mise à jour : jeudi 07 novembre 2019 – 18:06 –

POLEMIQUE : L’ex-éditorialiste s’en était pris à une mère célibataire au Smic lundi sur LCI : « Si on est au Smic, il ne faut peut-être pas divorcer non plus »

« Qu’est-ce qu’elle a fait pour se retrouver au Smic ? Est-ce qu’elle a bien travaillé à l’école ? Est-ce qu’elle a suivi des études ? Et puis si on est au Smic, il ne faut peut-être pas divorcer non plus dans ces cas-là. » Ses propos, Julie Graziani, alors éditorialiste à la revue L’Incorrect, les a tenus lundi sur le plateau de 24H Pujadas sur LCI. Malgré le contrepoint apporté par la députée européenne Aurore Lalucq, la séquence a fait le tour des réseaux sociaux et créé une vive polémique. La chaîne info, elle, refuse les accusations de buzz pour le buzz, et parle de débat.

 

« Voilà, voilà, je suis désolée, ok ? »

De son côté, Julie Graziani a d’abord réitéré ses propos sur Twitter («Chacun est responsable de ses parcours de vie»), avant de s’excuser : « Voilà, voilà, je suis désolée, ok ? Je me suis laissée gagner par l’énervement et j’ai été trop dure ». Mais cela n’aura pas suffi pour son employeur.

C’est tout d’abord elle qui a annoncé jeudi matin cesser sa collaboration avec L’Incorrect«effectif dès aujourd’hui». Sauf qu’il s’avère que c’est plutôt l’inverse, et que la revue a décidé de se séparer de l’éditorialiste.

 

« Julie Graziani n’a pas pris conscience du caractère scandaleux de ses mots »

« Comme chacun sait, elle a eu des paroles plus que malheureuses, répugnantes, à l’endroit d’une mère de famille pauvre, écrit le directeur de la rédaction Jacques de Guillebon dans son édito de jeudi. Il apparaît que depuis ce triste passage, et malgré nos conseils et objurgations, Julie Graziani n’a pas pris conscience le moins du monde du caractère scandaleux de ses mots, et au contraire s’enferre dans un dédain plus que macronien pour “ceux qui ne sont rien”, en témoignent ses messages et vidéos sur Twitter par exemple. »

« En conséquence et après un délai de réflexion raisonnable, lui laissant à la fois le temps de revenir à la raison et de s’échapper hors la meute médiatique dans la dignité, continue-t-il, la rédaction de L’Incorrect a décidé qu’en aucun cas Julie Graziani ne pouvait plus la représenter, à la télévision ni ailleurs, sur les réseaux sociaux ou dans quelques médias. »

Docteur en science politique et chroniqueur dans Clique sur Canal+, Clément Viktorovitch était revenu mardi soir sur la polémique, qu’il ne qualifie pas de « dérapage » mais de stratégie rhétorique et même politique.

Voir aussi cette publication du média : L’incorect.

JULIE GRAZIANI NE REPRÉSENTE PLUS L’INCORRECT

Julie Graziani a représenté pendant un an notre magazine L’Incorrect sur divers plateaux de télévision, notamment dans l’émission « 24 Pujadas » sur LCI.

Lundi 4 novembre, comme chacun sait, elle a eu des paroles plus que malheureuses, répugnantes, à l’endroit d’une mère de famille pauvre.

Il apparaît que depuis ce triste passage, et malgré nos conseils et objurgations, Julie Graziani n’a pas pris conscience le moins du monde du caractère scandaleux de ses mots, et au contraire s’enferre dans un dédain plus que macronien pour « ceux qui ne sont rien », en témoignent ses messages et vidéos sur twitter par exemple.

En conséquence et après un délai de réflexion raisonnable, lui laissant à la fois le temps de revenir à la raison et de s’échapper hors la meute médiatique dans la dignité, la rédaction de L’Incorrect a décidé que Julie Graziani ne pouvait plus la représenter, à la télévision ni ailleurs, sur les réseaux sociaux ou dans quelques médias.

Jacques de Guillebon

Directeur de la rédaction