Consommation : Quand votre opérateur Internet bride volontairement votre connexion 4 G pour vous pousser vers la 5 G

Internet : when Sun sets

Je suis client prépayé chez un opérateur Suisse pour ma connexion Internet, opérateur dont je tairais le nom pour le moment. J’ai opté pour une offre prépayée car pour des raisons professionnelles, je dois souvent me rendre à l’étranger et un abonnement fixe ne m’intéresse pas car je désire payer uniquement ce que je consomme.

Je suis client chez cet opérateur depuis environ 7 mois. Au début, tout allait bien, connexion fluide, vidéos, sans problème mais depuis qu’il met en avant sa 5 G, ma connexion n’a cessé de me poser des problèmes.

Connexion limitée !

Je vous explique :

Je me connecte et là, apparemment la pêche y est puisque le signal est plein pot. Je tente une connexion sur le réseau social “Facebook” par exemple et arrivé sur la page d’accueil après quelques descentes dans le fil d’actu, plus d’images, plus de vidéos, plus rien. Je me déconnectes et tente une reconnexion. Le signal me notifie alors une connexion limitée. (Figure ci-dessus).

J’éteins mon modem, en retire la sim et après quelques secondes je r’allume le tout. C’est reparti cela fonctionne mais rebelotte, après quelques minutes de surf, je dois répéter l’opération chirurgicale sur mon modem.

Cette situation perdure et empire de jour en jour et j’en arrive aujourd’hui à n’avoir à peine pu lire mes mails et ce après 3 ou 4 tentatives de connexion.

La publication de cet article tient du miracle et pourtant il n’y a pas de vidéo.

Hier par exemple, pour télécharger une vidéo de 17 Mo, il m’aura fallu près de 50 minutes tout en m’y reprenant à 3 reprises et je suis là sur une offre 4 G !

L’opérateur que j’ai contacté et questionné aujourd’hui sur le problème me certifie que de son côté tout est “ok” et que mon souci est certainement dû à un virus contracté sur mon PC.  Je précise que mon ordinateur est neuf t et que ce problème de connexion se répercute sur une quinzaine d’ordinateurs déjà testés auparavant.

Un autre opérateur dont je tairais également le nom et qu’un employé cadre qui fait partie de mes amis me confie :

“Il  s’agit là non pas d’un problème technique venant de ton ordinateur mais d’une politique délibérée de l’opérateur auquel tu es actuellement lié afin de brider volontairement les connexions 4 G et pousser ses clients vers la 5G.”

Moralité : On s’attaque dans un premier temps aux clients prépayés, quantité négligeable étant donné que leurs communications sont déjà payées et lorsque le réseau sera bien en place ça sera au tour des clients facturés.

Aujourd’hui, je me sens trahi par un fournisseur envers lequel j’avais confiance. Avec le service qu’il propose et qu’il n’est pas en mesure d’assurer probablement par malhonnêteté, j’ai l’impression de faire un bond dans le passé  en me retrouvant avec sa prétendue 4 G  dans les débuts de l’Internet et comme seul outil, un modem 56 K !

Affaire à suivre donc mais ce qui es certain, c’est que dès lundi je change d’opérateur.

Stéphane Guibert / Finalscape

 

 

Technologies : 5 G, les prouesses et les dérives

Décriée par un grand nombre de citoyens mais aussi par certaines instances politiques, voici une vidéo nous démontrant les capacités mais aussi les dangers ainsi que les dérives de cette nouvelle technologie, la 5 G qui utilise les satellites et qui est mille fois plus puissante que la 4 G.

Dans ce reportage, on ouvre un volet sur la 6 G déjà convoitée par la Chine qui nous dit-on sera capable de se connecter à notre conscience.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

Technologie : De la 4 à la 5 G, tous les coups sont permis

Depuis quelques temps, tous les opérateurs confondus, la 4 G semble capoter !

Micro coupures à répétition, vidéos qui se bloquent, internet  inaccessible malgré un signal plein pot ! Qui ne connait pas en ce moment, ce genre de désagréments ?

Quel que soit le fournisseur d’accès, ces symptômes semblent se répercuter chez un nombre croissant d’internautes liés à la 4 G.

Les plus méfiants diront :

Que l’on se rassure, ce n’est pas la fin du web mais une stratégie de la part de nos amis fournisseurs afin de nous pousser vers la technologie dernier cri : La 5 G, technologie décriée par un grand nombre d’associations vertes ainsi qu’au sein de certaines instances politiques.

Q’à cela ne tienne, au point où nous en sommes, un peu plus, un peu moins…

Rien n’est prouvé en ce qui concerne la 5 G mais si l’on se réfère chronologiquement et historiquement à ce qu’est notre monde aujourd’hui et ce depuis ces 40 dernières années,  les lanceurs d’alerte en matière environnementale n’ont cessé de nous démontrer qu’ils avaient raison.

Bref …

Vous en reprendrez bien une petite dose ?

Stéphane Guibert / Finalscape

 

 

Environnement : LA 5G FAIT CHAUFFER LES ANTENNES DES INSECTES

Les ondes plus puissantes de la téléphonie mobile ont une influence sur le métabolisme fragile des insectes. Image: iStock¨/Keystone

Des études ont montré que les fréquences utilisées par la 5G font grimper la température corporelle des insectes. Ce phénomène n’avait pas été observé avec la 4G ou le Wifi.

Quel est le point commun entre les insectes et la 5G ? Tous les deux ont besoin d’antennes. Les premiers comme organe de l’odorat. La seconde pour se propager d’un endroit à l’autre, de manière incolore et inodore, mais pas inoffensive.

Selon le dernier magazine de Pro Natura, les insectes sont en effet sensibles aux ondes de la 5G : «Une étude récente a montré que les insectes exposés au rayonnement 5G ont une augmentation de leur température corporelle.»

L’organisation mène une intense campagne pour la sauvegarde des insectes. «Ensemble contre la disparition des insectes!», de son nom. Nombreux sont les dangers qui menacent les petites bêtes: agriculture intensive, pesticides, disparition des habitats naturels, pollution lumineuse et dorénavant l’augmentation du rayonnement de la 5G.

De 6 GHz à 120 GHz

L’étude, datant de 2018, est publiée sur le site «Scientific Reports». Les auteurs partent du constat que les insectes sont continuellement exposés à des champs électromagnétiques de radiofréquence (RF) et ce à différents niveaux. La gamme de fréquences utilisée pour les systèmes de télécommunication sans fil passera bientôt de moins de 6 GHz (utilisées pour la 2G, 3G, 4G et le Wifi) à des fréquences allant jusqu’à 120 GHz (5 G).

La fièvre pour les insectes

Pour les scientifiques, les gammes de fréquences de 6 GHz n’ont pas eu d’incidence sur la santé des insectes. Par contre, à partir de 10 GHz et au-delà, l’absorption des ondes provoque une hausse de la température chez les individus observés. Autrement dit, les insectes développent une sorte de fièvre qui affecte leur comportement, leur physiologie et leur morphologie.

«Demande de bande passante»

Les auteurs de cette étude estiment que la prudence doit donc être de mise, car les opérateurs téléphoniques ne vont pas en rester à la 5G: «En raison d’une demande accrue en bande passante, on s’attend généralement à ce que la prochaine génération de fréquences de télécommunication fonctionne à des longueurs d’ondes millimétriques de 30 à 300 GHz.»

En conclusion, Pro Natura demande à ce que les Chambres fédérales «ne cèdent pas à la pression du lobby des télécommunications et de ne pas abaisser les valeurs limites de rayonnement.» (Le Matin)

ERIC FELLEY

Source : Le Matin.ch

Environnement : 5 G, et si les abeilles nous mettaient en porte-à-faux ?

La 5 G, c’est le grand débat des intellectuels écolos à deux balles alors que dans le même temps, les abeilles crèvent !

Bien sûr, rien ne permet de croire que la 5 G soit responsable de ça, de même que rien ne permet de croire que le plastique soit à l’origine de la mort des océans, de même que rien ne permet de croire que votre connerie soit à l’origine de votre disparition bande de nazes !

Loin de moi l’idée d’incriminer qui ou quoi que ce soit mais des phénomènes troublants sont néanmoins perceptibles dans notre environnement !

Cette vidéo m’a interpellé ; Imaginez-vous un immeuble ou, une allée sur deux ou sur trois serait le théâtre d’une hécatombe humaine…

C’est ce qui se passe en ce moment-même chez nos amies butineuses les abeilles, indispensables je vous le rappelle à notre survie !

Pourquoi se rassemblent-elles comme un soldat dévoué pour mourir devant certaines ruches alors que les ruches voisines se comportent de manière on ne peut plus normales.

Il y a de quoi se poser des questions ne trouvez-vous pas ?

Au fait, bon Barbecue dimanche prochain !

Stéphane Guibert / Finalscape

Suisse : Swisscom a annoncé mercredi la mise en service de la 5G sur 102 sites répartis dans 54 localités, dont Genève et Lausanne

La 5G oui mais Attention !

Swisscom a annoncé mercredi la mise en service de la 5G sur 102 sites répartis dans 54 localités, dont Genève, Lausanne, Estavayer-le-Lac, Champéry et Berne. D’ici la fin de l’année, le premier opérateur helvétique dit vouloir couvrir tout le pays.

La Suisse compte pour l’heure 338 antennes 5G, d’après les données de la Confédération. A titre de comparaison, on retrouve 10’762 antennes 4G réparties sur le territoire. Naviguez sur notre carte, ci-dessous, pour voir leurs emplacements précis.

Nouvelles constructions gelées

La couverture de l’ensemble du pays passe par la construction de nouvelles antennes, mais celles-ci font face à de plus en plus d’oppositions. Les craintes portent sur les possibles effets de la 5G sur la santé.

Le Jura a annoncé mercredi avoir gelé toute construction d’antennes sur son territoire dans l’attente d’une étude de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV).

Source & crédit vidéo : Radio Télévision Suisse