LA CLOCHE FÊLÉE DU GLAS MONDIALISTE

À entendre les cris d’orfraie poussés par les richissimes maîtres d’œuvre de la destruction des nations, on pourrait croire que leurs coffres-forts sont déjà tous en cours d’éventration. En tout cas, partout, aux quatre coins de France, on n’entend plus qu’eux. Idem pour le son grêlé de la cloche du glas mondialiste et celui du tocsin de la médiacratie aux ordres, que ces mal lotis de l’âme n’arrêtent plus de faire sonner. À tout va !

Du coup, ces salauds de pauvres sont avertis. Ils n’ont qu’à bien se tenir. D’autant que, le cinq décembre prochain, ils vont voir ce qu’ils vont voir…

L’avertissement est sérieux ! Sauf que, relativement à ce tohu-bohu politico médiatique -d’ordre quasi paranormal, une question se pose : Ne s’agirait-il pas de la peste ploutocratique qui s’alarme de la présence du choléra populaire ? La réponse, à tous les coups, est oui ! En tout cas, ça en a tout l’air. Car c’est bien à ce petit jeu psycho-sadique que s’adonne la mafia du Nouvel Ordre cosmopolite de ce temps.

Or, au-delà du paradoxe apparent, cette manipulation n’est rien d’autre qu’une insanité. Une insanité élaborée par une poignée d’authentiques pestiférés moraux qui, eux, animés par la seule volonté d’asseoir leur pouvoir hégémonique sur l’ensemble de la planète, considèrent que la majorité des êtres humains qui peuplent le Globe sont, pour la plupart — à l’égal d’une viande d’embouche avariée — tous porteurs d’un choléra civilisationnel. Un choléra qui, évalué à l’aune de leurs instincts corrompus, n’aurait plus lieu d’exister. Et que, dès lors, il conviendrait d’éradiquer au plus tôt.

Quant au tour de passe-passe de cette méthode, il sert, évidemment et en toute hypocrisie, à justifier les abominations morbides des ingérences attentatoires et à entreprendre selon les profits escomptés, les guerres criminelles les plus abjectes. Le tout, bien sûr, sous couvert de prétendus dysfonctionnements démocratiques. Sauf que ce type de modus vivendi vise, à terme, on le sait, d’abord à dépouiller et acculer au désespoir les plus démunis d’entre-nous pour ensuite, et dans un second temps, se donner le droit de trucider sans état d’âme quelque quatre vingt pour cent pour cent du genre humain.

Ok, nous n’en sommes pas encore là. Mais quand même… En témoigne, le monument élevé à la gloire des dix commandements du Nouvel Ordre Mondial – Les Georgia Guidestones, situé aux states :

 http://www.versdemain.org/articles/gouvernement-mondial/item/limiter-la-population-mondiale-a-500-millions

En attendant, si le mois de décembre est celui des fêtes de Noël et des cadeaux et non un ersatz du culte maçonnique ; du denier de la veuve ou d’un ticket pour nulle part, alors il importe que l’appétit vorace, gargantuesque des prédateurs surnantis qui nous écrasent vivants, ainsi que l’incompétence sociopathique des ploutocrates mondialistes, soient jugulés au plus vite. Les poubelles de l’histoire feront le reste.

Pour cela, toute peur foulée aux pieds, à l’instar des Gilets Jaunes, il suffit d’un état d’esprit allié à un droit de conscience puissant, à une détermination forte : solidement ancrée dans le cœur d’un peuple aux antipodes de la faiblesse.

Vous avez dit 5 décembre ? Banco !

 

Ci-dessous, une vidéo explicite de l’acteur Vincent Lindon : 

https://twitter.com/Callystor/status/1201574876320022528

 

Manifestation du 5 décembre 2019 : Réaction de François Asselineau

https://www.youtube.com/watch?v=SfrB9cIKcPc&feature=emb_rel_pause

Vaccins : Le jogging de la mort

Le hic, dans ce type de sport, englobant la prévention des maladies, c’est que les véritables bénéficiaires de cette saga médicale à haut rendement financier, ne sont sûrement pas ceux que l’on croit.  D’ailleurs, on les connait. Peu ou prou, mais on les connait. Ce sont toujours les mêmes. De plus, discrets, ils cultivent le secret jusqu’à l’inconcevable. Même que de ce point de vue, le gang des “Bilderberg” n’a rien à leur envier. Leurs signes distinctifs ? Ils sont quasiment tous membres du gotha pharmaceutique mondial : aujourd’hui plus communément connu sous le nom de “Big Pharma ”.

À ce propos, loin d’être préventive, comme ils tentent de nous le faire accroire,  l’efficacité handicapante ou létale de cette industrie de la pseudo santé, tend de plus en plus, à mesure que le temps passe, à être scientifiquement démontrée.  
S’agissant de leurs colossaux profits, générés par leurs coupables alliances avec un banditisme politicien de haut vol, un mercantilisme véreux et une cupidité sans bornes, on peut comprendre pourquoi ces “innovateurs” mortifères d’une expérimentation médicale à outrance (onze doses presque simultanément) : sur des poupons cobayes âgés de moins de deux ans, dans un monde médical en constant délabrement moral, ne font pas dans la dentelle. Et pour cause. Etant donné que, pour ce qui est des tristes joggeurs des manipulation biomédicales aux petits pieds et de mauvaise augure démocratique, c’est plutôt dans le crêpe noir du deuil qu’ils se réalisent le mieux. Nécessité lucrative oblige.

Le petit d’homme, excepté son existence, vue sous l’angle de la seule rentabilité, et en dépit de sa vulnérabilité, reste, lui, considéré comme quantité négligeable. Les deux comptes rendus ci-dessous, en font foi.

“Vaccins : le combat d’une mère”

 « Cela fait presque sept ans que l’on se bat, on est épuisés, c’est tellement injuste. » “La vie de la famille Valla a basculé le 15 mars 2013Ce jour-là, leur fils Solal est vacciné pour la première fois. Dans la seringue, Infarix Hexa qui comprend six valences (DTPolio, hépatite B, coqueluche et Haemophilus influenze), Prévenar contre les infections à pneumocoques et Rotateq en prévention des gastro-entérites liées au rotavirus. Né le 6 janvier 2013, Solal a alors un peu plus de deux mois. C’est un bébé en parfaite santé« Ma grossesse a été normale, j’ai accouché à terme de mon petit garçon qui pesait 3,049 kg et que j’ai allaité, raconte Jihan, sa maman. Il a babillé à trois semaines, à deux mois, il commençait à redresser sa tête tout seul, il était tonique, souriant, éveillé. »

Le soir de la vaccination, Solal a 39° de fièvre. La température descend avec du paracétamol mais remonte trois jours plus tard accompagnée de diarrhées. Rien d’inquiétant selon le médecin de la PMI qui a fait l’injection : « Il m’a dit que c’était un effet secondaire banal et fréquent des vaccins », se souvient la maman. Mais les troubles continuent : l’enfant se crispe, hurle, régurgite, se constipe… Les parents consultent cinq pédiatres, la réponse est toujours la même : tout est normal. Le 26 avril, le nourrisson reçoit une deuxième vaccination avec le Pentavac (DTPolio, coqueluche et Haemophilus influenze). À nouveau, il est fiévreux mais, cette fois, il semble absent et peine à mobiliser son côté droit. « Les médecins ont tout mis sur le compte de ses coliques et m’ont dit que j’étais trop stressée », affirme sa mère.

Pire : un mois plus tard, le 27 mai, un rappel d’Infanrix Hexa et de Prévenar est administré à Solal sans crier gare : « Je ne voulais pas qu’on lui fasse ce troisième vaccin. J’ai fait part de mes craintes au pédiatre sur l’hypotonie de mon fils. Il l’a pris, la remué pour évaluer la tenue de sa tête et m’a dit que c’était un “gros paresseux”. Je n’ai pas eu le temps de réagir qu’il lui avait déjà fait la piqûre », dénonce Jihan.

Les jours suivants, l’état de santé de son bébé s’aggrave tellement qu’elle exige la prescription d’un électroencéphalogramme qui s’avérera anormal. Hospitalisé à l’hôpital de Valence, l’enfant est transféré dans un état critique à l’hôpital Femme-Mère-Enfant de Bron. Les parents signalent la corrélation entre les vaccinations et l’apparition des symptômes. En vain : les médecins suspectent un facteur génétique, neurologique puis métabolique mais les examens ne confirment pas ces hypothèses. Finalement, un diagnostic tombe : encéphalite d’origine inconnue. Jihan Valla n’y croit pas. Pour elle, c’est sûr, l’origine est vaccinale. Cette inflammation du cerveau figure d’ailleurs dans la liste des effets indésirables « très rares » de certains vaccins.

Solal aura 7 ans en janvier prochain. Il ne parle pas, ne marche pas. Depuis cette année, quatre bénévoles de l’association « Ensemble vers l’école » viennent chaque jour, sauf le dimanche, le faire travailler selon la méthode des 3 I (Interactif, Individuel, Intensif) afin de favoriser sa plasticité cérébrale et son développement psychomoteur. Un kinésithérapeute vient aussi lui faire pratiquer des exercices trois fois par semaine. « Solal fait des progrès. Il se met à quatre pattes et à genoux tout seul et commence à jouer avec des objets », se réjouit Jihan qui lui fait suivre un traitement de soutien du système immunitaire par la méthode NAET-TRM. Néanmoins, l’enfant souffre encore de violentes douleurs abdominales, digestives et urinaires, ainsi que de céphalées.

Lire la suite

Les derniers sacrements géogénocidaires contre l’humanité

Et vlan ! Bonjour le respect de la vie ! D’autant que les officiants démoniaques de la future “ Messe ” noire mondialiste des puissances d’argent sont déjà aux manettes. Et les escadrons de la mort, sortis des culs de basse-fosse folamouriens, aussi !

Pour le reste, tenter de parler du sens de la vie à des monstres assoiffés de sang, équivaut à vouloir parler de bouches d’incendie à des incendiaires mentalement et manifestement dérangés.

C’est pourquoi, de ce point de vue, la tentative de mise sous tutelle des esprits restés encore libres, organisée par l’ « Aristogarchie » maçonnique : bras armé totalitaire du satanisme mondialiste, ressemble d’ores et déjà à des funérailles civilisationnelles.

Dans ces conditions, cela explique pourquoi Macron, l’homme à gages au visage trompeusement poupin, désigné par ses commanditaires esclavagistes, se complaît à faire impunément ce qu’on lui a dit de faire. Et cela, sans état d’âme, quel qu’en soit le prix à payer. Dès lors, qu’il s’agisse d’atteintes graves ; portées à l’intégrité physique de manifestants pacifiques comme les Gilets jaunes, importe peu. Les instincts meurtriers des prédateurs mondialistes et la stratégie de la terreur doivent l’emporter sur toute autre considération d’ordre trop simplement humain. Les mutilations volontaires et les énucléations en séries ne sont là, semble-t-il, que pour mieux ouvrir des autoroutes à l’infection fasciste mondialisée et ainsi asseoir une future logique de mort planétaire. En clair, une domination universelle du profit. Et celle-ci, n’en déplaise aux rêveurs impénitents, doit être maintenue. Coûte que coûte !

LE PROJET SCoPeX :

“Le projet d’extinction «SCoPEx» pour bloquer le soleil en polluant la planète entière est détaillé dans la vidéo de la conférence «Oblivion Agenda»

Posted on 20/11/2019 by Alliance

[Source : cogiito.com]

TerraForming.News, le 19 octobre 2019, par Mike Adams

Traduction pour cogiito.com : PAJ

https://terraforming.news/2019-09-19-scopex-scheme-polluting-the-entire-planet-video.html

Après les vaccins, dont la nécessité est sévèrement discutée aujourd’hui et à raison, la Fondation Bill & Melinda Gates, les premiers organisateurs et pourvoyeurs de vaccins dans le monde à travers les prises de contrôle dans des sociétés parentes et autres satellites officiels et moins officiels, s’arrangeant pour rendre la vaccination obligatoire, Bill Gates investi désormais dans un nouveau projet tout aussi criminel que le précédent.

Cet homme qui perd complètement la tête a les moyens financiers de se lancer dans des projets aussi dangereux que néfastes pour l’humanité. L’homme qui vit hyper protégé dans sa tour d’ivoire ne voit justement plus rien, et il devient l’homme le plus dangereux de la planète pour la planète.

CELUI QUI SE FAIT PASSER POUR UN BIENFAITEUR DE L’HUMANITÉ PROUVE À NOUVEAU QU’IL EST LE PLUS GRAND MALFAITEUR DU XXIE SIÈCLE.

Si vous souhaitez connaitre la vérité, lisez cet article qui vous mettra, je le suppose, très en colère, comme il m’a profondément contrarié.

Nous vivons une époque formi…diable !

cogiito.com

LE PROJET SCoPeX

Lire la suite

LES VOLEURS DE VIES

Les voleurs de vies, ces esclavagistes au service d’eux-mêmes, se dissimulent, invisibles, derrière la façade pseudo légale de leurs Pions politiques.

En réalité, l’organe, les strates réelles et le centre de leur Pouvoir se situent ailleurs. Leur véritable bras armé, ce sont les sectes « Illuminatistes » de la Haute Finance Internationale.

Leurs racines nourrissent les sphères occultes de la mafia judéo-maçonnique. Celle qui, toute volonté du Peuple foulée aux pieds de Mammon, exige que le Coeur de la Nation française s’arrête de battre.

Dès lors, les Gilets Jaunes ne semblent être – pour ces authentiques délinquants politiques – qu’une simple mise en jambe avant le feu d’artifice final signant la fin du Peuple et de la Nation …

La véritable clé de la destruction et de la colonisation de la France se situe, elle, du côté de Marrakech. Retour sur investissements de l’européisme babylonien oblige.

Sauf que le bras de fer entre Gilets Jaunes et démonocrates mondialistes vient à peine de commencer…

Du coup, on ne résiste pas à l’envie de suggérer à ces derniers cet aphorisme prémonitoire d’un certain Jacques Prévert. D’autant que cet  aphorisme, en ce moment même, sonne comme un air de liberté et leur souffle : « Dépêchez-vous de manger sur l’herbe, car un jour l’herbe mangera sur vous ».

 

À voir de bout en bout et partager tout azimut :

Sur Youtube

Sur VK

CODE D’HONNEUR DU SOLDAT (Vidéo)

Message aux Forces de l’Ordre

Cette vidéo (lien ci-dessous) n’a pas été faite pour passer le temps. La France est dans l’urgence citoyenne. Les ennemis de notre malheureux pays s’apprêtent à le mettre en exil à l’intérieur même de son territoire. Le Peuple de France doit se libérer de ses menottes économiques, dont ses geôliers ont gaiement jeté les clés dans les caniveaux de son désespoir. 

Lire la suite

Viens voir ! Par ici, y’a de la « marrade » ???

Je partage… Et pas qu’un peu !…

 

Chanson d’Edith Piaf sauce gilet jaune

https://www.brighteon.com/5974154045001

 

GILETS JAUNES: feu de paille ou révolution?

https://www.brighteon.com/5971885394001

 

MÉDIAS ET PEUPLE DE FRANCE EN SOUFFRANCE

Témoignage, suite à la « manif » du 24 novembre, d’un journaliste en colère

Bis repetita : Lors de la « manif » du 1er décembre, on peut craindre que l’hystérie médiatique, avec sa cargaison de calomnies habituelles, son stock de nouveaux mensonges prêts à l’emploi et son salmigondis d’insinuations grotesques contre les Gilets jaunes ne se déchaîne plus fort que jamais.

Gérard Bardy

25 novembre, 06:38 ·

Lendemain de manif…
J’ai eu besoin d’un temps de récupération avant de pouvoir écrire cette chronique, tant ce que j’ai entendu et vu sur les radios et télés d’ “info continu” hier soir m’a plongé dans la stupeur et la colère.
Titulaire de ma carte de journaliste depuis plus de 40 ans, j’ai ressenti à la fois de la peine et de la honte !

Comment peut-on à ce point ignorer les faits et maquiller la réalité ? Pourquoi ? Au service de qui ?

Comme le samedi précédent, j’ai accompagné les “gilets jaunes” pendant huit heures, cette fois dans Paris, du 15ème arr jusqu’aux Champs Elysées en passant par le Champ de Mars, le Trocadéro et la place Charles de Gaulle.
Au milieu de 5.000 à 6.000 “gilets jaunes” venus de toute la France, je n’ai été témoin d’aucun (bien aucun) propos ou acte violent, ni entendu aucune (bien aucune) injure raciste ou homophobe ! Nous avons chanté la Marseillaise 50 fois au moins. A leur fenêtre, par centaines, des Parisiens nous ont applaudis. Et les automobilistes furent très nombreux à klaxonner en agitant un gilet jaune.
C’est cela la vérité.

Face à cette partie du peuple de France en souffrance, M. Macron et son ministre de l’Intérieur, Le Castagneur, n’ont eu pour réponse que d’ajouter le mensonge et la manipulation à leur mépris et à leur incompétence.
1) pourquoi les Champs Elysées sont-ils restés ouverts avec autant de matériaux projetables ou inflammables sur la chaussée ?
2) Pourquoi dès 10h du matin, Le Castagneur faisait-il téléphoner aux rédactions des radios et télés pour soutenir que les casseurs, au nombre de 100, étaient des militants de l’ultra-droite ?
3) Pourquoi ces casseurs ont-ils été laissés libres et en mesure de casser et de brûler à 16h encore ? (à 17h, place de l’Etoile, je vu un casseur tout de noir vêtu, avec son masque à gaz et son sac à dos, rejoindre le front des affrontements sans être contrôlé par les CRS)
4) Pourquoi le président Macron, dans son tweet, fait part de sa honte (il a raison) sans distinguer les “gilets jaunes” des casseurs ?

J’en conclu que le pouvoir a, pour le moins, favorisé l’action des casseurs pour jeter le discrédit sur les “gilets jaunes” et leurs revendications.
C’est tout simplement dégueulasse. Et les journalistes qui se sont faits complices ont gravement nui à la crédibilité de leur (ma) profession.

Lien : http://www.wikistrike.com/2018/11/un-journaliste-avec-40-ans-d-experience-indigne-par-les-mensonges-et-la-manipulation-des-medias-au-sujet-des-gilets-jaunes.html

 

Ci-dessous, une vidéo qui dénonce les simulacres gouvernementaux de la « vérité » macroniste.

Gilets jaune réponse d’un médecin a macron

Sur Youtube

Sur VK

Lien : https://www.youtube.com/watch?v=OGnhukzZdtg

 

« CHANGER DE PEUPLE C’EST CHANGER D’AVENIR »

Afin que nul n’en ignore, message aux Saboteurs des nations européennes qui, outre la destruction  programmée de leur unité nationale, s’acharnent à bâillonner méthodiquement la parole des peuples qui les composent. Or, leur dira-t-on jamais assez que, le fait de fracasser l’intérêt national d’un pays pour aller déféquer du “poivre” européiste sur la vie traditionnelle des européens, ne peut que leur provoquer un jour ou l’autre, des inflammations rectales intempestives.

Ce qui explique sans doute pourquoi, au paroxysme de leur agitation mentale, l’actuelle hystérie liberticide des Censeurs euro-atlantistes, les porte de plus en plus à outrager l’intégrité civilisationnelle et les aspirations pacifiques de citoyens, ainsi placés de force en situation insurrectionnelle.

Idem, pour les Sodomites politiques qui, obligés de recourir en permanence à la pommade démagogique et aux couches culottes de la compromission, ne savent plus à quels coups tordus ou quelles insanités se vouer. Leur but ? Sauvegarder coûte que coûte, dans une fuite en avant désespérée, ce qui leur reste d’illusions quant à leur futur électif désormais fortement compromis. D’autant que l’inflammation populaire, devenue à présent chronique, risque fort de leur occasionner, à l’issue des prochains suffrages populaires, de sérieux malaises, mais aussi de sévères irritations.

Quand au reste, considérant le processus totalitaire actuellement engagé en Europe, et compte tenu que toute tentative de traitement ayant échouée jusqu’ici, y compris l’introduction de suppositoires immigrationnistes de la défaite démocratique dans le trou noir de la dislocation sociale, on ne voit pas très bien comment, aux prochaines élections, les apparatchiks de la trahison permanente, face à un électorat désormais sur le pied de guerre, pourraient maintenir encore très longtemps à flot leurs combines, leurs promesses et leurs cargaisons de pièges électoralistes, aujourd’hui usés jusqu’à la corde.

Les électeurs ne sont pas des “chapons”, dont l’unique vocation, à l’instar des volailles des fêtes de fin d’année, serait de se voir sacrifiés par une UE pro islamisante sur l’autel cosmopolite de la Troïka esclavagiste de l’Otan, de l’euro et du quatrième Reich européiste qui, depuis des lustres, a eu tout le temps de se peaufiner un programme génocidaire visant au remplacement criminel des populations autochtones, qu’aucun historiographe sérieux et digne de ce nom n’aurait jamais eu l’audace  d’imaginer.

C’est pourtant ce programme, appelé pudiquement : Pacte Mondial Pour Les Migrations Des Nations Unies, qui va être signé à Marrakech, le 10 décembre prochain.

Dès cet instant, si « Changer de peuple c’est changer d’avenir », alors plus rien ne nous interdit – non de changer d’Europe -, comme nous le prêchent à longueur d’antenne les porte-couteaux du mondialisme, mais au contraire et résolument, d’en sortir au plus vite. Définitivement !

Les guéguerres électorales franco-françaises, ça suffit ! Il y va de la vie de notre nation ! Il y va de la vie de chacun d’entre nous !

Le 23 Juin 1942, le Gal de Gaulle déclarait à l’adresse de la France et des Français : « Nous voulons que tout ce qui a porté et qui porte atteinte aux droits, aux intérêts, à l’honneur de la nation française soit châtié et aboli ».  

 

Vidéos pour ne pas voter avec un bandeau sur les yeux !

Lien : Changer de peuple c’est changer d’avenir. https://www.youtube.com/watch?v=CqW6liIcf0o

 

GLAÇANT! La TV Hongroise explique l’Islamisation. https://www.youtube.com/watch?v=y97gXWNJBhw

Pour changer un peu de BHL ou d’Attali. (Censuré par Youtube). https://www.brighteon.com/5829009013001

Trois Corporations dirigent le monde: la ville de Londres, Washington DC et le Vatican

Je déteste la critiquable habitude de certains de voir des conspirations partout. Dites vous bien qu’il n’y en a pas, si ce n’est une lutte des dominants pour conserver leur domination sur nous, dominés, et l’accroître comme en ce moment.

Je suis persuadé qu’ils sont arrivés à 95% de leur projet, et nous on est une poignée ridicule d’auteurs et de commentateurs, qui passent une partie de notre temps à propulser nos egos, moi y compris.

Ils avancent à visage découvert, mais se foutent bien qu’une minorité microscopique comprenne ce qu’ils font.

Les événements mondiaux, dont la plupart sont des trésors d’ingéniosité pour nous enfumer, laissent une trace qui mène à leurs architectes, leurs instigateurs directs. C’est ainsi que nous découvrons qu’il y a trois villes sur terre qui existent sans être soumisses à aucune autorité nationale. Elles ont des lois distinctes, ne paient pas d’impôts, ont leur propre force de police, et même possèdent leur propre drapeau de « l’indépendance ». Folklore ou bien plus ?

Ces 3 villes contrôlent l’économie, mènent parfois des attaques militaires par forces interposées et sont les êtres spirituels de ceux qui ont le réel pouvoir. Les 3 villes sont en fait des sociétés privées, des corporations comme on les appelle en anglais, et elles sont :

  • la ville de Londres,
  • Le District de Columbia
  • et le Vatican.

Ensemble et à elles trois, ces trois entités contrôlent les politiciens, les tribunaux, les établissements d’enseignement, l’approvisionnement alimentaire, les ressources naturelles, les politiques étrangères, les économies, les médias, et le flux d’argent de la plupart des pays, ainsi que 80% de toute la richesse du monde. Pas mal pour seulement trois organisations apparemment anodines.

Leur but ultime est de construire un régime totalitaire à l’échelle mondiale où les gens seront divisés en gouvernants et gouvernés, après avoir dépeuplé le monde jusqu’à parvenir à un nombre de personnes restreint qu’ils souhaitent gouverner. Ce que nous devons comprendre c’est que le monde ne fonctionne pas selon ce que nous avons été amenés à croire. Nous sommes noyés dans la désinformation.

Au centre de chaque Etat de la ville se trouvent des géants phalliques, monuments de pierre en forme appelés obélisques.

À Londres l’obélisque (aussi appelé, Aiguille de Cléopâtre): Situé sur les rives de la Tamise, cet obélisque a été transporté à Londres et érigé en 1878 sous le règne de la reine Victoria. L’obélisque à l’origine se trouvait dans la ville égyptienne de Sur, ou Héliopolis (la ville du Soleil). Les terres des Templiers étendu à ce secteur de la Tamise, où les Templiers avaient leurs propres quais. De chaque côté de l’obélisque, il est entouré d’un sphinx, plus symbolique, datant de l’ancien monde.

Au District of Columbia l’obélisque est connu comme le monument de Washington et il a été consacré par George Washington aux soins de la confrérie secrète de Freemason (Francs-Maçons), et plus précisément de la Grande Loge du District de Columbia en 1848. Ils ont également contribué à ériger 22 pierres commémoratives maçonniques. 250 loges financées, le monument obélisque de Washington, y compris l’ordre maçonnique des chevaliers.

L’obélisque du Vatican: Situé sur la place Saint-Pierre, a été déplacé de l’Egypte à son emplacement actuel, en 1586. Le cercle sur le sol représente le vagin de la femme, tandis que l’obélisque lui-même est le pénis. Ceci est généralement connu comme le symbolisme occulte.

Les lieux suivants sont les 3 corporations de domination:

La City de Londres Incorporée

La ville de Londres a été érigée quand les Romains sont arrivés en Grande-Bretagne il y a 2000 ans et ont construit un port sur la rivière Thames, la Tamise. Exactement 1000 ans plus tard Guillaume le Conquérant (le roi Guillaume III) a donné un statut souverain à la ville de Londres après 1066, lui permettant de continuer de jouir de droits et privilèges distincts tant qu’ils le reconnaîtraient comme roi. Les rois qui ont succédé à William cependant ont décidé de construire une nouvelle capitale et l’ont nommé Westminster. Il y a eu de nombreux cas où le roi et le maire de la Ville étaient en désaccord les uns avec les autres.

Ce qui est particulier est que les lois adoptées par le Parlement britannique ne sont pas applicables à la ville de Londres. Cependant, la Cité de Londres n’est pas une nation indépendante comme le Vatican.

Aujourd’hui, la Cité de Londres est une ville de superficie d’un mile carré, un mouchoir de poche. Le deux Londres ont des mairies séparées et élisent des maires distincts, qui perçoivent des impôts distincts chacun de leur côté pour financer leur propre police distincte et qui appliquent des lois distinctes. La City of London a son propre drapeau et son écusson distinct (armes), tandis que la ville de Londres ne l’a pas.

Le maire de la ville de Londres a un titre, « Le très honorable Lord Maire de Londres » et se promène à l’occasion sur un chariot doré pour les cérémonies du Guildhall, tandis que le maire de Londres porte un costume décoré et prend le bus. Apparemment très folklorique tout ça. Ça semble inoffensif.

Le maire de Londres n’a aucun pouvoir sur le très honorable Lord Maire de Londres (City of London). Ce qui est unique c’est que la City de Londres est une société et bien plus que le Royaume-Uni, mais a un représentant au Parlement du Royaume-Uni en la personne connue sous le nom ‘Remembrancer’, présente pour protéger les intérêts de la «ville.

La City de Londres abrite en particulier :

  • La « Banque d’Angleterre «  contrôlée par Rothschild
  • Lloyds of London
  • La Bourse de Londres
  • Toutes les banques britanniques
  • Les bureaux de la Direction générale de 384 banques étrangères
  • 70 Banques des USA
  • Les Fleet Streets journaux et les éditions Monopolistiques
  • Le Siège pour le monde de la franc-maçonnerie, j’ai dit pour le monde !
  • Le Siège pour le cartel de l’argent dans le monde entier connu sous le nom de « la Couronne »

La City de Londres est contrôlée par la Banque d’Angleterre, qui est une société privée appartenant à la famille Rothschild après que Nathan Rothschild ait écrasé le marché boursier anglais en 1812 et a pris le contrôle de la Banque d’Angleterre. Je vais raconter ça dans un autre article détaillé, restez branché.

La Reine se réfère à la City of London Corporation comme le « cabinet », mais elle est connue comme « la couronne ». Buckingham Palace est à Londres, mais pas dans la City de Londres et la ville ne fait pas partie de l’Angleterre.

La City of London contrôle directement et indirectement tous les maires, les conseils, les conseils régionaux, les banques multinationales et transnationales, des sociétés, des systèmes judiciaires (par Old Bailey, Temple Bar et la Royal Courts of Justice de Londres), le FMI, la Banque mondiale , la Banque du Vatican (par NM Rothschild & Sons London et sa filiale italienne Torlonia), la Banque centrale européenne, la réserve fédérale américaine (qui est une propriété privée et secrètement contrôlée par huit banques actionnaires britanniques contrôlée), la Banque des règlements internationaux en Suisse (qui est également sous contrôle britannique et supervise l’ensemble des banques de réserve centrales dans le monde entier, y compris la Fed), l’Union européenne et l’Organisation des Nations Unies.

La Couronne contrôle le système financier mondial et dirige les gouvernements de tous les pays du Commonwealth, et de nombreux pays hors Commonwealth «occidentaux» aussi bien (comme la Grèce). La Couronne remonte au Vatican, qui est dirigé par le pape (qui possède American Express). En substance, la City of London Corporation deviendrait le « One World Earth Corporation », et serait propriétaire privée du monde. Vous en saurez plus dans les jours qui viennent.

Washington DC (District de Colombie)

Washington DC ne fait pas partie des Etats-Unis. District of Columbia est situé sur 10 miles carrés. DC a son propre drapeau et sa propre constitution indépendante. Cette constitution opère en vertu d’une loi romaine tyrannique connu sous le nom Lex Fori. La constitution de DC n’a rien à voir avec la Constitution américaine. La loi de 1871 votée par le Congrès a créé une société distincte appelée Etats-Unis, et un gouvernement d’entreprise pour le District de Columbia. Ainsi DC agit à titre de société par la Loi. Le drapeau du district de Washington de Columbia a 3 étoiles rouges (les 3 étoiles dénotant DC, Cité du Vatican et la ville de Londres).

Un regard sur les différents traités soulève la question de savoir si des États-Unis demeurent une colonie de la Couronne britannique. La base remonte à la première Charte de la Virginie en 1606 qui a accordé la Grande-Bretagne le droit de coloniser l’Amérique et a donné aux Britanniques (Rois / Reine) de tenir une autorité souveraine sur l’Amérique, et sur ses citoyens. La colonie « Amérique » a été créée après avoir volé l’Amérique à des Indiens autochtones. Il paraît que ces sauvages scalpaient et violaient les femmes, ces vilains ! On aurait bien fait de les exterminer et les placer comme il convient dans des réserves. Si l’Amérique a été colonisée par des sujets britanniques ces personnes sont des sujets du gouvernement britannique.

Pour annuler tout ça  ce fut le traité de 1783 de la déclaration d’indépendance de la Grande-Bretagne. Toutefois, le présent traité identifie le roi / reine d’Angleterre comme le Prince des États-Unis. (S’il vous plaît se référer www.treatyofparis.com) Néanmoins, selon le dictionnaire loi Bouviers dans les « gouvernements » un sujet doit allégeance permanente au monarque dans ce cas, les sujets britanniques en Amérique colonisée doivent allégeance permanente au monarque. L’inverse est applicable en vertu de la loi constitutionnelle où l’allégeance est due au souverain et aux lois d’un gouvernement souverain ainsi qu’aux indigènes que sont les sujets citoyens.

Note: le 13e amendement qui a été ratifiée en 1810 ne semble plus dans les copies actuelles de la constitution des Etats-Unis. Il porte sur l’abolition de l’esclavage. Les complotistes apprécieront.

En 1913, la Réserve fédérale a été adoptée par le Congrès américain ce qui a donné le contrôle total de l’économie Américaine aux banksters Rothschild. La Réserve fédérale est un système bancaire privé qui ne fait pas partie de l’Amérique.

Il semble que la société américaine soit détenue par le même pays qui possède le Canada, l’Australie et la Nouvelle-Zélande, dont les dirigeants sont tous au service de la Reine et les États-Unis ont aussi été et demeurent une colonie de la couronne qui appartiennent à l’Empire des 3 Ville-États – City of London, Cité du Vatican et à Washington DC.

Le président américain n’est rien de plus qu’une figure de proue, un guignol, pour les banquiers centraux et les sociétés transnationales – qui sont tous deux contrôlés par le Haut Ecclésiastique de la franc-maçonnerie de la City de Londres, qui abrite le système financier mondial.

Vatican

La Cité du Vatican ne fait pas partie de l’Italie ou de Rome. Le Vatican est le dernier véritable vestige de l’Empire romain. L’Etat d’Israël est également dit être un avant-poste romain. La richesse du Vatican a des investissements avec les Rothschild en Grande-Bretagne, en France et aux Etats-Unis, avec le pétrole et les armes. Les milliards de milliards de dollars du Vatican sont censés être à Rothschild, qui contrôle la  «Bank of England» et la Réserve fédérale américaine. L’argent possédé par le Vatican est plus important que celui des banques, des sociétés ou même des gouvernements. Donnez à la messe lors de la quête, faites de l’Église votre héritière et surtout allez vous confesser et obtenez l’absolution pour vos vilains péchés.

La richesse du Vatican a été accumulée au cours des siècles en taxant les indulgences, et certains papes ont vendu des billets pour le ciel. Ne rigolez pas, c’était un big business.

La Fabian Society (société fabienne) est une entité qui suivant les écrits dès 1887 est un mélange de fascisme, de nazisme, de marxisme et de communisme. Il est difficile d’imaginer maintenant que tous ces «idéologies» aient également été conçues par les mêmes personnes. Il n’est donc pas surprenant de découvrir que la Fabian Society est à l’origine même de la création de la Chine communiste, du fascisme en Italie et en Allemagne, et du socialisme à l’échelle mondiale. « Mon ennemie c’est la finance » qu’il disait Monsieur Hollande. En voilà un qui nous prend pour des billes. Il y a quand même une majorité de Français qui ont votés pour lui, ce qui prouve l’intelligence de la masse désorganisée et augure pour les prochaines élections.

Dans quelle mesure les gens ont été dupés explique aussi le rôle joué par la Fabian Society dans la formulation des politiques de l’Empire britannique décolonisé. Cela signifierait également que bon nombre d’indigènes instruits comme britanniques étant donné le prétexte de conduire les nouvelles nations indépendantes auraient aussi été membres de la société Fabian. La prise de contrôle communiste de Russie aussi est réputée être le travail de la Fabian Society britannique, financée par les familles bancaires de la Cité de Londres.

Un examen plus approfondi des entités comme la Banque des règlements internationaux (BRI), le Fonds monétaire international (FMI), le Club de Rome, le Comité des 300, l’Agence ‘Intelligence’ Centrale (CIA), le Conseil sur les relations étrangères (CFR), La Tri- Commission latérale, les Groupes Bilderberg, la réserve «fédérale», l’Internal Revenue service (s) (IRS), Goldman Sachs, Israël et le lobby israélien, le Vatican, la City de Londres, Bruxelles, l’Organisation des Nations Unies, le Mossad israélien, et l’Associated Press (AP) révélera qu’ils font tous partie de la Fabian Society, qui contrôle également l’Union Européenne.

Devant une telle constatation, on peut penser qu’on est infiltrés jusqu’à l’os, cuits et archi cuits. Il nous reste à nous engueuler pour être sûrs qu’on est inoffensifs et s’occuper de sujets de société pour que la grenouille cuise lentement jusqu’à être ébouillantée. Destinée funeste pour nous.

Une citation remarquable est celle du sénateur australien Chris Schacht qui a dit en 2001: «Vous n’étiez probablement pas au courant que nous fabiens ont pris le relais de la CIA, du KGB, du MI5, d’ASIO (sécurité Organisation australienne du renseignement), du FMI, de la Banque mondiale et de nombreuses autres organisations ».

De tout cela, nous devons réaliser que RIEN NE SE PASSE DE FAÇON ISOLÉE. Par conséquent, chaque événement, si petit soit il, est conçu et orchestré par une poignée de personnes qui contrôlent le monde et ce qui se passe dans le monde. Il n’y a pas de conspiration, il y a une monstrueuse machine qui n’a aucun complexe à apparaître au grand jour. Les seuls rétifs sont des imbéciles comme moi qui écrivent des articles et tiennent des blogs pour une archi minorité.

Ensemble, ces 3 sociétés sont responsables de :

  1. Changement (global Warming) / climatique – En créant une catastrophe environnementale et en gagnant le prix Nobel, ils ont créé une sensibilisation du public pour un « gouvernement mondial »qui leur donne le droit de prendre des mesures sur les gouvernements nationaux. Connu comme l’ordre du jour des Nations Unies 21. En regardant de plus près ses clauses, on révélera comment les gens auront besoin d’obtenir la permission pour tout ce qu’ils font – en d’autres termes, c’est utilisé pour contrôler les gens. Un directeur qui a le titre de Vice Chairman, très important, des Rothschild de la City, Simon Linnett, a imprudemment écrit des choses qui sont de vrais aveux, tant pour les choses liées au réchauffement que pour les banques centrales et le gouvernement mondial. Les as des sites alternatifs n’ayant aucune connaissance de cela cherchent encore les sources ! Espérons qu’ils se réveilleront avant que tout soit fini.
  1. Le système bancaire fédéral – La Fabian Society a créée le Federal Reserve Act en 1913, soit la remise de l’économie américaine à un cartel de financiers internationaux.
  1. Big Pharma – qui est responsable de droguer le Tiers Monde et une bonne partie d’entre nous. Je le sais j’y ai eu droit un temps.
  1. Système de gouvernement local – la promotion de la décentralisation, et le nouveau concept de conseils régionaux dans le but d’élaborer et d’accroître un système de génération de revenus. C’est un plan d’ensemble pour abolir les gouvernements nationaux souverains et indépendants. La Grande-Bretagne est divisée en 9 régions distinctes de l’UE. Les Britanniques seront choqués de découvrir que les lois de l’UE ont préséance sur les lois britanniques et si elles ont des doutes, ils ont besoin de se demander pourquoi les britanniques et la Reine et ont signé des traités pour remettre le pouvoir.
  1. Abolition des droits de propriété – en 1974 à la propriété privée Conférence Habitat a été identifié comme une menace pour la paix et l’égalité de l’environnement. Utilisation de «environnementalisme» comme un stratagème de la quête était de prendre en charge les ressources de la terre et le placer sous une autorité centrale (ONU) et de délivrer des licences pour le paiement. Qui est propriétaire de l’ONU ? les mêmes familles de banquiers. En 1987, le World Wilderness Congress a été organisé par la Banque mondiale de la conservation de s Rothschild, qui a été mis en place la même année. La Banque mondiale est susceptible d’être remplacée par la Banque mondiale pour la nature – le but est de briser les banques et les actifs nationaux seront également déviés vers la nouvelle banque qui est la raison pour laquelle il y a un but de fusionner les monnaies en 2 ou 3 grands groupes de devises et les remplacer par une nouvelle monnaie électronique qui est dit d’être appelé le «dollar du monde», SDR / DTS puis Bancor ou Phenix. La Nouvelle-Zélande a apparemment transféré plus de 34% de sa superficie en aires patrimoniales des Nations Unies et les parcs de conservation et ceux-ci seront tous appartiennent aux mêmes familles de banquiers. En 1992, la Conférence des Nations Unies sur l’environnement et le développement au Brésil a été présidée par Mikhaïl Gorbatchev responsable de la division de l’Union Soviétique et par Maurice Strong, l’agent Rothschild de Londres. Le sujet était l’Agenda 21 qui a donné les droits de l’homme supérieurs aux animaux, aux poissons, aux plantes, aux arbres et aux forêts. Mon canari m’en parle tous les jours au réveil.
  1. La Loi Patriot, le projet de loi des Droits de l’Homme, la constitution de l’Union Européenne, la sécurité et la prospérité sont tous manipulés pour placer le pouvoir et le garder placé sous le contrôle de quelques mains. Leurs plans sont tracés chaque année par le groupe Bilderberg et leurs agents animent de nombreux think tanks qui orientent la politique du gouvernement qui sont financés par les banksters qui, en termes réels dirigent le monde. Ainsi, les familles bancaires qui dirigent le monde contrôlent les banques centrales du monde qui impriment de l’argent, donnent des prêts sur les intérêts ce qui explique comment la dette nationale ne diminue jamais.

Les crises économiques, la crise du pétrole (tout simplement contrôler les prix), les conflits arabes sont tous fabriqués, comme les guerres. Il y a un dicton qui dit que toutes les guerres sont des guerres de banquiers. Le danger est quand la nourriture est placée sous le contrôle est de Monsanto avec les OGM. Monsanto est la même société qui a introduit l’agent Orange, donc il vaut prendre la peine de lire le Codex Alimentarius de l’ONU.

Le tout si on prend tout ça en compte c’est de garder le moral. Moi par exemple il y a des jours où je suis un peu déstabilisé. Le mieux c’est de penser que tout ça ce sont des conneries. Après tout Voltaire a dit que « La métaphysique est vaine et dangereuse ». Chercher à en savoir trop ou comprendre aussi.

Algarath

source: http://algarath-phoenix.com/2018/08/15/trois-corporations-dirigent-le-monde-la-ville-de-londres-washington-dc-et-le-vatican/

https://reseauinternational.net/trois-corporations-dirigent-le-monde-la-ville-de-londres-washington-dc-et-le-vatican/

***************************************

Thierry Theller :

Voilà comment notre monde – dit civilisé – devient petit à petit et même sans s’en rendre compte, un gigantesque mouroir grandeur nature.

Il n’est que de voir comment les chefs d’États et les nations, non alignés sur les puissances impériales, se retrouvent aussitôt visés par la malfaisance mondialiste bankstérisée.

Le but ultime ? Le Coeur des nations, celui de la volonté souveraine des peuples, et celui de l’indépendance nationale doit s’arrêter de battre. Coûte que coûte !

Seul le Coeur de l’Empire doit pouvoir continuer, lui, à pomper  ̶   sans entraves   ̶   le sang économique de la planète et celui de ses habitants.

Sauf que, je le répète, un “Avenir” qui n’existe pas piétine le présent. Mais, aussi, qu’un “Avenir” défunt appelle un futur de violences.

En attendant, se cacher derrière son petit doigt : équivaut à confondre stratégie de libération citoyenne et roupie de sansonnet.

D’autant que, face aux dérèglements mentaux de l’État profond, les élections “démocratiques” sont devenues aujourd’hui les antichambres de la dictature ploutocratique. Autrement dit, un “schmilblick” social pour amuser les nigauds.

Une chtouille politique ??? Assurément ! 

COMMENT LE PORTUGAL SE DIRIGE VERS LE PLEIN EMPLOI… EN FAISANT L’INVERSE DE CE QU’EXIGE BRUXELLES

Salaire minimum en hausse, taxe sur les gros chiffres d’affaire, revalorisation des retraites… Lisbonne ose prendre le contre-pied du dogme économique de l’UE. Et au grand dam des promoteurs de l’austérité, cette politique porte ses fruits.

Y aurait-il, face au fameux modèle allemand, un contre-modèle portugais ? A en juger par les chiffres excellents dont Lisbonne peut s’enorgueillir, il semblerait que le dogme de l’austérité, vanté par l’Union européenne (UE) comme l’unique option économique viable, se voie sérieusement remis en question.

Avec un taux de chômage en baisse constante depuis novembre 2015, le Portugal, qui était au bord du gouffre économique il y a quelques années encore, fait désormais plus que relever la tête : il peut même regarder de haut ses voisins, au premier rang desquels la France. Alors que le taux de chômage culminait à 17,5% début 2013, il n’est désormais plus que de 7,9% début 2018, c’est-à-dire en-dessous des 8,9% affichés par la France.

Les Portugais ont-ils, en bon élèves européens, consenti à un gel ou une baisse de leurs salaires pour retrouver le chemin de l’emploi ? Bien au contraire, le salaire minimum a été augmenté de 530€ à 557€ en 2017 et doit être porté à 600€ en 2019. Lisbonne aurait-elle alors suivi l’exemple français et allemand en soulageant la fiscalité des entreprises ? Là encore, pas du tout : le gouvernement portugais a par exemple créé une taxe pour toutes les entreprises au chiffre d’affaire supérieur à 35 millions d’euros.

En réalité, sur de nombreux points, la politique économique portugaise prend le contre-pied total de celle qui est recommandée par Bruxelles et appliquée par Berlin ou Paris depuis plusieurs années. Le budget 2018 du Portugal prévoit ainsi une hausse des pensions de retraite, un programme de valorisation de la fonction publique ou encore, bien loin de la théorie du ruissellement, une diminution d’impôts pour les classes moyennes. Tandis que Bruxelles théorise et impose une doctrine de rigueur reposant notamment sur la baisse des salaires et la réduction drastique des dépenses sociales, le Portugal semble ainsi contredire toutes les leçons européennes en matière économique.
Pourquoi la réussite portugaise n’emballe pas Bruxelles

Le gouvernement de gauche d’Antonio Costa peut se targuer d’avoir mis en pratique et avec succès une politique économique ambitieuse. Pourquoi dès lors le modèle portugais est-il si peu vanté dans l’UE et si peu visible dans la presse ? Sans doute parce qu’il démontre que les politiques de relance, un concept devenu quasi tabou en Europe, peuvent bel et bien porter leurs fruits. Celles-ci reposent sur une idée simple : stimuler la consommation en améliorant les salaires et ainsi remplir les carnets de commande des entreprises, avec des effets positifs pour l’investissement et la productivité.

Alors que de nombreux gouvernements européens acquis au dogme libéral et austéritaire exigent de leurs citoyens des sacrifices dont les résultats promis peinent à venir, on comprend le peu d’enthousiasme que suscitent les choix politiques du gouvernement d’Antonio Costa auprès de l’opposition de droite, partisane de la politique de rigueur européenne. Le Premier ministre portugais n’hésite d’ailleurs pas à attaquer de front la ligne jadis suivie par la droite, en conformité avec les attentes de l’UE : «La politique d’austérité suivie ces dernières années a eu pour conséquence une augmentation sans précédent du chômage avec des effets sociaux dévastateurs sur les jeunes et les citoyens les moins qualifiés, ainsi que les familles et les milliers de Portugais au chômage : elle a été aussi associée à une dévalorisation de la dignité du travail et des droits des travailleurs.»

La politique d’austérité a eu pour conséquence une augmentation sans précédent du chômage avec des effets sociaux dévastateurs

Cette politique non-orthodoxe irrite a fortiori les instances bruxelloises. La Commission juge d’ailleurs que le budget 2018 du Portugal ne satisfait pas aux exigences européennes de réduction des dépenses publiques, fixées à 0,6%, puisqu’il ne permettrait qu’une diminution de… 0,4%. L’UE semble mal digérer que le Portugal fasse mentir le mantra bruxellois selon lequel seule une réduction des dépenses publiques permette de diminuer le déficit budgétaire. En démontrant qu’une politique de la demande est capable d’enclencher un cercle vertueux conduisant à l’accroissement des recettes de l’Etat, Lisbonne remet en cause les fondements mêmes d’un dogme économique que l’UE s’acharne à croire gravé dans le marbre, à moins qu’il ne s’agisse de son ADN même ?

Paradoxe très européen : les deux défenseurs les plus zélés de la doctrine économique de Bruxelles, Berlin et Paris, sont loin d’être les mieux placés pour indiquer la voie. Avec une croissance qui ralentit, une consommation en baisse et des investissements moindres au premier trimestre 2018, la France et l’Allemagne pourraient se montrer moins sûres d’elles. Et pourtant, le modèle allemand jouit toujours d’une publicité exceptionnelle partout en Europe et Emmanuel Macron envisage plus que jamais de prendre le leadership d’une UE 2.0.

Article relayé par : lalumieredunouveaumonde.

Source : https://francais.rt.com