Communication & manipulation : CNews utilise des images de 2018 pour illustrer le «bain de foule» de Macron au Touquet

Dans une séquence consacrée à la venue d’Emmanuel Macron au Touquet le 21 avril 2019, la chaîne d’information a diffusé des images montrant Emmanuel Macron serrer des mains… aux côtés d’Alexandre Benalla. Une scène datant du début de son mandat.

«Même en tenue de sport et en vacances, il se prête au jeu des photos», commence la voix off d’une séquence diffusée par CNews (mais retirée depuis du compte YouTube de la chaîne), consacrée à la venue d’Emmanuel Macron au Touquet, dans le Pas-de-Calais. Sur les images accompagnant le commentaire, présentées comme datant du 21 avril 2019, photographies et poignées de mains. Mais la vidéo utilisée en début de reportage date en réalité de 2018, comme l’a repéré, entre autres, le journaliste et militant Juan Branco.

Sur les images de ce «bain de foule» pris en début de mandat par le président de la République, on peut en effet notamment apercevoir un certain… Alexandre Benalla. Un indice qui met la puce à l’oreille, le chef d’Etat s’étant depuis éloigné de son ancien chargé de mission.

La scène, dans laquelle on voit le président, sac de sport sur le dos, serrer la main de quelques badauds, a en fait été tournée le 31 mars 2018, lors d’une précédente venue d’Emmanuel Macron au Touquet. Elle avait alors été diffusée… par CNews.

Le 21 avril 2019, le dirigeant français, venu passer le week-end pascal dans le Pas-de-Calais en cette nouvelle journée de mobilisation des Gilets jaunes, a bel et bien serré des mains, mais avec des vêtements plus conventionnels. La séquence est notamment visible à la fin du sujet diffusé par C News.

Source : RT France

Voir aussi : Emmanuel Macron s’offre un petit bain de foule au Touquet >>>

Bancariser le langage : Quand “je me suis bien amusé” est remplacé par “j’ai bien profité”

Mondialisation : La résistance par les mots !

Avez-vous prévu de “profiter” de ce lundi de Pâques pour prendre du repos ? Vous ne croyez pas si bien dire : l’inflation du terme “profiter” n’est qu’un exemple parmi d’autres, selon l’écrivain Grégoire Bouillier, de l’intrusion d’un vocabulaire financier dans notre langage…

“Je me suis bien amusé” ou : “J’ai bien profité”, “Je m’occupe des achats” ou : “Je gère les achats” …

Et si ce n’était que ça ; l’américanisation du français :

“J’ai un timing serré” ou : “J’ai peu de temps”, Je suis overbooké” ou : “Je suis surchargé”, “Fast food” ou : “Alimentation rapide”, “Un repas light” ou : “un repas léger”, “Fashion victim” ou : “Victime de la mode”…

Grégoire Bouillier écrivain et journaliste dénonce l’intrusion du vocabulaire financier dans notre langage.

Profiter” est un mot qui vient en remplacement d’énormément d’autres :  C’est une langue qui se met en place, impersonnelle, une langue économique que nous parlons aujourd’hui de plus en plus, sans nous en rendre compte, une langue qui est téléguidée par les banques et une volonté de tout uniformiser.

Dans une supérette, un type s’adresse à sa copine et lui dit : ” Toi tu t’occupes des légumes, moi je gère le beurre.” “Je gère le beurre !”  Quand on en arrive là et bien que cela ait l’air innocent et peut-être même amusant, il faut toutefois relier cette phrase anodine à l’appauvrissement de la langue. Les mots : “profiter” ou “gérer” pour ne citer qu’eux relèguent aux rebut une multitude de mots qui au fil du temps tomberont dans l’oubli. Cet appauvrissement de la langue française fait penser à Goebbels qui disait :  “Il ne faut pas convaincre les gens des idées du nazisme, il faut réduire la langue de sorte qu’on ne puisse plus exprimer que les idées du nazisme.”

Il s’agit donc d’un combat des mots qu’il faut affronter de face, c’est le pouvoir de la littérature contre la manipulation et l’endoctrinement de l’inconscient collectif. Il ne s’agit pas d’émettre uniquement des idées, il faut surtout contester à la racine la domination qui nous englobe tous.

Stéphane Guibert / Finalscape

Voir aussi : L’anglo-américanisation du français >>>

Histoire anniversaire : 22 avril 1889. Le jour où 50 000 colons s’installent sur les terres indiennes

Washington autorise les colons américains à s’emparer chacun de 64 hectares sur le territoire indien de l’Oklahoma.

Le 22 avril 1889 est le jour de l’une des plus grandes spoliations de terre jamais organisées légalement. Ce jour-là, 50 000 fermiers, employés, maquereaux, bandits, cordonniers, crève-la-faim, cow-boys, spéculateurs… s’abattent comme un vol de sauterelles sur le territoire indien de l’Oklahoma avec la bénédiction du gouvernement des États-Unis. Plusieurs westerns hollywoodiens évoquent cette première distribution gratuite de terres. Près de 800 000 hectares !

Quand ils s’élancent à bride abattue, ces milliers d’hommes et de femmes poussés par la pauvreté et l’espérance d’une vie meilleure.

Lire la suite

Notre-Dame de Paris : Peu de temps avant l’incendie ?

Mise à jour : lundi 22 avril 2019 – 19:19 –

Rien ne permet de dire si ces images ont été prises avant l’incendie de Notre-Dame de Paris mais voilà ce que j’ai reçu avec la mention : “A partir de 0:10 seconde ça devient intéressant.”

(Vidéo)

Lire la suite

Gilets jaunes : Le jeune Ritchy Thibault organise un live en invitant François Asselineau à se prononcer sur le mouvement

Un live pas comme les autres : Ritchy Thibault, blogueur et Gilet jaune ouvre une lucarne en live sur le réseau social Facebook avec comme interlocuteur le président fondateur de l’UPR, François Asselineau, ex candidat à la présenditielle de 2017 qui occulté par les médias de l’époque, ne cesse depuis, de cumuler sur Internet, les “likers”, les “followers” et les adhérents via le site officiel.

Ritchy questionne François Asselineau dans le cadre d’un échange afin de voir les points communs entre son programme et les revendications du mouvement. Il précise en préambule que le but de cet interview n’est pas là pour faire l’apologie de l’UPR.

Par rapport au ressenti de François Asselineau concernant le mouvement des Gilets jaunes, le président de l’UPR répond :

“Le mouvement des Gilets jaunes est un soulèvement de l’ensemble de la population française, des gens d’horizons différents qui n’admettent pas ou plus que les décisions soient prises par des dirigeants, décisions qui n’ont d’ailleurs aucun rapport avec les promesses faites durant la campagne électorale.”

“Après plusieurs semaines de manifestations, les Gilets jaunes se posent une question : Comment se fait-il que la France en soit arrivé là ? Le problème numéro 1 avant même celui de la baisse du pouvoir d’achat, c’est le sentiment que la France n’est plus une démocratie, on ne décide de plus de rien. Les Français se sont rapprochés dans un premier temps des analyses d’Étienne Chouard qui est l’un des penseurs du RIC (…)

Le reste dans la vidéo.

Lire la suite

La vidéo du jour : Capitaine Marleau alias Corinne Masiero “Hmmm… Ca pue l’Isf ici !”

Mise à jour : dimanche 21 avril 2019 – 17:15 –

Petit préambule :

Corine Masiero n’est vraiment pas fan de Macron : “Si Macron c’est un pote à toi, tu peux t’en aller. Salut !”

Source de l’image

Capitaine Marleau : le best-of !  On a compilé les meilleures répliques de l’épisode tourné sur la Côte d’Opale.

Corine Masiero, comédienne hors norme, femme engagée et particulièrement appréciée sur Finalscape nous offre un petit clin d’œil avec une compilation des meilleures répliques de l’épisode tourné sur la Côte de’Opale.

Une petite piqûre de rappels :

“Dans le cul de l’oligarchie”

C’est avec un franc-parler un peu rêche que Corinne Masiero qui incarne le capitaine Marleau sur le petit écran s’exprime en faveur de François Ruffin lors d’un meeting.

Des phrases choc comme : “Qui c’est les plus forts ? C’est nous ! Qui c’est les bâtards ? C’est eux !

Ou encore : “Dans le cul de l’oligarchie !

Puis elle fait référence au roman de George Orwell “1984” en citant cette phrase : “Nous allons vous presser jusqu’à ce que vous soyez vides et puis, nous vous remplirons de nous-même”.

C’est un discours  de 11 minutes qui dénonce un système corrompu et hypocrite, se servant de la peur des citoyens pour les manipuler afin de faire passer des réformes et des lois liberticides.

Un vrai régal !

Le franc-parler d’une citoyenne comme les autres : Corinne Masiero, petite fille d’immigrés.

Lire la suite

Gilets jaunes : la police a arrêté plusieurs journalistes à Paris

L’acte XXIII du mouvement a été marqué par l’arrestation à Paris de deux journalistes, deux tirs de LBD auraient également touché deux autres reporters.

La presse cible des forces de l’ordre ? L’acte XXIII des Gilets jaunes a connu un tournant inhabituel avec l’arrestation de plusieurs journalistes dans la journée d’après différents témoins. Deux reporters indépendants ont été arrêtés par la police à Paris lors de ce nouveau samedi de mobilisation. De nouvelles violences ont émaillé la manifestation dans la capitale, notamment place de la République où la tension est montée d’un cran.

Le syndicat national des journalistes a alerté Christophe Castaner en début d’après-midi sur le traitement des professionnels : « Qu’est ce qui justifie d’interpeller des reporters, si ce n’est pour les empêcher de travailler ? Ne bafouez pas l’état de droit Christophe Castaner ! Préfecture de police respectez la liberté d’informer ! », a tweeté le SNJ.

Lire la suite

L’effondrement américain en image. Plus d’eau courante ni potable aux États-Unis ! La descente aux enfers de la finance

Source de l’image

Faire la guerre à l’ensemble du reste du monde c’est très bien.

Pourtant, sur le terrain, certains Américains, de plus en plus nombreux commencent à avoir une autre vision de la grandeur américaine qui s’apparente plutôt à une vision de déclin…

Nous sommes là dans le pays le « plus riche » de la planète.

Nous parlons ici de la première puissance du monde…

Nous parlons ici d’un pays qui a réussi tout de même à accumuler plus de 20 000 milliards de dollars de dettes!!!

Alors, où part le « pognon » se demandent les « gilets jaunes » américains, qui ont évidemment voté Trump comme le rappelle ce reportage de France 24 car si Trump a été élu, ce n’est pas le fruit du hasard.

C’est parce que la-bas comme ici, les choses ne tournent pas franchement très rond.

Nous avons exactement les mêmes problèmes en France et en Europe. Partout en réalité dans l’ancien monde dit développé c’est un effondrement lent avec une terrible détérioration progressive des infrastructures, qu’elles soient médicales et de santé ou encore d’adduction en eau potable ou même des réseaux d’électricité.

Je vous laisse donc visionner ce reportage édifiant. Les Américains font les mêmes sur nous…

Pensez votre résilience et votre autonomie, c’est le meilleur conseil à garder en tête pour affronter ce qui va se passer dans les 30 prochaines années.

La bulle de tout est en train de prendre fin, et ce ne sera pas un moment agréable.

Lire la suite

HUMOUR : CAUET SE FAIT HUMILIER PAR UN ENFANT DE 7 ANS !

CAUET SE FAIT HUMILIER PAR UN ENFANT DE 7 ANS !

Un peu d’humour dans ce monde “Strange”. Ce gosse de 7 ans qui a réponse à tout, remet en boîte Cauet.

Léonard, ce jeune garçon de 7 ans participe à un “blind test“, un jeu qui consiste à deviner l’interprète, le titre ou l’année d’un morceau à partir d’un enregistrement musical.

Hormis la rapidité à laquelle Léonard répond aux questions, il sait que la petite souris et que le père Noël n’existent pas mais il sait également comment on fait les bébés.

Truqué ou non, ce sont 11 minutes de rires assurés.

(Vidéos)

Lire la suite

Notre-Dame de Paris : Le major Patrick Nicolle réagit à propos de l’incendie de Notre-Dame de Paris

Mise à jour : samedi 20 avril 2019 – 16:15 –

Selon le Major Patrick Nicolle, candidat à la présidentielle de 2022, l’incendie ayant ravagé une partie de la cathédrale Notre-Dame de paris survenu le 15 avril 2019 en début de soirée serait criminel et aurait été piloté par une volonté politique.

Il met en parallèle l’affaire “Mamadou” et l’affaire “Benalla“.

Bien qu’aucune donnée scientifique ne soit dévoilée lors de ce live, Patrick Nicolle se base sur son point de vue personnel ainsi que sur des avis de scientifiques qu’il aurait rencontré à Paris mais qu’il ne nomme pas.

Cet incendie qui suscite beaucoup d’interrogations et que certains n’hésitent pas à qualifier de “11 septembre à la française” aura permis à l’actuel locataire de l’Élysée de regagner quelques points dans les sondages et je ne peux m’empêcher de faire le rapprochement concernant l’ancien président, François Hollande, qui, au plus bas en termes de confiance auprès des français, avait connu un regain soudain de popularité après les attentats contre Charlie Hebdo.

Lire la suite