Impacts négatifs majeurs du port du masque chez les enfants

Une étude allemande intitulée : « Corona children studies » vient de faire l’effet d’une bombe :

Il s’agit de la première étude dans le monde à grande échelle sur plus de 25930 enfants scolarisés dans toute l’Allemagne, et qui révèle que les parents, les éducateurs et les médecins, signalent de plus en plus de problèmes et de plaintes de santé chez les enfants à cause du port du masque obligatoire. (1)

D’après cette étude, 68 % des parents rapportent que les enfants portant des masques seraient victimes d’impacts négatifs majeurs sur leur santé physique, psychologique et comportementale.

En outre, l’étude indique qu’en moyenne, les enfants scolarisés porteraient des masques 270 minutes par jour, c’est-à-dire près de 5 heures ! Des chiffres alarmistes qu’aucun média mainstream ne rapporte, sauf une video de France Soir. (2)

Selon cette étude :

« Il n’existe pas à ce jour d’études indépendantes de fabricants sur l’utilisation des masques pour enfants et adolescents, masques qui sont certifiés comme produits médicaux pour la sécurité du travail dans des applications professionnelles. En outre, en raison des matériaux inconnus utilisés, il n’y a pas d’indications sur les effets protecteurs ou les effets secondaires potentiels. »

Voici ce que l’on constate chez les enfants portant des masques dès l’âge de 6 ans : Symptômes physiques :

  • Les maux de tête: 53,3%
  • Les difficultés de concentration : 49,5 %
  • Les malaises : 42,1 %
  • Les troubles de l’apprentissage : 38 %
  • La somnolence et la fatigue : 36,5 %
  • L’oppression sous le masque : 35,6 %
  • La sensation d’étouffement : 29,7 %
  • Les vertiges : 26,4 %
  • La gorge sèche : 22,7 %
  • La sensation de syncope : 20,7 %
  • Les démangeaisons dans le nez : 17,1 %
  • La nausée : 16,6 %
  • La sensation de faiblesse : 14,7 %
  • Les douleurs abdominales : 13,5 %
  • La respiration accélérée : 12,2 %
  • La sensation de maladie : 9,7 %
  • La sensation d’oppression dans la poitrine: 8 %

Symptômes comportementaux :

  • L’enfant est plus irrité : 60,4 %
  • L’enfant est de moins bonne humeur : 49,3 %
  • L’enfant ne veut plus aller à l’école ou à la maternelle : 44 %
  • L’enfant est plus agité qu’à l’accoutumée : 29,2 %
  • L’enfant dort moins bien que d’habitude : 31,1 %
  • L’enfant développe des angoisses : 25,3 %
  • L’enfant dort plus qu’à l’accoutumée : 25 %
  • L’enfant est réticent à bouger et à jouer : 17,9 %

Résultats de l’étude :

« La distribution de fréquence des effets secondaires associés aux masques est similaire dans les différents groupes d’âge : les maux de tête, les difficultés de concentration, les malaises, les difficultés d’apprentissage et la somnolence/fatigue étant les plus fréquents.

D’autres plaintes ont été décrites :

Tout d’abord : 269 plaintes pour aggravation des problèmes de la peau, notamment l’augmentation des boutons, des éruptions cutanées et des phénomènes allergiques autour de la bouche jusqu’aux maladies fongiques dans et autour de la bouche.

Il y avait 151 plaintes pour saignements de nez, 122 pour le mécontentement scolaire allant jusqu’à l’anxiété scolaire / le refus d’aller à l’école, 64 pour transpiration accrue, 52 pour des points de pression et des blessures derrière les oreilles, 46 pour des lèvres douloureuses ou fissurées et partiellement sanglantes, 31 pour l’augmentation de la fréquence et de la sévérité des crises de migraine, 23 pour des troubles de la vision, 13 pour des aphtes.

Ensuite, parmi les problèmes de comportement :

60,4% des enfants masqués faisaient état d’irritabilité accrue, et l’on trouvait aussi 49,3% d’enfants moins heureux et 44% qui ne veulent plus aller à l’école. Dans chaque cas, les enfants de la catégorie d’âge 7-12 ans sont les plus touchés.

De plus, 25,3% des enfants ont déclaré avoir développé de nouvelles angoisses. Ainsi, 2 672 plaintes pour cette seule question mentionnent des spéculations explicites d’anxiété ou la réapparition de plusieurs anxiétés : en plus d’une peur générale de l’avenir, la peur de suffoquer avec un masque, ainsi que la peur de la mort ont été mentionnées. La peur de la mort de proches à cause du Covid est aussi la plus fréquemment rapportée. En outre, la peur d’être stigmatisé par le port ou non d’un masque dans l’environnement social est aussi mentionnée. Enfin, de nombreux parents font également état de cauchemars et de troubles anxieux liés à des personnes masquées dont les expressions faciales et l’identité ne sont pas reconnaissables par les enfants. »

Conclusion de l’étude :

« Ce premier registre mondial sur les effets secondaires du masque reflète le spectre des symptômes chez les enfants et les adolescents.

Les plaintes d’un certain pourcentage d’enfants et d’adolescents sont non négligeables lorsqu’ils portent le masque. Ces enfants ne doivent pas être stigmatisés. Une analyse précise du rapport bénéfice-risque est nécessaire de toute urgence. L’importance des effets secondaires rapportés chez les enfants suite au port des masques doit être prise au sérieux et nécessite une clarification précise des circonstances de santé qui l’accompagnent, de la situation du port du masque et de la façon dont il est utilisé. (durée, pauses et type de masque) et de la situation scolaire de l’école. Compte tenu des obligations variables des enfants et des adolescents de porter des masques à l’école sur une période plus longue, il y a un besoin urgent de recherche. »

Cette étude apporte de l’eau au moulin déjà bien rempli de l’avocat allemand Reiner Fuellmich, chargé de poursuivre au sein d’une «Class Action» sous l’égide de milliers d’avocats mondiaux, tous les responsables du désastre sanitaire du Covid -19 pour « crimes contre l’humanité ». (3)

Dans sa dernière interview du 31 décembre 2020, voici ce qu’il disait :

« Dans ce scandale sanitaire, le pire, ce sont les conséquences du confinement et du port du masque obligatoire, en particulier sur les enfants traumatisés en masse, avec des conséquences psychologiques à moyen et long terme. En Allemagne, des enfants sont enlevés à leurs parents s’ils ne respectent pas les consignes de quarantaine, de port du masque et de confinement. Par ailleurs, les masques représentent un risque très grave pour la santé, comme le montrent de plus en plus d’études indépendantes et de déclarations d’experts. Tous ces faits feront bientôt tomber les masques sur tous les responsables de ces crimes.» (4)

Il est plus qu’urgent de démasquer la cruauté des mondialistes pour les faire tomber au plus vite. RESISTANCE !

Jean-Michel Grau

Source 1 >>>

Source 2 >>>

Source 3 >>>

Merci à Peter Moore pour le partage >>>

Stéphane Guibert / Rares Mihai Florescu / Finalscape / VK

Les chiffres du coronavirus sont faux et les masques de protection dangereux pour la santé !

Les chiffres du coronavirus sont faux et les masques de protection dangereux pour la santé !

Actuellement, des milliers de médecins en première ligne sont confrontés à un dilemme moral. Ils ne peuvent plus comprendre les chiffres du coronavirus cités par les gouvernements, les médias et l’Institut Robert Koch concernant les infections, les décès et les mesures prises.

Selon le Dr Ulrich Krämer, il n’y a pas de base scientifique pour une deuxième vague. Il attire l’attention sur les variations saisonnières habituelles du nombre total de décès au cours d’une année – et souligne que ce nombre total n’a jamais été exceptionnellement élevé pendant toute la durée de la crise du coronavirus. De plus des autopsies réalisées à Hambourg et à Zurich ont également révélé que de nombreuses personnes âgées ne sont pas mortes du nouveau coronavirus mais d’une embolie pulmonaire ; d’autres sont mortes avec le coronavirus comme conséquence de maladies antérieures, comme l’a dit une jeune infirmière d’un service dédié au coronavirus à Göppingen, et comme les nombreuses autopsies du médecin légiste Klaus Püschel l’ont prouvé. Il est intéressant de noter que l’Institut Robert Koch n’a pas jugé nécessaire de procéder à cette différenciation au moyen d‘autopsies, mais qu’il a alimenté inutilement la panique face au coronavirus !

Dans un message vidéo intitulé « Discours de colère », le Dr Ulrich Krämer a exprimé sa détresse intérieure à la fin du mois de mai 2020 comme suit : « […] Je n’ai plus envie de dire quoi que ce soit non plus ; parce qu’il n’y a plus rien que je puisse faire contre ces cerveaux en politique. Ils continuent à avancer, même s’ils sont contredits par une foule de professeurs de haut niveau. Entre-temps, ce sont […] des dizaines de milliers de médecins qui s’occupent chaque jour de patients en première ligne, qui ne peuvent plus comprendre ces chiffres publiés ! Oui, rien de tout cela n’est correct. […]

Depuis cinq semaines […] pas un seul patient ne tousse ni ne renifle. Ces imbéciles, qu’ils me laissent tranquille avec leurs saletés qu’ils répandent tout le temps. Est-ce vraiment répréhensible de parler de ce que l’on n‘arrive pas à gérer ? De nombreuses personnes se posent d’ailleurs la question de savoir si le port de protections bucco-nasales imposé par la politique est justifié sur la base des chiffres erronés du Coronavirus ? Comme pour les médicaments, le port du « masque de protection » a aussi des effets secondaires – par exemple, respirer derrière le masque pendant une longue période équivaut à une sorte d’auto-intoxication. Cela s’explique par le fait qu‘une partie des substances que le corps décompose par la respiration est à nouveau inhalée. En même temps, la teneur en oxygène du sang diminue progressivement, tandis que les toxines gazeuses restent dans l’organisme en quantité accrue. La vitesse de la réflexion diminue, le corps ralentit à tous les niveaux, ce qui peut aller jusqu’à l‘évanouissement. Les automobilistes portant des masques deviennent même un danger pour eux-mêmes et pour leur entourage. Ces effets ne devraient-ils pas être connus des politiciens qui diffusent la panique face au coronavirus et imposent des mesures coercitives ?

Stéphane Guibert / Rares Mihai Florescu / Finalscape / VK

Ignoble agression d’un collégien à Paris par une bande de racailles. 10 contre 1 !

Ignoble agression d’un collégien à Paris par une bande de racailles. 10 contre 1 le vendredi 15 janvier 2021!

Insécurité grandissante dans les grandes villes, tabassages gratuits et lâcheté flagrante.

Nicolas Dupont-Aignan à qui nous devons cette vidéo dont les faits ont été cachés par les médias mainstream nous parle de cet évènement tragique :

“À dix contre un des barbares se sont attaqués à un jeune de 15 ans à terre. Hier j’ai publié cette terrible vidéo de ce drame qui avait été scandaleusement caché. Comment dans notre pays peut-on subir une telle violence ? Il est temps de remettre de l’ordre !”

Stéphane Guibert / Rares Mihai Florescu / Finalscape / VK

Covid- 19 : Nouvelles mesures permissives, il est désormais interdit de se parler ou de téléphoner dans les transports en commun

Covid –  19 : Nouvelles mesures permissives, il est désormais interdit de se parler ou de téléphoner dans les transports en commun !

Mais jusqu’où vont-ils aller, combien de dépressions, de drames familiaux et de suicides veulent-ils !!!???

Nous en sommes vraiment arrivés là : Ne plus vivre par peur de mourir !

Ce n’est plus à un mètre de distance qu’il faut se tenir mais à deux. Il paraît que la nouvelle variante du virus est plus sanguinaire que la précédente; que nous réserve la prochaine ?

Pour moi et cela n’engage que moi mais une volonté politique de démolir le tissus social est en marche depuis le début de la crise et tout doit y passer économie y compris. Les dommages collatéraux liés à cette plandémie seront infiniment plus dévastateurs que le virus lui-même. L’année 2021 sera le déclencheur de la fin de l’humanité telle qu’on la connaissait il y a une année encore.

L’Académie nationale de médecine a recommandé ce vendredi d’éviter de parler et de téléphoner dans les transports en commun, même masqué, mais a rejeté la nouvelle recommandation d’abandonner les masques artisanaux face à l’arrivée de variants plus contagieux du virus du Covid-19.

En Suisse, il est désormais interdit de chanter dans les crèches !

Et si on ironisait un peu ?

La peine encourue pou celle ou celui qui se fera prendre en fragrant délit de parler dans un bus se fera couper la langue. (Au point où on en est…)

Il est temps d’apprendre le langage des signes mes amis…

Dans les Vosges, le décès brutal du quadragénaire extrêmement populaire, connu pour être un « boute-en-train » a provoqué une onde de choc.

Source de l’image >>>

Stéphane Guibert / Rares Mihai Florescu / Finalscape / VK

Science & vie : Le Blob, incroyable créature / Science & life : The Blob, an incredible creature

Source de l’image

Science & vie : Le Blob, incroyable créature

*****

Science & life : The Blob, an incredible creature

 

Pas de cerveau, pas de neurones, et pourtant, cette étrange créature est capable de comportements complexes.

No brain, no neurons, and yet this strange creature is capable of complex behaviors.

Voilà pourquoi le blob fascine les scientifiques.

This is why the blob fascinates scientists

Qu’est-ce que le blob : un animal ou un végétal ?

Ni l’un, ni l’autre ! Et ce n’est pas un champignon non plus. Ainsi baptisé en référence à un film d’horreur américain, le “blob” est en fait une cellule géante à plusieurs noyaux.

What is the blob: an animal or a plant ?

Neither ! And it’s not a mushroom either. So baptized in reference to an American horror film, the “blob” is in fact a giant cell with several nuclei.

Stéphane Guibert / Rares Mihai Florescu / Finalscape / VK

Il y en a qui disent que les animaux n’ont pas de conscience / There are some who say that animals have no conscience

Il y en a qui disent que les animaux n’ont pas de conscience

*****

There are some who say that animals have no conscience

Nous sommes tous des êtres de lumière et la vie la plus petite soit-elle mérite d’être vécue jusqu’à son terme

We are all beings of light and the smallest life deserves to be lived till the end

G.S / FINALSCAPE

Covid – 19 et thérapie génique : Accrochez-vous !

Covid – 19 et thérapie génique : Accrochez-vous !

Dans le protocole Pfiser, il est recommandé aux personnes vaccinées de ne pas procréer. Cela démontre qu’il y a un risque de transmission génétique aux générations suivantes et ce n’est pas moi qui le dit !

Alexandra Henrion Caude ancienne directrice de recherche à l’INSERM nous explique l’ARN messager vaccins covid Pfizer et Moderna.

Il faut bien prendre conscience que cette thérapie génique et non vaccin est en phase de test jusqu’en 2022 et que tous les gens qui se font vacciner n’auront aucune certitude quant à son efficacité ni ses potentiels effets secondaires.

Il faut également savoir que les laboratoires ont signé une clause avec l’UE les dédouanant de toutes responsabilités.

Stéphane Guibert / Rares Mihai Florescu / Finalscape / VK

Elections Américaines : Le drapeau de l’armée américaine retiré du bureau ovale / US Elections : US Army Flag Removed From Oval Office

Photo by JIM WATSON/AFP via Getty Images

Elections Américaines : Le drapeau de l’armée américaine retiré du bureau ovale

*****

US Elections : US Army Flag Removed From Oval Office

Les drapeaux militaires affichés pendant la présidence de Donald Trump ont été remplacés par un simple drapeau américain et un avec le sceau présidentiel, et une collection de photos de famille.

The military flags displayed during the Donald Trump presidency have been replaced by just an American flag and one with the Presidential Seal, and a collection of family photos.

Joe Biden a-t-il retiré les drapeaux militaires ?

L’un des changements apportés par l’administration Biden au bureau ovale a été la suppression des drapeaux militaires, qui avaient été exposés pendant le mandat de Donald Trump.

Le retrait des drapeaux a été rapporté par le Washington Post, alors que Trump les gardait près de son côté gauche contre la fenêtre pendant son mandat.

De nouvelles photos du bureau ovale nouvellement décoré de Biden montrent les drapeaux supprimés.

Un autre élément que Biden a abandonné était le portrait de l’ancien président Andrew Jackson, qui a été le premier démocrate à occuper le poste, mais qui a récemment été critiqué pour ses liens avec l’esclavage et l’oppression des Amérindiens.

Did Joe Biden remove military flags?

One change the Biden administration made in the Oval Office was the removal of military flags, which had been on display during Donald Trump‘s term in office.

The removal of the flags were reported by the Washington Post, as Trump kept them near his left side against the window while in office.

New photos of Biden’s newly decorated Oval Office shows the flags removed.

Another item Biden ditched was the portrait of former President Andrew Jackson, who was the first Democrat to hold the office, but has been criticized recently for ties to slavery and the oppression of Native Americans.

Stéphane Guibert / Rares Mihai Florescu / Finalscape / VK

 

Culture & Cinéma : Es tu un garçon ou une fille ? / Culture & Cinema: Are you a boy or a girl ? (Reminder)

Culture & Cinéma : Es tu un garçon ou une fille ?

*****

Culture & Cinema: Are you a boy or a girl ?

Divine nous invite à nous poser la question. Un peu de fantaisie et de dérision dans ce monde de merdique.

Shoot Your Shot est une chanson de la drag queen américaine Divine. Sortie en single en 1982, elle a atteint la 4e place en Flandre (la Belgique néerlandophone), la 7e place aux Pays-Bas, la 8e place en Suisse, la 9e place en Autriche et la 15e place en Allemagne.

Cette chanson est aussi incluse sur le premier album de Divine, sorti en 1982 et intitule My First Album

Divine invites us to ask ourselves the question.  A little fantasy and derision in this shitty world

Shoot Your Shot is a song by the American drag queen Divine. Released as a single in 1982, it reached 4th place in Flanders (Dutch-speaking Belgium), 7th place in the Netherlands, 8th place in Switzerland, 9th place in Austria and 15th place in Germany.

This song is also included on Divine’s debut album, released in 1982 and titled “My First Album”.

Stéphane Guibert / Rares Mihai Florescu / Finalscape / VK

Fêtes de Genève édition 2021

Fêtes de Genève édition 2021

Geneva Festival 2021 edition

Du premier au 27 août 2021, la rade de Genève s’embrasera au rythme des lumières, de la beauté et de la vie

From August 1st. till 27, 2021, the bay of Geneva will be set ablaze to the rhythm of lights, beauty and life

Des feu d’artifice tous les soirs, un vent de bonheur, une ribambelle de couleurs et de notes liées à la prospérité de la ville. La Genève internationale offre à ses hôtes un spectacle unique en son genre.

Comme chaque année, Genève ouvre son cœur et se donne à corps perdu avec ses “Fêtes de Genève” pour le plus grand bonheur des riverains et des touristes venus des quatre coins de la planète.

Un concert ici, une carbonnade à deux pâtés de maisons, un rayon laser faux fuyant, quelques “barbes à papa”, des manèges enchantés et nous voici dans l’ambiance des fêtes de Genève.

MÊME PAS EN RÊVE

À coup sûr, un trompe l’œil qui n’échappera pas aux économistes car la Genève internationale est morte depuis 2018. Problèmes financiers pour commencer et covid – 19 ensuite…

Tout est lié pour faire de cette ville un “Zombie-Land” ; plus aucune manifestation, un salon de l’auto qui est mort, Genève à vendu son âme, une âme qui se perd dans la banlieue mondialiste.

____________________________

Fireworks every evening, a blast of happiness, a flurry of colors and notes linked to the prosperity of the city, “International Geneva” offers its guests a unique show.

Like every year, Geneva gives herself heartily with its “Fêtes de Genève” to the delight of residents and tourists from all over the world.

A concert here, a carbonnade two blocks away, a fake laser beam, some “cotton candy”, enchanted rides and here we are in the magical atmosphere of the Geneva festivals.

NOT EVEN IN DREAMS

Certainly, a optical illusion that will not escape to the economists because international Geneva has been dead since 2018. Financial problems first then covid – 19…

Everything is linked to make this city a “Zombie-Land”; no more demonstrations, an auto show that is dead, Geneva has sold its soul, a soul that is lost in the globalist suburbs.

Stéphane Guibert / Rares Mihai Florescu / Finalscape / VK