Après le terrible incendie survenu à Rouen dans la nuit du 26 au 27 septembre 2019, vif débat à l’Assemblée nationale sur la toxicité des produits qui sont partis en fumée

Spread the love

«À Lubrizol, ces produits ont-ils brûlé, oui ou non ?» François Ruffin (Vidéo en fin d’article)

À savoir que la liste a enfin été dévoilée ce mardi 1er octobre 2019 en fin d’après-midi, 5253 tonnes de produits chimiques ont été détruits dans l’incendie.

Comme promis par Édouard Philippe, la liste des produits entreposés dans “les bâtiments” de l’usine Lubrizol de Rouen “qui ont brûlé” a été dévoilée. 5.253 tonnes de produits chimiques ont été détruits dans l’incendie.

est une première réponse concrète après l’incendie de l’usine Lubrizol à Rouen (Seine-Maritime). La préfecture de Normandie a publié ce mardi 1er octobre la liste des produits stockés dans les entrepôts ayant brûlé le 26 septembre, ainsi que les 479 fiches de sécurité qui “précisent les caractéristiques des produits et les risques associés, notamment en cas de combustion”.

Une campagne de prélèvements (air, eau, sols, aliments…), “engagée dès le début de l’accident” sera adaptée “et si nécessaire complétée afin de procéder à une évaluation quantitative des risques sanitaires qui se déroulera pendant plusieurs semaines”, précise la préfecture.

“En fonction des résultats de cette évaluation, une surveillance sanitaire adaptée sera mise en place”, indique-t-elle.

5.253 tonnes de produits chimiques détruits

La préfecture de Seine-Maritime a annoncé sur son site internet que 5.253 tonnes de produits chimiques avaient été détruits dans l’incendie de l’usine Lubrizol, dont plus de 60% d'”additifs multi-usages”.

Facebook Comments

Laisser un commentaire