Affaire Benalla : Message du “Fil d’Actu”

C’est les vacances, mais actualité brûlante oblige, le Fil d’Actu revient pour faire le point sur l’affaire Benalla, LE gros scandale du quinquennat Macron. Que faut-il en retenir ? Pourquoi est-ce une affaire d’État qui éclabousse directement le président de la République ? Quelles pourraient en être les conséquences ?

La vidéo à voir pour tout comprendre à l’affaire.

Environnement : Après le passage de l’ouragan Irma à Saint-Martin, l’analyse du Fil d’Actu

Alors que Saint-Martin se relève péniblement du passage de l’ouragan Irma, de nombreuses questions sur la manière dont l’État a “géré” la situation demeurent.

Derrière les polémiques, que doit-on retenir ? L’État a-t-il abandonné les insulaires ? Et si les solidarités nées de cet abandon étaient porteuses d’espoir ?

Ces derniers jours, les Antilles ont été balayées par Irma un ouragan de catégorie 5 à la violence et à l’amplitude totalement inédite dans cette zone de l’Océan Atlantique. Les dégâts sont immenses. A Saint-Martin, île dont une partie du territoire est français et qui héberge 35’000 de nos compatriotes, les sources parlent de 95 % des habitations détruites; et alors que les habitants se relèvent péniblement pour évaluer les dégâts, s’occuper des blessés et pour certains de leurs morts, de nombreuses voies s’élèvent pour dénoncer une mauvaise prise en charge de la situation par le gouvernement français accusé d’avoir mal évalué l’impact de l’ouragan en amont et de laisser une population démunie face à ses conséquences.

Mettons tout de suite les choses au clair, il est extrêmement difficile de savoir ce qui se passe ou ce qui c’est passé à Saint-Martin tant les tentatives d’utilisation politicienne de la situation empoisonnent la recherche des faits.

S’il est évident que certains ont intérêt à minimiser l’ampleur des dégâts d’autres n’hésitent pas à l’inverse à les exagérer à l’extrême parfois à des fins tout aussi douteuses. Aussi, nous ne nous risquerons pas à prétendre connaître “la vérité”.

Pour autant, au delà des polémiques, des questions demeurent. On peut s’étonner que tous les moyens matériels n’aient pas été mis en œuvre pour faciliter l’évacuation des citoyens quand le danger devenait indéniable. On peut aussi s’étonner du manque en approvisionnement en eau potable, en médicaments, en groupes électrogènes avant la catastrophe. On peut s’étonner que le business ait continué et continue toujours à se faire sur le dos des sinistrés et que les compagnies aériennes ne soient pas soumises à un devoir de solidarité et plus globalement, on peut s’étonner qu’il faille attendre une catastrophe pour que les pouvoirs publiques s’intéressent à Saint-Martin, une île rongée par les inégalités et parsemée de bidon villes dont il ne reste aujourd’hui plus rien !

(Le reste dans la vidéo)

Environnement : Que faut-il faire pour bien faire ? Tatiana Ventôse de “Fil d’actu” nous donne peut-être un début de réponse

Le 2 août, c’était le “Jour du Dépassement”

La planète, elle va mal, tout le monde le sait. C’est bientôt la fin du monde, on va tous mourir engloutis sous les eaux ou de chaud parce qu’on consomme trop de ressources et que des fois on a trop laissé la lumière allumée dans le salon.

VRAIMENT ?

Est-ce que cet apocalypse qui vient est vraiment ta faute (et la mienne) ? Est-ce qu’on peut vraiment l’empêcher en recyclant nos plastiques, ou bien y’a autre chose ?

>>>Site Officiel<<<

France : Malaise dans les hôpitaux, gros coup de gueule de Fil d’actu

Rien ne va plus dans le domaine hospitalier en France.

Le gouvernement coupe dans les budgets, sucre des emplois, rabote sur le salaire des fonctionnaires, il privatise à tout va. Au niveau des soins, c’est limite devenu l’URSS.

Résultat, on peut mourir d’une simple appendicite qui faute de soins dans des délais raisonnables peut se transformer en péritonite infectieuse.

Tatiana Ventôse, animatrice de “Fil d’actu” en a fait l’expérience durant les fêtes de fin d’année avec un membre de son équipe.

On l’écoute.

Stéphane Guibert / Finalscape

Tatiana Jarzabek, la prof frondeuse du Fil d’Actu nous demande de nous réveiller

Propulsée par Nuit Debout, Tatiana Jarzabek, 28 ans, présente Fil d’Actu, une émission « responsable et éthique » qui cherche à (re)donner du sens à l’information. Retour sur le parcours d’une « rebelle ».

vk

youtube

fb

Tatiana Jarzabek est rousse, jeune et elle présente le JT. Pas celui de TF1, ni celui de France 2. Non, Tatiana est l’un des visages du Fil d’actu, une émission engagée, « responsable et éthique », diffusée sur YouTube. « Le concept est de donner du sens à l’information en la remettant en perspective, au-delà de l’immédiateté », décrit la jeune femme, jointe par téléphone de bon matin.

Le résultat : une pastille hebdomadaire de dix minutes déployée sur les réseaux sociaux. Soit 32 épisodes depuis le lancement. Harcèlement, chemise du DRH d’Air France, secret des affaires, Euro 2016… Le credo du Fil d’Actu est de proposer une lecture différente de l’actualité, loin du flux d’informations en continu des chaînes telles que iTélé et BFMTV. Le succès est viral, sur Facebook plus de 70.000 personnes ont rejoint la communauté et la chaîne YouTube rencontre elle aussi ses internautes (près de 15.000 abonnés). Deux événements tremplins ont porté l’ascension du « show » : les attentats du 13 novembre, puis #NuitDebout, le mouvement contre la loi travail.

“On me dit de continuer”

À 28 ans, Tatiana a des airs de Mérida. Et comme l’héroïne Rebelle des studios Pixar, la jeune femme a plusieurs cordes à son arc. Détentrice de deux masters (civilisations britannique et hispanophone), elle enseigne l’anglais à des collégiens (de la 6e à la 3e) dans les hauts de Montreuil, en Seine-Saint-Denis. Si ses élèves se sentent encore peu concernés par les questions soulevées dans son JT, des passants la reconnaissent et l’interpellent dans les rues de Paris. « C’est toujours positif, on me dit de continuer, on me prodigue des conseils, on me soumet des sujets et parfois même on m’invite à boire un coup », liste la jeune femme, enthousiaste.

Passer le Capes en 2014 n’a pas été un choix par défaut, mais plus de raison. Avec son bagage universitaire, c’est le secteur qui embauche le plus. Née à Nancy, Tatiana, fan de hard rock et de métal, a toujours tracé sa route. D’abord à Villerupt et Longwy, avec mines, usines et acier pour unique horizon. Avant de poursuivre ses études aux quatre coins de l’Europe : en Grande-Bretagne, à Barcelone et Paris.

source

Gilets jaunes, manifestez tant que vous pouvez mais gardez les yeux ouverts car le “Diviser pour mieux régner” est plus d’actualité que jamais

Source de l’image

Ils sont nombreux à vouloir redonner la parole au peuple en commençant par l’UPR dont le président-fondateur François Asselineau fait du Frexit sa carte de visite. Il sont nombreux à critiquer cette Europe, ce mastodonte voulu et dirigé par des lobbyistes financés par des multinationales et leurs actionnaires. Avec les catastrophes sociales, les morts de la rue, les morts de faim à travers le monde et les suicides que ce système mortifère engendre au quotidien, comment les gens qui sont derrière cette perversité néolibérale peuvent-ils encore se regarder dans un miroir et qui est derrière tout cela finalement ? La Franc-maçonnerie ? Les Jésuites ? Quelle entité de l’ombre se cache derrière cette destruction massive qui arrive aujourd’hui à un paroxysme irréversible ?

Ils sont nombreux à vouloir changer la donne en redonnant à un peuple meurtri et trahi par une élite corrompue envers laquelle il avait pourtant confiance, un droit à la parole ainsi que la restauration des libertés et un juste partage des richesses.

Le but final de tous ces gens qui demeure a priori bien intentionné reste cependant entaché par des divergences que le peuple n’arrivera au final plus à gérer, ce qui risque de créer des tensions internes qui seront néfastes et même destructrices pour la dissidence, comme cela sera probablement le cas pour le mouvement historique des Gilets jaunes.

Tous ces gens qui se veulent être la voix et la voie des peuples sont-ils véritablement sincères ou ne servent-ils pas une élite qui se joue des plus malheureux en les manipulant et en les divisant ? (Une stratégie qui remonte aussi loin que Jules César.)

Si vous possédez de l’argent vous serez forcément du côté des riches (sauf quelques rares exceptions) et si vous n’en avez pas, vous serez, n’ayant d’autre alternative, du côté des plus démunis ; le désespoir étant rassembleur et mobilisateur. Mais ce qui nous unit tous, que nous soyons aisés ou démunis réside dans le fait que nous avons un destin commun dont l’issue est la mort et nul n’y échappera. Certains la sollicite pour abréger les souffrances, d’autres la craigne ; pas besoin de vous faire un dessin.

Diriger pour mieux régner est une stratégie qui s’applique à tous les contextes humains : politique, géopolitique, social, économique, climatique, religion etc … (Soyez prudents, ne vous laissez pas avoir et ouvrez grand les yeux quelle que soit votre ethnie, ou votre religion.)

Notre planète vit son agonie, une agonie provoquée par cette guerre des pauvres contre les riches mais aussi et malheureusement par un déni collectif, un renoncement global, presque un appel inconscient à vouloir en finir une bonne fois pour toutes.

En sommes-nous réellement arrivés là ?

Stéphane Guibert  / Finalscape / Tous pour la vérité / VK

Consommation : Quand votre opérateur Internet bride volontairement votre connexion 4 G pour vous pousser vers la 5 G

Internet : when Sun sets

Je suis client prépayé chez un opérateur Suisse pour ma connexion Internet, opérateur dont je tairais le nom pour le moment. J’ai opté pour une offre prépayée car pour des raisons professionnelles, je dois souvent me rendre à l’étranger et un abonnement fixe ne m’intéresse pas car je désire payer uniquement ce que je consomme.

Je suis client chez cet opérateur depuis environ 7 mois. Au début, tout allait bien, connexion fluide, vidéos, sans problème mais depuis qu’il met en avant sa 5 G, ma connexion n’a cessé de me poser des problèmes.

Connexion limitée !

Je vous explique :

Je me connecte et là, apparemment la pêche y est puisque le signal est plein pot. Je tente une connexion sur le réseau social “Facebook” par exemple et arrivé sur la page d’accueil après quelques descentes dans le fil d’actu, plus d’images, plus de vidéos, plus rien. Je me déconnectes et tente une reconnexion. Le signal me notifie alors une connexion limitée. (Figure ci-dessus).

J’éteins mon modem, en retire la sim et après quelques secondes je r’allume le tout. C’est reparti cela fonctionne mais rebelotte, après quelques minutes de surf, je dois répéter l’opération chirurgicale sur mon modem.

Cette situation perdure et empire de jour en jour et j’en arrive aujourd’hui à n’avoir à peine pu lire mes mails et ce après 3 ou 4 tentatives de connexion.

La publication de cet article tient du miracle et pourtant il n’y a pas de vidéo.

Hier par exemple, pour télécharger une vidéo de 17 Mo, il m’aura fallu près de 50 minutes tout en m’y reprenant à 3 reprises et je suis là sur une offre 4 G !

L’opérateur que j’ai contacté et questionné aujourd’hui sur le problème me certifie que de son côté tout est “ok” et que mon souci est certainement dû à un virus contracté sur mon PC.  Je précise que mon ordinateur est neuf t et que ce problème de connexion se répercute sur une quinzaine d’ordinateurs déjà testés auparavant.

Un autre opérateur dont je tairais également le nom et qu’un employé cadre qui fait partie de mes amis me confie :

“Il  s’agit là non pas d’un problème technique venant de ton ordinateur mais d’une politique délibérée de l’opérateur auquel tu es actuellement lié afin de brider volontairement les connexions 4 G et pousser ses clients vers la 5G.”

Moralité : On s’attaque dans un premier temps aux clients prépayés, quantité négligeable étant donné que leurs communications sont déjà payées et lorsque le réseau sera bien en place ça sera au tour des clients facturés.

Aujourd’hui, je me sens trahi par un fournisseur envers lequel j’avais confiance. Avec le service qu’il propose et qu’il n’est pas en mesure d’assurer probablement par malhonnêteté, j’ai l’impression de faire un bond dans le passé  en me retrouvant avec sa prétendue 4 G  dans les débuts de l’Internet et comme seul outil, un modem 56 K !

Affaire à suivre donc mais ce qui es certain, c’est que dès lundi je change d’opérateur.

Stéphane Guibert / Finalscape

 

 

L’image du jour : Les réseaux sociaux, c’est comme le terrier du lapin blanc

Peut-on dire qu’une civilisation évolue lorsqu’elle dit avoir conscience de se détruire mais continue à vivre chaque jour comme le jour d’avant ?

N’est-ce pas ce que l’on appelle le Déni ?

Beaucoup, vraiment beaucoup d’utilisateurs sur les réseaux sociaux ne font que subir le fil d’actu auquel ils ont souscrit en cliquant sur ce qui les intéresse.

Peu, vraiment peu d’utilisateurs sur les réseaux sociaux apportent des commentaires constructifs, des ébauches de réponses, une lueur d’espoir, des sources fiables etc …

Les réseaux sociaux sont un peu comme le terrier du lapin blanc dans Alice au pays des merveilles. Cette magie qui ne fait voir aux gens que ce qu’ils veulent voir en les absolvant de tout esprit d’analyse, cette magie qui démultiplie exponentiellement la désinformation, la manipulation en instaurant le doute dans les esprits.

Les moutons, c’est sur les réseaux sociaux qu’ils se multiplient tout en se divisant ; une merveilleuse machinerie aux rouages bien huilés servant un système mortifère assoiffé d’argent et de pouvoir dont nous sommes non seulement les cobayes mais aussi et surtout la chair à canon.

Stéphane Guibert

Géo-ingénierie : Aveux accablants de présentateurs météo et d’un géo-ingénieur

(Pour partager cet article : Si vous vous trouvez sur le fil d’actualité du site, veuillez cliquer sur le titre de l’article et une fois sur l’article source, cliquez sur le réseau social qui vous convient.)

Au fur et à mesure que les années passent, les masques tombent. La Géo-ingénierie n’est plus une théorie complotiste au grand dam de ceux qui s’y accrochent comme à un débris de bateau après naufrage. Les langues se délient, les témoignages se multiplient et jour après jour, le mur du mensonge s’effrite et les consciences s’éveillent.

Quel monde allons-nous laisser aux générations futures si toutefois, à force de mépriser notre maison, la terre, nous ne nous dirigeons pas vers une extinction massive.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK / MondiAspora

Deux vidéos édifiantes dans ce billet :

Vidéo 1 :

Un phénomène que tout le monde peut voir, mais feint d’ignorer ou ne réalise pas. Il faut dire que tout est fait pour nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Pourtant, les témoignages sont multiples. On trouve ici sur la réalité de ces témoignages accablants, pertinents et inquiétants…

Sur VK

Sur Youtube

Vidéo 2 :

TF1 diffuse une vidéo qui démontre l’utilisation de géo-ingénierie en Chine pour faire neiger