Science & Vie : La ferme du bonheur

Voici des images qui changent et qui jurent avec celles diffusées régulièrement sur les camps de concentration pour animaux mais elles redonnent un peu de baume au cœur et de dignité à l’humanité.

La ferme du bonheur là ou l’humain et les animaux vivent en harmonie

Les amis de la Grange

Nouvelle rubrique créée pour l’occasion : “Le coin des bonnes nouvelles”.

Stéphane Guibert

Dans quel monde vit-on ? Les dérives de la mondialisation

Les dérives de la mondialisation: Court métrage d’animation critique sur la société de consommation et les dérives de la mondialisation. Ce discours s’intitule

« Coupable d’Humanité ». par Superflame.

>>>Soutenir l’auteur<<<

Vaccins : Le coup de gueule d’un pharmacien

Ayana : Décédée en 2015 après 40 jours de coma suite à la double injection Infanrix/Prevenar

Un pharmacien en colère dénonce les pratiques actuelles de vaccination alors que les pédiatres confirment appliquer les consignes du ministère.

Les nourrissons de 2 mois sont confrontés à une vaccination massive alors que leur système immunitaire ne c’est pas encore développé. Les médias n’évoquent pas du tout ou alors très peu les décès de bébés qui sont liés à ces pratiques médicales.

On injecte à ces enfants des vaccins qui sont bourrés de nanoparticules et de métaux lourds dont de l’aluminium et pour rappel :

“Les trois vaccins obligatoires : Diphtérie, Tétanos et Polio contiennent de l’aluminium et lorsqu’un nourrisson reçoit ces produits, on lui en injecte 1’440 microgrammes ce qui est une concentration impressionnante si l’on sait que l’eau pour être considérée comme potable ne doit pas en contenir plus de 100 microgrammes par litre.”

Déclaration du Professeur M. Georget devant l’assemblée nationale concernant l’aluminium dans les vaccins.

Stéphane Guibert

Environnement : Une alternative bio au glyphosate refusée sans motif

Jacques Le Verger, Ingénieure agronome se bat depuis 2015 pour homologuer un produit 100% bio qu’il a mis au point et qui est une alternative au Glyphosate.

Ce produit a pourtant fait ses preuves avec la marine nationale qui l’a testé  sur ses sites. Un sous-traitant de la SNCF chargé de l’entretien des voies c’est mis sur les rangs. Depuis longtemps, l’entreprise cherchait elle aussi une alternative au Glyphosate pour désherber les 300 kilomètres de sa ligne, Bordeaux Tours ce qui a été reffusé, le produit n’ayant pas reçu l’autorisation de sa mise sur le marché.

L’ingénieur qui a déjà investi 1 million d’euros pour développer son produit a même obtenu une certification de l’INERIS, qui la jugé parfaitement inoffensif pour l’homme et pour l’environnement.

Et pour rappel :
En 2015, une petite entreprise française ne parvenait pas à vendre son désherbant bio.

(Première publication : 12 novembre 2017 sur ce site)

Jacques Le Verger, créateur de l’entreprise Osmobio, à Loudéac, a mis au point un herbicide qui s’avérerait sans dangers, selon les premières études réalisées. (Photo d’archives Didier Déniel)

OsmoBio, désherbant 100% bio qui pourrait être une alternative intéressante face aux fameux Roundup de Monsanto et pourtant, en 2015, cette petite entreprise bretonne dirigée de main de maître par Jacques Le Verger ne parvenait pas à vendre son produit. Qu’en est-il aujourd’hui ?

Stéphane Guibert

Où en est rendu Jacques Le Verger, ce Loudéacien qui a inventé un désherbant “naturel” et jugé sans risque ? En plein débat sur le glyphosate, il compte déposer un nouveau dossier à l’Anses, au premier semestre 2018, afin de commercialiser son produit. Après moult années de combat pour convaincre.

Ce mercredi, à Bruxelles, la Commission européenne a décidé de remettre à plus tard son vote sur le renouvellement de l’autorisation du glyphosate, l’herbicide tant contesté. Ce mercredi, à Loudéac, Jacques Le Verger, patron de l’entreprise Osmobio, continue d’œuvrer pour que sa solution alternative – un désherbant prometteur – puisse être commercialisée.

Plus d’un million d’euros engagés

Depuis 2009, sa petite société a engagé plus d’un million d’euros pour mener à bien les études idoines dans le but de convaincre l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) de l’absence de danger de sa trouvaille. Il y a deux ans, l’Anses estimait son premier dossier incomplet.

A la suite de cela, “nous avons changé notre approche du produit, plus concentré, afin de réduire son coût et son impact écologique, en diminuant les ressources en plantes dont nous avons besoin”. Le diplômé d’agronomie doit en effet isoler “cinq à six actifs” végétaux pour formuler son produit qui a été testé par la Direction des routes de l’Ouest (Diro) de 2011 à 2013. Des tests qui se sont avérés “concluants”.
Concrètement, Jacques Le Verger compte confier ce nouveau dosage à l’Institut national de l’environnement industriel et des risques (Ineris) en début d’année 2018. En juillet 2012, ce grand laboratoire public avait conclu, pour la première formule, à une absence de risques pour l’homme et l’environnement. Si les résultats s’avèrent aussi bons, le gérant d’Osmobio remettra ensuite un dossier complet à l’Anses. A la clé, au moins trois mois d’études de toxicité.

Tout s’accélère pour trouver une alternative au glyphosate

Malgré toutes ces années passées à voir des obstacles se dresser les uns après les autres, Jacques Le Verger garde confiance. Et peut-être plus encore aujourd’hui. Il observe le débat sur le glyphosate et le besoin toujours plus urgent d’une solution de substitution. “Je pense que cela va accélérer le processus d’étude des produits alternatifs, c’est nécessaire”, estime-t-il.
Ne craint-il pas de voir des géants de l’agrochimie lui passer devant ? “Je reste réaliste mais je considère que l’on a toujours un temps d’avance concernant l’utilisation d’extraits de plantes. Et notre produit se révèle très proche du glyphosate en terme d’efficacité”, affirme le patron loudéacien. “Il y aura plusieurs désherbants sur le marché, les consommateurs feront des comparaisons et j’espère que le nôtre sera reconnu comme performant, écologique et économique”, complète-t-il.

Quant aux désherbants “naturels” (aux acides pélargonique ou acétique) déjà en vente en jardinerie, ils ne trouvent – évidemment – pas grâce aux yeux de l’ingénieur : “Ils ne remplissent pas la fonction de désherbage : il n’y a pas d’action sur la racine, les plantes redémarrent de plus belle”.

Reste à savoir d’où viendra la solution miracle contre les herbes folles – si elle existe. Peut-être du cœur même de la Bretagne, à Loudéac…

Source :

Humour : L’arène des millionnaires

La coupe de football commence demain et on va pouvoir regarder des millionnaires courir après un ballon …

Les temps ont tout de même bien changé. Dans la Rome Antique ce qui était loin d’être romantique, on jetais des légionnaires, des esclaves ou des condamnés dans l’arène pour amuser le peuple. Aujourd’hui, ce sont des millionnaires, les pauvres, et ils ne se font pas tuer, ce qui n’est peut-être pas romantique, quoi que pour certains … mais certainement plus sexy.

Bonus vidéo : E.T qui n’a pas la chance de courir derrière un ballon n’a pas les moyens d’appeler chez-lui. On attend un geste de solidarité de la part de l’équipe qui remportera le mondial.

G.S

Médias alternatifs : La chaîne Youtube de TV Libertés fermée.

En 50 mois d’existence nous avons installé la presse alternative dans le paysage audiovisuel français. La croissance en nombre de vues mais aussi en temps d’écoute et en nombre d’abonnés, déjà plus de 100’000 abonnés sur Youtube et le double sur les réseaux sociaux constituent un vrai motif de satisfaction et au delà, un signe d’encouragement pour poursuivre dans cette voie.

En 50 mois, TV Liberté est devenu créateur d’informations et des médias classiques font appel dorénavant et régulièrement à ses images. Tous les voyants semblent au vert.

Malheureusement, en réalité ce n’est pas exact. Je vous doit la vérité ; il y a un vrai nuage au dessus de nos têtes, un nuage noir qui pour la première fois d’ailleurs obscurcit l’été à venir. Ce nuage porte un nom cru :

La Censure !

Message publié sur Twitter le 14 juin 2018 :

“Bonsoir, le compte de notre chaîne TV Libertés a été désactivé / supprimé inopinément par Youtube. Nous sommes en train de chercher des solutions. Veuillez croire que nous sommes désolés de cette situation. Nous espérons très rapidement vous retrouver dans nos programmes.”

L’équipe TVL

La censure semble être effectivement passée à la vitesse supérieure en clôturant plusieurs comptes de ces médias dits dissidents que ce soit sur Youtube ou sur les réseaux sociaux.

Bien que le média TVL soit catalogué pour certains comme étant réactionnaire et faisant partie de l’extrême droite, c’est la liberté d’expression qui est bafouée de plein fouet et cela se précise tranquillement avec la loi sur les fake news ou encore celle sur le secret des affaires.

Le mondial puis les grandes vacances d’été qui suivront, est-ce que les français auront encore assez de temps pour consacrer de leur énergie et réagir à ce qui dessine pour leur avenir ?

Stéphane Guibert

L’image du jour : Silence, on tue !

On entend beaucoup parler des pays qui massacrent. Beaucoup moins de ceux qui les arment.

Culture & Cinéma : On remonte le temps, 1983 avec des synthés qui déchiraient

Musique électro-disco des années 80 avec Kano dans “Another life” et “Ikeya Seki”

Kano qui fut fondé en Italie et qui était formé par des producteurs et musiciens italiens tout en faisant partie de la vague Italo Disco se fit connaître en Europe dès 1983 avec ce titre mythique : “Another life”.  Entre la disco et les synthétiseurs qui étaient une source d’inspiration pour les compositeurs de l’époque, le titre instrumental “Ikeya Seki” devait faire fondre la génération branchée et propulser le groupe vers des sommets bien éphémères puisqu’il fut dissout la même année. Mais c’est trois ans auparavant que Kano c’était fait remarqué aux États-Unis avec plus de 600’000 disques vendus sur 3 albums réalisés.

Stéphane Guibert

Source : Wikipédia

Kano “Another life” 1983 (Disques Carrere) 1983

Kano : “Ikeya Seki” Disques Carrere 1983

Culture & Cinéma : la Bajon “Députée”

La Bajon dans “Députée”, avec l’humour toujours aussi grinçant et sarcastique qui la caractérise. La fin du sketch m’a scotché. A voir en premier, surtout pour les amateurs de foot 😉

“Je suis désolée, je ne veux pas être responsable de ça. Je ne veux pas empoisonner les gens qui me font manger, je ne veux plus trahir les gens qui ont voté pour moi pour que je défende leurs valeurs. Notre amitié n’a plus de sens.

On vous fait payer des taxes écologiques mais nous, on autorise la déforestation de l’Amazonie pour que de grosses sociétés puissent fabriquer leur huile de palme, on continue à entretenir des laboratoires pharmaceutiques qui ne vous soigneront jamais car vous leur rapportez bien plus en étant malades, on renfloue des banques qui ne vous enrichiront jamais car vous leur rapportez bien plus en étant à découvert, on vous fait peur en parlant d’insécurité mais comment voulez-vous que la police fasse respecter la loi quand ceux qui la dirigent ne la respecte pas ?

Sur tous les murs de ce bâtiment il est écrit Liberté, Égalité, Fraternité … Effacez-moi ça !

Quelles libertés nous reste-t-il maintenant que de grosses fortunes dirigent nos médias qui vous disent quoi faire, quoi acheter, quoi penser ? Et si vous avez le malheur de penser autrement on vous traitera d’utopiste, de gauchiste ou de conspirationniste. La liberté de penser est juste ce qui nous différencie des animaux c’est pour ça qu’on vous la supprime, pour vous transformer en moutons.

Quelle égalité nous reste-t-il quand nous, représentants de la France nous gagnons plus de 5’000 euros par mois pendant que plus de 6 millions de ceux qu’on représente vivent avec moins de 900 ?

Quelle fraternité nous reste-t-il quand on tire des missiles qui valent des millions à l’autre bout du monde pour tuer des gens que l’on ne connaît pas alors qu’on retire des moyens de soigner à des infirmières qu’on musèle dès qu’elles osent manifester ?

La devise de la France n’est plus Liberté, Égalité, fraternité. La seule devise qui nous reste en France, c’est l’euro. Mais vous valez mieux que ça, redressez la tête, vous n’êtes pas rien, vous m’entendez ? Redressez la tête !”

Bonne coupe du monde à tous !

Je vous aime “La Bajon” (G.S)

>>>Site officiel<<<

Pourquoi je relaye Vincent Lapierre et ses reportages sur Finalscape

Ce que les gens semblent ne pas avoir compris et ce qu’ils s’obstinent à croire c’est que les reportages de Vicent Lapierre sont systématiquement reliés au Front national ou à Alain Soral.

Le but de ma démarche en relayant les reportages de Vincent Lapierre est de démontrer son travail de journaliste hors paire tout en faisant fi des préjugés.

Moi-même apolitique, je suis consterné par les commentaire qui descendent systématiquement son travail sur le terrain.

A mon avis, la plupart des internautes qui le descendent sont enfermés dans un carcan d’idées préconçues fomentées par des préjugés vieux de plus de 50 ans et plébiscités par des élites qui savent en tirer avantage.

Alors oui, pour moi Vincent Lapierre est un journaliste digne de confiance n’hésitant pas à mouiller sa chemise pour aller jusqu’au bout de l’information ce qui fait cruellement défaut aux médias de masse aujourd’hui.

Merci à Vincent et à toute son équipe pour le travail mené sur le terrain tout au long de ces années.

Stéphane Guibert