26 milliardaires détiennent désormais autant de richesses que la moitié de l’humanité

Source de l’image

La concentration de la richesse s’est encore accentuée en 2019, 26 milliardaires ayant désormais entre leurs mains autant d’argent que la moitié la plus pauvre de l’humanité, a dénoncé lundi l’ONG Oxfam, qui appelle les États à taxer les plus riches.

Le fossé qui s’agrandit entre les riches et les pauvres pénalise la lutte contre la pauvreté, fait du tort à l’économie et alimente la colère dans le monde , a affirmé Winnie Byanyima, directrice exécutive d’Oxfam International, citée dans le communiqué.

Les gouvernements “doivent s’assurer que les entreprises et les plus riches paient leur part d’impôts”
Le nombre de milliardaires a d’ailleurs doublé depuis la crise financière de 2008, souligne Oxfam, constatant que les riches bénéficient non seulement d’une fortune en pleine expansion, mais aussi des niveaux d’imposition les moins élevés depuis des décennies .

Si la tendance était inversée, la plupart des gouvernements auraient suffisamment de ressources pour financer les services publics”, a souligné l’ONG qui estime que “la richesse est tout particulièrement sous-taxée”. Elle a ainsi précisé que sur un dollar d’impôt sur le revenu, seulement quatre centimes proviennent de la taxation de la richesse. Selon Oxfam, qui estime que les plus riches cachent au fisc 7.600 milliards de dollars (6.680 milliards d’euros) les 10% les plus pauvres paient désormais des impôts plus élevés en proportion de leurs revenus que les plus riches….

Crédit vidéo : France 24

Facebook Comments

Environnement : Le déni dans toute sa splendeur

Facebook : voici un post sur lequel je suis tombé  : “En Chine il n’y a pas d’abeille pourtant ils sont bien là donc, la théorie soit disant d’Einstein ne tient pas …”

Je n’ai pas pu m’empêcher d’y répondre.

Préambule :

Einstein aurait dit : “Si l’abeille disparaissait de la surface du globe, l’homme n’aurait plus que quatre années à vivre »

Voici ma réponse à ce post et le dialogue qui en suivit :

(Mesages copiés-collés)

  • G.S : “Dans certaines régions de Chine comme c’est le cas dans la province du Sichuan, les abeilles ont totalement disparu depuis bien longtemps. Au début des années 80 l’utilisation des pesticides non contrôlée a anéanti toutes les abeilles de la région tuant de cause à effet toutes les plantes à pollen qui subvenaient aux besoins de la population.La production fruitière c’est alors effondrée laissant les fermiers assister impuissants à la destruction de leur gagne-pain.Pékin, la capitale demeurant impuissante face à ce problème a ordonné à la population de polliniser à la main et, sans autre alternative, les fermiers n’ont pas eu d’autre choix de se résigner.

    D’aucuns me diront que si les abeilles devaient disparaître de la surface du globe, nous n’aurions qu’à imiter les Chinois et que cela créerait même des emplois (je les vois venir).  Je répondrai alors à ces derniers : à combien ils estiment le prix d’un kilo de pommes dont les fleurs ont été pollinisées par l’homme ?”

  • Internaute : “Non ma question est où on t il trouvé du pollen ? Et l abeille n est pas la seule pollinisatrice l’abeille est un maillon de la chaîne importante comme les autres.”
  • G.S : ” Il y a fort à parier qu’en Chine, dans les provinces où les abeilles ont disparu, les papillons et autres pollinisateurs aient subi le même sort; quand à votre question : “où trouvent-ils le pollen ?”, je vous invite à visionner la dernière vidéo qui illustre l’article dont vous trouverez le lien dans mon premier commentaire. (Vidéo ci-dessous)Ce qui me désole dans ce que vous dites (ce n’est pas un reproche mais un constat), c’est que cela est à l’image du déni global de tous ces gens qui refusent de voir la vérité en face.
  • Internaute : “je parle de la vidéo ou il est dit qu on fabrique du miel en Chine(pas seulement une région mais toute la Chine) alors qu il n y a pas d abeille.. Et je parle d une citation de Einstein relayé sur les réseaux qui dit que si l abeille venait à disparaître il ne resterait que 4 ans à vivre à l humanité… Je ferme pas mes yeux mais j essaie de comprendre c est une très grosse différence.. La vérité ce n est peut être pas vous qui l’avez.”

Retour sur l’article : Mondialisation, scandale autour du miel importé de chine >>>

Stéphane Guibert / Finalscape

Facebook Comments

CONTAMINATION RADIOACTIVE «ANORMALEMENT ÉLEVÉE» DE LA LOIRE À PROXIMITÉ DE 5 CENTRALES NUCLÉAIRES

Sur la Loire, «le tritium est présent sur près de 400 km, entre Dampierre-en-Burly et Nantes.[AFP]

L’association pour le contrôle de la radioactivité dans l’Ouest (ACRO) a annoncé mardi une «contamination» radioactive «anormalement élevée» de la Loire à Saumur (Maine-et-Loire), «en aval de cinq centrales nucléaires».

La présence de tritium (hydrogène radioactif) y «est quasi systématique aussi bien dans le fleuve que dans les eaux de consommation. En janvier 2019, la concentration dans l’eau de la Loire a atteint 310 Bq/L», alerte le laboratoire basé à Hérouville-Saint-Clair, près de Caen.

Et pour rappel :

Le tiers des 58 réacteurs français est aujourd’hui à l’arrêt, les anomalies se multiplient sur le parc et l’EPR de Flamanville a du plomb dans l’aile. Les signes de la faillite du nucléaire français se font toujours plus nombreux. Une nouvelle étude d’analyse financière sortie le 17 novembre vient enfoncer le clou : elle révèle une entreprise en très mauvaise santé financière qui minimise de graves problèmes.

Déjà évoqué sur ce site, le préoccupant problème lié au mauvais état du parc nucléaire Français met à l’arrêt un grand nombre de ces centrales et avec l’hiver qui pointe le bout de son nez, EDF risque de connaître un gros soucis pour l’approvisionnement de ses clients.

Pour commencer et pour rappel, ce que nous disait Tatiana Jarzabek de la chaîne Youtube “Le Fil d’Actu

Spécial investigation « Nucléaire : La politique du mensonge »

Durant trente ans, EDF a négligé l’entretien des 58 centrales nucléaires françaises. Selon la Cour des Comptes, le coût de la rénovation du parc électro-nucléaire s’élève aujourd’hui à 110 milliards d’Euros. La facture d’électricité des Français devrait donc continuer de grimper ces dix prochaines années.

Le journaliste a enquêté sur le nucléaire français présenté par l’État comme sûr, propre et bon marché. Il met notamment en lumière les problèmes de stockage des centaines de milliers de tonnes d’uranium appauvri à Bessines dans le Limousin, comme à Tricastin dans la Drôme, mais également les incidents de fusion des réacteurs de Saint-Laurent-des-Eaux dans le Loire-et-Cher, dissimulés par les autorités en 1969 et en 1980.

Sur VK :

Sur Youtube :

Voir aussi :

Des pastilles d’iode distribuées à 2 millions de riverains de centrales nucléaires.

Le rayon du plan particulier d’intervention de chacune des 19 centrales nucléaires françaises a été étendu à 20 km en 2016.

Quelque 2,2 millions de riverains supplémentaires des centrales nucléaires françaises vont bientôt recevoir des comprimés d’iode et des informations sur la conduite à tenir en cas d’accident, a annoncé, lundi 3 juin, l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN).

Les 19 centrales exploitées par EDF disposent chacun d’un plan particulier d’intervention (PPI) qui détermine les actions de protection et les moyens de secours en cas d’accident. Or leur rayon est étendu à 20 km autour des centrales, contre 10 km auparavant, une décision qui avait été prise en 2016 par la ministre de l’environnement et de l’énergie d’alors, Ségolène Royal.

Mise en ligne : Stéphane Guibert pour Finalscape

Facebook Comments

“Cash investigation” : Élise Lucet met en lumière “le scandale de la tomate”

Source de l’image

L’émission de France 2 “Cash investigation” est allée enquêter afin de répondre à une question : pourquoi les tomates n’ont aujourd’hui “pas de goût” ?

Le sujet peut paraître moins “explosif” que ceux traités habituellement par Élise Lucet dans “Cash investigation”, mais le moins que l’on puisse dire c’est qu’il intéresse un grand nombre de personnes. En effet, l’émission de France 2 est allée mardi 18 juin sur les traces de la tomate, fruit star des beaux jours et qui est souvent taxé de “ne pas avoir de goût”.

Pourtant, les tomates sont belles, rutilantes dans les rayons des supermarchés, elles se conservent même plusieurs semaines. Mais elles ont en même temps perdu 50% de leurs vitamines.

L’équipe de “Cash investigation” est ainsi allée à l’Académie d’agriculture de France afin de se pencher sur les tables nutritionnelles des tomates au début des années 60 et de les comparer à celles d’aujourd’hui. “Et même pour nous, très franchement stupéfaction totale”, a confié Élise Lucet sur le plateau de “C à Vous” à propos du scandale de la tomate. “Tous les fruits et légumes ont perdu 27% de vitamine C, la moitié de leur fer, et tout cela en 60 ans“, appuie la journaliste.

Une meilleure conservation, mais un goût insipide

“Tous les scientifiques qui travaillent sur les tomates ont d’abord cherché à augmenter le rendement. Donc ils ne se sont pas posé cette question des nutriments”, souligne Linda Bendali, auteure de l’enquête qui a duré un an. Une perte de qualités nutritionnelles qui n’est pas perceptible par le consommateur. Jusqu’à ce qu’il ne s’y retrouve plus au niveau du goût. Grâce à un travail de croisement de variétés, des tomates hybrides ont été créées. Belles, rondes, bien rouges, et à la décomposition bloquée par une spécificité génétique.

La journaliste a même retrouvé la trace du chercheur israélien à l’origine de cette tomate esthétiquement “parfaite“, c’est lui qui a mis à jour ce gène qui permet d’exporter le fruit à travers le monde sans risquer le pourrissement. Il convient lui-même que le goût est insipide. Mais le goût n’était pas la préoccupation des chercheurs à l’époque. “Cash investigation” est allé également sur une culture hors-sol de tomates en France, et on découvre alors un sol artificiel et des plants de tomate littéralement sous perfusion d’une solution nutritive censée reconstituer les éléments présents dans le sol naturel.

Perte du goût et des qualités nutritives des fruits et légumes :

“La solution ? Acheter ses pommes en vrac au marché ou directement chez le paysan.”

Il y a 40 ans, ABE – À Bon Entendeur révélait aux consommateurs les problèmes de la production de pommes en Suisse: standardisation des formes et des goûts, perte de biodiversité et prix élevés… 

Mise en ligne : Stéphane Guibert pour Finalscape

Crédit vidéo : Radio Télévision Suisse

Facebook Comments

Environnement : Voici enfin une vraie alternative au pétrole, le carburant solaire !

Source de l’image

“Nous pouvons maintenant prouver que l’ensemble du processus de fabrication solaire fonctionne.”

Comment le soleil va produire une essence verte obtenu sans extraire une goutte de pétrole grâce à un réacteur solaire mis au point à l’EPFZ.

Les rayons du soleil chauffent un réacteur dans lequel sont injectés de l’eau et du CO2 : il en ressort un carburant liquide capable de faire rouler nos voitures, faire voler nos avions. Autre avantage non négligeable : en brûlant, ce carburant n’émettra que le CO2 capturé ce qui mènera à un bilant carbone de 0%.

G.S / FINALSCAPE

Crédit vidéo : Radio Télévision Suisse

 

Facebook Comments

Environnement : Nestlé et le monopole de l’eau?

Elle est la numéro 1 mondiale de la vente d’eau minérale. Elle est présente quasiment partout sur la planète alors qu’elle vient d’un tout petit pays : la Suisse. Il s’agit de Nestlé. Et la marque Nestlé, on la retrouve dans presque tous les pays du monde : Au Brésil, au Canada, en Thaïlande, en Egypte et également en France, ou elle réalise, chaque année, des milliards d’euros de bénéfice sur la seule vente de bouteilles d’eau.

La multinationale a racheté plus de 72 marques d’eau mais en réalité, ce qu’elle rachète, ce sont des dizaines de milliers de points d’eau à travers le monde.

Nestlé commercialise en réalité de l’eau gratuite et gagne chaque année plusieurs milliards d’euros grâce à la mise en bouteille de cette eau gratuite.

En 2018, Nestlé Waters déclare avoir gagné 8 milliards de francs suisses (soit environ 7 milliards d’euros) grâce à la commercialisation de ses eaux minérales.

Pillage des nappes phréatiques, privatisation l’eau, un bien vital pour l’humanité, à quand le tour de l’air que nous respirons ?

G.S / FINALSCAPE

Facebook Comments

Pesticides : les conséquences de l’agriculture intensive sur les abeilles

Ces images rares nous plongent au cœur d’une ruche, là où naissent les futures abeilles qui jouent un rôle si capital dans l’équilibre de notre écosystème.

Dans son documentaire animalier Le petit peuple des champs diffusé le 13 juin 2018 sur France 5, Jean-Yves Collet offre des images haute qualité exceptionnelles. Durant deux ans, il a filmé les conséquences de la destruction massive de l’entomofaune (la partie de la faune constituée par les insectes) par l’agriculture moderne et l’usage des pesticides.

Des images valent mieux que mille mots. Pour dénoncer les pratiques agricoles intensives et les traitements chimiques des cultures qui transforment les champs en déserts sans vie, le cinéaste animalier Jean-Yves Collet est allé filmer au plus près la vie du petit peuple des champs. Rapaces, mulots, coccinelles, pucerons, souris des moissons sont sous l’objectif de son œil avisé.

L’extrait qui suit donne un aperçu glaçant des effets des pesticides sur les abeilles et sur leurs larves en gestation.

Bande annonce :

Documentaire complet :

C’est un petit monde méconnu qui peuple nos campagnes.

Des oiseaux, des rongeurs, des insectes, toute une faune qui peut s’avérer être un auxiliaire précieux pour les agriculteurs. Malheureusement, les pratiques agricoles intensives et les traitements chimiques des cultures transforment trop souvent nos champs en véritables déserts de vie animale.

Pourtant, les agriculteurs bios, en cultivant aussi la biodiversité dans leurs champs, font la démonstration que la collaboration entre l’homme et les animaux peut devenir un atout précieux dans la lutte contre les ravageurs.

Des rapaces nichant dans les blés évitent la pullulation des mulots tout en nourrissant leurs familles ; des larves de micro guêpes bombardées depuis un drone s’attaquent à un insecte ravageur ; des bataillons de coccinelles font la guerre aux pucerons et les minuscules souris des moissons, en se promenant gracieusement d’épis en épis, deviennent les sentinelles de la bonne santé des cultures.

Ce film plonge le téléspectateur au cœur de l’action dans ce petit univers sauvage si proche et pourtant souvent ignoré.

Facebook Comments

Environnement : Dans les années 70, les gamins tiraient déjà sur la corne de brume !

Mon petit poussin, dans les années 70, tu ne pensais pas si bien dire !

Ce gosse nous parle de son ressenti par rapport à la pollution et l’environnement. C’était en 1971.

Et aujord’hui, que laissons-nous à nos gosses ?

La fin de l’humain, c’est pour quand  ? Qu’on en finisse une bonne fois pour toutes !

Merci à ce Gamin pour ce témoignage et sa clairvoyance.

G.S / FINALSCAPE

Et ensuite …?

G.S / FINALSCAPE

Facebook Comments

Alimentation : La vie aseptisée

Mardi soir à 21h00 dans Cash Investigation. vous découvrirez pourquoi nos tomates n’ont presque plus de goût, pourquoi mangez 5 fruits et légumes par jour ne suffit plus …

Drôles de salades en perspective !!!

Merci à Elise Lucet, l’équipe de Cach investigation et France télévision pour le partage.

Je profite de ce billet pour transmettre à Élise Lucet et son équipe, toute mon amitié.

Stéphane Guibert / Finalscape

Facebook Comments

Culture & Cinéma, le groupe Space : L’album dissident et la rupture

Mise à jour : lundi 17 juin 2019 – 07:15 –

Une belle histoire d’Amour entre un compositeur, sa musique et les étoiles.

Une succession de tubes, une renommée internationale un audimat acquis à des milliers de fans et tout à coup, l’apothéose ! Un envol magique et le mot magique est faible puisque soudain, suite à quelques notes piochées dans l’infini de l’espace, ce compositeur ou devrais-je plus tôt  dire ce génie, ce visionnaire décroche l’étoile du nord en illuminant de ses rayons galactiques plus de trois générations de mélomanes.

DIDIER MAROUANI

En l’espace de trois albums : “Magic Fly”, “Deliverance” & “Just Blue” le groupe SpAce pulvérise les records de vente avec plus de 20 millions d’albums vendus mais la belle histoire pris fin suite à un désaccord :

Le pourquoi et le comment de la fin du groupe SpAce.

Propos recueillis auprès du leader du groupe : Didier Marouani :

“Je considère l’album DEEEPER ZONE, comme un album dissident. MAGIC FLY devait sortir au départ sous mon nom (Didier Marouani).

J’ai été obligé de créer le groupe SPACE car ma maison de disques (POLYDOR) ne voulait pas sortir ce titre. J’ai donc réuni 4 musiciens autour de moi et fait appel à des musiciens de studio pour enregistrer le titre définitif.

J’ai composé et enregistré 3 Albums sous le nom de SPACE en travaillant avec Roland Romanelli qui est un super musicien.

Je me suis fâché avec mon Producteur après le 3eme Album JUST BLUE, car je désirais que le groupe fasse de la scène.

Mon Producteur avait déposé le nom SPACE en tant que marque. Je l’ai tout de même quitté pour continuer ma musique sous le nom de Paris France Transit.

Roland l’a suivi et ils ont enregistré cet album dissident sans mon accord. Roland a composé les titres de cet album. Voilà comment tout cela c’est passé.

Maintenant, ROLAND est un très bon musicien, très sensible.”

Didier Marouani

Tout est dit là dedans sauf peut-être :

Continues à nous illuminer de ta musique mon cher Didier 🙂

Stéphane Guibert pour Didier Marouani et Finalscape

Didier Marouani sur Finalscape >>>

Facebook Comments