La Russie accusée de l’implication du crash du Vol MH17 abattu au-dessus de l’Ukraine en 2014, retour sur les faits

La Russie accusée de l’implication du crash du Vol MH17 abattu au-dessus de l’Ukraine en 2014, retour sur les faits

Préambule avec l’article publié par RT Français, le 25 mai 2018

Vol MH17 abattu : les Pays-Bas et l’Australie jugent la Russie «responsable», le Kremlin dément.

Selon une déclaration du gouvernement néerlandais, les Pays-Bas et l’Australie tiennent la Russie pour responsable de la catastrophe du vol MH17 abattu par un missile au-dessus de l’Ukraine en 2014. Le Kremlin rejette l’ensemble de ces allégations.

Les Pays-Bas et l’Australie tiennent la Russie responsable de la catastrophe du vol MH17 abattu par un missile au-dessus de l’Ukraine en 2014, a annoncé le 25 mai le gouvernement néerlandais, une déclaration qui pourrait ouvrir la voie à des poursuites judiciaires.

Les deux pays, dont de nombreux ressortissants étaient parmi les 298 victimes, «tiennent la Russie responsable pour sa participation dans la destruction» de l’avion de Malaysia Airlines, a fait savoir le gouvernement néerlandais. Les deux pays peuvent désormais soumettre ce dossier complexe devant une organisation ou juge international, selon la même source.

Cette déclaration intervient au lendemain des conclusions des enquêteurs internationaux, qui ont établi que le missile Bouk qui a abattu l’avion provenait de la 53e brigade anti-aérienne russe basée à Koursk. L’avion de la compagnie Malaysia Airlines reliant Amsterdam à Kuala Lumpur avait été abattu au-dessus de l’Est de l’Ukraine le 17 juillet 2014. L’ensemble des 298 personnes présentes à son bord, en majorité des Néerlandais, avaient péri.

«La destruction du vol MH17 a causé des souffrances irréparables», a souligné le ministre néerlandais des Affaires étrangères Stef Blok au lendemain des conclusions de l’équipe des enquêteurs internationaux (JIT). «En se basant sur les conclusions de la JIT, il est maintenant évident pour les Pays-Bas et l’Australie que la Russie est responsable pour le déploiement du système de missiles Bouk utilisé pour abattre l’avion», a-t-il ajouté. «Le gouvernement agit ainsi pour rendre la Russie officiellement responsable», a-t-il souligné.

La Russie a une nouvelle fois nié le 24 mai toute implication dans le drame en affirmant qu’aucun missile russe n’avait franchi la frontière russo-ukrainienne. Pour le ministère des Affaires étrangères, il s’agit «d’accusations gratuites visant à discréditer [le] pays devant la communauté internationale».

Selon le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, la Russie n’a pas été conviée à participer à l’enquête à part entière et ne peut donc se fier aux résultats.

Détails à suivre…

Source : RT France

Et pour rappel :

Le journal russe Soverchenno Secretno (Top Secret) vient de publier un article concernant le crash du MH17 dans le Donbass il y a trois ans (version en anglais de l’article complet sur FLB), qui pourrait considérablement aider à faire la lumière sur ce qui s’est passé ce jour-là.

Pour rappel, le 17 juillet 2014, le vol MH17 de la Malaysian Airlines reliant Amsterdam à Kuala Lumpur, avec 298 personnes à son bord, est abattu dans le ciel du Donbass, et s’écrase près du village de Grabovo (à l’Est de Donetsk).

La carlingue de l’avion fumait encore que les accusations contre la République Populaire de Donetsk (RPD), et surtout contre la Russie fusaient de toute part, avant même qu’une enquête sérieuse ne soit menée. L’armée ukrainienne bombardera d’ailleurs à plusieurs reprises la zone du site du crash, empêchant les enquêteurs de travailler correctement.

Le comité d’enquête international mis sur pied, travaille en étroite collaboration avec le SBU (les services de sécurité ukrainiens), et beaucoup d’éléments de « preuve » sont fournis par eux alors même que l’Ukraine faisait partie des suspects (c’est comme si un policier suspecté de meurtre aidait à mener l’enquête sur ce meurtre). Les éléments apportés par la Russie furent systématiquement écartés et l’enquête fut menée dans le plus grand secret, jetant ainsi bien plus que des doutes sur les conclusions de la commission.

Ses rapports intermédiaire puis final mettront un temps incroyables à être publiés, et leur manque de preuves solides sera relevé et battu en brèche successivement par Almaz Anteï, le fabricant des missiles BUK incriminés dès le départ, par les autorités russes, puis par des enquêteurs privés comme Max van der Werff et des groupes de volontaires comme Anti-Bellingcat, qui publiera deux rapports démontant tout l’argumentaire des rapports de Bellingcat (l’expert de canapé) qui ont servi de base au comité d’enquête international pour élaborer son dernier rapport (sic).

Lors de la sortie du rapport final en septembre 2016, qui accuse la Russie, le porte-parole du ministère russe de la Défense avait souligné le côté plus que bancal de l’enquête.

« Toutes les données présentées aujourd’hui lors du point presse de l’équipe d’enquêteurs ont deux sources: Internet et le renseignement ukrainien. Ainsi, l’objectivité de ces données ainsi que des conclusions tirées ne peuvent pas ne pas éveiller des doutes », a déclaré le porte-parole du ministère Igor Konachenkov.

L’implication du renseignement ukrainien, prend une tout autre dimension quand on regarde l’article de Soverchenno Secretno. Quatre copies de documents, présentés comme émanant du SBU, et concernant le crash du MH17, y sont montrés.

Si l’authenticité des documents originaux doit encore être prouvée par des experts, une analyse préliminaire des copies par un ancien agent de la Loubyanka a conclu que le mode de rédaction de ces ordres était conforme à la méthodologie enseignée dans les écoles du KGB, dont beaucoup d’agents actuels du SBU sont issus. J’ai fait parvenir de mon côté les copies des documents à un ancien militaire qui connaît bien les services de sécurité russes et ukrainiens. Pour lui, il y a 80 % de chances que les documents soient authentiques. Ce n’est qu’après son avis positif, que j’ai décidé de faire cet article.

Car ce que révèlent ces documents n’est ni plus ni moins que la tentative des services de sécurité ukrainiens (SBU) de dissimuler la vérité sur ce qui s’est passé le 17 juillet 2014 dans le ciel du Donbass. Ces ordres, télégrammes cryptés, et décrets ordonnent d’identifier et d’arrêter les témoins oculaires, y compris des soldats ukrainiens, de prendre des « mesures préventives » contre eux, de détruire toutes les preuves qui indiquent la présence d’un avion de combat menant des missions dans cette zone là le jour du crash, et enfin de détruire les preuves qu’une opération spéciale a eu lieu.

Si ces documents sont vrais, alors il y a dans les archives du SBU de quoi faire tomber tout le gouvernement ukrainien et les envoyer devant un tribunal. La fuite semble venir de l’intérieur, d’agents qui veulent voir leurs supérieurs tomber. Bien sûr pour obtenir les originaux, ils demandent une compensation financière que le journal russe ne peut leur fournir.

Résultat, pour l’instant, seules les copies sont à notre disposition pour analyse. Il y aurait là matière à creuser pour des spécialistes des « leaks », qui pourraient obtenir des documents électroniques clairement identifiables, confirmant ou infirmant ces quatre copies de documents. C’est d’ailleurs le sens du lancement par Soverchenno Secretno d’une enquête publique, appelant à l’aide tous les volontaires qui pourraient faire avancer la récolte de preuves. Pour que la vérité éclate et que justice soit faite pour les 298 victimes.

Les documents s’étalent du 20 au 28 juillet 2014.

Le premier, daté du 20 juillet, concerne un témoin oculaire qui dit avoir vu le MH17 être abattu par un avion de combat ukrainien. Le chef du bureau du SBU de Lougansk demande de lancer une enquête de contre intelligence sur ce témoin qui possède des informations pouvant porter préjudice à l’état ukrainien. On ne sait pas si ce témoin a été retrouvé ni ce qui lui est arrivé.

Le deuxième document est daté du 24 juillet 2014. Il concerne de nouveau des témoins oculaires de la scène, y compris un militaire.

« Il a été établi qu’il y a effectivement des témoins du tir contre l’avion civil, certaines personnes sont identifiées et détenues, mais dans le même temps le bureau a reçu des informations selon lesquelles l’un des soldats qui se trouve sur le territoire de la région de Lougansk a enregistré l’événement en vidéo.
À cet égard, nous vous demandons d’identifier et d’arrêter le soldat qui a fait un enregistrement vidéo de l’événement. »

D’après la source du journal, le soldat en question, un sergent nommé Vyacheslav, serait mort peu de temps après, tué par un sniper en dehors de la zone de combat, et l’ensemble de ses affaires personnelles auraient été saisies par le SBU. Le journal lance dans son article un appel au supérieur hiérarchique de ce sergent à l’époque, afin qu’il transmette les images que le sergent lui aurait fournies avant sa mort.

Le troisième document, est lui aussi daté du 24 juillet 2014. Il contient un ordre tout ce qu’il y a de plus clair concernant les éventuels témoins.

« Dans le cadre de l’OAT, prendre des mesures spéciales pour détruire les preuves de l’opération spéciale. Obtenir des informations sur la présence de témoins potentiels parmi les habitants du district, les soldats et d’autres. Prendre des mesures préventives efficaces. »

Rien que le nom « mesures préventives » fait déjà trembler pour les pauvres témoins concernés.

Le quatrième est daté du 28 juillet 2014. Il comporte le trident ukrainien en logo en haut et à gauche et un tampon du SBU en bas.

Il contient plusieurs ordres, dont celui de détruire toutes les preuves de violation de la loi par les soldats ukrainiens, de prendre des mesures préventives contre les témoins oculaires, de détruire toutes les preuves de la présence d’un avion de combat ukrainien dans cette zone le 17 juillet 2014, et enfin de mener une rotation et de prendre des mesures préventives vis à vis des soldats de l’armée de l’air qui ont effectué des vols dans la zone concernée, en particulier les soldats de la brigade No. A-4104, venant de la ville de Chouguev dans la région de Kharkov.

Bientôt trois ans après cette tragédie, cette fuite de documents du SBU vient relancer les doutes légitimes sur l’enquête officielle. Si l’authenticité de ces documents est confirmée, alors toute l’enquête internationale, qui s’est largement basée sur les éléments de « preuves » apportés par le SBU, sera totalement discréditée, et ses conclusions invalidées.

Si ces documents sont vrais, cela expliquerait l’acharnement de l’enquête à se focaliser sur le tir d’un missile BUK au détriment de toutes les autres hypothèses (entre autre celle de l’avion de combat), cela expliquerait aussi l’absence de données radar ukrainiennes sous prétexte de panne ou d’indisponibilité de tous les radars civils et militaires de la zone (les radars auraient-ils vus quelque chose qu’ils ne devaient pas voir ?).

Car si c’est bien un avion de combat qui a abattu le MH17, alors il n’y a qu’un seul coupable possible : l’armée ukrainienne. Les accusations farfelues contre la Russie ou la RPD tomberaient comme un château de cartes, et les occidentaux auraient le plus grand mal à justifier leur soutien à l’Ukraine après un scandale pareil.

Il est temps que la vérité soit dévoilée sur cette catastrophe, pour que les familles de victimes obtiennent justice, et que les coupables soient punis. J’espère que toutes les personnes de bonne volonté vont se rassembler autour de l’équipe du journal Soverchenno Secretno afin de les aider à obtenir les documents originaux, à les faire authentifier, et à en obtenir d’autres pour avoir enfin les preuves de ce qui s’est réellement passé le 17 juillet 2014 au dessus du Donbass.

Christelle Néant

Et pour rappel :

On se souviendra du Crash du vol MH 17 de la compagnie Malaysia Airlines, un vol international régulier reliant Amsterdam à Kuala Lumpur et qui avait été abattu en vol le dans la région de Donetsk, dans l’est de l’Ukraine où un conflit armé était en cours mais le survol n’était pas interdit aux avions civils. Aucun survivant n’avait été retrouvé parmi les 283 passagers et 15 membres de l’équipage. Le parquet néerlandais avait annoncé le 28 septembre 2016 que l’enquête pénale internationale qu’il coordonnait avec des enquêteurs venus de Belgique, d’Australie, de Malaisie et d’Ukraine, avait confirmé que le missile avait été tiré depuis un territoire alors contrôlé par les séparatistes pro russes, après avoir été acheminé depuis la Russie.

Cet attentat avait d’ailleurs contribué à la mise en place de la résolution 758 votée en toute hâte par le congrès US le 4 décembre 2014  avant que la dite enquête ne fusse terminée.

Je rappelle que la résolution 758 permet au président Obama et au commandant des armées de déclarer la guerre à la Russie sans passer par le congrès. A toutes fins utiles je remet en ligne en fin d’article, la vidéo qui l’atteste.

Voici à présent une vidéo qui semble démontrer très clairement que le crash du vol MH17 ait été un coup monté pour une fois de plus accabler la Russie et faire monter de quelques crans encore les tentions entre l’OTAN et ses alliés contre la Russie.

Attention à la dureté de certaine images !

Résolution 758 :

Le contrôle technique, une nouvelle manne financière pour l’État, une nouvelle épine dans le pied pour les plus démunis

Le contrôle technique, une nouvelle manne financière pour l’État, une nouvelle épine dans le pied pour les plus démunis et ils sont de plus en plus nombreux.

Un pas de plus vers le totalitarisme. Le nouveau contrôle technique, une nouvelle arme de rentrée de TVA en réparation ou achat d’un nouveau véhicule, mais aussi une incitation à prendre des voitures en location. Vous êtes en plein cœur de la dictature des lobbies.

Le coup de gueule de Youtubeurs

Coup de gueule : Les milliardaires sont des terroristes

Le fait de luter contre les milliardaires n’est pas à considérer comme de la jalousie mais comme de la légitime défense.

Préambule avec ce chiffre incroyable :

En 2017, les entreprises du CAC 40 ont réalisé 93 milliards d’euros de profits alors que les entreprises licencient à tour de bras, licenciements  justifiés par le pacte de compétitivité. Parallèlement, l’état va renforcer les contrôles lors de la recherche d’emplois des chômeurs.

en 20 ans, les milliardaires ont multiplié leur fortune par 20 alors que le PIB n’a été multiplié que par 2. Un homme comme Bernard Arnault qui pèse à lui-seul 72 milliards d’euros, un simple calcul nous permet de nous rendre compte qu’en admettant qu’il place son argent à 2% d’intérêts, cela signifie que si il se mettait au coin d’une rue et qu’il distribue 400  euros, toutes les 10 secondes à tous les inconnus qui passent sans ne jamais s’arrêter, à la fin de l’année il n’aura pas perdu d’argent ; il n’en aura pas gagné mais il aura toujours ces 72 milliards d’euros en banque.

Alors que des gens meurent dans la rue, rien que 2% d’intérêts sur 72 milliards d’euros pourraient sortir des milliers de personnes de la misère. Mais à la place, il lance la fondation Louis Vuitton, financée à 80% par  l’État, grâce aux avantages fiscaux.

G.S

Palestine VS Israël, Fake news à gogo, cela doit s’arrêter !

Je relaye ici une vidéo dont l’illustration par le texte m’a choqué

Voici l’introduction texto de la vidéo : (Texte copié collé)

Après avoir tué une fille palestinienne😢, les Sionistes l’ont mise dans un sac poubelle et inspecte son sac à dos afin de trouver un couteau.

Voici la vidéo :

Voici ma réponse dans le post :

Il faudrait arrêter une fois pour toutes d’illustrer les vidéos par des commentaires extravagants qui ne citent aucune source.
Pour moi, ce genre de post n’est rien d’autre qu’une propagande dont le seul but est d’attiser la haine entre les peuples et ne sert donc qu’à diviser.
Même si les images sont choquantes, elles sont certainement sorties de leur contexte et ce, jusqu’à preuve du contraire.

C’est le genre de post que je qualifie d’ordurier et d’indigne.

A bon entendeur”.

G.S

Et voici quelques commentaires “brut” que j’ai recueilli en dessous du post. (Textes copiés collés)

  • j’en n’ai marre ,cela doit cesser et laissez se peuple palestiniens en paix et rendez leurs leurs terre !!! maudissent soit t-ils tous !!!! le plus indignant ses que les dirigeant arabes ne protestent pas ou s’indignent pas de leurs sort souate ils en trouve bien leurs compte ses medisant !!! vous serez tous punis
  • Une compagnie de chiens sionistes qui a échappé au four…. tue une écoliere et la met dans un sac poubelle …les chiens reniflent son cartable dans le but de trouver en vain un couteau…il mettront sûrement un pour l’accuser de tentative d’assassinat d’un clebard sioniste
  • C pas humain de faire c choses la c pour cela que hitler voulais les exterminer pour eviter se qui ce passe aujourdui
  • Bande de crétins que la malédiction tombe sur vous,et ce qui me choque aucun pays dans le monde n’a pu bouger le petit doigt hasbi Allah wa ni3ma lwakil
  • J aimerais entendre la défense de ce nazies de sionistes Mayer habib sur le comportement criminel et babare de la soi-disant armé couche pamperse la plus moral de la région , ça doit être encore un cas de legitime défense , je l ai entendu sur bfmerde

etc … etc …

Groupe à l’origine de la vidéo

Cette vidéo et tant d’autres, que ce soit du côté palestinien ou israélien polluent catégoriquement la toile et le plus souvent sans sources avérées. Cela ne sert qu’une élite de l’ombre à dessein de nous diviser et à terme, de nous entretuer, puisque le but ultime, soyons franc, est une guerre des civilisations, on le sait.

Je vais prendre parti pour une prise de conscience universelle qui est celle de la sagesse. Nous devons nous poser les bonnes questions, vraiment !

A qui profite le crime ?

Les réseaux sociaux sont un peu comme l’histoire d’Alice au pays des merveilles, un terrier sans fond dont la magie nous fait voir ce que nous aimerions voir tout en nous dissimulant l’essentiel.

Il est temps de nous réveiller en nous disant une bonne fois pour toutes que tout ce qui brille n’est pas forcément de l’or.

C’est par la solidarité entre les peuples et les hommes, la réciprocité et la complémentarité que nous arriverons à faire de cette planète un monde meilleur et non par la division et la haine qui sont porteuses de destruction et de mort.

Réveillez-vous tous !

Stéphane Guibert

 

 

Culture & Cinéma : Concours Eurovision de la chanson, “Toy” de Netta Barzilai, un refrain multirécidiviste

“Po polo popopo !” Qui n’a jamais entonné le célèbre riff de “Seven Nation army” ? Dans sa chronique, Pierre-Do Bourgknecht retrace l’histoire de cet air singulier, entendu récemment à l’Eurovision…

Il faut savoir que dans le succès d’une chanson, c’est souvent le refrain qui fait la différence.

Bien qu’il n’y aie rien à redire sur le texte de la chanson qui se rallie à une noble cause, celle des femmes avec le mouvement “Me too”, la musique quand à elle pourrait et après analyse, être sujette à controverse quand à la paternité des notes du refrain  “composé” par Doron Medalie et son co-auteur Stav Beger, en effet :

  • Dans le refrain de la chanson on peut constater une autre référence musicale, il s’agit des “Po polo popopo” que les supporters italiens hurlaient en 2006, quand l’Italie était devenue championne du monde de football.
  • Le fameux riff de guitare est celui des White stripes avec le titre “Seven nation army” en 2003.
  • Ce riff se retrouve déjà au début de la 5ème symphonie de Bruckner écrite entre 1875 et 1877.
  • On le retrouve également à deux notes près, à la basse, avec le groupe Red hot chili peppers dans le titre “Road trippin'”
  • Et pour terminer, avec le groupe Eurythmics dans la chanson “Sweet dreams” sortie en 1983.

Stéphane Guibert

Source : Radio Télévision Suisse

France : La corruption commence déjà au bas de l’échelle

Des médecins fournissent de faux certificats médicaux afin de permettre à des sans papiers d’obtenir frauduleusement un titre de séjour

Le préjudice pour l’état s’élève à plusieurs dizaines de millions d’euros. Le prix pour obtenir le précieux sésame peut aller jusqu’à 300 euros. Il a été découvert que la psychiatre qui est au centre de l’affaire a rédigé plus de 80’000 certificats bidons et à elle seule a fait perdre plus de 3 millions d’euros à la sécurité sociale tout en permettant à des centaines de clandestins d’être régularisé.

Ce cas n’est pas isolé car récemment, 5 autres médecins ont été arrêtés pour des faits similaires.

Le système français qui est unique au monde permet à un sans papiers d’obtenir un titre de séjour pour des raisons de santé, le tout accompagné d’une prise en charge totale de ses soins. Une générosité dans laquelle des réseaux de passeurs ce sont engouffrés avec la complicité de médecins véreux et de faussaires qui ont trafiqué des analyses afin de prouver une séropositivité ou une hépatite, un système qui perdure depuis des années.

Ce ne sont pas les sans papiers qu’il faut stigmatiser et accuser car ils profitent d’une manne qu’un système corrompu a mis en place pour engendrer  des profits à très court terme. Qui, dans la situation de ces personnes en détresse ne ferait pas la même chose ? C’est ce système à bout de souffle, moribond, gangréné te toutes parts et qui sent sa fin  proche qu’il faudrait abattre sans ménagement et au plus vite.

Stéphane Guibert

 

Coup de gueule de Aude Lancelin concernant les propos de Christophe Deloire, secrétaire général de reporters sans frontières

Coup de gueule de Aude Lancelin concernant les propos de Christophe Deloire, secrétaire général de reporters sans frontières

Pour les responsables de RSF, le vrai problème des médias français, “ce ne sont pas les incursions du pouvoir et de l’argent dans les rédactions” le problème : c’est l’opposition, la France Insoumise et ses idées sans doute trop à gauche pour être encore tolérées dans le pays.

Ce discours est hallucinant de mauvaise fois. Nous sommes désormais cernés de médias sous contrôle d’une poignée de riches industriels français qui ont le pouvoir de faire capoter des enquêtes ou d’attaquer en justice des journalistes comme Elise Lucet, mais le vrai problème pour eux, ce n’est pas le culte du pognon et ses pressions inévitables sur les journalistes, c’est une minorité parlementaire sans aucun pouvoir politique si ce n’est celui de la liberté d’expression (tant qu’ils le peuvent encore) ; tous leurs amendements étant systématiquement rejetés, par culte partisan, par la majorité En Marche.

Les propos de Christophe Deloire sont donc lourdement politisés, d’autant plus quand on voit comment Emmanuel Macron fut dépeint en Dieu vivant dans ces mêmes médias depuis bien avant les élections et ses opposants en dictateurs potentiels.

Comme si le diktat des marchés était, pour eux, la seule solution admise (TINA), au point où il convient de diaboliser toutes formes d’opposition ou de pensée le plus naturellement possible.

Voir aussi : Aude Lancelin, indépendance des médias ?

Une parodie de la chanson de Netta “Toy” victorieuse à l’Eurovision de la chanson fait grincer des dents

Photo : REUTERS/Pedro Nunes

Même tenue, même coiffure et même danseuses, la parodie de *Toy” de Netta Barzilai aurait pu être drôle si elle n’avait pas été de si mauvais goût

 L’humoriste grimée en la jeune israélienne a modifié les paroles du texte de la chanson qui a gagné l’Eurovision en une satire anti-israélienne.

Ce week-end, dans le “Sane Wallis deVires Show”, l’humoriste néerlandaise ouvre la séquence en parlant de “la semaine la plus sanglante de ces dernières semaines à Gaza qui a fait 60 morts”. Elle enchaîne ensuite sur le fait que l’Eurovision se déroulera en Israël l’année prochaine puisque c’est la candidate israélienne qui a remporté le concours cette année. Et elle introduit la comédienne auteur de la parodie.

Des paroles très virulentes, d’autant que le texte ne concerne pas seulement Gaza, la comédienne s’attaque directement à Israël. Elle démarre sa chanson par : “Regardez-moi, je suis un très gentil pays, les dirigeants du monde entier me mangent dans la main. Avec un baiser, j’éteins tous les feux”.

Et ça continue … Pendant la chanson, on peut voir sur de grands écrans derrière elle, des images des violentes altercations de la semaine dernière à la barrière de sécurité mais aussi, des images de l’inauguration de l’ambassade américaine à Jérusalem avec le discours d’Ivanka Trump, la fille du président américain.

Une parodie qui est loin d’avoir fait rire tout le monde.

Les commentaires ont rapidement afflué sur les réseaux sociaux ou de nombreux posts ont qualifié la chanson d’anti-israélienne voir teintée de haine du juif.

G.S

Culture Pub : Le mouton des sirènes hurlantes

C’est le 23 mai qu’en Suisse, hurleront les sirènes (test) qui doivent servir en cas d’attaque étrangère, de catastrophe naturelle etc…

Le clip diffusé à la télévision pour avertir la population de ces essais est on ne peut plus original. C’est par une succession d’événements ricochets qu’un mouton se fait réveiller et se met au micro.

Site émetteur du clip

Stéphane Guibert

Santé : Cinq morts et des mises en quarantaine à cause du virus Nipah en Inde

Au moins cinq personnes sont mortes dans le sud de l’Inde du virus Nipah, pour lequel près d’une centaine d’autres se trouvent actuellement en quarantaine. Les autorités sanitaires sont en état d’alerte.

“Nous pouvons confirmer que cinq personnes sont mortes du virus Nipah” et que “94 personnes entrées en contact avec les morts ont été placées en quarantaine par précaution”, a déclaré un responsable de surveillance sanitaire du Kerala, une région à la pointe sud de l’Inde.

En outre, neuf malades sont hospitalisés en raison de symptômes suspects, avec au moins l’un d’entre eux testé positif au virus Nipah.

Selon les médias locaux, 10 personnes ont succombé à ce stade à cette zoonose mais les autorités attendaient des résultats de tests pour se prononcer.

Mortel dans 70% des cas

Bien connu en Asie du Sud et Sud-Est, ce virus transporté par la chauve-souris frugivore est mortel dans 70% des cas. Il a été identifié pour la première fois en Malaisie en 1998.

Le Nipah, dont des cas de transmission interhumaine ont été signalés par le passé, selon l’Organisation mondiale de la santé, peut provoquer des encéphalites mortelles et des comas. Il n’existe pas à ce jour de vaccin.

Source : Radio Télévision Suisse