Notre belle société : Regardez cette vidéo et voyez notre monde dans toute sa splendeur !

Notre belle société : Regardez cette vidéo et voyez notre monde dans toute sa splendeur !

La joie de vivre des SDF et le calvaire des nantis !

Tu n’as nulle part où aller dormir et on te chasse des seuls petits recoins qui pourraient te servir de refuge pour t’assoupir quelques heures ; même les animaux sont plus solidaires.

Regardez-donc cette vidéo et pour certains, cessez de faire de votre déni votre ligne de conduite car cette ligne vous conduira tout droit vers votre propre enfer, celui que méritez amplement.

Pauvre tarés d’égoïstes !!!!

Il est vraiment grand temps que certains se prennent une magistrale claque en pleine gueule et l’après-crise du cov-19, croyez-moi, va remettre dans bien des cas, l’église au milieu du village…

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

Facebook Comments

Culture & Cinéma : Mylene Farmer

Culture & Cinéma : Mylene Farmer

Trois clips à l’honneur dans ce billet : “Désenchantée”, “Regrets” et “Les mots”

Désenchantée :

Une gardienne revêche traîne Mylène Farmer, cheveux courts et casquette sur la tête, dans un camp de travail. La jeune femme est accueillie par ses congénères avec des jets de pierres et de boules de neige, avant que ceux-ci ne prennent la fuite. Parmi eux, un petit garçon (Adil Med Mejrhirrou) vole la casquette de la jeune femme et lui donne un coup de pied. Deux gardes viennent la relever et l’emmènent dans un dortoir peuplé de rats.

Mylène y retrouve le petit garçon, qui partage une cigarette avec elle. La scène suivante nous montre tous ces captifs au travail, sous le contrôle des gardes, en train de transporter des sacs qui semblent bien lourds… Si lourds que le petit perd l’équilibre et tombe au sol. Un garde vient le relever et l’emmène avec lui. Au moment du repas, Mylène croise son regard : il a un œil tuméfié par les coups. La soupe servie est plutôt misérable : Mylène y trouve un cafard, qu’elle contemple d’un air dégoûté, avant que son voisin ne lui prenne et l’engloutisse. Révoltée, elle se lève et rend sa gamelle à la gardienne.

Sous le regard ravi de la matonne (Erika Francz Jánofné), la gardienne lui décoche un grand coup au visage. Mylène fait alors demi-tour et monte sur les tables, envoyant valser les lampes et retirant le bois qui cloisonne les fenêtres. Peu à peu, les autres prisonniers la suivent et se mettent à se révolter. Mylène frappe la gardienne, tandis que tous les captifs saccagent les lieux et s’échappent.

Les gardes tentent d’intervenir, mais se font tabasser et même fusiller, notamment par des enfants. Les révoltés arrivent devant une grande étendue de neige, courent, courent… Puis s’arrêtent. Devant eux, la neige s’étend à perte de vue. Ils choisissent de poursuivre leur marche vers cette liberté tant désirée mais qui semble à présent rimer avec la mort.

Le clip a été réalisé par Laurent Boutonnat et tourné à Budapest, dans une usine désaffectée (aujourd’hui détruite) et dans la plaine Apaj Puszta, du 18 au 23 février 1991.

Cent dix-neuf figurants ont été employés, dont des enfants venant d’instituts pour handicapés et de foyers de réinsertion : On voulait beaucoup de figurants et on voulait surtout des enfants qui portent quelque chose de grave dans le visage, dans le regard.. Une grande partie de l’équipe technique est hongroise, seules douze personnes venant de France.

Regrets :

Réalisé par Laurent Boutonnat en noir et blanc, le clip, d’une durée de 6 minutes, a été filmé à Budapest en février 1991 dans un cimetière abandonné (le cimetière juif de Salgótarjáni út2), en même temps que celui de Désenchantée, avec un budget de 35 000 €. Il a été diffusé à la télévision pour la 1re fois le  sur TF1 dans l’émission Stars 90.

Au début du clip, un tram s’arrête devant l’entrée d’un cimetière enneigé. Jean-Louis Murat sort du tram et entre dans le cimetière. Il passe devant une biche et s’arrête devant une tombe. Lorsqu’il s’assied, le fantôme de Mylène Farmer arrive derrière lui et lui cache les yeux. Il la prend par la main, puis ils courent, rient et se blottissent l’un contre l’autre. Après s’être réfugiés sur une pierre tombale, elle s’efface alors définitivement. Jean-Louis Murat reprend le tram et part.

D’après une analyse effectuée par le magazine Instant-Mag, le clip est la métaphore d’un amour passé et regretté. Avec ce clip, Mylène Farmer a atteint la quintessence de l’élégante tristesse que comporte son travail. Le train représenterait la transition entre ces deux mondes, la biche serait le symbole de la féminité et le bouquet de chardons évoquerait le désir d’amour inconditionnel avec l’autre. Quant à la neige, elle participerait à l’atmosphère morose de la vidéo et symboliserait un masque doux mais mortel qui isole les deux univers. Tout ce qui représente la réalité a été filmé à vitesse normale, tandis que tout ce qui décrit le rêve, l’espoir ou le regret, a été filmé au ralenti.

Les mots :

Le clip marque le retour derrière la caméra de Laurent Boutonnat. Cette vidéo fait référence entre autres au tableau Le Radeau de la Méduse de Géricault et à Othello de William Shakespeare.

Dans le clip de la chanson, les chanteurs ont l’air d’être ensemble sur un radeau en perdition. En réalité, Mylène Farmer et Seal ont tourné leurs séquences séparément, le chanteur ayant peur de prendre l’avion suite aux attentats du .

Mise en ligne : Stéphane Guibert / Finalscape

Facebook Comments

Covid-19 : “Mais qu’a fait le Professeur Raoult pour être traité comme un criminel ?”

Covid-19 : “Mais qu’a fait le Professeur Raoult pour être traité comme un criminel ?”

Que lui reproche-t-on ?

Contrairement au docteur Olivier Véran, accessoirement Ministre de la Santé, Didier Raoult a testé des milliers de Marseillais et a proposé aux malades un protocole de soins. Personne n’a porté plainte contre Raoult, le gouvernement quand à lui en a 70 contre lui.

Ce que l’on reproche au professeur Didier Raoult n’est ni plus ni moins le fait qu’il discrédite l’industrie pharmaceutique tout en lui faisant perdre beaucoup d’l’argent.  Quand on dit que la santé n’a pas de prix, il faudrait peut-être mettre à jour le dicton … (ndlr.)

Mise en ligne : Stéphane Guibert / Finalscape

Facebook Comments

Culture & Cinéma : Rares Mihai Florescu, “l’enfant lumière”

Image : Rares Mihai Florescu 2016

Culture & Cinéma : Rares Mihai Florescu, “l’enfant lumière”

Aujourd’hui âgé de 16 ans, ce jeune virtuose Roumain, Rares Mihai Florescu est une graine de Star; il prend le chemin du succès et de la gloire. À 6 ou 7 ans déjà, il se faisait remarquer par les médias de son pays.

Je me fais un réel plaisir que de le suivre et si je peux contribuer à son succès, c’est sans hésitation que je m’investirai personnellement pour lui.

Je tiens à le remercier pour l’amitié qu’il me porte et pour la confiance dont il fait preuve à mon égard.

Retrouvons-le ici dans une vidéo alors qu’il était encore un jeune enfant.

Stéphane Guibert pour Finalscape et Rares Mihai Florescu

Vidéo tournée à Pamukkale en Turquie

Facebook Comments

Complotisme : Quand un expert décrypte le phénomène

Complotisme : Quand un expert décrypte le phénomène

L’expert du complotisme à la TSR (très mal à l’aise) qui dit tout et son contraire en s’embrouillant dans ses arguments, ça vaut le coup d’œil tellement c’est pathétique.

Quelques points de décryptage:

2.04 “…Si vous avez du complotisme au niveau politique international, s’est pas étonnant qu’il y en ait du côté du peuple…”
Donc “l’expert” admet qu’il y a du complotisme au niveau international mais il déplore que des gens dénoncent ces mêmes complots car à ce moment là ils deviennent des complotistes eux même.

Exemple lu dans”24Heures”: sic. “L’obamagate est un obscure complot de l’extrême droite américaine mené contre Obama et Joe Biden”

3.27 “..le complotiste cherche à faire croire qu’on ne peut rien croire, c’est là sa force principale…”

Non, le “complotiste” cherche plutôt à dire que l’information “officielle” est erronée ou fausse en donnant une autre version qui semble être tout aussi crédible et étayée.

4.01″…Evidemment les industries pharmaceutiques ne sont pas toujours recommandables et fiables, ça c’est un fait..et ça c’est très rassembleur dans toute la population (…)… même Trump le dit….” c’est là des tendances qui peuvent devenir sourdes au sein de certaines populations ”
“L’expert” patauge en pleine confusion, mais le message est passé: C’est pas bien d’avoir des doutes sur “big Pharma même si ils sont pas toujours fiables.

Crédit vidéo : Radio Télévision Suisse

Facebook Comments

Science & Vie : Rien n’est plus beau que l’or / Nothing is more beautiful than gold

Science & Vie : Rien n’est plus beau que l’or / Nothing is more beautiful than gold

Toutes les étapes de la fabrication d’une bague exclusive

Création d’une bague en or jaune

Mise en ligne : Stéphane Guibert / Finalscape

Facebook Comments

Peter Moore : L’éveil de l’humanité

Peter Moore : L’éveil de l’humanité

La vérité toute nue

Message de Peter Moore :

L’éveil
Je m’adresse à ceux qui écoutent du reggae et autres personnalités positives.

Donnez-moi des accomplissements de la Résistance de ces 5 dernières années pour un prochain montage comme celui-ci… SVP.

Lien du compte Facebook sous la vidéo.

Merci Peter pour ce montage et cette oration sensationnelle.

Stéphane Guibert / Finalscape

Facebook Comments

Santé publique VS buiseness de la Big Pharma : Si l’OMS m’était compté

Santé publique VS buiseness de la Big Pharma : Si l’OMS m’était compté

L’Artemisia vulgaris, LA VÉRITÉ A FINI PAR ARRIVER. VOILÀ LES FAITS SOUS VOS YEUX.

Décriée par l’OMS, interdite en France et dans de nombreux pays occidentaux, cette plante qui soigne le paludisme en quelques heures est le cauchemar de l’industrie pharmaceutique. En grande partie financée par la fondation Bill-et-Melinda-Gates, l’OMS s’oppose à son utilisation sous le prétexte de la sacro-sainte mesure de précaution.

Tant que des conflits d’intérêts siégeront dans les plus hautes instances de l’OMS, la situation a peu de chance d’évoluer.

Stéphane Guibert / Finalscape

Reportage.

Sur VK :

Sur Youtube :

Facebook Comments

Suisse : Genève, enlèvement d’Enzo à son école – Témoignages chocs

Suisse : Genève, enlèvement d’Enzo à son école

Témoignages chocs !

Reportage sur les décisions arbitraires et inhumaines d’un placement abusif uniquement décidé par les services sociaux.

Le petit Enzo a été enlevé à son école et déscolarisé sur décision de SPMI qui n’a pas attendu de jugement. Un tuteur qui n’a aucun rôle affectif a été désigné et la famille est totalement impuissante.

Un comité de soutien et nos caméras étaient présentes lors de cet enlèvement brutal qui a nécessité l’intervention de la police pour arracher l’enfant de la famille.

Philippe, Sonja, Yan et nos reporters se sont rendus sur place aussi vite que possible pour témoigner de l’arbitraire. Cette situation peut vous arriver demain.

Enlèvement du petit Enzo par les services du SPMI de Genève :

Chaque année des milliers d’enfants sont retirés dans des conditions souvent anormales. Il n’y a aucun dialogue possible avec ces services, ils décident toujours seuls et pour leurs intérêts.

En France, 100’000 enfants sont placés chaque année. Si la plupart s’en sortent, une partie d’entre eux subissent des drames dans le secret absolu laissant supposer le pire et confirme l’existence de réseaux d’abus d’enfants. Cette situation est similaires dans de nombreux pays.

Facebook Comments

Covid-19 : Un député autrichien dénonce ce confinement inutile et nocif et s’interroge sur les motivations de certains gouvernements pour semer volontairement une panique dans leur population.

Covid-19 : Un député autrichien dénonce ce confinement inutile et nocif et s’interroge sur les motivations de certains gouvernements pour semer volontairement une panique dans leur population.

Un Nouvel Ordre Mondial avec la connivence de la plupart des gouvernements à travers la planète et cela devient de plus en plus évident. Avis aux endormis, naïfs et aux crédules du système.

La Suède semble faire exception !

Regardez cette vidéo car elle en dit vraiment très long !

Cette vidéo est traduite en Français, en Anglais et en Espagnol.

Merci à Peter EL Baze pour le partage.

Je le dis et le répète :

Quand le mensonge prend l’ascenseur, la vérité prend l’escalier, elle met plus de temps mais elle finit toujours par arriver.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

Facebook Comments