Syrie & Pierre le Corf : Des challenges pour un monde plus humain

Spread the love

Petit rappel concernant Pierre le Corf que je suis depuis quelques années déjà :

Parti de France en laissant derrière lui tout ce qu’il possédait pour venir en aide à des familles et des animaux que la guerre avait détruit, Pierre le Corf est une image, une Icône qui par son humanisme redonne à notre espèce quelques lettres de noblesse.

G.S / FINALSCAPE

J’écris peu, encore une fois … mais je me donne de gros challenges en ce moment, nouveaux projets, est-ce que ça va marcher? Est-ce que je ne vais pas me planter? Je ne sais pas, mais je veux essayer … Je me suis occupé de plusieurs classes à Damas la semaine , avant mon départ ils ont fait un montage vidéo, ont réalisé une collecte entre eux pour participer aux projets pour les enfants, m’ont écrit des cartes et ont organisé un petit spectacle … c’est bête mais pour moi ça vaut tout l’or du monde, je n’attends rien de personne et je ne dois rien attendre, personne ne m’a demandé de venir ici … mais quand ces petits moments arrivent, ça génère suffisamment de magie pour régénérer mes batteries et me donner le supplément de courage nécessaire pour assurer. Depuis ces dernières années j’essaye d’apporter autant que je peux … mais je reçois énormément aussi. Si vous me lisez à Damas, merci 

—–

I write very few, again … but I’m having big challenges right now, new projects, will it work? Am I not going to crash? I don’t know, but I want to try … I worked with few classes in Damascus, before my departure they made a video, made a collection between them to participate in projects for children, wrote me cards and have organized a little show … it’s silly but for me it’s worth all the gold in the world, I do not expect anything from anyone and I have nothing to expect, no one asked me to come here … but when these little moments happen, it generates enough magic to regenerate my batteries and give me the extra courage needed to keep going on. These last years I tried to bring as much as I could … but I received a lot too. If you read me in Damascus, thank you 

Facebook Comments

Laisser un commentaire