Syrie et Pierre Le Corf : Nous sommes des super-héros ! (Respect)

Spread the love

Mise à jour : dimanche 26 mai 2019 – 15:23 –

SYRIE

Vibrant hommage à Ce français, Pierre Le Corf qui au péril de sa vie vient au quotidien, aidé par ses bénévoles et amis, au secours des hommes, femmes, enfants et animaux victimes innocentes de la guerre en Syrie. Pierre Le Corf est un sage parmi les sages, il est une larme de paix et d’amour dans un monde en guerre.

Bien à toi Pierre. Je ralaye et ne peu que témoigner de mon admiration pour ce que tu fais.

laissez la joie et l’innocence l’emporter (Vidéo)

Stéphane

Simplement donner de l’amour, partager du temps, un sourire, donner la main … je publie peu mais on continue d’essayer. Ce sont des moments magiques, hors du temps … mais réels … plus réels que tout ce que nous vivons au quotidien dans ce monde devenu aveugle et ou chacun déambule un petit peu perdu. Beaucoup n’imaginent pas le pouvoir des petites actions, même ici parfois. J’utilise souvent un petit conte écrit par Loren Eiseley pour mes élèves, il s’appelle « Le lanceur d’étoiles ». Nous sommes tous des lanceurs d’étoiles. Joyeux et généreux Ramadan.

“Il était une fois un vieil homme qui avait pris l’habitude de méditer en longeant une immense plage déserte. Un beau matin cependant, il vit au loin un jeune garçon qui inlassablement se penchait, ramassait quelque chose et courait le jeter dans l’océan.

Le vieil homme finit par le rejoindre et lui demanda pourquoi il agissait ainsi.

– Je rejette les étoiles de mer dans l’océan, répondit le garçon.
– Et pourquoi fais-tu cela, mon garçon ?
– Voyez-vous, grand-père, c’est la marée basse. Et toutes ces étoiles de mer ont échoué sur la plage. Dans quelques heures, elles sécheront sous les rayons chauds du soleil. Alors, si je ne les rejette pas à la mer, elles vont mourir…

– Je comprends. Mais la plage s’étend sur des kilomètres, répliqua le vieil homme, et il doit y avoir des milliers d’étoiles de mer sur cette plage ! Tu ne peux pas toutes les sauver, il y en a tout simplement trop… De plus, le même phénomène se produit très probablement à l’instant même partout sur des milliers de plages à travers le monde. Ne vois-tu pas, mon garçon, que tu ne peux rien y changer ?

Après avoir écouter le vieil homme avec respect, le jeune garçon se pencha de nouveau pour ramasser une autre étoile de mer avant de se diriger vers l’océan en courant. Une fois l’étoile lancée dans la mer, celui-ci s’approcha du vieil homme en souriant, puis lui répondit:

– Vous avez peut-être raison, grand-père, mais pour celle que je viens de lancer, ça change tout…”

We are superheroes

Just to give love, to share time, smile, to give your hand … I publish few but we keep trying. These are magic moments, out of time … but real. More real than all that we live in everyday life in this world becoming blind and where everyone wanders a little lost. Many do not imagine the power of small actions, even here sometimes. I often use a little tale written by Loren Eiseley at school for my students, it’s called « The star thrower ». We all are « star thrower ». Ramadan Kareem.

“Once upon a time, there was a wise man who used to go to the ocean to do his writing. He had a habit of walking on the beach before he began his work. One day, as he was walking along the shore, he looked down the beach and saw a human figure moving like a dancer. He smiled to himself at the thought of someone who would dance to the day, and so, he walked faster to catch up.

As he got closer, he noticed that the figure was that of a young man, and that what he was doing was not dancing at all. The young man was reaching down to the shore, picking up small objects, and throwing them into the ocean. He came closer still and called out “Good morning! May I ask what it is that you are doing?”

The young man paused, looked up, and replied “Throwing starfish into the ocean.”

“I must ask, then, why are you throwing starfish into the ocean?” To this, the young man replied, “The sun is up and the tide is going out. If I don’t throw them in, they’ll die.”
Upon hearing this, the wise man commented, “But, young man, do you not realize that there are miles and miles of beach and there are starfish all along every mile? You can’t possibly make a difference!”

At this, the young man bent down, picked up yet another starfish, and threw it into the ocean. As it met the water, he said, “It made a difference for that one.”

We are superheroes

Mise en ligne : Stéphane Guibert / Finalscape

 

Facebook Comments

Laisser un commentaire