POURQUOI MACRON NE CÉDERA PAS !

Spread the love

RAPACES EN MACRONIE

Par Ian Manook, écrivain

Macron ne cédera rien parce qu’il n’est pas là pour gouverner. Il n’est même pas là pour être réélu et encore moins pour faire une carrière politique. Il se fout de tout ça, et donc il se fout de ce qu’on pense ou dit de lui, de sa cote de popularité, de son avenir politique, il se fout de tout ça.

Macron est un condottiere mandaté par des commanditaires pour détricoter et privatiser tout ce qui est collectif et solidaire en France. Et sa récompense ne sera pas d’être réélu ou de prendre place dans le paysage politique français, sa récompense sera d’aller siéger dans tous les conseils d’administration des sociétés qu’il aura privatisées pour ses commanditaires.

Ce n’est rien d’autre qu’un homme de main qui obéit à des ordres et qui a agi en deux temps : en pourrissant l’État français de l’intérieur sous un Hollande complètement manipulé, et en prenant ensuite prétexte de ce pourrissement pour mener à bien son pillage en règle de l’état.

Voilà pourquoi il se moque de tous ces scandales à répétition le concernant et concernant son gouvernement.

Voilà pourquoi nous avons un gouvernement « de crise » composé sans vergogne à moitié de millionnaires, voilà pourquoi il garde un Président de l’Assemblée mis en examen, pourquoi sa ministre de la justice peut dire en rigolant qu’elle a juste oublié de déclarer trois appartements au fisc.

Voilà pourquoi il met sans honte un voyou à la tête de la police et autorise à cette police des comportements de voyous. Voilà surtout pourquoi il ne cède et ne cédera devant aucune grève. Parce qu’il s’en fout. Il se fout de vous, il se fout du pays, il se fout de la misère et de la pauvreté, il se fout des éborgnés et des amputés par sa police. Il s’en fout.

Il détricotera tout jusqu’au bout sans écouter personne, sans état d’âme, et ne pense qu’à la fortune personnelle que chaque action contre le bien public lui garantit.

Et il partira en laissant un pays épuisé et exsangue, trop sonné pour se défendre contre le plus violent des systèmes de finance ultralibérale qu’on puisse imaginer. Il laissera tomber tout le monde. Le pays comme ceux qu’il aura manipulés pour en faire ses pires factotums et qui, seuls, devront affronter la vengeance populaire.

 

Nous ne pouvons plus rester sur le terrain politique

Voilà pourquoi il ne cède et ne cédera pas, et voilà pourquoi la seule façon de le faire céder est de nous montrer plus obstinés, plus jusqu’au-boutistes, plus tenaces et plus violents que lui. Nous ne pouvons plus rester sur le terrain politique.

Le seul mouvement qui l’ait ébranlé, c’est celui des Gilets Jaunes, parce qu’il l’a désarçonné là, politiquement et sur le terrain, où il ne s’y attendait pas.

En un an, il a neutralisé ce danger en le ramenant dans les mains de ceux qui défilent dans les clous, dans des couloirs et dans des nasses où ils acceptent pratiquement de se faire tabasser.

 

Il faut sortir des clous.

Il faut sortir des clous. Disperser le mouvement, redéfinir les manifestations. Sortir des clous et des nasses. Il faut qu’enfin se bougent ceux pour qui nous nous battons vraiment, étudiants et lycéens. Il faut Il faut reprendre les ronds-points, les ponts, les périphériques, éclater les défilés dans les villes et dans le pays. Le forcer à disperser et affaiblir ses milices. C’est une question de survie du pays.

Il a déjà entrepris la privatisation des hôpitaux, de la SNCF, des gares, des aéroports, des barrages, de la Sécu. Il s’attaque à celle des routes, de la police, des universités, de la culture, de la justice. Cet homme ne veut plus d’état, sinon pour l’armée et la police, et nous savons tous qu’un tel état s’appelle une ̋dictature.”

 

Article relayé par Thierry Theller

Facebook Comments

5 réflexions sur “POURQUOI MACRON NE CÉDERA PAS !

  1. Thierry Theller dit :

    État policier en France: Vers l’organisation progressive des massacres

    Par Jean-Yves Jézéquel
    Mondialisation.ca, 20 janvier 2020

    Thème: Droits humains et État policier, Loi et Justice

    Protestant, parce que souffrant de la vie qu’on leur impose, des anciens ont été matraqués, jetés à terre, roués de coups de pieds, tirés par les cheveux, traînés sur les trottoirs.

    Des handicapés en chaise roulante ont été jetés à terre et roués de coups.

    On a tiré à coups de LBD sur des gens qui ne présentaient aucun danger, notamment des adolescents.

    On a agenouillé des jeunes de lycée et on les a humiliés en les traitant comme des terroristes.

    Des grenades ont été lancées dans les appartements.
    Une dame a été tuée par l’une d’elles.

    Des gens qui exerçaient leur droit légitime de manifester ont été éborgnés.

    On a lancé les GLI-F4 en cloche, arraché des mains, fracassé des mâchoires, enfoncé des côtes, défoncé des crânes, brisé des jambes et des bras…

    C’est un fait: la haine de la police devenue milice est désormais acquise dans toute la France.

    Ce qu’il faut donc désormais appeler la « milice française » est à l’image du voyou Castaner et du psychopathe Macron. Elle obéit aveuglément, comme Philippe, toujours aux ordres de l’arriération mentale incarnée par l’usurpateur de l’Élysée et ses complices recrutés dans le banditisme ordinaire.

    La milice a reçu la consigne qu’elle « pouvait faire ce qu’elle voulait »!

    Elle a reçu carte blanche pour brutaliser, insulter, humilier, pratiquer l’abus de pouvoir sans borne, la criminalité en toute impunité…

    La milice de Macron a tous les droits y compris celui de tuer!

    Le « droit » a disparu, il est mort, envolé! Nous savons qu’il n’était pas au service de la vérité et pas plus de la justice mais de la loi.

    Comme chacun le sait, la loi est créée par un petit nombre de gens censés nous « représenter » et dont les tares multiples inévitables se retrouvent naturellement comme inspiratrices de ces lois érigées en « révélation » quasi sacralisées entraînant notre soumission aveugle, obligatoire et forcée.

    La milice s’amusait chaque samedi et maintenant tous les jours; elle attend le matin comme une « fête » cette sorte de « chasse à l’homme », au cours de laquelle elle va brutaliser en poussant des cris barbares et en se réjouissant à chaque impact de LBD dans un visage fracassé…

    Puis, c’est un milicien qu’on voyait sur une vidéo jouir littéralement en public, après avoir massacré une femme syndicaliste, le 9 janvier!

    Un autre milicien, pratiquant le croc en jambe, faisait tomber volontairement et arbitrairement une femme qui n’était en rien une menace pour lui.
    Il se réjouissait de l’humilier, de la traîner dans le sang et la boue de l’infamie. Il était sans âme, sans conscience, sans honneur, sans dignité et c’est pourtant à de tels arriérés mentaux qu’on a donné une arme!

    Pour entrer dans la police, faut-il être une ordure, un salaud, un goujat, un raté, une raclure ou un crétin prêt à obéir à n’importe quelle consigne, même immorale ou carrément criminelle?

    Voilà, en effet, ce qui arrive, le genre de policier que l’on va avoir, lorsque ce n’est pas le peuple qui contrôle la police et toutes les autres Institutions de l’État.

    La milice pratique couramment la garde-à-vue sans motif, en toute illégalité: la dictature pure et dure, le hors-la-loi explicite.
    La majorité des Français ne savait pas encore que la démocratie n’existait pas en France; maintenant elle le sait par expérience.

    La milice de Macron pratique le chantage, comme les mafieux ou les terroristes; elle menace de « s’en prendre à la jolie fille » d’un Gilet jaune si celui-ci ne se soumet pas à son abus de pouvoir.

    Pour la milice, il n’y a plus de RIO, plus de règlement du maintien de l’ordre, plus de code de déontologie: les articles 8,9,10 notamment du code de déontologie de la police nationale ont été effacés définitivement. Quant à la Constitution elle a été enterrée depuis longtemps…

    Lorsqu’un citoyen a la main arrachée par une grenade, théoriquement interdite, les responsables se contentent de dire, comme en février 2019, que « c’est bien fait pour la gueule de celui qui a osé utiliser son droit de manifester »!

    Lire la suite et de bout en bout sur le lien :
    https://www.mondialisation.ca/etat-policier-en-france-vers-lorganisation-progressive-des-massacres/5640686

  2. Thierry Theller dit :

    LE SIONISME DÉMASQUÉ

    Monsieur Macron sachez que l’on ne peut pas occulter les souffrances palestiniennes qui augmentent chaque jour à mesure que les territoires palestiniens diminuent sous la terreur de Tsahal et les exactions des colons israéliens.

    Un État palestiniens est inenvisageable pour Israël car il priverait les colons juifs de terres palestiniennes.
    En effet, cet État s’est développé sur la théorie du sionisme qui est la base du projet israélien.

    Le sionisme c’est cela :
    L’un des principaux théoriciens du sionisme, Vladimir Jabotinski, résumait parfaitement le projet israélien : « Toute colonisation, même la plus réduite, doit se poursuivre au mépris de la volonté de la population indigène. Et donc, elle ne peut se poursuivre et se développer qu’à l’abri du bouclier de la force, ce qui veut dire un Mur d’acier que la population locale ne pourra jamais briser. Telle est notre politique arabe……..La force doit jouer son rôle – brutalement et sans indulgence …….. et cela jusqu’à ce qu’il ne reste aucun espoir, jusqu’à ce que nous ayons supprimé toute ouverture visible dans le Mur d’acier »

    Le sionisme n’a rien à voir avec l’antisémitisme.
    En effet, les Juifs sont loin d’être les seuls Sémites. Le terme a été inventé en 1781 par l’orientaliste allemand August Ludwig Schlözer, à partir du nom d’un des fils de Noé, Sem, pour désigner des langues dont la parenté avait été établie dès le Moyen-Âge par les savants juifs : l’hébreu, l’araméen, l’arabe. Les spécialistes ont ensuite regroupé sous l’appellation de « sémite » tout un ensemble de peuples qui, dans le courant du IIIe millénaire avant Jésus-Christ, émigrèrent de la péninsule Arabique vers la Mésopotamie, la Syrie, la Palestine, puis, vers 700 avant Jésus-Christ, vers la corne de l’Afrique. Ils se caractérisent par leur appartenance à une même famille linguistique, mais ne présentent pas nécessairement d’autre parenté.

    Aujourd’hui, les peuples qu’on peut qualifier de sémites sont essentiellement les Juifs et les Arabes, mais, dans l’Antiquité, on comptait également les Assyriens, les Babyloniens, les Araméens, les Cananéens et les Phéniciens.

    Les Sémites donnèrent naissance à des alphabets et à des dialectes qui se répandirent dans toute la Méditerranée orientale, le Proche-Orient et l’Afrique du Nord-Ouest.
    De plus, pour Raymond Aron : « Ceux que l’on appelle les juifs ne sont pas biologiquement, pour la plupart, des descendants des tribus sémites…!!! En effet des peuples d’Europe centrale ce sont convertis au judaïsme bien plus tard : au VII siècle.

    Monsieur Macron, vous si prude, vous visitez un État qui commet des crimes contre l’humanité et qui ne respecte pas le droit international, notamment les résolutions de l’ONU

    Par exemple, comment est-il possible que des soldats sur-armés tirent à balles réelles sur des enfants, sur des gens désarmés dont le seul tort est de s’approcher de trop près de la frontière tracée par l’occupant ?

    Ceci dépasse l’entendement, c’est un crime contre l’humanité particulièrement monstrueux : 60 enfants tués et plus de 2 300 Palestiniens ont été blessés le lundi 14 mai 2018. – combien de balles tirées – une boucherie.

    L’armée israélienne a pris l’habitude de nettoyer la Palestine en tirant sur des enfants depuis plusieurs années. Par exemple :
    – Un soldat israélien tire sur un Palestinien en hurlant joyeusement « Je l’ai frappé, le fils de pute » https://youtu.be/Vse-NAfEPBk
    • Autre vidéo montrant des cris de joie d’un soldat-sniper : https://youtu.be/VLB9iocG82s . De plus, selon la Défense israélienne : « Le sniper devrait recevoir une médaille » !!!, (Cf : https://francais.rt.com/international/49609-israel-perturbants-cris-joie-soldats-suite-tir-sniper-palestinien-video)

    Lire la suite de l’article sur :

    https://reseauinternational.net/monsieur-macron-sachez-quisrael-cest-72-ans-de-mystifications/

  3. […] Read The Original Article   Photo by Lorie Shaull / CC BY-SA […]

  4. Thierry Theller dit :

    « DU BON BOULOT »

    Pendant que les sbires d’un Macron, acquis à ses donneurs ordres, tabassent et massacrent le Peuple de France, que font les membres – d’habitude si remuants – des organisations à double nationalité ?

    Elles comptent les coups de matraque, les plaies ouvertes, les bombes d’encerclement ? -, etc. etc.

    Question : quelles sont leurs véritables attentes ? Un carnage « démocratique » à grande échelle, façon Gaza ?

    Ou que les nervis des forces du désordre mondialiste fassent « DU BON BOULOT » et finissent par MÂTER – au prix du sang – toute résistance d’un peuple déterminé à s’arracher de la spirale infernale d’une volonté criminelle résolue à provoquer son anéantissement ?

    Macron et ses complices ont choisi leur camp. C’est celui, on le sait, de l’éthique barbelée et des miradors de la pensée policière. C’est également celui des Interdits désormais Institutionnalisés. Mais c’est aussi celui de l’Extorsion de fonds tous azimuts et à marche forcée.

    Le hic, dans ce qui n’est plus aujourd’hui qu’un immense racket généralisé des valeurs françaises, c’est que les Français, eux, ont choisi le Camp de la Liberté sans conditions.
    Dès lors, il faudra bien que les quelques poignées de ploutocards d’ici et d’ailleurs, se l’enfoncent quelque part…

    Peut-être dans ce qu’il leur reste encore de conscience ?

  5. Thierry Theller dit :

    Nicolae Ceausescu – Emanuel Macron
    Au lieu de se faire pitoyablement débusquer dans le théâtre des « Bouffes du Nord », à l’instar de son homologue E. Macron, on peut avancer, sans grand risque, que l’ex dictateur de Roumanie – Nicolae Ceauscescu, lui, ce théâtre, il l’aurait carrément réquisitionné pour lui tout seul.

    Tout simplement parce que tout Dictateur qui se respecte ne prend jamais le risque inconsidéré de se retrouver face à la Vérité de la rue.

    Cette tactique ne l’a pourtant pas sauvé. La preuve ? Il a tout de même succombé face à une surdose de « dragées » de plomb dans la carcasse. Proprement exécuté ! Du coup, sa sublimissime personne de droit fasciste, n’y a pas résisté.

    On devine que, E. Macron – homme de haute culture bancaire – ne pouvait certes pas l’ignorer.
    D’autant que de nombreuses vidéos youtube de l’exécution sommaire du Dictateur roumain et de sa femme : gisant tous les deux dans une mare de sang, circulent encore sur le Net.

    Il est clair que notre immense Président a dû, probablement, en conserver un souvenir impérissable… Voire pénible…

    Alors, réquisitionner un Théâtre, vous n’y pensez Pas !
    Là, l’aveu totalitaire serait trop flagrant !
    De plus, servir ses maîtres ne veut pas dire s’exposer inutilement à nourrir quoi que ce soit. Fût-ce de gentilles bestioles anthropophages au fond d’un trou tout froid et tout noir…

    D’ailleurs, un chef de clan de la stature du Macron, ça se ménage… et ça ne peut tout de même pas se comparer à d’insignifiants crèves la dalle du genre Gilets Jaunes… Non mais des fois !

Laisser un commentaire