PÉDOPATHES ET CELLULES CAPITONNÉES

Spread the love

La pédophilie, qu’on se le dise, est tout sauf une orientation sexuelle bénigne. Au contraire, c’est une fausse empathie d’ordre psychopathique — mais aussi un avilissement volontaire de l’enfance, le plus souvent prépubère ; encouragé par une société rendue malade par des « élites » détraquées, aussi sadiques que répugnantes. Sans compter que ce qui ce profile déjà au seuil des immoralités assassines, tolérées ou admises, n’est pas très joli joli.

Quant à la société de demain ? Brrr !

Question : sommes-nous prêt à cautionner ces abominations à coups de bulletins de vote illusoires ?

– À leur donner du pouvoir (politique, médiatique, religieux ou culturel)?

– À continuer — à l’instar des sempiternelles boules de cristal creuses, que les médias mainstream nous proposent tous les cinq ans —, de cocher les cases vides de nos désespérances ? –

– À légitimer une apostasie partitocratique permanente ?

À macronaniser une à une toutes nos aspirations ?

– À promouvoir une primitivisation civilisationnelle déjà « En Marche »,  du moins partiellement ; sans voir que le but inavoué de cette destruction sociétale programmée conduit, de coups bas en coups bas, à l’infantilisation uniforme des nations et des peuples ?

Or, face à ce constat, sauf à vouloir adhérer à la bêtologie télévisuelle ambiante, organisée par d’éminents pubards de la communication politique, comment ne pas détecter, entre autre, les arrière-pensées qui se profilent derrière les propos d’un E. Macron qui, il y a peu, déclarait droit dans ses bottes et plus hâbleur que jamais : « Je suis élu pour être au service de mon Pays ». — En réalité, pour mieux enfoncer le dernier clou de son cercueil !

Bon, d’accord, cette dernière phrase n’est pas la sienne. Et alors ? On peut toujours rétorquer à sa décharge que rien n’empêche de penser que la cause en est probablement due à quelque amnésie fortuite ou inopinée…

À moins que, soyons magnanimes, cet habitué du prêche mensonger, taraudé par la peur de se casser les dents face à une vérité trop grande pour lui, n’ait vraisemblablement pas osé affronter les foudres de ses commanditaires financiers. D’une certaine façon, on le comprend. Même si c’est de plus en plus mal.

Comme, d’ailleurs, une majorité de citoyens français qui, en dépit des tentatives actuelles d’infantilisation nationale, n’apprécient guère qu’on les prenne pour une bille ou pire encore, un cerveau sur les rotules. En attendant, une certitude s’impose, ce n’est pas demain la veille que les citoyens français se montreront gentiment disposés, eux et leurs enfants, à se faire gomorrhiser de quelque manière que ce soit.

Comme quoi, on le voit, les temps changent. Du coup, et c’est prévisible, nul doute que les acteurs responsables de l’arbitraire judiciaire et pénal, réservé à l’encontre des seuls victimes de la prédation clanique des surprotégés du système, auront, quelque jour, du mouron à se faire.

Remarque : n’en déplaise aux pédopathes mondialistes, aux pédophiles de tous bords et à leurs protecteurs, les cellules capitonnées, ça existe. Pour de vrai.

https://www.youtube.com/watch?v=P5yPb3yjMDo&feature=youtu.be

Facebook Comments

3 réflexions sur “PÉDOPATHES ET CELLULES CAPITONNÉES

  1. Thierry Theller dit :

    LINCEULS ET CATAFALQUES
    La preuve que Macron aime son pays sans condition, c’est que depuis son “élection” ploutocratique, les linceuls et les catafalques macronanistes sont devenus gratuits, et font tous deux, désormais, partie du patrimoine national.

  2. Thierry Theller dit :

    Comme, visiblement, le compteur Facebook semble faire le yoyo et présenter tous les signes carabinés d’une “danse de Saint-Guy”, compulsive et incontrôlable, je pense qu’un nouveau commentaire lui serait des plus salutaire.
    Ce commentaire, le voici :
    Objectifs vénénifères des sectes pédo-criminelles : scoutisme d’un nouveau genre, comptines juvéniles indécentes, knout mondialiste et, pour être complet, camps de rééducation populaire.
    Le tout mis en oeuvre, pour faire plus gai, sur un air de Youkaïdi Youkaïda, youkaïdi aïdi aïda ?

  3. Thierry Theller dit :

    Aujourd’hui, la mort brutale règne partout, à vous soulever le cœur. En effet, d’un côté, nous avons vu, il y a déjà quelque temps, un enfant, Aylan Kurdi, mort sur une plage, victime indirecte des guerres moyen-orientales, conduites par des bourreaux. Il n’est pas le seul, demandez voir aux palestiniens.
    De l’autre, nous voyons des enfants martyres, blessés, torturés, voire tués, tous victimes de mœurs pédocriminelles délabrées et de guerres sexuelles organisées contre des enfants, souvent déjà fragilisés, par des pédophiles assoiffés de sexe et de sang.

    De plus, sans doute pour faire bonne mesure, comme si cela ne suffisait déjà pas, la plupart des vidéos Youtube traitant de ces cas ont été, pour la plupart, supprimées.
    Sur le même chapitre, le cinéaste Jean-Pierre Mocky parle, lui, de la censure qui poursuit son film sur la pédophilie institutionnalisée.Lien : https://www.youtube.com/watch?v=J-FJ-W_Ded4

    Pour ceux qui doutent encore, cet autre lien :
    http://mk-polis2.eklablog.com/archive-comment-la-france-dissimule-l-ampleur-dramatique-de-la-pedocri-a132634758

Laisser un commentaire