False Flag : Attentat, vous avez dit attentat ? Comme c’est bizarre !

Spread the love

Retour sur les attentats de Carcassonne et de Thèbes avec une analyse que certains qualifieront de complotiste mais je vous invite néanmoins à écouter jusqu’au bout cette thèse car tout ce qui y est dit tient franchement la route.

En résumé :

Dans un premier temps, l’auteur parle d’un rituel sacrificiel lié aux francs-maçons ces attentats permettent de focaliser toute l’attention d’un pays sur un seul événement.

On en vient ensuite sur la famille de ce lieutenant colonel, Arnaud Beltrame, prétendu mort dont les médias dominants sont en train d’en faire un héro national. Il faut savoir que ce haut gradé avait été désigné dans la reconstitution d’une attaque au sein d’un super marché dans le même département et à proximité de l’endroit où ce sont déroulés les attentats. Il est aussi important de savoir que ce militaire était haut franc-maçon et que la grande loge de France a publié une note mentionnant l’exécution de Arnaud Beltrame comme la perte d’un frère.

Dans un article publié dans le journal “Le midi libre”, il était  mentionné la disparition du père de la victime depuis plusieurs mois et que son corps avait été retrouvé sans vie, sur un bateau, fin février de cette année, que les recherches ADN ayant pris beaucoup de temps pour l’identifier ce n’est qu’il n’y a qu’ une dizaine de jours que l’on pouvait avec certitude mettre un nom sur la dépouille.

Dans l’expectative ou tout cela ne serait qu’une machination et que Arnaud Beltrame ait trempé dedans, il se pose la question des proches, à savoir : Sa fiancée et ses parents qui étaient catholiques très pratiquants.  En admettant que ces derniers aient été mis dans la confidence on peu imaginer que les deux points de vues aient divergé dans cette direction : Pour le père, cette manipulation aurait été quelque chose d’insupportable il le fait savoir à son fils en lui disant qu’il n’allait pas se taire. Du côté de la mère on peu supposer que l’amour maternel l’aurait pousser à de la tolérance et ainsi elle aurait franchi le pas du déni. On va donc se retrouver dans la situation où le père devient quelqu’un de dangereux et dans la supposition où Arnaud ait livré cette information à sa hiérarchie franc-maçonne on peu alors imaginer que le suicide de son père ait été monté de toutes pièces. On a retrouvé une lettre où il était mentionné qu’il léguait sa voiture et son bateau à des gens de son entourage. Il est troublant pour un homme de 72 ans, fervent catholique et n’étant pas suicidaire, de passer ainsi à l’acte sachant que dans sa religion, le suicide est formellement interdit.

Le rôle d’Arnaud Beltrame qui est quelqu’un de très professionnel et sur entraîné est de servir de monnaie d’échange. Il va donc pénétrer dans le magasin sans être suivi par qui que ce soit et non armé ce qui va lui faire prendre un maximum de risques (on parle ici d’un homme qui devait se marier au mois de juin). Dans cette thèse, la prétendue victime y serait allé sans crainte, sachant qu’elle n’allait pas être tuée. Dans la version officielle, ce lieutenant se serait fait tuer par un homme de 25 ans, sans témoin et ce qui est étonnant c’est que la scène se déroulant dans un super marché, aucune vidéo de cette exécution ne soit visible. On se souviendra de l’attentat du super cacher où Amedy Coulibaly se faisait abattre et ou l’on voit clairement que lors de son exécution, il avait les mains attachées. (Vidéo visible dans cet article). Il est donc probable que si des images émergeaient subitement, on se retrouve avec des anomalies similaires.

Différentes fictions tournent autour de ces attentats : Il y a la fiction du super héro, il y a la fiction du terroriste Radouane Lakdim, un petit crétin âgé de 25 ans qui aurait décidé de faire ça tout seul dans son coin qui est un fichier S, Marocain etc… On ajoute là dessus une montagne émotionnelle ce qui ne permet plus aux gens de réfléchir avec discernement, on prévoit une petite loi sur les fake news ce qui va faire taire les voix dissidentes et le tour est joué.

Un autre fait marquant concernant la mère de Arnaud Beltrame :

Une femme ayant perdu mari et enfant, catholique de surcrôit,  on peu facilement se mettre à sa place car sa vie doit être un véritable cauchemar. Dans cette thèse, elle sait que son mari c’est fait assassiner, elle intervient dans les médias sur la mort de son fils tout en sachant qu’il ne l’est pas, comment expliquer le fait qu’elle vienne s’exprimer à la radio sur cet événement 3 jours après la soit distante exécution de son fils. Il s’agirait ni plus ni moins d’un plan de communication jouant sur le storytelling, l’émotionnel donc le familial. De plus, pensez-vous que de la part de journalistes professionnels il soit éthique de solliciter une vieille dame ayant perdu les êtres qui lui sont le plus cher et ce, immédiatement après que les faits se soient déroulés ? Trouvez-vous cela décent ?

Stéphane Guibert / Finalscape / VK / MondiAspora

Retour sur l’exécution d’Amedy Coulibaly  dans le super cacher en 2015 suite aux attentats de Charly Hebdo.

Une autre thèse concernant les attentats de Carcassonne mettant en avant les étranges similitudes qui se répètent dans les scénarios.

Facebook Comments

Laisser un commentaire