Culture et cinéma : George Lucas in love

Spread the love

George Lucas in Love est un petit court-métrage de 8 minutes réalisé par des fans de Star Wars et centré sur l’écriture de celui-ci par George Lucas en 1967, encore étudiant en cinéma à ce moment-là. Il reprend même le titre et le concept de Shakespeare in Love

Je ne fais pas partie des haineux de George Lucas. Je fais même partie de ses défenseurs. Non seulement je trouve le bâchage contre lui exagéré, mais je trouve aussi que cette haine n’a de l’ampleur proportionnelle à celle de sa saga. Je pars donc du principe que ce sont les haters qui ont mis George Lucas sur le piédestal de Satan alors qu’il n’est qu’un créateur comme un autre. Et je trouve aussi que les haters ont pris un malin plaisir à se laver le cerveau d’un truc capital pour le plus grand plaisir de la mesquinerie: IL A CRÉE STAR WARS !
D’ailleurs je suis certain que ses détracteurs se complaisent dans le fait que ce court-métrage montre un George Lucas qui n’a rien inventé et qui a trouvé ses inspirations en jetant un coup-d’œil autour de lui. Parce que visiblement pour eux, George Lucas ne mérite rien, pas même le mérite d’avoir imaginé l’univers qu’ils osent prétendre défendre. Je ne dis pas que George Lucas n’a pas fait des choses mal-exécutés, mais il avait à chaque fois (bon quasiment à chaque fois) la passion et l’envie de faire quelque chose de bien.
Et pour tous ceux qui diront que George Lucas n’a rien inventé en se servant de l’argument inexistant de ce que montre ce court-métrage: Le court-métrage montre George Lucas imaginer Star Wars grâce à des éléments qu’ils voient autour de lui, et finalement…il y en a plein des œuvres qui s’inspirent du quotidien. J.K Rowling a imaginé Harry Potter en observant une écolière en uniforme, Ian Fleming a imaginé James Bond en se servant de son cousin espion comme modèle, Tolkien a créé la Terre du Milieu en se basant sur les langues anciennes et les vieilles civilisations, Pirates des Caraïbes a été basé sur une attraction…Quasiment tous les univers fictifs prennent leurs bases sur la réalité des choses réelles et du quotidien.
D’autant que George Lucas ne s’est jamais revendiqués avoir créé quelque chose d’original à 100%
Dans Star Wars on a le Voyage du Héros réduit à sa plus simple et pur forme, on a le sauvetage de la princesse, on a le contexte œdipien, la Force est la pensée philosophique religieux, Star Wars est un tourbillon de références culturels diverses.

D’autant que le court-métrage ne montre George Lucas s’inspirant que d’éléments individuels:

  • Les personnages (Han Solo, Chewbacca, Leia, Dark Vador, Jabba le Hutt, Yoda…)
  • La musique (pas mal la référence du Jazz dans la cantina)
  • Les événements (main coupée, révélation familiale choquante…)
  • Et autres (La Force, les Speeders, le côté obscur, les combats de sabres, la coiffure de Leia…)

Ces éléments ont certes été inspirés à vue, mais l’histoire il l’a imaginé, ces choses cités ne sont que des éléments extérieurs. N’importe qui peut faire un puzzle, mais obtenir quelque chose de beau en mélangeant habilement les pièces est d’autant plus ardu.
Enfin, je dis ça comme si ce film présentait exactement comment il a eu l’idée. La vérité est tout autre mais on sent que les créateurs du court-métrage ont pensé comme ça. Ce n’est pas comme ça que Lucas a eu l’idée mais c’est une parodie, et une bonne parodie passionnée.

Les inspirations de George Lucas sont tout autres mais même si court-métrage montre un George Lucas perdu qui trouve l’inspiration autour de lui, il n’est pas moquant. C’est réalisé avec passion. Comme une lettre d’amour à Star Wars et George Lucas. On sent que les créateurs savaient comment George Lucas a eu l’inspiration et ont pris une autre direction en faisant une parodie très sympathique sans se moquer du créateur lui-même.

Sinon pour le reste, la musique est très bonne, c’est même assez poétique vis à vis de Lucas.
L’humour est là, c’est très drôle et ludique de voir les inspirations de Star Wars (la blague Howard the Duck est bien trouvé aussi, bien qu’un peu mesquine vis à vis de Lucas).
Et regardez l’affiche, même ça c’est bien fait.

Ce court-métrage a été fait par des fans pour des fans et George Lucas, et il démontre un amour certain pour la saga culte qu’est Star Wars. Il a été fait en 1999 et vu le bashing, je doute qu’il aurait été aussi honnête si il avait été réalisé après la prélogie. Mais rappelez-vous en le regardant que George Lucas n’est pas le diable, mais un gars passionné qui a imaginé un univers bien à lui avec des rêves.

Facebook Comments

Laisser un commentaire