Culture & Cinéma : Quand les zombies sont de la partie

Spread the love

Mise à jour : Samedi 6 avril 2019 – 01:30 –

Âme vagabonde ce soir, j’ai envie de vous faire partager un moment de cinéma qui à l’époque, je veux parler des années 80 ou le cinéma gore était considéré comme le top de l’art cinématographique et qui  d’ailleurs est à l’origine des séries TV que nous connaissons aujourd’hui telle que : “The walking dead” (Les morts qui marchent), voici la source et l’origine de cette mode qui perdure dans le grand public avec cet hommage rendu au regretté  metteur en scène et réalisateur italien : Lucio Fulci.

Petit récapitulatif :

Lucio Fulci, né le  à Rome et mort le  dans la même ville, est un réalisateur, scénariste et acteur italien.

Réalisateur de nombreux longs-métrages, il restera dans les anales du cinéma international comme l’un des pionniers du film fantastique.

(Source : Wikipédia)

Petite anecdote :

Lors de la sortie du film “Frayeurs” en 1980 à Genève, la projection était programmée dans un cinéma de quartier à minuit. Nous étions à la mi octobre et cette projection à laquelle je me rendis fut mon premier film du genre.

Pour l’époque les images étaient impressionnantes, une tête se faisant transpercer de part en part avec une perceuse, une femme vomissant ses boyaux, des têtes éclatées par un prêtre suicidé, des cerveaux écrasés, des zombies mangeurs de chair humaine etc…

A la fin du spectacle, il n’y avait plus de transports en commun et c’est donc à pieds que je devais rentrer chez moi. Sur le chemin du retour, je devais emprunter un sentier qui bordait une falaise peut rassurante et qui passait à proximité d’un cimetière lugubre. Il y avait beaucoup de brouillard et de ma vie je n’eus jamais aussi peur.

Dario Argento, réalisateur Italien de plusieurs longs-métrages du même style cartonnait lui aussi dans ce genre de films à cette époque.

Le titre sonore présenté dans cette vidéo est le thème final du film : “La longue nuit de l’exorcisme” interprété par Ornella Vanoni  et dont la musique a été composée par Riz Ortolani .

Et pour les amateurs d’hémoglobine  issus des années 80, le tapis rouge vous est déroulé avec plus de 20 minutes de “Frayeurs” un des films cultes de Lucio Fulci.

“L’âme qui aspire à l’éternité doit se soustraire au joug de la mort, toi qui passes au seuil des ténèbres, viens!”

Âmes sensibles s’abstenir !

Stéphane Guibert / Finalscape

 

Facebook Comments

Laisser un commentaire