CULTURE & CINEMA : Karl Jenkins “Adiemus”

Spread the love

CULTURE & CINEMA : Karl Jenkins “Adiemus”

En quête d’aventures et pour sauver mon âme sœur, moi et mes compagnons nous retrouvions projetés au delà de la réalité et du temps, dans une dimension faite de chimères et de rêves, dans un monde fait de magie où la réalité n’a plus cours.

C’est au sortir d’une forêt sombre et ténébreuse que s’offrit à nos yeux ébahis, une plaine faite de lumière de couleurs et de cristaux étincelants de mille feux. Il nous était désormais possible de nous envoler tout en nous fondant dans les éléments; nous avions atteint Adiemus, le but ultime. (Extrait de ma nouvelle : “Ni ici ni ailleurs”).

Karl Jenkins nous invite à un voyage musical qui nous transporte d’un univers cartésien à un univers fantasmagorique que nos rêves les plus fous nous permettent de construire au fil de nos envies et de l’amour qui nous manque.

La musique est un fil conducteur qui nous propulse au delà d’une réalité bien souvent trop fade, triste, sans goût et sans couleur.

Un petit moment d’évasion en attendant des jours meilleurs.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

Facebook Comments

Laisser un commentaire