Quatre ans de prison pour Patrick Balkany

Source de l’image >>>

Patrick Balkany plonge pour fraude fiscale, le maire de Levallois-Perret a été immédiatement incarcéré à la prison de la Santé. Sa femme Isabelle a été condamnée à trois ans de prison mais sans mandat de dépôt.

Quand les gros bonnets plongent, la république tremble ! (ndlr.)

Couple Balkany : voilà 4 choses que vous ne savez peut-être pas sur eux :

  • La grosse augmentation de salaire de Patrick Balkany

En septembre 2018, le conseil municipal de Levallois-Perret vote une augmentation de 56% du salaire de maire de Patrick Balkany. Il avait du quitter son siège de député un an plus tôt en raison du non-cumul des mandats et souhaitait compenser les 5’600 euros par mois perdus de son salaire de député. Pour rester dans la légalité, son augmentation de salaire a du être accompagnée d’une baisse de salaire de ses adjoints : ceux-ci on donc perdu chaque mois 76 euros de leurs 1’700 euros mensuels.

  • Les succès électoraux de Patrick Balkany

Patrick Balkany a été élu maire de Levallois-Perret pour la première fois en 1983. À ses côtés : son épouse Isabelle Balkany, nommée directrice de la communication. Depuis, Patrick Balkany a toujours été réélu maire sauf une fois, lors des municipales de 1995.

  • Les affaires judiciaires

Les époux Balkany sont impliqués dans de multiples affaires judiciaires. En 1996, ils ont été condamnés parce qu’ils avaient employé, aux frais du contribuable, trois agents municipaux pour les servir dans leurs résidences principales et secondaires le 13 mai 2019 au début de leur procès pour “fraude fiscale” et “blanchiment de fraude fiscale”. Ils sont soupçonnés d’avoir dissimulé plus de 13 millions d’avoir au fisc, en particulier deux luxueuses villas au Maroc et dans les Caraïbes.

  • Plus de 40 ans de mariage

Isabelle et Patrick Balkany se rencontrent en 1975. Selon Patrick Balkany, l’idylle se noue le 13 décembre 1975 alors qu’il désside de laisser tomber sa compagne de l’époque pour inviter Isabelle à passer une soirée avec lui. En 1995, les Balkany se séparent plusieurs mois. Le couple Balkany finira par se reformer et retourner à la mairie de Levallois-Perret pour briquer un nouveau mandat en 2001. Isabelle Balkany devient alors première adjointe au maire.

Crédit Vidéo : Brut Officiel

Mise en ligne : Stéphane Guibert / Finalscape

 

Suisse : Les candidat.e.s aux élections fédérales connaissent-ils bien votre quotidien ?

Les candidat.e.s aux élections fédérales connaissent-ils bien votre quotidien ?

Faire les courses, cuisiner, joindre les deux bouts: suivez-les en immersion, une journée dans la vie de tous les jours des Romands.

“C’est ma Suisse”, sur la RTS le mercredi 28 août, 20h10

Crédit vidéo : Radio Télévision Suisse

Réforme des retraites : vérité et contre vérité

Source de l’image

Une députée LREM en marche souhaite vous parler de la réforme des retraites.

La réforme des retraites, rien à craindre…. Ah vraiment !?

G.S / FINALSCAPE

Le théâtre de Guignol : François de Rugy ministre démissionnaire porte plainte contre Mediapart pour diffamation

“Les riches c’est fait pour être très riches et las pauvres très pauvres !” (G.S)

François de Rugy a annoncé ce mardi après-midi qu’il avait présenté sa démission de ministre de la Transition écologique. Dans ce même communiqué Facebook, il a également révélé qu’il avait déposé plainte pour diffamation contre Mediapart.

Ce mardi, au cœur de l’après-midi et à la surprise générale, le ministre de la Transition écologique a annoncé, via un statut Facebook, qu’il avait présenté sa démission au Premier ministre dans la matinée. François de Rugy était sous le coup de révélations mettant en cause son train de vie lorsqu’il était président de l’Assemblée nationale et la frontière qu’il avait établie entre sa vie professionnelle et privée.

L’affaire avait été initiée mercredi dernier par des révélations de Mediapart.Il a aussi livré une autre information dans ce post Facebook ce mardi.

Vidéo:

François de Rugy aurait organisé au moins une dizaine de dîners aux frais de l’État, sans qu’ils ne soient en lien avec ses fonctions de président de l’Assemblée nationale. Un dîner de saint Valentin entre M. de Rugy et sa femme est aussi en cause.

Notre journaliste David Perrotin est allé à la rencontre des députés pour leur demander ce qu’ils en pensaient, tous n’ont pas répondu, certains ont de drôles arguments.

Mise en ligne : Stéphane Guibert / Finalscape

Gilets jaunes : Quand les français scandent un slogan dans le vide

Mise à jour : lundi 01 juillet 2019 – 16:13 –

Source de l’image

Petit à petit, on avale le fromage. On dit que les Suisses sont lents mais en matière de compréhension, les français battent des records !

Beaucoup de français ne l’on pas encore compris car quel que soit le président élu, c’est toujours l’Europe qui aura le dernier mot. Cette Europe qui rappelons-le a été imposée au peuple suite à la forfaiture de 2007 lors de la ratification du traité de Lisbonne et ce malgré le vote de 2005 ou à plus de 54%, les français rejetèrent l’Espace économique européen.

Le problème ce n’est pas les politiques mais l’appartenance du pays à l’Europe.

François Asselineau, président fondateur du parti UPR nous le rappelle.

G.S / Finalscape

La politique et son baratin à répétition

Emmanuel Macron connaît ses classiques.

De présidentielle en présidentielle, seules les promesses changent, elles représentent l’emballage d’un paquet cadeau empoisonné, je dis bien empoisonné car elles sont dans la majeure partie des cas non tenues. Seuls les discours restent les mêmes quelque soit le gouvernement en place et beaucoup en sont encore à y croire.

Merci au média Brut pour ce petit montage qui nous rafraîchit la mémoire.

G.S / FINALSCAPE

En période électorale, ne faites pas confiance aux machines électroniques

Source de l’image

Les machines électroniques à voter ne sont pas fiables, faites attention !

Un informaticien Hollandais nous le démontre clefs en main.

En Suisse, nous avons connu le même problème et toutes les machines ont été désactivées et retirées. De plus, sachez qu’un vote blanc n’est pas comptabilisé et va en la faveur du candidat que vous aimez le moins donc, tous aux urnes traditionnelles pour ces européennes.

G.S / FINALSCAPE

Politique : Mentir aux français est nécessaire pour leur donner de l’espoir

Mise à jour : vendredi 5 avril 2019 – 15:55 –

Gilets jaunes, vous avez encore du pain sur la planche j’en ai bien peur !

Incroyable ou presque mais vrai !

Après Sibeth Ndiaye qui assumait de mentir pour protéger le Président, voilà désormais un député “En Marche”, Patrick Vignal qui trouve parfaitement normal de “ne pas dire la vérité” pour donner de l’espérance aux français.

Mais jusqu’où ira la débandade ? Bienvenue dans le monde des “Bisounours”.

G.S / FINALSCAPE

Lors d’un débat sur Cnews portant sur les propos polémiques tenus dans le passé par la nouvelle porte-parole du gouvernement, un député LREM a estimé que les dirigeants ne devaient «pas dire la vérité» car la population avait besoin d’«espérance».

Un poisson d’avril ? Invité le 1er avril sur Cnews, le député LREM de la 9e circonscription de l’Hérault, Patrick Vignal, a affirmé trouver tout à fait normal que la nouvelle porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, ait affirmé en 2017 à L’Express : «J’assume parfaitement de mentir pour protéger le président». Pour le parlementaire, s’offusquer que celle qui doit, selon la définition même donnée par l’exécutif sur son site internet, «défendre, expliquer, promouvoir l’action conduite par le gouvernement», ait admis mentir intentionnellement pour défendre le chef de l’Etat, est problématique.

On va être très clair : s’il faut dire la vérité aux Français, ça veut dire dix ans de sang et de larmes

Après que Clément Viktorovitch, politologue et chroniqueur média s’intéressant à l’analyse des discours politiques, rappelait la sortie de Sibeth Ndiaye, et sa justification – à savoir que la phrase en question avait été sortie de son contexte – Patrick Vignal a souhaité mettre un terme au débat. A l’interrogation : «Est-ce normal de nommer un porte-parole gouvernemental qui a confié utiliser le mensonge pour défendre le président de la République», le législateur a fortement réagi.

Vous voulez que je parle de dossiers importants ? De terrorisme ? Vous voulez dire la vérité aux gens ?

«On va être très clair : s’il faut dire la vérité aux Français, ça veut dire dix ans de sang et de larmes», débute l’ancien adjoint au maire de Montpellier. «Vous voulez que je parle de dossiers importants ? De terrorisme ? Vous voulez dire la vérité aux gens ? Sur le chômage ?», poursuit encore Patrick Vignal.

«Le problème de la politique c’est pas de mentir, c’est de faire des choses», selon le député

Selon lui, l’important est en effet aujourd’hui de «donner une vision d’espérance aux Français». «Le problème de la politique c’est pas de mentir, c’est de faire des choses», illustre-t-il enfin à l’appui de son propos. Partant, Clément Viktorovitch a répliqué se réjouir que «la clarté soit faite ». «Vous venez d’expliquer que non seulement le mensonge ne vous choquait pas en politique, mais que de surcroît il était justifiable quand il s’agissait de donner de l’espoir aux Français plutôt que de leur dire la vérité. […] On voit quel est votre logique politique !»

Une séquence que le chroniqueur a posté sur son compte Twitter, accompagné du commentaire : «Après [Sibeth Ndiaye] qui assumait de mentir pour protéger le président, voilà désormais un député En Marche [Patrick Vignal] qui trouve parfaitement normal de “ne pas dire la vérité” pour “donner de l’espérance aux français”. Très tranquillement. Mais sinon, tout va bien…»

 

Éducation Nationale : Une loi passée en catimini prévoit la censure des professeurs (Vidéo)

L’ÉTAT VEUT FAIRE TAIRE LES PROFS

Un enseignant s’insurge contre le projet de loi sur l’école !

Ce que prévoit le projet de loi sur l’école, ce n’est rien d’autre que la CENSURE des professeurs et l’INTERDICTION de toute parole critique à l’égard du fonctionnement de l’institution scolaire.

La vidéo invite à une mobilisation contre ce projet de loi et à faire entendre la voix de la SOLIDARITÉ avec le personnel éducatif !

Lire la suite

Arnaud Montebourg ballance tout sur l’Europe

Excellente interview d’Arnaud Montebourg qui dénonce une gestion déloyale de la France et de tous les pays de la communauté européenne.

Tout y passe dans cette interview, démantèlement du pays, le fait de faire payer les frais de la crise aux classes les plus défavorisées et ce mot de la fin : “Vous ne croyez pas qu’il y a un peu de laisser-aller dans ce bazar ?”

Un Arnaud Montebourg qui redonne à la classe politique un peu de crédibilité.

Stéphane Guibert / Finalscape