Magouilles : Quand une juge se fait décorer pour avoir truqué des jugements

“Selon que vous serez puissant ou misérable Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir”

Cette moralité tirée de la fable de Jean de La Fontaine : Les Animaux malades de la peste (1678) tombe à point nommé dans ce billet, en effet :

Maître DANGLEHANT interpelle le premier ministre, Edouard Philippe Lors du “grand débat” à Sartrouville.

Lors du “grand débat” à Sarteouville, Maître François Danglehant, avocat à Paris-Saint-Denis énonce le cas de la juge Anne Cochet qui fabrique de faux jugements, pas du tout sanctionnée administrativement, ni pénalement, mais bien au contraire promue dans la justice européenne jusqu’en Ouzbékhistan.

Lire la suite

Archives à conserver pour l’histoire : Les Pinçon-Charlot analysent le cas Emmanuel Macron

Les Pinçon-Charlot analysent le cas Emmanuel Macron

Tout le système oligarchique et politique est remis en question dans cette entrevue qui s’adresse à toutes celles et ceux dont les neurones ne tournent pas forcément qu’autour des nouvelles technologies, des “sitcom” et des selfies ; ou en d’autres termes, cette entrevue s’adresse à toutes celles et ceux qui sont éveillés et qui ont la tête sur les épaules. Merci à Michel et Monique Pinçon-Charlot pour cette analyse (ndlr).

Le couple de sociologues de la grande bourgeoisie analyse pour le média “Politis” la trajectoire d’Emmanuel Macron, « mandaté par la classe dominante pour donner un grand coup de balai sur les divisions politiques, qui paralysent les intérêts de l’oligarchie ». Ils dénoncent également la « corruption de classe » que révèle les « affaires » récentes.

Sur Youtube

Sur VK

G.S / FINALSCAPE

Vidéo du jour : La magie de la technologie. Le JT de France 3 a-t-il censuré une pancarte anti-Macron ?

Photoshop à échelle médiatique

Voir aussi >>>

G.S / FINALSCAPE

Médias : RT France décrié par l’Élysée pour être un outil de propagande, Moscou contrattaque

RT France décrié par l’Élysée pour être un outil de propagande, Moscou contrattaque. (Vidéo en fin d’article)

Selon Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement français, Sputnik et Russia Today ne sont pas des organes de presse, ces deux médias sont des outils de propagande financés par un État étranger et il ajoute que les gens qui travaillent dans ces deux médias ne sont pas des journalistes, ce sont des propagandistes et c’est la raison pour laquelle ils ne seront jamais admis dans la salle de presse de l’Élysée.

Moscou contrattaque par la voie de Maria Zakharova, porte-parole du ministère Russe des affaires étrangères qui déclare qu’il y a un vrai problème de censure en France, elle reproche notamment aux médias français de reproduire sans cesse des informations non fiables à l’égard de la Russie.

RT France a reçu plus de 70 refus d’interviews de la part des autorités françaises au cours de la période récente alors que les autorités Russes sont interviewées par les médias Français, les journalistes peuvent parler à qui ils veulent sur le territoire de la Fédération de la Russie et ce sont les médias Russes que l’on accuse de censure et de propagande.

Lire la suite

Médias : Quand la contrainte budgétaire se conjugue avec la censure politique

Coupes budgétaires, un moyen efficace pour s’attaquer aux journalisme d’investigation en amont.

Les coupes budgétaires décidées par le gouvernement ont directement visés les magasines : Complément d’enquête ainsi qu’Envoyé Spécial ou 33 CDD seront supprimés.

Les coupes budgétaires desservent  la censure car en s’attaquant à ces émissions en justifiant un budget serré, on met en place une censure en amont.

Tout cela se conjugue également et sournoisement avec la fameuse loi secret des affaires.

Stéphane Guibert  / Finalscape / Tous pour la vérité / VK /

Bulletin complet de François Ruffin

Environnement : Quand la loi sur le secret des affaire protège les grands pollueurs

Désormais, plus aucun scandale sanitaire, écologique ou autres ne peut échapper à la loi sur le secret des affaires mais figurez-vous que cette loi ne va ni dans le sens des intérêts des consommateurs ni dans celui des riverains bien au contraire.

Loi sur le secret des affaires :

Cela est est à peine exagéré mais le fait de dénoncer la pollution d’une nappe phréatique, un empoisonnement lié à des produits dangereux peut être désormais attaqué par l’industriel qui estimerait que ses intérêts financiers sont mis en danger puis, sanctionné lourdement par la justice dont la loi mise en place donnera forcément raison au plaignant.

Cela vous offusque ?

Eh bien sachez que pendant que vous vous régaliez avec le mondial, pendant que vous vous lézardez sur les plages, pendant que vous vous souciez de votre programme télé, du dernier I Phone à venir, de combien d’amis vous avez sur Instagram, Facebook etc… les politiques eux, corrompus pour la plupart, ne perdent pas leur temps et profitent de votre attention détournée pour pondre derrière votre dos, en catimini, des lois liberticides leur permettant un contrôle évidemment total sur vos choix, vos besoins, et somme toute sur vos vies.

La première vidéo de ce billet vous propose un “live”, celui d’un citoyen comme vous et moi qui démontre images à l’appui et au risque d’encourir de l’emprisonnement (loi secret des affaires oblige), que malgré les efforts que l’on vous demande de fournir en matière de recyclage ne servent à rien car la plupart des ordures sont finalement ré acheminées puis enterrées en pleine nature.

Tout y est jeté en vrac, alimentaire, plastics, produits toxiques (qui finissent dans les nappes phréatiques) et qui par souci de camouflage de la part des pollueurs indélicats sont finalement recouverts de terre sur laquelle on replante.

Retour sur le courageux témoignage d’un employé qui avait osé filmer le déversement sauvage d’ordures de toutes sortes en pleine nature en dénonçant son employeur.

C’est sur la chaîne Suisse, RTS qu’était diffusée l’émission “A Bon Entendeur” et qui publiait une enquête sur les huiles d’olives, titre du sujet : “Huile d’olive extra vierge : une appellation qui se mérite !

Compte rendu de l’émission :

C’est normalement la meilleure, la plus saine des huiles d’olive. Régulièrement, des prélèvements et des contrôles sont effectués pour vérifier si cette appellation n’est pas usurpée, car une huile d’olive doit remplir plusieurs conditions pour s’intituler “extra vierge”. Or ce n’est pas toujours le cas ! Les chimistes cantonaux viennent d’en déclasser plusieurs. Le point sur ces toutes nouvelles analyses avec Patrick Edder, chimiste cantonal genevois.

Sujet très intéressant jusqu’à la fin ou des huiles qui avaient été analysées et reconnues non conformes pour cette appellation d’huile d’olives extra vierge pressée à froid et ce pour différents motifs n’avaient pu être mentionnées à l’antenne pour des questions de loi.

En France, cette loi, “Secret des affaires” qui a été adoptée par l’Assemblée tout récemment a fait polémique car elle met gravement en danger la démocratie, privant ainsi les consommateurs de l’accès à l’information en donnant  carte blanche aux industriels pour toutes les magouilles et les dérives.

Ce sont des émissions comme “Cash investigation”, “Envoyé spécial” etc … qui ne pourront tout simplement plus être produites.

Cette loi qui à l’origine était appliquée afin de protéger les industriels contre l’espionnage a été élargie aux journalisme d’investigation et aux lanceurs d’alerte.

Stéphane Guibert

Crédit vidéo : Radio Télévision Suisse

O.N.U et casques bleus, L’envers du décor

Les Casques bleu de l’ONU, notamment des soldats Français, violent femmes et enfants en les obligeant à avoir des rapports sexuels avec des animaux dans des pays déjà ébranlés par la guerre.

Une affaire en cachant une autre, l’émotion tarie, on entend plus parler de ces scandales qui ont éclaboussés l’honorable institution internationale.

Cette vidéo remonte à 2016 et mettait en évidence les dysfonctionnements de ces institutions censées pourtant apporter aide et réconfort à des populations meurtries par la guerre.

Qu’en est-il aujourd’hui ?

Il n’y a pas un jour où une affaire touchant des enfants ne soit révélée, discrètement dans les médias mainstream mais plus largement dans les médias de réinformation ou par des lanceurs d’alerte. Mais de ne plus, ou moins en parler suffit-il pour penser que tout est rentré dans l’ordre ? Rien n’est moins sûr.

Celhia de Lavarène, journaliste en poste à New-York pour plusieurs médias français et auteur du livre “Les étoiles avaient déserté le ciel” revient sur ce triste épisode lors d’une interview.

Les articles pullulent sur le web

Stéphane Guibert  / Finalscape / Tous pour la vérité / VK /

Directive Européenne RGPD : C’est l’enfer pavé de bonnes intentions !

La loi sur le secret des affaires a suscité de nombreuses polémiques sur les réseaux sociaux, des journalistes de renom comme Élise Lucet se sont mobilisés pour couper court à cette loi liberticide en organisant des pétitions qui n’auront finalement porté aucun fruit puisque la loi est appliquée depuis fin juin. Mais connaissez-vous la directive Européenne “RGPD” qui sonne le glas des journalistes, de l’information alternative tout en s’attaquant à votre propre liberté ?

Stéphane Guibert

Jamais auparavant les pays d’Europe n’ont été aussi proches de l’esclavage total de l’opinion publique, alors même que les gens se vantent d’avoir acquis de nouvelles sécurités.

Depuis le 25 mai 2018, la nouvelle directive de l’UE sur la protection des données (RGPD) est entrée en vigueur. Les hommes politiques et la presse réaffirment la nécessité de ce nouveau règlement pour mieux protéger les données personnelles des citoyens de l’UE. Mais qu’est-ce qui se cache derrière les nouveaux paragraphes de l’UE ? S’agit-il vraiment d’une plus grande transparence pour les citoyens ou des objectifs complètement différents sont-ils dissimulés derrière le flot vaguement formulé des règlements de l’UE ?

Avec cette émission Kla.TV apporte la lumière dans l’obscurité. Oliver Janich, Jo Conrad, Michael Vogt, Dirk Müller et Ivo Sasek ont des choses à dire.

Cette vidéo est à visionner et à partager ne serais-ce que pour informer le maximum de personnes de l’arnaque dans laquelle nous sommes tombés !

G.S

La crise des migrants en Europe, le volte face d’une population désabusée par ses élites et ses médias

Cette image qui fit le tour du monde, fut le point de départ mais aussi et surtout le point de non retour à une migration massive vers l’Europe.

Cette image instrumentalisée par les médias, ce petit garçon tout d’abord pris pour un syrien et qui c’est ensuite avéré être Turc, Aylan Kurdi, qui fit pleurer dans toutes les chaumières, ce petit garçon dont la mort tragique fut prise en otage par les médias occidentaux, exposé aux vues de tous et dont l’émotionnel collectif permit à ce phantasme de venir en aide à la veuve et à l’orphelin, fut en fait le cheval de Troie permettant une migration sans précédent vers l’Europe des pays africains et du Moyen-Orient.

Ce petit garçon est devenu aujourd’hui, dans l’inconscient collectif, l’objet de toutes les controverses en matière de migration.

Alors qu’à l’époque tous et plus particulièrement la France et l’Allemagne étaient acquis à la cause des migrants voilà qu’aujourd’hui les discours semblent vouloir faire volte face avec des commentaires racistes et haineux à leur égard.

je ne vais pas entrer dans les détails géopolitiques liés à la crise migratoire mais je suis les mouvances sur les réseaux sociaux depuis plus de 5 ans et me suis rendu compte que pour beaucoup, les pros migration à l’époque du petit Turc retrouvé mort sur cette plage sont les mêmes qui la renie aujourd’hui.

L’émotionnel est un bien mauvais conseiller car il nous dirige vers des alternatives sans lendemain, des alternatives destructrices dont nous devons payer le prix fort que ce soit sur le plan politique mais aussi et surtout géopolitique.

Les réseaux sociaux se nourrissent de nos émotions primaires pour alimenter un vivier peuplé de prédateurs qui se servent de nos états d’âme afin d’assouvir leur désir de pouvoir et tant que nous ne l’auront pas compris, tant que nous continuerons à alimenter des partis politiques ou autrement dit, des complices de ce système, nous en resteront les otages.

Il y a beaucoup de travail.

Stéphane Guibert

 

Médias : Jean-Claude Bourret, ancien présentateur vedette du JT de TF1 Dénonce

Jean-Claude Bourret, ancien présentateur vedette du JT de TF1 Dénonce

“Vous ne pouvez pas attaquer de front les tout-puissants si non ils vous écrasent et à plus forte raison si ces tout-puissants sont vos employeurs”

Jean-Claude Bourret, ancien présentateur vedette du JT sur TF1 dénonce aujourd’hui à quel point il est difficile pour un journaliste honnête d’exercer son métier dans des conditions normales.

G.S