Cessez-le-feu entre le Hamas et Israël, des manifestations en protestation contre l’accord d’un cessez-le-feu avec le Hamas.

Le mouvement islamiste Hamas et les groupes armés palestiniens ont annoncé hier soir un cessez-le-feu avec Israël conclu indirectement sur intercession égyptienne. Cet appel intervient après la plus sévère confrontation entre les deux camps depuis la guerre de 2014.

«Les efforts de l’Egypte ont permis d’aboutir à un cessez-le-feu entre la résistance et l’ennemi sioniste, et la résistance le respectera aussi longtemps que l’ennemi sioniste le respectera», ont communiqué les groupes.

Aucune confirmation n’a été obtenue de la part d’Israël, qui se garde généralement de corroborer directement des accords de trêve avec ses ennemis palestiniens. Seul le ministre de la Défense, Avigdor Lieberman, a publié un communiqué pour démentir avoir soutenu un arrêt des opérations israéliennes.

Vidéo :

« Avec dix bombes on finit Gaza »
« On a pas besoin de [faire] rentrer des soldats et les faire tuer »

Propos tenus lors des manifestations en protestation contre l’accord d’un cessez-le-feu avec le Hamas.

Histoire : Le mur des lamentations serait le reste d’un vestige romain

Coup de tonnerre en Israël

Le mur des lamentations vestige le plus sacré des israélites serait en réalité … un théâtre construit par les Romains .

Énorme déception pour le peuple hébreu venant du monde entier pour prier devant le monument construit selon la tradition par Hérode le Grand l’un des personnages les plus importants de l’histoire de l’époque du Second Temple.

Aujourd’hui ce sont les vestiges d’un bâtiment public romain qui ont été dégrafés dans la vieille ville de Jérusalem. Joe Uziel, qui a mené ces fouilles pour l’Autorité des antiquités d’Israël, a déclaré qu’il s’attendait à trouver une rue à la place de ce bâtiment qui s’apparente à un théâtre romain.

«Mais, au fur et à mesure que nous creusions, nous nous sommes rendu compte que nous n’arrivions pas à trouver la rue. À la place, nous avons découvert un bâtiment circulaire (…) Nous avons compris en fait que nous mettions au jour une structure de type théâtre», a-t-il raconté.

On ignore en revanche si le bâtiment était utilisé pour des réunions de l’administration romaine ou comme un lieu de spectacles. Les archéologues estiment cependant qu’avec sa taille relativement petite et en raison de son emplacement, il s’agirait d’une structure connue de l’époque romaine sous le nom d’odéon.

Site web >>>

Palestine : Vif débat concernant le sionisme et la colonisation de la Palestine sur le plateau de LCP

Seconde table de la loi relative au prochain :

Tu ne convoiteras pas la maison de ton prochain, tu ne convoiteras ni sa femme, ni son serviteur, ni sa servante, ni son bœuf, ni son âne, ni rien qui lui appartienne.

Vif débat sur le sionisme et la colonisation de la Palestine

G.S / FINALSCAPE

Le Christ était-il Juif ? Conférence.

En quoi l’avènement d’un Messie aux frontières de l’humain et du divin faisait-il écho aux croyances des contemporains juifs de Jésus ? Au-delà de la judaïté de Jésus, quelle est la judaïté du concept de Christ ?

« Le Messie-Christ existait dans la pensée juive bien avant que Jésus ne naisse à Bethléem », écrit Daniel Boyarin, dans son livre Le Christ juif. Il invite à nuancer l’idée selon laquelle le judaïsme aurait toujours été un monothéisme strict. Les frontières que l’histoire a posées rétrospectivement entre la parole de Jésus et le judaïsme étaient sans doute bien plus poreuses à l’origine.

Jésus a-t-il aboli ou accompli la Torah ? Les Évangiles en sont-ils l’appropriation, la récupération ou la prolongation ?

Gaza : Selon BHL, la brutalité exercée sur les Gazaouis et les morts sont dues aux tyrans palestiniens et non à l’armée israélienne

Selon BHL, la brutalité exercée sur les Gazaouis et les morts à la frontière israélo-palestinienne sont dues aux tyrans palestiniens et non à l’armée israélienne.

Interviewé sur la chaîne C News, Bernard-Henri Lévi déclarait que dans l’idée du droit au retour, il y avait une négation brutale de l’existence même d’Israël et concernant la brutalité de l’armée israélienne à l’encontre des Gazaouis, BHL rétorque ne pas être sûr que ce mot, brutalité, puisse s’appliquer.

Stéphane Guibert

Palestine : Gaza, l’insupportable hypocrisie

“Pourquoi la France ne condamne pas ce blocus illégal de Gaza ?”

Une question cruciale, abordée par la députée Elsa Faucillon à l’Assemblée nationale.

“pourquoi la France ne condamne pas ce blocus illégal de Gaza ? Toute une population y est emprisonnée depuis 11 ans n’ayant accès ni à son espace aérien, ni accès à son espace maritime et qui ne peut compter que sur son geôlier pour subvenir à ses besoins.

La France semble trouver cela normal, c’est extrêmement choquant.

La diplomatie française est-elle à ce point aux ordres du gouvernement israélien d’extrême droite et quand la France compte-t-elle réagir pour enfin exprimer sa solidarité au peuple gazaoui et agir pour mettre fin à l’impunité d’Israël ? C’est ça le prix pour la paix”.

 

Les marines de guerre française et israélienne main dans la main…

L’Association France-Palestine Solidarité (AFPS) dénonce le fait que «pour la 1ère fois depuis 55 ans, deux bâtiments de la marine de guerre israélienne ont participé à Toulon à des manœuvres communes avec la flotte française en présence du chef de la marine israélienne».

Une déclaration israélienne, rapportée par l’AFP, précise qu’elles ont visé à faire face à des attaques « asymétriques » venant de petits bâtiments et à « tester nos communications en vue d’une attaque commune ».

Il s’agit – estime l’AFPS – d’une “démarche inacceptable qui rompt avec la politique initiée par le général de Gaulle en 1967 et renoue avec la « fraternité d’armes » de la calamiteuse expédition coloniale de Suez en 1956. Un message particulièrement choquant à l’heure où la France se ridiculise en empêchant les petits bateaux de la flottille de la liberté de mener à bien leur mission vers Gaza”.

L’AFPS demande en effet “que signifie aujourd’hui en effet « une attaque commune » avec cette marine de guerre, qui sème la terreur de façon récurrente à Gaza en y menaçant ou attaquant chaque jour les pêcheurs ? Qu’est-il donc arrivé à la France à l’heure où Israël, encouragé par Trump, vise ouvertement l’Iran et risque de mettre toute la région à feu et à sang ?”

L’annonce de cette coopération guerrière navale France-Israël survient en outre au même moment que l’annonce du renforcement des capacités offensives de la marine de guerre israélienne, à laquelle nous avons fait écho il y a peu.

Réaction

Exfiltrés de Syrie en Jordanie, des centaines de Casques blancs, organisation soupçonnée de liens avec des groupes terroristes, devraient être transférés vers des pays occidentaux. Supervisée par l’ONU, l’opération aurait été réclamée par Washington.

(Source de l’image)

Tiens donc !

Exfiltrés de Syrie en Jordanie, des centaines de Casques blancs, organisation soupçonnée de liens avec des groupes terroristes, devraient être transférés vers des pays occidentaux. Supervisée par l’ONU, l’opération aurait été réclamée par Washington.

Environ 800 membres de l’organisation controversée des Casques blancs syriens, financée par les Etats-Unis et d’autres pays occidentaux, ont été évacués avec leur famille vers Israël puis transférés en Jordanie dans la nuit du 21 au 22 juillet, selon la radio de l’armée israélienne citée par l’AFP. De même source, l’opération a été effectuée sur demande de Washington et de plusieurs pays européens.

Les membres de cet organisme, qui se présente comme humanitaire mais est soupçonné de proximité avec des groupes terroristes, notamment liés à al-Qaïda, ont dans un premier temps été exfiltrés du sud-ouest de la Syrie vers une base militaire de l’État hébreu, selon des correspondants du journal allemand Bild. L’opération a débuté aux petites heures le 21 juillet puis s’est poursuivie jusque dans la nuit.

Le porte-parole du ministère jordanien des Affaires étrangères Mohammed al-Kayed a annoncé que les Casques blancs, actifs uniquement dans des zones sous contrôle des rebelles, seraient transférés en Allemagne, au Royaume-Uni et au Canada «en raison du risque pour [leur] vie» et «pour des raisons purement humanitaires». En juin, Amman, qui accueille déjà environ 1,3 millions de réfugiés syriens avait en effet fait savoir qu’elle n’en accepterait pas plus, soulignant la nécessité d’une «solution politique».

Israël dit s’en tenir à la «non-intervention»… Vraiment ?

Tsahal a souligné dans un communiqué que cette opération ne traduisait pas un changement dans le refus d’Israël d’accueillir des réfugiés syriens sur son territoire. «Il s’agit d’un geste humanitaire exceptionnel. Israël maintient sa politique de non-intervention dans le conflit en Syrie et continue à considérer le régime syrien comme responsable de toutes les activités qui ont lieu sur le territoire syrien», peut-on lire dans le texte.

Source RT Français

Cela ne vous rappelle-t-il rien ?

White Helmets (Casques blancs), une autre réalité.

J’avais fait une autre petite vidéo à propos et en incluant les hôpitaux, les stocks de médicaments autour d’ ici. Encore une fois, si nous avons vécus la mort au quotidien ici à cause de ces mêmes personnes qui tuaient le jour et revêtaient le casque blanc par intermittence, je vous invite à vous faire votre propre opinion, à faire vos propres recherches, je vous montre seulement.

Pierre Le Corf

(Article source)

Stéphane Guibert / Finalscape

Palestine : Calme fragile à Gaza après la pire confrontation armée depuis 2014

Un immeuble soupçonné par Israël d’être utilisé par le Hamas à des fins militaires a été pris pour cible samedi 14 juillet 2018. Cette attaque a tué 2 adolescents et blessé une dizaine de personnes.

Une quarantaine d’autres cibles ont été touchées dans la bande de Gaza dont 2 tunnels ainsi qu’un quartier général du mouvement islamiste dans le nord de l’enclave.

Pour Israël, il s’agit de la plus importante série de raids aériens dans cette zone depuis 4 ans.

Selon le premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, il a été décidé d’une action forte contre le terrorisme du Hamas qui a été frappé avec le coup le plus dur depuis l’opération “bordure protectrice” et la force de ces attaques sera renforcée si nécessaire.

Samedi, près de 200 tirs de roquettes et de mortiers ont été dirigés vers Israël blessant 3 personnes dans le sud du pays. Toutes ces frappes font suite à des affrontements ce vendredi à la frontière, ils ont fait 2 morts et plus de 200 blessés palestiniens, et côté israélien, un soldat a été blessé.

Source : Radio Télévision Suisse

Culture & Cinéma : Menace sur l’Eurovision en Israël – Le géant américain Universal Music accuse Netta de plagiat

Le géant américain de la musique, Universal Music, accuse la candidate israélienne Netta Barzilaï d’avoir plagié le titre “Seven Nation” du groupe White Stripes pour sa chanson “Toy” avec laquelle elle a remporté le dernier concours de l’Eurovision, révèle mardi le site israélien d’information Walla.

Selon Walla, le major du disque a adressé il y a deux semaines aux producteurs de Netta un courrier juridique préalable au lancement d’un procès. Les producteurs, prenant très au sérieux la menace, ont dépêché une équipe juridique à Los Angeles pour tenter de trouver un accord.

En cas de plagiat avéré, les conséquences pourraient être “catastrophiques” pour Israël. Le règlement du concours de l’Eurovision stipule expressément que la chanson inscrite est “une œuvre originale (composition/texte) et qu’il ne s’agit en aucune façon d’un plagiat”. Israël risque de se voir retirer sa victoire et l’organisation du prochain concours.

Des semaines avant le début de l’Eurovision, des internautes avaient déjà fait le rapprochement entre les deux titres.

Source : Radio Télévision Suisse

Gaza : Un député français franchit le pas et traite Israël d’état terroriste

Jean Paul Lecoq député de la Seine-Maritime interpelle le président du parlement israélien sur les massacres de masse à Gaza .

Courageux sketch diffusé sur la Radio Télévision Suisse : “Le Monopoly palestinien”

Crédit vidéo : Radio Télévision Suisse