Culture & Cinéma : Un Moonlight shadow Unplugged Mix

Source de l’image

Qui n’a jamais entendu ou fredonné ce titre mythique des années 80 et que nous devons à ce compositeur incontournable Mike Oldfield : “Moonlight shadow” ?

Petit cadeau :

En hommage à ce compositeur “made in Great Britain” , voici un “Moonlight shadow” inédit pour la plupart d’entre vous dans sa version (unplugged mix) ou mixe déconnectée, c’est à dire, sans percussion.

Stéphane Guibert / Finalscape

Mike Oldfield : “Moonlight shadow” (Extended version)

Mike Oldfield : “Moonlight shadow” (Clip officiel)

Humour : I want to Brexit

La joyeuse équipe de 120 minutes, une émission mensuelle diffusée sur les antennes de la RTS et animée par Vincent Kucholl et Vincent Veillon nous proposent : “I want to Brexit”.

Merci à Vincent Kucholl et Vincent Veillon.

L’agenda des deux Vincent pour 2019 :

Se procurer le DVD de leur dernier spectacle : “Le Fric

Crédit vidéo : Radio Télévision Suisse

Culture & Cinéma : Deux scènes censurées dans le film “La belle verte”

Vous allez vite comprendre pourquoi 

Voici deux scènes coupées au montage de l’excellent film «La belle verte» de Coline Serreau sortie en 1996 avec Vincent Lindon en acteur principal.

Crédit vidéo : Alain Sarde

Voir aussi l’extrait du film sur le boycotte

Culture & Cinéma : Une légende de la musique française en Russie

“La musique et l’amour n’ont pas d’âge tout réside dans la magie de l’instant”

Et si nous faisions abstraction quelques minutes de la sinistrose ambiante pour partir dans le cosmos avec le petit prince de l’espace, puisque c’est le nom que lui a attribué un public conquis depuis deux générations à sa musique. Ce public qui l’acclame et le réclame avec un enthousiasme toujours aussi intense, c’est le public Russe et le petit prince de l’espace n’est autre que le compositeur français : Didier Marouani qui débuta sa carrière dans les années 70 en tant que chanteur de variétés et qui exulta aux yeux du monde entier avec son groupe SpAce qu’il fonda en 1977.

Didier Marouani que j’ai aujourd’hui la chance de compter parmi mes amis et que je suis depuis la création de son groupe mythique est en tournée en Russie. Ces concerts font salles combles et pour signer l’évènement, il vient de sortir une compilation qui regroupe une soixantaine de ses plus beaux titres, en y incluant des compositions inédites.

Longue vie à ce groupe qui marqua indubitablement l’orientation musicale de ces deux dernières générations.

On le retrouve ici avec ce titre inédit : “ARKONA PLANET” qu’il interprète sur scène lors d’un concert durant sa tournée de 2019 en Russie.

(Vidéos)

Lire la suite

Science & vie : Pour vivre en ta lumière

L’amour et l’alchimie du cerveau

L’amour indéfectible que nous ressentons pour un être cher, un parent, un amour parfois inassouvi ou l’amour pour un enfant émanerait d’une molécule qui agirait en symbiose avec notre cerveau pour assurer notre survie comme c’est le cas avec toutes les espèces vivant sur notre terre.

L’analyse pourrait s’arrêter là si des témoignages concernant des expériences dites : expériences proches de la mort ou en anglais : NDE (Near Death Experience) ne venaient pas tout remettre en question.

Nous sommes tous mortels et la vie doit s’arrêter à un moment donné. La question est légitime, nous naissons et nous mourrons  sans savoir ; alors quoi ? C’est tout ?

Y-a-t-il une volonté divine quelque part qui nous instrumentaliserait dans un but ultime ou sommes-nous tous le fruit d’un pur hasard ?

Aux frontières de la conscience, histoire de nous poser la question …

Aux frontières de la conscience

Crédit vidéo : Radio Télévision Suisse

Un petit bémol artistique avec cet hommage rendu à la regrettée Rose Laurens dont le titre : “Quand tu pars” me taraude depuis mon adolescence :

“Comme ces fleurs privées d’couleurs dans leur lumière du soir, Je m’envole, j’m’éloigne du sol pour mieux t’apercevoir, Je t’invente des villes brûlantes tout au bout de la terre, des endroits où toi et moi …  pour des années entières, j’veux vivre en ta lumière”

Culture & Cinéma : La musique Française s’exporte en Russie

Didier Marouani et le groupe SpAce

Petit rappel pour tous les fans de musique électronique :

Ce grand compositeur Français, leader de la musique électronique avec son groupe SpAce qu’il fonda en 1977 et avec ce titre légendaire : “Magic Fly” (Vol Magique) qui fit s’envoler le groupe au top des tops durant plusieurs années, Didier Marouani est aujourd’hui en tournée en Russie.

(Vidéos)

Lire la suite

Culture & Cinéma : Le temps où le temps n’était pas compté et où l’on prenait le temps de vivre.

Source de l’image

Le temps des cerises, le temps où le temps n’était pas de l’argent et où l’on prenait le temps de regarder la rivière du temps.

Un clip du comité international de la croix-rouge appel au bannissement des armes nucléaires

Bannissons les armes nucléaires avant qu’il ne soit trop tard !

Un clip du comité international de la croix-rouge appel au bannissement des armes nucléaires avec un titre inquiétant et une vidéo post-apocalyptique.

G.S / FINALSCAPE

Et pour rappel :

Terrifiant. Les images des essais nucléaires américains, effectués entre 1945 et 1962, qui viennent d’être déclassifiées, montrent les effets dévastateurs, de la bombe H. Qu’elles aient lieu dans le Pacifique, le désert du Nevada ou en altitude, ces explosions rappellent les plus impressionnantes scènes de films de science-fiction. Sauf qu’il s’agit ici de la réalité.

L’image est incroyable. Une boule de feu, gigantesque, rapide, qui enfle et file vers la surface de notre planète. En dessous, un relief, qui semble en comparaison minuscule, bientôt happé par l’explosion nucléaire initiée en altitude.

Les États-Unis ont mené plus de 200 essais nucléaires entre 1945 et 1962. Lesquels ont été filmés sous tous les angles pour les besoins de la science et de l’armée américaine. Ces images étaient jusqu’ici classées « confidentiel défense ». Elles viennent d’être déclassifiées, à l’image de la vidéo présentée ci-dessous :

Toutes témoignent de la violence, de la disproportion, de l’énormité d’une explosion nucléaire, alors même que les armes qui existaient alors étaient bien moins puissantes que celles aujourd’hui détenues par les États-Unis, la Russie, la France, la Chine, le Royaume-Uni, Israël, l’Inde, le Pakistan et la Corée du Nord.

Pas moins de 6 500 films ont été localisés par le laboratoire national de Lawrence Livermore. De son côté, le physicien spécialiste des armes Greg Spriggs a restauré les pellicules, certaines ayant souffert du temps, comme l’explique le Huffington Post.

4 200 films ont été numérisés, 750 déclassifiés et un premier échantillon de ces vidéos a été publié sur YouTube.

La bombe larguée sur Hiroshima, le 6 août 1945, avait une puissance de 15 kilotonnes (soit l’équivalent de 15 000 tonnes de TNT). La plus forte bombe utilisée par les Américains, lors de l’opération « Teapot » (essais nucléaires atmosphériques au-dessus du désert du Nevada), en 1955, était de 43 kilotonnes. La plus forte bombe nucléaire aujourd’hui disponible a une puissance de 57 mégatonnes – soit 1 325 fois plus que celle de cette vidéo :

seconde guerre mondiale : Bombardements atomiques de Hiroshima et Nagasaki les 6 et 9 août 1945

Extrait du film : “L’empire du soleil” de Steven Spielberg (1987)

Stéphane Guibert / Finalscape

Culture & Cinéma : SATURDAY NIGHT FEVER (Instrumental inédit)

Qui ne connait pas ou qui n’a pas entendu parler du célèbre film : “La fièvre du samedi soir” interprété notamment par le généralissime John Travolta qui devait, suite à ce film, suivre une carrière fulgurante.

Qui ne connait pas le thème de ce film interprété par le groupe (The Bee Gees) avec ce titre : “Staying alive”  qui fit danser la planète entière durant des années ?

En Europe, la version instrumentale ne fut jamais éditée et c’est la raison pour laquelle je vous propose en import, la version instrumentale de la “Fièvre du samedi soir”, une version inédite et qui nous replonge pour quelques minutes dans la magie des années 70 ainsi que quelques images rares des frères Gibbs alors qu’ils n’étaient que des enfants.

La Fièvre du Samedi Soir (instrumental), version inédite en Europe !

Vidéos

Lire la suite

Culture & Cinéma : Coluche

30 minutes de pur bonheur avec l’inoubliable Coluche

Depuis le décès (accidentel ou non) de l’inoubliable Coluche, la France a bien changé et pas forcément dans le bon sens.

Humoriste, homme de scène, acteur et même politicien (pour rire), puisqu’il s’était présenté à la présidentielle de 1981, fondateur des “Restos du cœur”, Coluche manque aujourd’hui cruellement à un pays qui s’en va à la dérive.

Je vous propose un pot-pourri des scènes cultes dans lesquelles Coluche est apparu au cinéma, dans une série d’extraits de films réalisés par Claude Zidi et Jean Yanne (à qui nous devons le film : “Deux heures moins le quart avant J-C” et dont Coluche partage l’affiche avec entre autres, Michel Serrault qui incarne un Jules César un peu efféminé.)

Extraits proposés dans la vidéo :

  • Inspecteur la bavure (Claude Zidi 1980)
  • Banzaï (Claude Zidi 1983)
  • Deux heures moins le quart avant J-C (Jean Yanne 1982)
  • L’aile ou la cuisse (Claude Zidi 1976)

Une demi-heure de rires, de fous-rires et de pur bonheur !

Merci Coluche.

Stéphane Guibert  / Finalscape / Tous pour la vérité / VK