DIPLOMATIE : DÉSASTRE DIPLOMATIQUE EN VUE POUR MACRON

L’Allemagne amorce un spectaculaire rétropédalage sur les expulsions de diplomates russes, plaçant la France dans une position intenable.

Alors que Macron a entraîné la France dans l’alignement complet sur la position de Londres et de Washington – en accusant sans la moindre preuve la Russie d’avoir commandité l’empoisonnement allégué de Sergei Skripal et de sa fille – l’Allemagne vient d’amorcer un spectaculaire rétropédalage sur la question.

Après avoir imité la servilité de Macron en expulsant, le 26 mars, 4 diplomates russes en poste en Allemagne, le gouvernement de Mme Merkel a annoncé hier soir 28 mars – soit deux jours après l’annonce des expulsions – que la Russie pourrait… remplacer aussitôt les 4 diplomates sommés de quitter l’Allemagne !

Le ministère allemand des Affaires étrangères a en effet déclaré : « Ce que nous avons fait, c’est de déclarer des diplomates personae non gratae sur la base de l’article 9 de la convention de Vienne sur les relations diplomatiques. Cela n’a aucun effet sur la taille de la mission diplomatique».

Ce revirement est motivé par une levée de boucliers, parmi les cercles dirigeants du monde politique et économique allemand, contre cette politique d’agression envers la Russie sans la moindre preuve.

On notera ainsi que des personnalités de premier plan du Parti social-démocrate (SPD) ont pris des positions exactement comparables à celles que j’ai développées moi-même le 27 mars sur RT TV .

Ainsi, l’ancien commissaire européen chargé de l’Entreprise et de l’Industrie, Günter Verheugen, a déclaré que «toute sanction [devait] s’appuyer sur des faits et non des suspicions». Il a par ailleurs déclaré : «Nous devrions poursuivre une politique visant à réduire les tensions et, par conséquent, à réduire les sanctions.»

Cette position a été saluée par Sigmar Gabriel, qui était ministre des Affaires étrangères dans le précédent gouvernement, selon lequel les commentaires de Günter Verheugen étaient un signe «de courage et de sang-froid».

Dans le monde économique, le Comité oriental de l’économie allemande (Ost-Ausschuss der Deutschen Wirtschaft) a également mis en garde contre des «conclusions excessivement hâtives».

De qui Macron est-il le larbin ? De Washington et de Londres ou de Berlin ?

Ce rétropédalage allemand place le très inexpérimenté Macron dans une position intenable :

  • 1) soit Paris réduit de 4 le nombre de diplomates russes accrédités en France – confirmant ainsi que les 4 diplomates expulsés ne seront pas remplacés.

Auquel cas, la France apparaît comme une va-t-en-guerre et se désolidarise ouvertement de Berlin, ce qui ridiculise les discours lyriques de Macron sur le « couple franco-allemand » et la « souveraineté européenne ».

  • 2) soit Paris fait comme Berlin et décide de ne pas modifier le périmètre de la mission diplomatique russe en France, autorisant ainsi Moscou à nommer immédiatement 4 nouveaux diplomates en remplacement des 4 expulsés.

Auquel cas, la France apparaît comme d’une insondable lâcheté et d’un suivisme méprisable : Macron n’aurait expulsé 4 diplomates que pour obéir à Washington et à Londres, puis il suivrait la manœuvre allemande pour tenter de sauvegarder un tant soit peu les intérêts de la France.

Conclusion : Le dramatique amateurisme de Macron

Macron a ainsi le choix entre apparaître comme un va-t-en guerre ridicule appliquant servilement les directives de Washington et de Londres, ou comme un personnage hypocrite et sans courage calquant servilement ses décisions sur celles de Berlin !

Tant d’amateurisme de l’Élysée dans la conduite de la diplomatie française est consternant et dramatique pour la France.

Cette affaire va abîmer encore un peu plus l’image internationale de Macron qui, quoi qu’en disent les grands médias français, est devenue déplorable un peu partout dans le monde, et en Europe même.

>>>Source : UPR<<<

>>>Source : RT français<<<

Le colonialisme, qu’il s’inspire de l’impérialisme, du nazisme ou du sionisme, est un crime contre l’Humanité

En 1940, la France était occupée par l’armée allemande, en 1957, les habitants d’Alger étaient sous le joug de l’armée française, aujourd’hui, l’armée israélienne occupe la Palestine.

Arrestations, violences et humiliations, assassinats et massacres, racisme et purification ethnique, spoliation des biens et des terres, occupation des territoires, le colonialisme est un crime contre l’humanité.

Culture & Cinéma – Histoire : Massacre d’Oradour-sur-Glane

Le 10 juin 1944, le village de’Oradour-sur-Glane qui se trouve à 20 kilomètres au nord-ouest de Limoges vivait une des plus sombres heures de l’histoire.

Ce sont 642 personnes, hommes, femmes et enfants furent massacrés par un détachement du 1er bataillon du 4ème régiment de Panzergrenadier Der Führer appartenant à la Panzerdivision Das Reich de la Waffen-SS. Il s’agit du plus grand massacre de civils commis en France par les armées allemandes, assez semblable à ceux de Marzabotto, ou de Distomo (ce dernier perpétré lui aussi le ), qui transposent sur le front de l’Ouest des pratiques courantes sur le front de l’Est.

Ces événements marquèrent profondément les consciences ; leurs conséquences judiciaires suscitèrent une vive polémique, notamment à la suite de l’amnistie accordée aux Alsaciens « Malgré-nous » qui avaient participé au massacre. Depuis 1999, le souvenir des victimes est célébré par le Centre de la mémoire d’Oradour-sur-Glane, situé non loin des ruines du village à peu près conservées en l’état.

>>>Source : Wikipédia<<<

En hommage à ces victimes de la guerre voici un extrait du film : “Après la guerre”

Stéphane Guibert / Finalscape / VK / MondiAspora

Un film de Jean-Loup Hubert


Avec : Richard Bohringer


Antoinne Hubert


Julien Hubert

Acheter le film

 

Europe : En Allemagne, le triste sort des travailleurs pauvres

Il ne sert à rien de se voiler la face et cette Europe qui avance comme un bulldozer froid et sans âme laisse derrière son passage de plus en plus de gens sur le carreau et l’Allemagne ne fait pas exception à la règle.

Dans l’un des pays les plus riches au monde,

  • Comment se fait-il que les travailleurs trimant 35 heures par semaine n’arrivent plus à boucler leurs fins de mois ?
  • Comment se fait-il qu’une personne ayant travaillé toute sa vie, espère rester en bonne santé l’âge de la retraite arrivé, pour continuer à travailler ?
  • Comment les gens peuvent-ils encore cautionner ce système sachant qu’aucun avenir, hors mis celui de la précarité et de l’asservissement ne se profile à l’horizon ?

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

Constat affligeant 28 ans après la réunification allemande, à Berlin les sans abris appartiennent au paysage urbain. 

28 ans après la réunification allemande, à Berlin les sans abris appartiennent au paysage urbain.

Ils campent sous les ponts, dorment dans les parcs et  les stations de métro – les sans – abri  à Berlin appartiennent au paysage urbain. Combien sont – ils vraiment, personne ne peut dire.
Il est neuf heures du matin, et Klaus doit aller à la salle de bain. Son problème: La porte est verrouillée. Klaus est à l’entrée de la mission d’aide  ferroviaire de Berlin et se fige. Un travailleur social gilet bleu lui dit qu’il devrait revenir dans une heure. « Tant que je ne pouvais pas attendre encore », dit-il plus tard, « que je me suis assis entre deux voitures. » Lorsque Klaus tire le pantalon vers le bas, une voiture de police passe et klaxonne.

Klaus  Comme des milliers de personnes à Berlin,  vit dans la rue. Maintenant , il est de retour devant la mission de chemin de fer à la gare de Zoo . A Jebensstraße il y a deux ans le Centre d’ hygiène a ouvert, il est le premier de son genre à Berlin. Ici , il peut se doucher gratuitement et aller à la salle de bain. Les besoins de base tels que manger ou dormir posent pour Klaus chaque jour un défi – L’ hygiène est un vrai luxe.

A Berlin, plusieurs milliers de personnes vivent dans la rue. Les chiffres exacts ne sont pas fournis . Il n’y a pas de volonté politique de les évaluer, dit le chef de Bahnhofsmission Dieter Puhl.  Il n’y a pas de listes officielles, pas de carte complète – aucun plan d’Etat sur la façon d’organiser l’aide. Les églises organisent des cuisines l’hébergement et la soupe, le Sénat de Berlin les soutient par subventions. Pour les sans-abri de ce système est arbitraire,il faut être au bon endroit au bon moment.

https://medienprojekt-obdachlos.carto.com/builder/7b761f88-3bd0-4d61-9326-edefb2bd11a4/embed

Ci dessus,le lien de la carte des sans abri, et des structures nécessaires à leur survie à Berlin.

Dans l’ensemble, Berlin offre donc tous les soirs en hiver environ à 1200 personnes une protection . Avec environ 8 000 vivant dans la rue, ce projet ne correspond pas. Des milliers dorment dans le parc ou sur le devant des portes.

La question des sans-abri a été négligé pendant des années par le Sénat de Berlin, . Dans les années 90, Klaus Wowereit a lancé le slogan « Pauvre mais sexy » – c’était sans parler des sans-abri, . À ce jour, de nombreux travailleurs sociaux  se sentent laissés seuls avec les problèmes. « Il manque manifestement de nombreuses offres d’aide », dit Dieter Puhl, « les sans-abri n’ont pas de lobby social. »

Extrait et traduit de l’article du magazine Berlinois RBB:

https://www.rbb-online.de/politik/beitrag/2017/06/obdachlose-versorgung-daten-ejs.html