Accords de libre-échange : La mort dans nos assiettes !

CETA : LES SALADES DU GOUVERNEMENT !

Qu’avons-nous au menu ? En entrée, de l’atrazine, de l’acéphate, 46 pesticides interdits en France. En plat de résistance, du bœuf nourri aux farines animales. Et vous nous le servez avec des salades, beaucoup de salades…

Alimentation et accord de libre-échange : Le Ceta passait en Commission cet après-midi, avec du gore.

Le Ceta passait en Commission cet après-midi, avec du gore.

De la “farine de sang d’animaux”, du “sang d’animaux déshydraté”, des “poils d’animaux hydrolysés“, de la “viande d’animaux avec farine d’os”, de “la farine de plumes de volaille hydrolysées”…

Vous avez du mal à l’entendre ? Mais vous allez devoir le manger ! Vous n’en voulez pas dans vos oreilles ? Mais vous l’aurez dans votre assiette !

Le fric avant tout !

 

Alimentation et libres échanges avec l’Amérique du sud

Source de l’image

Pour ceux qui n’ont pas vu le journal de 20 h de Tf1 du 10 juin 2018, voici une séance de rattrapage.

Voici à quoi ressemblent les méthodes d’élevage au Brésil et voici que l’on veut vous faire avaler avec les accords du Mercosur.

Ce sont des tonnes de viandes avariées et contaminées qui seraient acheminée vers l’Europe, des animaux vivant dans des conditions insalubres, nourris au soja génétiquement modifié et ce, sans parler des animaux clonés dont la pratique est interdite en Europe pour des raisons d’éthique.

Vision d’un mode politico-économique complètement gangrené par la corruption.

Stéphane Guibert / Finalscape

Environnement : Une abeille, une vie !

Environnement : Une abeille, une vie !

Tu aimes la vie ? tu aimes le miel ? tu as raison !

Mon petit poussin, petit enfant, je te rejoins dans ton délire et dans ton raisonnement. Le miel se confond et se noie dans l’innocence en se fondant dans l’invraisemblable image de ce qu’est devenu notre monde, insipide et sans valeur ; mais il y a un espoir et cet espoir réside en toi.

Le miel coule dans tes veines. Il ruisselle comme une fontaine de jouvence et il te propose un défi ! Celui de la vie contre la mort ! Pesticides et fongicides à tout va contre espoir en tous genres.

La vie coule à flots défendus mais la mort te guette aux entournures.

Avance d’un pas serein, la patience et la foi en toi te serviront.

L’amour et la patience au service de la vie.Petit enfant, la vie, c’est toi, ne baisse jamais les bras !

Stéphane Guibert / Finalscape

“Cash investigation” : Élise Lucet met en lumière “le scandale de la tomate”

Source de l’image

L’émission de France 2 “Cash investigation” est allée enquêter afin de répondre à une question : pourquoi les tomates n’ont aujourd’hui “pas de goût” ?

Le sujet peut paraître moins “explosif” que ceux traités habituellement par Élise Lucet dans “Cash investigation”, mais le moins que l’on puisse dire c’est qu’il intéresse un grand nombre de personnes. En effet, l’émission de France 2 est allée mardi 18 juin sur les traces de la tomate, fruit star des beaux jours et qui est souvent taxé de “ne pas avoir de goût”.

Pourtant, les tomates sont belles, rutilantes dans les rayons des supermarchés, elles se conservent même plusieurs semaines. Mais elles ont en même temps perdu 50% de leurs vitamines.

L’équipe de “Cash investigation” est ainsi allée à l’Académie d’agriculture de France afin de se pencher sur les tables nutritionnelles des tomates au début des années 60 et de les comparer à celles d’aujourd’hui. “Et même pour nous, très franchement stupéfaction totale”, a confié Élise Lucet sur le plateau de “C à Vous” à propos du scandale de la tomate. “Tous les fruits et légumes ont perdu 27% de vitamine C, la moitié de leur fer, et tout cela en 60 ans“, appuie la journaliste.

Une meilleure conservation, mais un goût insipide

“Tous les scientifiques qui travaillent sur les tomates ont d’abord cherché à augmenter le rendement. Donc ils ne se sont pas posé cette question des nutriments”, souligne Linda Bendali, auteure de l’enquête qui a duré un an. Une perte de qualités nutritionnelles qui n’est pas perceptible par le consommateur. Jusqu’à ce qu’il ne s’y retrouve plus au niveau du goût. Grâce à un travail de croisement de variétés, des tomates hybrides ont été créées. Belles, rondes, bien rouges, et à la décomposition bloquée par une spécificité génétique.

Lire la suite

Alimentation : La vie aseptisée

Mardi soir à 21h00 dans Cash Investigation. vous découvrirez pourquoi nos tomates n’ont presque plus de goût, pourquoi mangez 5 fruits et légumes par jour ne suffit plus …

Drôles de salades en perspective !!!

Merci à Elise Lucet, l’équipe de Cach investigation et France télévision pour le partage.

Je profite de ce billet pour transmettre à Élise Lucet et son équipe, toute mon amitié.

Stéphane Guibert / Finalscape

Alimentation : Arnaque alimentaire, ATTENTION à l’olive noire trop parfaite !

On vous dupe sur la texture, sur la saveur, sur la couleur ! Les olives noires cachent parfois des secrets de fabrication.

Une fois de plus, le profit avant la sécurité : Une olive verte déguisée en olive noire dont la couleur est biaisée par un  additif bien chimique, le gluconate ferreux   : cela vous tente ? Alors bon apéro !

Les additifs alimentaires pourraient être considérés à faibles doses comme inoffensifs mais le problème réside dans le fait qu’ils sont ajoutés dans la quasi totalité de ce que nous ingérons aujourd’hui en matière d’alimentation industrielle.

Je ne sais pas jusqu’où ira la malhonnêteté de certains fabricants pour rentabiliser et faire de l’argent mais au fil des révélations il faut se rendre à cette triste évidence, c’est que leur porte monnaie importe plus que votre santé.

Témoignage édifiant d’une société bien malade que nous cautionnons par nos actes de consommateurs de tous les jours et c’est bien là qu’est toute la tristesse !

Stéphane Guibert / Finalscape

 

Crédit vidéo France 5

Mondialisation : Scandale autour du miel importé de chine

Source de l’image

En France, un miel sur trois est frauduleux !

Du faux miel importé de Chine en Argentine, certifié authentique et expédié en France.

Dans le milieu, la pratique est connue de tous. Et on sait très bien que ce « faux » miel, ou miel adultéré, vient principalement de Chine. « À première vue, seul un maximum de 15 % du miel chinois correspond à notre définition du miel, estime Étienne Bruneau, responsable de la commission qualité au sein d’Apimondia, la fédération des syndicats d’apiculteurs dans le monde. On sait que les miels à moins de 1,30 euro, 1,50 euro le kilo, ne passeront pas aux analyses. Si on veut des miels qui “passent” les tests les plus récents, il faut le payer au moins 2,35 euros le kilo. Et là on peut avoir du vrai miel, produit en Europe. »

Dans certaines régions de Chine comme c’est le cas dans la province du Sichuan, les abeilles ont totalement disparu depuis bien longtemps. Au début des années 80 l’utilisation des pesticides non contrôlée a anéanti toutes les abeilles de la région tuant de cause à effet toutes les plantes à pollen qui subvenaient aux besoins de la population.

La production fruitière c’est alors effondrée laissant les fermiers assister impuissants à la destruction de leur gagne-pain.

Pékin, la capitale demeurant impuissante face à ce problème a ordonné à la population de polliniser à la main et, sans autre alternative, les fermiers n’ont pas eu d’autre choix de se résigner.

D’aucuns me diront que si les abeilles devaient disparaitre de la surface du globe, nous n’aurions qu’à imiter les Chinois et que cela créerait même des emplois (je les vois venir) je répondrai alors à ces derniers à combien ils estiment le prix d’un kilo de pommes dont les fleurs ont été pollinisées par l’homme ?

La vidéo est édifiante !

Stéphane Guibert /Finalscape

Mondialisation et Alimentation : Un jambon qui serait “Made in China” et qui poussera le plus tenace des carnivores à se convertir au végétarisme

Très réputé en matière de contrefaçons en tous genres voir même leader mondial, ce pays, la Chine, ne cesse de nous ébahir dans le mauvais sens du terme surtout dans l’alimentaire avec des articles et des vidéos publiés sur la toile, dénonçant l’irrespect en matière de sécurité.

Des crustacés gonflés à la gélatine industrielle aux riz en plastique, des poulets gonflés à l’eau aux petits pois colorés aux additifs, voici qu’une vidéo récemment postée sur les réseaux sociaux nous décortique un jambon peu ragoutant.

Lire la suite

Manipulations et mensonges : De faux agriculteurs pour plébisciter le glyphosate

Source de l’image

Des groupes de faux agriculteurs ont été créés dans au moins sept pays par un lobby de la société Monsanto. Ces groupes se prononçaient en faveur du glyphosate.

Jusqu’où iront-elles ses multinationales pour nous enfumer et nous faire avaler leurs poisons ? Il est clair que de rendre malade puis soigner et non guérir est un marché juteux.

Stéphane Guibert / Finalscape