Attaque chimique présumée en Syrie: Ce que les militaires russes trouvent à Douma

Spread the love

Des militaires russes se sont rendus dans la ville syrienne de Douma pour enquêter sur les circonstances de l’attaque chimique présumée. Selon la vidéo qu’ils ont filmée, il n’y a aucune trace d’utilisation d’armes chimiques.

Rien à Douma n’indique qu’il y a eu une attaque chimique dans cette ville syrienne, a annoncé le ministère russe de la Défense diffusant une vidéo à l’issue d’une visite de spécialistes des Troupes de la protection radio, chimique et biologique à l’hôpital de Douma.

«Pendant cette visite, nous avons établi que l’hôpital n’avait pas accueilli de personnes présentant des symptômes d’intoxication aux substances chimiques comme le sarin ou le chlore. L’examen des patients se trouvant dans cet établissement médical a montré qu’il n’y avait aucune personne souffrant d’intoxication à des agents neurotoxiques comme le sarin ou le chlore», a indiqué Alexandre Rodionov, chef du groupe d’experts.

Selon lui, les experts Troupes de la protection radio, chimique et biologique du ministre russe de la Défense se sont rendus à l’hôpital de Douma pour «questionner les témoins et mener une enquête sur cet incident».

Les radicaux du groupe Jaych al-Islam ont précédemment accusé les forces gouvernementales syriennes d’avoir eu recours, samedi 7 avril, à des armes chimiques contre un hôpital de Douma, dans la Ghouta orientale. Ces allégations ont été reprises par les puissances occidentales. Le Président américain Donald Trump a estimé que la Syrie devrait «payer le prix fort pour l’attaque chimique». La Russie a démenti l’information sur une bombe au chlore qui aurait été larguée par des militaires syriens sur Douma. Le ministère russe des Affaires étrangères a déclaré que l’intox sur l’emploi d’armes chimiques par l’armée syrienne était destinée à justifier les actions des terroristes et les éventuelles frappes militaires étrangères. Le ministère syrien des Affaires étrangères a pour sa part indiqué que les accusations portant sur l’utilisation d’armes chimiques par les forces gouvernementales étaient ennuyeuses et peu convaincantes.

De son côté, le Président Emmanuel Macron affirme lui détenir la preuve (sans pour autant la citer) que des armes chimiques ont bel et bien été utilisées et qu’elles sont à attribuer au régime Syrien.

G.S

Facebook Comments

Laisser un commentaire